Connexion  •  M’enregistrer

Amitié entre un déporté français et un employé allemand

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de carnoy123  Nouveau message 04 Sep 2011, 08:45

Je soumets ci-dessous un bref texte ( en italiques) que je juge particulièrement intéressant

J’ai l’honneur de vous ecriez ce lettre, et j’espère que vous avez vainquer la detresse et l’horror de la prison. Je croire que vous souvenieriez a mon père parce qu’il était un camarade de travaille en KZ prison de Johanngeorgenstadt. Comment allez vous Monsieur ? J’espère, bon. De nous, je peux dire, que nous allons passablement, conforme a la nature te temps. Mon père était à la fin retire à l’armée, que vous savez, mais il retournait en conclusion de la guerre. Je veux finir a lettre et j’espère que vous receviez ce lettre en bon santé. Je vous priez bientôt d’écrire un lettre a moi.
J’ai l’honneur de vous saluer.
Votre
Armin Pilz

Beaucoup de compliments de mon père et de ma mère. J’expediere ce lettre aussi à Marseille.


Il s'agit de la copie d'une lettre écrite le 31 décembre 1946 par un certain Armin Pilz à un membre de ma famille déporté au camp de concentration de Johanngeorgenstadt. L'originalité de ce texte, écrit en mauvais français, mais quand même compréhensible, réside dans les aspects suivants:
- son auteur, âgé de 16 ans au moment où il écrit cette lettre, est le fils d'un employé allemand du camp où a séjourné le membre de ma famille évoqué précédemment,
- il indique clairement que l'employé (son père) et le déporté étaient "camarades"
- malheureusement, au moment où il écrit sa lettre, il ne sait pas que le déporté est mort, assassiné par les SS le 30 avril 1945.

Ma question: connait-on des exemples du même type d'amitié entre un déporté français et un employé allemand travaillant dans un camp de concentration ?

NB: j'ai eu la chance de rencontrer, au mois de juin 2011, M. Pilz, aujourd'hui âgé de 81 ans, sur les lieux.


 

Voir le Blog de carnoy123 : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 10 Sep 2011, 15:48

Bonjour,
Un déporté du travail dans le cadre du STO, né en 1922, encore de ce monde, a travaillé dans un camp comme lamineur avec 1500 autres déportés originaires de toute l'Europe. Il a pu améliorer son ordinaire grâce à une civile allemande dont le mari était sur le front. Cette Allemande avait réclamé sa présence, qqs heures par semaine, pour des travaux domestiques. Beaucoup de ses camarade ont été transférés plus tard à Buchenwald. Lui est resté au haut fourneau. Il m'a confié quelques souvenirs, son nom répondait alors à celui de N°4039.
Ce n'est pas tout à fait le sujet exact du fil, il s'en approche cependant. La charité humaine existe toujours qqpart et en toutes circonstances .;)
Cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de carnoy123  Nouveau message 10 Sep 2011, 18:39

Aldebert, merci ...

Aldebert a écrit: La charité humaine existe toujours qqpart et en toutes circonstances


Mais justement, permettez-moi de ne pas être vraiment d'accord avec vous ! La "charité humaine" a été tout à fait exceptionnelle en Allemagne, notamment vis à vis des déportés, à cette époque ! Tous les bouquins que j'ai lus sur le sujet en témoignent ... D'où par conséquent l'intérêt de ce fil pour moi
Cordialement


 

Voir le Blog de carnoy123 : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 10 Sep 2011, 18:46

carnoy123 a écrit:Aldebert, merci ...

Aldebert a écrit: La charité humaine existe toujours qqpart et en toutes circonstances


Mais justement, permettez-moi de ne pas être vraiment d'accord avec vous ! La "charité humaine" a été tout à fait exceptionnelle en Allemagne, notamment vis à vis des déportés, à cette époque ! Tous les bouquins que j'ai lus sur le sujet en témoignent ... D'où par conséquent l'intérêt de ce fil pour moi
Cordialement

Mais absolument d'accord avec toi. La charité humaine, même s'il est parcimonieuse Elle Existe partout
c'est ce qui est important.
Cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de carnoy123  Nouveau message 11 Sep 2011, 18:24

A l'attention d'Aldebert (Albert)

Aldebert a écrit:La charité humaine, même s'il est parcimonieuse Elle Existe partout
c'est ce qui est important.


Alors: on est d'accord ou on n'est pas d'accord ??? Je ne sais plus !

Vous terminez votre intervention par : "elle (la charité humaine) existe PARTOUT ! C'est ce qui est important".
Désolé, encore une fois, je ne suis pas d'accord , notamment dans le cas qui nous occupe (où je considère qu'elle n'a existé quasiment nulle part ...et je suis justement en train de chercher (avec vous) les rares exceptions à cette affirmation de ma part!) .

J'ai l'impression d'engager avec vous un débat philosophique, qui nous éloigne du sujet, et qui n'intéresse pas forcément le lecteur. Nous pouvons le tenir en privé si vous le souhaitez (MP, e-mail)
Cordialement
Michel


 

Voir le Blog de carnoy123 : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 11 Sep 2011, 20:08

J'ai des témoignages de prisonniers de guerre qui me confirment que les Allemands ont agi correctement avec eux. Je sais parfaitement que l'exception ne confirme pas la règle, mais il y avait des humains chez les Allemands, pas seulement des criminels...
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 12 Sep 2011, 18:28

Bonsoir Michel,

Pour s’en tenir à ta seule question ( pardon pour le tutoiement mais il est en principe de rigueur sur ce Forum) pour s’en tenir donc à cette seule question, s’agissant d’amitié entre gardiens et personnes incarcérées dans les camps de concentration nazis, je répondrais, non je ne pense pas .
Quand tu écris « un employé allemand » je pense que tu veux dire gardien.
A ma connaissance il ne pouvait y avoir d'amitié. Ces camps étaient des camps de la mort, des camps d’extermination. Les gardiens ou kapos, souvent d’anciens prisonniers politiques d’avant 1939 (communistes) étaient chargés de faire la police dans le camp. Il avaient été choisis non pas parce qu’il étaient communistes mais parce qu’il étaient les plus anciens et surtout allemands. Ils parlaient et écrivaient cette langue. Pour les nazis c’était commode de les utiliser afin d’assurer toutes les tâches administratives dans la langue de Goethe. Les SS n’entraient pas dans la partie du camp occupée par les prisonniers.
Les kapos devaient faire preuve de zèle vis à vis de leurs supérieurs pour se maintenir à ce poste qui garantissait leur vie, en matraquant les prisonniers qu’ils gouvernaient, en se montrant impitoyables de façon gratuite. S’ils montraient une quelconque compassion ils reprenaient vite leur statut de simple prisonnier et dès lors ils étaient massacrés pas ceux-ci qui se vengeaient des maltraitances subies.
Par contre certains kapos, dans cet univers déshumanisé, au risque de leur vie pouvaient être charitables en frappant moins durement et en exerçant leur pouvoir d’une manière moins terrible, ils pouvaient aussi procurer qqs menus services mais il ne fallait surtout pas que cela se devine. C’est à cet endroit que la charité humaine ou chrétienne pour certains, se dissimulait, parcimonieuse c’est vrai mais importante compte tenu du contexte.
Un livre d’août 1945 écrit par David Rousset explique « L’univers concentrationnaire »
Cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de carnoy123  Nouveau message 22 Sep 2011, 09:30

Aldebert merci de cette réponse,

Je vais te tutoyer ... Je ne savais pas que c'était la règle !
Détrompe-toi, je parle bien d'employé et non pas de gardien !
Dans le camp auquel je fais allusion (Johanngeorgenstadt, camp secondaire de celui de Flossenburg), les détenus fabriquaient des pièces d'avions Messerschmitt pour la Lufftwaffe. Il fallait nécessairement des employés et/ou techniciens qui jouaient en quelque sorte le rôle de contremaitre et qui contrôlaient la qualité de la fabrication des pièces par les détenus. Ces gens-là étaient des civils qui résidaient en ville.
C'est bien ce type de relation détenu/employé qui m'intéresse, et je suis persuadé que ce problème s'est posé dans une multitude de camps !

Evidemment d'accord avec toi sur le rôle des kapos !

Cordialement
Michel


 

Voir le Blog de carnoy123 : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de carnoy123  Nouveau message 22 Sep 2011, 10:47

A l'attention d'Audie Murphy,

Attention, je ne parle pas ici des "prisonniers de guerre" (qui sont des militaires), mais des déportés dans des camps de concentration . J'ai la conviction que les "prisonniers de guerre" étaient (quand même !) mieux traités par les allemands.
Par ailleurs, entre l'amitié d'un côté, et le comportement criminel de l'autre, il y a de la marge ... Au milieu de ces deux comportements extrêmes, je me limite pour ma part à l'indifférence (au mieux), à la crainte et à la méfiance (au pire).
Pour être plus clair, il est évident qu'il n'y avait pas QUE des criminels chez les allemands ...


 

Voir le Blog de carnoy123 : cliquez ici


Re: Amitié entre un déporté français et un employé allemand

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 22 Sep 2011, 11:57

carnoy123 a écrit:détenus fabriquaient des pièces d'avions Messerschmitt pour la Lufftwaffe. Il fallait nécessairement des employés et/ou techniciens qui jouaient en quelque sorte le rôle de contremaitre et qui contrôlaient la qualité de la fabrication des pièces par les détenus. Ces gens-là étaient des civils qui résidaient en ville.
Cordialement
Michel

D'accord avec toi et parmi ces employés techniciens il y avait notamment des requis STO ( qqfois français) qui avaient, je l'espère, une démarche relationnelle particulière avec les internés des camps détachés dans les usines. Maintenant comment pouvaient-ils l'exprimer sans se compromettre, sous un régime de crainte et de peur permanente.
Cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Suivante

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
il y a 2 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
il y a 6 minutes
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 9 minutes
par: kfranc01 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
il y a 9 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 43 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 57 minutes
par: Gaston 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 18:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 11:34
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll