Connexion  •  M’enregistrer

SNCF et Déportation

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 14 Juil 2011, 12:12

Yona Dureau : La SNCF et la déportation... Un dossier brûlant



Nous avons tous en mémoire les hauts faits de la résistance française, et les images d'Epinal de résistants faisant sauter des trains.
Nous avons tous tendance à oublier pourquoi les trains sautaient, ou à imputer aux Allemands une forme de « détournement de trains » pour accomplir les faits et méfaits de leur occupation de la France.
Sans nier que la SNCF n'ait eu ses héros de la résistance, force est de constater que la société des chemins de fer français n'a pas toujours été à la hauteur de ces rares individus.
Une cour de justice de Brooklyn, aux Etats Unis, ouvre à présent un procès pour juger de la plainte de plusieurs personnes, et estimer la responsabilité de la SCNF dans la déportation de milliers de Juifs français.
Des centaines de plaignants de tous les pays se sont assemblés dans cette plainte contre la SNCF, depuis Israël jusqu'aux Etats Unis.
Il faut savoir, en effet que la SNCF ne se contentait pas de collaborer avec les Allemands pendant l'occupation, mais qu'elle recevait un paiement par Juif déporté calculé comme pour un train normal, selon le tarif habituel d'une personne assise, et en fonction du nombre de kilomètres parcourus.
De plus, les documents rassemblés par la partie civile montrent que la SNCF, à l'image du régime de Vichy, a devancé la demande allemande en s'empressant de l'aider dans sa tâche de destruction systématique.
Non contente d'accomplir son horrible besogne, la SNCF avait devancé les critiques allemandes éventuelles, en fournissant aux bourreaux « la meilleure qualité de wagons à bestiaux », assurant ainsi l'impossibilité de s'évader pour les prisonniers en route pour les camps de concentration.
Des membres élevés dans la hierarchie de la SNCF poussaient le zèle jusqu'à accompagner les convois de déportés jusqu'à la frontière afin de s'assurer de l'acheminement de leur marchandise vivante jusqu'au point de la fin de leur
« responsabilité administrative ».
Le zèle de la SNCF participa donc activement en France à une application efficace de la « solution finale ».
Le transport des déportés était terrible, sans considération humaine dans ces wagons à bestiaux de «première qualité ».
Le 22 juillet 1944, par exemple, un train quitta Paris avec 2166 déportés, des « passagers » selon l'ordre de route.
A leur arrivée à Dachau, trois jours plus tard, 536 de ces « passagers » étaient morts, soit un quart des déportés du train. La SNCF traitait ces déportés dans son administration avec une désinvolture routinière et une attitude commerciale révoltante.
Les déportations par voie de chemin de fer n'étaient absolument pas sous le sceau du secret, ni la destination des trains.
Les trains étaient plannifiés, ordonnés dans des horaires tout à fait officiels, avec le délai habituel à tous les trains.
Chaque demande de train reçue de la Gestapo entrait dans la machine administrative de la SNCF comme s'il s'agissait d'un transport normal.
Le premier transport de Juifs déportés pour Auschwitz eut lieu le 27 mars 1942.
Le dernier train pour cette destination quitta Paris le 17 août 1944, une semaine avant la libération de Paris. Entre ces deux dates, la SNCF envoya 72 trains de déportés.
Moins de 3% des déportés amenés par ces wagons survécurent aux camps de concentration.
La compagnie des chemins de Fer Français est accusé de la déportation de 72 000 Juifs et de milliers d'autres « indésirables » du régime nazi, vers le camp d'Auschwitz comme vers d'autres camps de concentration.
Comme en témoigne Harriet Tamen, avocat des survivants de la déportation ayant déposé cette plainte contre la SNCF, « personne ne tenait de pistolet contre la tempe des conducteurs de ces trains, ni contre la tête des directeurs de la SNCF ou des officiels de la SNCF qui se sont tant appliqué à remplir leur tâche. » La responsabilité personnelle de ces individus est donc mise en cause en même temps que celle de l'institution toute entière.
Le juge David Trager, à la cour fédérale de Brooklyn, doit prononcer un jugement dans des cirsonstances pénales inattendues, puisque c'est la partie de l'accusé, la SNCF, qui a demandé à ce que soit révoquée la plainte.
Les avocats de la SNCF prétendent en effet que la compagnie jouit d'une « immunité souveraine », due à son statut d'entreprise nationale.
Ils fondent leurs arguments sur le Foreign Sovereign Immunities Act de 1976, loi passée par le Congrès américain. les avocats prétendent que même si cette loi fut passée de nombreuses années après les faits, l'intention des membres du Congrès était qu'elle eut un effet rétroactif. T
amen, quant à elle, n'est pas impressionée par cette loi destinée à protéger les intérêts étrangers, mais qui ne peut, selon elle, empêcher le dépôt d'une plainte vis-à-vis d'une compagnie ayant commis des fautes. « De la même façon que l'on peut poursuivre en justice le MTA (Mass Transit Authority) service de transport de masse, pour tout dommage causé, ou poursuivre une compagnie aérienne pour avoir perdu une valise, il n'y aucun empêchement légal à déposer une plainte contre la SNCF. C'est l'une des 500 plus grandes compagnies au monde, et qui maintient des contacts d'affaires à New York. »
Le procès promet donc d'être crucial, et de constituer un cas de jurisprudence international, tout en proposant à nouveau à la France de faire un travail de mémoire qu'elle se refuse encore à opérer.


Le président de la SNCF Guillaume Pepy a reconnu mardi 25 janvier à Bobigny (Seine-Saint-Denis) que son entreprise, bien que "contrainte, réquisitionnée", fut "un rouage de la machine nazie d'extermination".

En cédant à la ville de Bobigny un terrain de la gare d'où sont partis plus de 20.000 juifs vers la mort en 1943 et 1944, Guillaume Pepy a évoqué les responsabilités de son entreprise.
Parlant de "moments terribles, des moments funestes", Guillaume Pepy a souligné "la nécessité de regarder ce passé en face, le connaître, le comprendre, en perpétuer la mémoire, en tirer une leçon de vie".

La SNCF, qui a transporté près de 76.000 juifs vers les camps d'extermination entre 1942 et 1944, était "réquisitionnée", "soumis(e) à l'effort de guerre nazi", a-t-il rappelé.
"Contrainte, certes, notre entreprise a acheminé ces trains jusqu'à la frontière. Elle l'a fait", a-t-il reconnu.

"Je veux dire la profonde douleur et les regrets de la SNCF pour les conséquences des actes de la SNCF de l'époque. En son nom, je m'incline devant les victimes, les survivants et les enfants de déportés et devant la souffrance qui vit encore", a souligné Guillaume Pepy.


 

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 14 Juil 2011, 12:47

Cette problématique a déjà été évoquée ici à différentes reprises. Faut-il retrouver les liens avec ces fils ? J'avoue ne pas en avoir vraiment envie, ce fil risquant de rester sur le plan des généralités, des bonnes intentions et des jugements faciles.
Il serait préférable de ne pas tout mélanger, de savoir ce que nous voulons détailler et analyser. A titre d'exemple:
idée n°1: les conditions de fonctionnement de la SNCF de 1940 à 1944, le degré de liberté de son personnel, de ses responsables ...
idée n°2: les réactions intéressées (dans tous les sens du terme), 70 ans après, d'Américains et de personnes très éloignées dans le temps et dans l'espace.
idée n°3: le comportement des états qui prétendent donner des leçons à la SNCF, précisément de 1933 à 1939
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7296
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 14 Juil 2011, 12:56

+1 avec Jardin David.
La politique actuelle de la SNCF en la matière est HS ici.
Restons-en à la SNCF durant la Seconde Guerre mondiale.
Merci
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61562
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Haddock  Nouveau message 14 Juil 2011, 13:01

Certe mais c'est dans ce but que j'ai posté cet Article .. c'est pour donner des explications du passé..

Sinon ca vas etre dur de relater .. mais bon je ne suis qu'un simple utilisater n'Hésitez pas a modifier ce qui parait actuel ...

Amitiés

J'essaye de lancer ce Forum ..c'est évidement toujours un rien dur dur au début et donc c'est vrai certaines redites peuvent exister ..(Je peus pas compulser tout le forum chaque fois que je lance un post.. de démarrage dirons nous ..)

Pardonnez donc a l'avance ma bonne volonté et si possible ecrivez ..un petit article .. je suis pas un spécialiste moi juste un "Aviateur" descendu sur terre ... ::pipo::
Dernière édition par Haddock le 14 Juil 2011, 13:08, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Haddock : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 14 Juil 2011, 13:07

Bien entendu, le HS n'en est pas pour autant sans valeur, mais simplement, il est probablement préférable d'en rester à notre espace temps favori !
Après tout, on peut aussi se prendre le chou sans évoquer [censuré] ou Monsieur P[encore plus censuré].

Personnellement, je ne vois pas bien ce que devaient faire les mécanos et chauffeurs. N'oublions pas qu'ils étaient pour ainsi dire "réquisitionnés" sur leurs machines, et qu'il n'était pas imaginable, sauf à la Libération, de pratiquer un sabotage ou des blocages massifs. Alors que faire ? Oublier de graisser ? Prendre du retard ? Louvoyer ? Pas simple.
Eux au moins ne pouvaient pas être remplacés par un Gauleiter !
Mais à quoi aurait servi un sacrifice supplémentaire de leur part lorsqu'ils devaient conduire certains trains ? Je pense bien entendu aux trains de déportés (quelques dizaines finalement) et aussi aux trains de soldats allemands et de matériels. J'ai peur d'en rester à des généralités.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7296
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 27 Juil 2011, 21:27

Bonsoir. La question intéressante, à mon avis, est: qui était à la tête de la société nationalisée en 1936? Je ne pense pas que c'était les même dirigeants qu'avant guerre, parce que se sont eux les responsables, eux qu'il aurait fallu trainer devant les tribunaux à la libération, eux parmi tant d'autres qui n'ont pas été jugés... Le mécanicien ordinaire ne pouvait que résister avec ses pauvres moyens, et beaucoup l'on fait. Amitiés. Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 28 Juil 2011, 06:34

Il serait intéressant aussi de mettre en parallèle le comportement de la SNCF avec celui de ses homologues de Belgique, Hollande, Italie .... J'avoue n'avoir jamais pratiqué cet exercice.
Tiens, les tribunaux du Peuple chers à notre ami 14-18 (Bernard Poilu) ont trouvé des clients :
Barbu a écrit:eux les responsables, eux qu'il aurait fallu trainer devant les tribunaux à la libération
Justement, ils furent plutôt protégés par la nébuleuse communiste. En échange de quoi ??? Et puis comment faire pour résister avec le régulateur de la loco en main, ou la direction d'une région SNCF ? PAs simple.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7296
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de elgor  Nouveau message 28 Juil 2011, 06:51

Bon ! il faut remettre les pendules à l'heure ! la SNCF comme la SNCB, comme tous les réseaux ferroviaires de l'europe occupée ont été réquisitionnés par les allemands ! Ca veut dire quoi ? ca veut dire que lorsqu'ils avaient un convoi militaire ou un convoi de déportés à faire passer, les autorités allemandes ou SS, ne priaient pas humblement la SNCF de leur fournir le matériel nécessaire, il ordonnaient "Pour telle date, préparez un convoi de X wagons". et la SNCF s'inclinait. Pas de gaieté de coeur, mais elle s'inclinait. Que peut on reprocher à ceux qui exécutaient ce genre d'ordres ? De ne pas vouloir être fusillé pour rien ? Oui j'ai bien dit pour rien ! Car ça n'aurait pas retardé le convoi d'une minute ! Au besoin, la loco aurait été conduite par des cheminots allemands !

Il faut bien se mettre dans la tête que la shoah, telle que nous la connaissons actuellement n'était pas connue du public ! A l'époque on parlait soit de camp de travail, soit d'installation des populations juives dans l'est de l'europe.

Et puis il y en a marre de ce genre de campagnes menées par des ahuris qui ne connaissent rien à la seconde guerre mondiale ! :twisted: Bientôt ils vont attaquer Citroën pour avoir fourni les voitures de la Gestapo ou les juifs pour s'être laissé faire et ainsi s'être montrés complices des allemands :twisted:
La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions

(Mr Prudhomme)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1846
Inscription: 19 Mar 2011, 11:44
Localisation: Myrelingues la brumeuse
Région: région Rhône Alpes
Pays: France

Voir le Blog de elgor : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de elgor  Nouveau message 28 Juil 2011, 07:03

JARDIN DAVID a écrit: Justement, ils furent plutôt protégés par la nébuleuse communiste. En échange de quoi ??? Et puis comment faire pour résister avec le régulateur de la loco en main, ou la direction d'une région SNCF ? PAs simple.


Faudrait voir à ne pas dire n'importe quoi ! Tous les cheminots n'étaient pas communistes ! Et j'en parle en connaissance de cause ! Mais vous auriez voulu qu'il fassent quoi ? monsieur le grand YAKA ? Ces gens avaient de la famille à nourrir ! S'ils avaient refusé d'exécuté les ordres, dans le pire des cas c'était le peloton d'exécution, dans le meilleur c'était le STO pour les plus jeunes voire la déportation

J'ai habité moi même dans des cités SNCF (et oui je suis un enfant du rail ! ) et je peux vous dire que ce n'était pas une sinécure que d'être cheminot. Ils étaient coincés entre les mitraillettes allemandes et les bombardements alliés, car les cités SNCF étaient souvent situées près des gares de triage. Je me souviens fort bien des trous de bombes qui existaient encore dans les années 50, et des abris anti-éclats qui étaient situés dans le triage d'en face !
La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions

(Mr Prudhomme)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1846
Inscription: 19 Mar 2011, 11:44
Localisation: Myrelingues la brumeuse
Région: région Rhône Alpes
Pays: France

Voir le Blog de elgor : cliquez ici


Re: SNCF et Déportation

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 28 Juil 2011, 08:34

Appel à la modération svp...
elgor a écrit:Faudrait voir à ne pas dire n'importe quoi ! Tous les cheminots n'étaient pas communistes ! Et j'en parle en connaissance de cause ! Mais vous auriez voulu qu'il fassent quoi ? monsieur le grand YAKA ? Ces gens avaient de la famille à nourrir ! S'ils avaient refusé d'exécuté les ordres, dans le pire des cas c'était le peloton d'exécution, dans le meilleur c'était le STO pour les plus jeunes voire la déportation

J'ai habité moi même dans des cités SNCF (et oui je suis un enfant du rail ! ) et je peux vous dire que ce n'était pas une sinécure que d'être cheminot. Ils étaient coincés entre les mitraillettes allemandes et les bombardements alliés, car les cités SNCF étaient souvent situées près des gares de triage. Je me souviens fort bien des trous de bombes qui existaient encore dans les années 50, et des abris anti-éclats qui étaient situés dans le triage d'en face !
JARDIN DAVID a écrit: Justement, ils furent plutôt protégés par la nébuleuse communiste. En échange de quoi ??? Et puis comment faire pour résister avec le régulateur de la loco en main, ou la direction d'une région SNCF ? PAs simple.


Faudrait voir à ne pas dire n'importe quoi ! Tous les cheminots n'étaient pas communistes ! Et j'en parle en connaissance de cause ! Mais vous auriez voulu qu'il fassent quoi ? monsieur le grand YAKA ? Ces gens avaient de la famille à nourrir ! S'ils avaient refusé d'exécuté les ordres, dans le pire des cas c'était le peloton d'exécution, dans le meilleur c'était le STO pour les plus jeunes voire la déportation

J'ai habité moi même dans des cités SNCF (et oui je suis un enfant du rail ! ) et je peux vous dire que ce n'était pas une sinécure que d'être cheminot. Ils étaient coincés entre les mitraillettes allemandes et les bombardements alliés, car les cités SNCF étaient souvent situées près des gares de triage. Je me souviens fort bien des trous de bombes qui existaient encore dans les années 50, et des abris anti-éclats qui étaient situés dans le triage d'en face !
Je pourrais faire différentes remarques, plus ou moins acides, que je garde en réserve. Donc, on se caaaaallllme. Merci. [Surtout qu'en définitive, je suis tout à fait d'accord. Pas de ma faute si M ELGOR n'a rien pigé à mon post.]
JD qui décide de sortir de ce post.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7296
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Suivante

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 31 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 39 minutes
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 48 minutes
par: frontovik 14 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 07:50
par: iffig 
    dans:  588eme NBAP 
Aujourd’hui, 07:08
par: Marc_91 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 06:18
par: P. Vian 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 01:40
par: frontovik 14 
    dans:  Coup de force japonais de Langson, 22 septembre 1940 
Aujourd’hui, 00:25
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:31
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 22:08
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll