Connexion  •  M’enregistrer

Un camp de prisonniers coloniaux (Département des LANDES)

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Un camp de prisonniers coloniaux (Département des LANDES)

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de lejusticier  Nouveau message 08 Mar 2015, 19:19

Bonsoir,

Un camp de prisonniers coloniaux. (Hameau de Buglose, Route de Laluque, 40990 Saint-Vincent-de-Paul)

Publié le 15/09/2012 à 06h00 par Marie Seurin

Image


Les membres de l'association Mémoire du camp de prisonniers de Buglose ont œuvré pour que le site, mis au jour par Klaus, soit enfin accessible au public.
© Photo Photo Loïc Dequier


Pour la première fois dans les Landes, un camp de prisonniers coloniaux est accessible au public. Une visite rendue possible grâce au travail de bénévoles.

La brume, le sable, les ruines et cette porte qui se dresse devant un vide rempli d'histoire. Le lieu porte les stigmates de ces hommes enrôlés de force dans l'armée française : les coloniaux.

Ici, au camp de Buglose, à Saint-Vincent-de-Paul, était parquée une population originaire de l'Indochine, des Antilles, de l'Afrique du Nord et de l'Ouest. Durant l'occupation, les Allemands, qui avaient bâti ce camp, y enfermaient ces prisonniers à part.

Les traces de ce passé douloureux ont refait surface il n'y a pas si longtemps. « Après la guerre, la forêt avait envahi le camp et avait fini par le dissimuler. Cela ne dérangeait personne car les gens n'avaient pas vraiment envie de voir réapparaître ce passé tragique », témoigne Pierre Houpeau, attaché à l'association Mémoire du camp de prisonniers de Buglose (MCPB).

Mais la nature a fait son œuvre et a fait resurgir les fantômes du passé. En 2009, la tempête Klaus détruit les arbres et laisse apparaître ce qu'il reste du camp Arbeitstalag Buglose. Aujourd'hui, les esprits sont moins à vif et il est temps, enfin, de faire entrer le camp dans l'histoire locale et la mémoire collective.

Mais si Klaus a mis en lumière ces vestiges de la Seconde Guerre mondiale, il restait tout de même un chantier colossal. « Après la tempête, en 2009, la municipalité s'est même posée la question : tout raser ou préserver le site et en faire un lieu de commémoration », précise Régine Daguinos, présidente de MCPB. C'est d'ailleurs à ce moment qu'est créée cette association, à l'initiative de quelques personnes qui vont dégager le site à la sueur de leur front, en engageant des frais personnels et avec l'aide des engins matériels de la municipalité de Saint-Vincent-de-Paul.

Les Allemands prisonniers

Les fondations qui sortent de terre laissent apparaître la dimension des baraquements : « Les cabanes faisaient 30 mètres par 6, à l'intérieur des châlits, des lits ou ce qui y ressemblait, étaient empilés par trois. Un millier de prisonniers pouvaient y être parqués. » Pierre Houpeau en connaît un rayon sur le sujet. Il en a passé du temps aux archives départementales mais aussi sur Internet, par l'intermédiaire de la Croix Rouge de Genève. Un travail de fourmi réalisé avec les autres membres de l'association qui leur a permis de comprendre les deux fonctions inhérentes à ce camp. « De 1940 à 1945, Arbeitstalag Buglose était destiné à des prisonniers coloniaux puis, après la libération, de 1945 à 1947, on y a enfermé des Allemands, 25 sont décédés ici », explique Marie-Claude Lile, secrétaire de l'association.

Dimanche, à l'occasion des Journées du patrimoine, le camp de Buglose ouvre les portes de son site et de son histoire. Une histoire coupée en deux, avec un volet allemand et un autre composé de « La Force noire », l'appellation utilisée pour l'exposition organisée par l'Office nationale des anciens combattants, à découvrir également sur le site dimanche.

« Sur toute la France occupée, il y a eu des centaines de camps ouverts parfois dans des écoles, on peut donc les retrouver, mais cette initiative de Saint-Vincent-de-Paul est pratiquement unique en France, précise Armelle Mabon, historienne spécialisée dans le sujet. Nous commençons à voir surgir des volontés mémorielles ».

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, le site sera ouvert dimanche avec accompagnement et commentaires. À découvrir aussi, l'exposition itinérante « La Force noire » prêtée par l'Office national des Anciens Combattants (Onac) relatant l'épopée des coloniaux dans les conflits de 14-18 et 39-45.

Saint-Vincent-de-Paul

Source: http://www.sudouest.fr/2012/09/15/un-ca ... 4-4608.php

Deux autres liens: http://www.guide-tourisme-france.com/VI ... -29915.htm et http://www.lavieamulhouse.com/mulhouse/ ... pic=9019.0 (Photographies du sit, etc. ...)
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet . (Pierre Desproges)

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 257
Inscription: 29 Aoû 2013, 13:14
Région: AQUITAINE
Pays: FRANCE

Voir le Blog de lejusticier : cliquez ici


Re: Un camp de prisonniers coloniaux (Département des LANDES)

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 09 Mar 2015, 09:40

Merci pour l'info, très intéressant

AMicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12602
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Un camp de prisonniers coloniaux (Département des LANDES)

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de gernika  Nouveau message 18 Mar 2015, 16:56

merci pour cette info je n'habite pas loin et je ne savais rien comme quoi
Les Etats n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts.
W. CHURCHILL

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 863
Inscription: 02 Déc 2010, 11:39
Région: bayonne
Pays: france

Voir le Blog de gernika : cliquez ici



Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
il y a 1 minute
par: Alfred 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
il y a 44 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 12:47
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 12:44
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Coup de force japonais de Langson, 22 septembre 1940 
Aujourd’hui, 11:47
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 11:44
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 11:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Aujourd’hui, 11:24
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Aujourd’hui, 09:51
par: JARDIN DAVID 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll