Connexion  •  M’enregistrer

Bombardement sur Birkenau

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Re: Bombardement sur Birkenau

Nouveau message Post Numéro: 51  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 09 Jan 2011, 09:25

:? Toujours selon le rapport du bombardement que j'ai cité ( http://www.zplace2b.com/464th/nmr/1944/ ... -13-44.pdf ),
il y avait un rideau de fumée sur l'objectif ...

Selon cette page, qui parle de la décoration par Israël d'un mitrailleur du 464th BG :
Sur http://forum.armyairforces.com/Lib-WGun ... 89877.aspx , il y a écrit:On Sept 13, 1944 the target of the 464th along with the other BG's were headed for the Oswieciem synthetic oil refineries though close to the IP due to various errors the planes of the 464th dropped some of their deadly payload on the Birkenau concentration camp killing several SS officers and SS guardians.

Il semble que l'objectif était bien le groupement industriel, mais que certaines bombes aient été larguées "trop court" ...
;) On peut peut-être tous s'accorder là-dessus comme conclusion à ce fil de discussion, non ???
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7713
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Bombardement sur Birkenau

Nouveau message Post Numéro: 52  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 09 Jan 2011, 10:38

Bonjour,

Sur la question "technique des bombardements", oui, mais ll reste des questions en suspend.
Quid de tout ce qui concerne les prises de décisions de bombarder quand sont associés sur un même site des camps et des usines.

A+,
Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Bombardement sur Birkenau

Nouveau message Post Numéro: 53  Nouveau message de brehon  Nouveau message 09 Jan 2011, 14:02

Bonjour,
La décision de bombarder des usines situées près de camps était-elle plus difficile à prendre que pour des installations industrielles ou militaires intégrées dans des zones urbaines? Particulièrement dans des pays occupés.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6855
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Bombardement sur Birkenau

Nouveau message Post Numéro: 54  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 09 Jan 2011, 14:40

brehon a écrit:Bonjour,
La décision de bombarder des usines situées près de camps était-elle plus difficile à prendre que pour des installations industrielles ou militaires intégrées dans des zones urbaines? Particulièrement dans des pays occupés.


Bonjour,

Sans doute pas, c'est justement là que je m'interroge. Comment les EM envisageaient le bombardement des complexes tel que celui-ci?
Il y a obligatoirement un risque de tuer un grand nombre des prisonniers employés dans ces usines + le risque dû aux imprecisions des largages.

Les EM ont-ils parfois renoncé à détruire des installations X ou Y en sachant qu'ils mettaient en péril des prisonniers?
Les civils avaient la possibilité de se mettre à l'abri, les déportés avaient-ils cette option?


A+,

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Bombardement sur Birkenau

Nouveau message Post Numéro: 55  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 09 Jan 2011, 15:00

lol Apparemment, il s'agissait d'un complexe industriel en pleine création.

Il me semble aussi que ce soit la seule zone proche d'un "camps d'extermination" qui ait été bombardée.

Si je m'en tiens à ce que j'ai lu hier, c'est justement parce que le chantier de construction employait plus d'ouvriers allemands que de détenus que cet objectif aurait été choisi ...

Pour le choix des objectifs, il faut également prendre en compte la précision des bombardements ;
- en 1941, seulement la moitié des bombes anglaises larguées de nuit tombaient à moins de 6km de l'objectif
- en 1942 et 1943, j'ai mis en ligne une carte de Renault à Billancourt ...
- en 1944, la précision chuta à nouveau car les allemands avaient prévu des écrans de fumée sur les sites sensibles ...
Ma mère était près de la gare des Batignolles en Avril 1944, et si je suis là, c'est que, quand même, ils ne visaient pas si mal que ça !!!
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7713
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Bombardement sur Birkenau

Nouveau message Post Numéro: 56  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 12 Jan 2011, 13:01

Bonjour,

Un lien vers un témoignage:

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/prime.htm

Sur le même lien ce récit parle d'un bombardement en janvier 45:

"Bombardement du camp
Nous n'avions pas de montres, mais il devait être vingt-trois heures lorsque toutes les lumières s'éteignirent, y compris les projecteurs des miradors. On voyait au loin les faisceaux des éclairages photoélectriques. Une gerbe de lumières crues fleurit dans le ciel et s'y maintint immobile, éclairant violemment le terrain. On entendait le vrombissement des avions.
Puis le bombardement commença. Ce n'était pas nouveau : je descendis de ma couchette, enfilai mes pieds nus dans mes souliers et attendis.
Le bruit semblait venir de; loin, de la ville d'Auschwitz peut-être.
Mais voilà qu'il y eut une explosion toute proche, et avant même que j'aie pu reprendre mes esprits, une seconde et une troisième à crever les tympans. Des vitres volèrent en éclats, la baraque trembla, ma cuillère, logée dans une fente de la cloison en bois, tomba par terre. [...]
Quelques minutes plus tard, il fut évident que le camp avait été touché. Deux baraques étaient en flammes, deux autres avaient été pulvérisées; mais c'étaient toutes des baraques vides. On vit arriver des dizaines de malades, nus et misérables, chassés par le feu qui menaçait leurs baraques : ils demandaient à entrer. Impossible de les accueillir.
Ils insistèrent, suppliant et menaçant dans toutes les langues ; il fallut barricader la porte. Ils continuèrent plus loin, éclairés par les flammes, pieds nus dans la neige en fusion.
Plusieurs traînaient derrière eux leurs bandages défaits. Quant à notre baraque, elle semblait hors de danger, à moins que le vent ne tournât.

Les Allemands avaient disparu. Les miradors étaient vides."



L'ensemble du site est interessant.

A+,

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Précédente

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:00
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 22:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 21:53
par: P. Vian 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 19:54
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 19:52
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Un peu d'humour (morbide) 
Hier, 19:49
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Enigma - Help 
Hier, 18:08
par: medicairborne 
    dans:  Un mémoire de l'Empereur Hirohito vendu aux enchères 
Hier, 16:05
par: Shiro 
    dans:  Vacances 1946 
Hier, 13:31
par: Meteor14 
    dans:  Était-il possible de vaincre l’URSS ? 
Hier, 13:11
par: alias marduk 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll