Connexion  •  M’enregistrer

Le Danemark, cas exemplaire

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Signal  Nouveau message 01 Déc 2009, 01:55

Le Danemark, petit pays occupé dès le 9 avril 1940 et encore occupé le 8 mai 45, fait souvent figure de parent pauvre de la Seconde Guerre mondiale. Vu d'Europe occidentale, il ne représente pas grand chose face aux autres grands pays.
Et pourtant...
Il s'agit d'un exemple de résistance à la politique d'extermination nazie : lorsqu'en 1943 les nazis cherchent à déporter les Juifs du pays, le gouvernement démissionne plutôt que de plier aux exigences allemandes ; les grèves et sabotages se multiplient. Et surtout, la police refuse de participer aux opérations d'arrestation, permettant ainsi à la population de cacher les Juifs, qui sont ensuite évacués par la mer vers la Suède qui les accueille.
Environs 500 Juifs danois seront déportés au camps de Theresienstadt. Mais leurs concitoyens ne les abandonnent pas pour autant : les officiels demandent de leurs nouvelles, et vont même leur rendre visite à l'été 44 !

En tout, environs 100 Juifs danois sont morts durant la guerre, ce qui représente l'un des chiffres les plus bas d'Europe.

Une leçon à méditer...

Bonne soirée,

Seb.

Source : http://www.ushmm.org/wlc/article.php?lang=fr&ModuleId=66
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 01 Déc 2009, 08:20

Oui, sur ce plan, c'est un exemple ! Ce qu'il faudrait comprendre, ce sont les raisons qui ont fait basculer massivement ce pays vers un but aussi positif alors que vue de France, le Danemark semble si proche des Pays Bas. Qui en sont les héros ?
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Signal  Nouveau message 01 Déc 2009, 12:12

Là ça dépasse mes très faibles compétences. J'avais entendu une émission sur le sujet à la radio il y a de ça plusieurs mois, où il était expliqué que le sentiment national et la résistance passive au Danemark étaient très forts dès 40. L'Allemagne cherchait dès le début à faire disparaître la culture locale au profit de la culture "germanique". Les Danois ont créé des écoles clandestines pour permettre à leurs enfants de continuer à faire vivre leur héritage culturel.
Pour le reste, je laisse les spécialistes se prononcer !

Bonne journée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 01 Déc 2009, 14:24

Bonjour,
Les nazis n'ont pas ou peu utilise la force pour les deportations (force envers les autorites locales quelles quelles etaient). Ils ont toujours prefere beneficier de complicites locales.
"Vous voyez bien, il n'y a pas que nous, personne n'en veut !"

Exemples :
- Les Juifs hongrois sont quasiment epargnes jusqu'au remplacement du regime du regent Horty par un parti nazi local, les croix-flechees. Certes, des discriminations serieuses, mais pas de deportation de masse avant mars 44 (date de memoire).
- Les Juifs italiens, meme genre de situation, seuls ceux du Nord ont ete deportes par les Allemands dans le cadre de la "Republique de Salo" (c'est le cas de le dire) d'un Mussolini qui avait perdu toute influence et n'etait entoure que des durs de chez dur du parti fasciste.
- Et que dire de ces femmes "aryennes" qui ont arrache leurs epoux juifs des griffes de la Gestapo en manifestant bruyamment dans la rue a Berlin ?

Au Danemark, la population resiste clandestinement contre la germanisation, enfin, "l'aryanisation". Pas d'action armee a ma connaissance mais vu la taille confetti du pays et sa localisation, c'est logique.
Tout commence quand les nazis tentent d'imposer le port de l'etoile jaune aux juifs danois. Le Roi Christian X ne l'a jamais portee (ca, c'est une legende) mais a officiellement menace de le faire si ce decret etait mis en application. En face, pas de collabos influents pour contrecarrer la parole d'un Roi fort respecte et ecoute par son peuple d'autant plus que des elements politiques danois, alertes, avaient deja commence a cacher des Juifs.

Le temps que les nazis essayent de "renverser la vapeur" politiquement pour pouvoir passer a l'aktion sans heurts, les Juifs Danois etaient en Suede, grace a l'active et efficace complicite de multiples mini-reseaux de fonctionnaires, policiers, douaniers, pecheurs, marins, cheminots, chauffeurs de bus et autres Danois de bonne volonte animes par des motivations diverses et variees : Compassion, charite chretienne, amitie pour le voisin juif, antinazisme, respect de l'appel du Roi, etc...

Sur les 8000 juifs danois, environ 600 furent pris par les Allemands mais envoyes en camp de concentration, pas d'extermination, ou ils recurent colis et visites de la Croix-Rouge danoise. "Seulement" une soixantaine sont morts.

L'antisemitisme mortifere nazi etait un cauchemar. Avec un peu de bonne volonte et de courage, il etait possible d'en dissiper le mortel brouillard.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 01 Déc 2009, 16:29

Bonjour tout le monde.
Voici un article intéressant au sujet du Danemark et de la déportation
D’après P.Coulon, Résistances civiles et défense populaire non-violentes, Dossier de Non-violence politique.
Bonne lecture
Prosper ;)

Le 18 septembre 1943, Hitler donne l’ordre de déporter les Juifs danois.
Mais, dans ce pays, depuis près de deux ans, les occupants allemands se heurtent à une forme de résistance qui a fortement atteint leur moral.
Pourtant, lorsque le 9 avril 1940, ils avaient envahi le Danemark, rien ne laissait pressentir une telle résistance. En accord avec le roi Christian X, le gouvernement avait accepté l’ultimatum remis par le ministre allemand et un gouvernement de coalition avait été créé. Les Allemands acceptaient de ne pas se mêler des affaires intérieures danoises et de respecter la neutralité du Danemark. De leur côté, le roi et le gouvernement invitaient la population à vivre normalement et à se résigner à l’occupation. Les alliés prirent cette attitude pour de la lâcheté et l’expression "se coucher comme un Danois" devint une expression courante aux États-Unis.
Pendant un an et demi, le modus vivendi établi par les Allemands fut maintenu. Le mécontentement de la population ne se manifestait que par quelques gestes ou actions symboliques comme de porter des insignes interdits ou de chanter en choeur dans les parcs et sur les places.
Mais à la fin de 1941, les Allemands voulurent faire un pas de plus et, le 25 novembre 1941, contraignirent le gouvernement danois à accepter le pacte anti-Komintern qui plaçait le Danemark aux côtés des puissances de l’Axe contre les Alliés et avait pour conséquence la suppression du Parti communiste, l’emprisonnement de plusieurs de ses membres et la création d’un "corps libre danois" composé de volontaires pour se battre sur le front de l’Est.
Dès l’annonce de cette nouvelle, des émeutes sérieuses éclatèrent dans le pays et la résistance prit une forme nouvelle avec, notamment, un grand nombre de sabotages et de grèves.
La situation s’aggrava à un tel point que le 28 août 1943, les Allemands adressèrent au gouvernement danois un ultimatum très sévère. Le gouvernement devait supprimer le droit de grève, de manifestation et de réunion, proclamer la loi martiale et frapper les saboteurs de la peine de mort.
Mais le gouvernement danois, sans doute encouragé par la résistance de la population, au lieu de se soumettre comme en 1940 et en 1941, refusa l’ultimatum et cessa purement et simplement de fonctionner. Le roi se considéra désormais comme prisonnier dans son palais où il était effectivement gardé par des troupes allemandes et la Wehrmacht prit le contrôle du pays.
C’est dans ce contexte que, trois semaines plus tard, le 18 septembre 1943, Hitler donna l’ordre de déporter les Juifs danois.
Première surprise : les responsables allemands, qui occupaient le pays depuis plusieurs années et qui connaissaient l’attitude de la population, refusent cet ordre. Le général Von Hannecker lui-même refuse de mettre ses troupes à la disposition du plénipotentiaire du Reich, le Docteur Werner Best. Celui-ci a témoigné à Nuremberg qu’à plusieurs reprises les unités spéciales de SS affectées au Danemark, les Einsatz Kommando, ont protesté contre "les ordres des agences centrales".
Eichmann expédia donc au Danemark un de ses meilleurs hommes, Rolf Gunther, que personne ne pouvait soupçonner de manquer de "dureté sans pitié". Mais Gunther ne parvint pas à convaincre ses collègues de Copenhague. Et Hannecker refusait même de décréter que les Juifs pointent pour aller au travail.
Werner Best se rendit alors à Berlin pour négocier. Il obtint la promesse que tous les Juifs du Danemark, quelle que soit leur catégorie, seraient déportés à Theresienstadt, ville de Tchécoslovaquie avaient rassemblé dans un ghetto, à des fins publicitaires, les Juifs dont la notoriété empêchait provisoirement la suppression. Du point de vue nazi, c’était là une concession de taille.
On décide donc de capturer les Juifs dans la nuit du 1er au 2 octobre et de les évacuer aussitôt. Les bateaux étaient prêts dans le port. Et comme on ne pouvait compter ni sur les Danois, ni sur les Juifs, ni même sur les troupes allemandes affectées au Danemark, on importa des unités de police d’Allemagne pour procéder à la recherche des Juifs, maison par maison.
Mais, quelques jours avant la date fatidique, un agent de transport allemand, Georg F. Duckwitz, probablement renseigné par Best lui-même, révèle tous les projets allemands à des fonctionnaires danois.
La réaction danoise ne se fait pas attendre, au grand étonnement de Best lui-même. Le jour même, le ministère des Affaires étrangères danois demande à Best de s’expliquer sur cette rumeur. Les syndicats sollicitent de manière pressante un démenti officiel. Une pétition est présentée par les unions professionnelles. Et le roi Christian X lui-même fait parvenir un avertissement écrit à l’ambassade d’Allemagne. Auparavant, il avait menacé les Allemands d’être le premier citoyen à porter l’étoile jaune si les Allemands en imposaient le port aux Juifs. Plusieurs officiers supérieurs s’associent également à ces protestations.
Pendant ce temps, la population danoise qui s’attendait depuis longtemps à l’arrestation des Juifs, les aide à rejoindre la Suède dans des embarcations de pêcheurs. Les réseaux de résistance prennent en charge financièrement leur voyage. De leur côté, les responsables juifs informent les communautés locales de l’imminence des arrestations. La nouvelle est répandue dans les synagogues à l’occasion des offices. Les Juifs ont tout juste le temps de quitter leurs appartements et de se cacher dans des familles non-juives. Les hôpitaux et cliniques de Copenhague "renvoient" tous leurs patients portant un nom juif et, sans même qu’ils quittent leur lit, les réadmettent sous d’autres noms. Certaines cliniques vont jusqu’à hospitaliser des familles entières de Juifs en parfaite santé. Quant au Bispebjerg Hospital de Copenhague, il se transforme du jour au lendemain en un véritable camp de transit ; il admet des groupes d’une centaine de Juifs, leur fournit des vivres et de l’argent et les dirige vers des organisations de résistance.
Enfin, de son côté, Werner Best fait informer les policiers allemands par Rudolph Mildner, chef du S.D., qu’il leur est interdit de pénétrer de force dans des logements habités par des Juifs. S’ils le faisaient, la police danoise pourrait intervenir. Les policiers allemands ne pourraient donc capturer que les Juifs qui les laisseraient entrer de leur plein gré.
Résultat de la résistance délibérée des Danois et de la non-collaboration de certaines autorités allemandes aux ordres nazis : sur un total de 7800 Juifs danois, 477 personnes seulement furent arrêtées. Une cinquantaine d’entre elles dont l’état de santé interdisait le transport furent relâchées. Et finalement, ce ne sont que 425 Juifs, soit 5% de la population juive danoise, qui furent embarqués sur le vapeur allemand "Wartheland", prévu pour transporter au moins 5000 personnes.
Mais la résistance danoise n’en resta pas là dans sa volonté de sauver les Juifs danois. A la suite de demandes répétées, une délégation de la Croix-Rouge ainsi que des représentants du gouvernement danois furent admis à visiter le camp au cours de l’été 1944 et tous les Juifs danois reçurent des colis et des vivres. Comme l’a écrit Hannah Arendt dans son livre Eichmann à Jérusalem, à Theresienstadt, les Juifs danois "jouissaient plus que tout autre groupe, de privilèges spéciaux parce que des institutions et des particuliers danois ne cessaient de s’enquérir de leur sort."
Quarante-huit d’entre eux moururent, chiffre relativement bas étant donné l’âge moyen de ce groupe. Lors de son procès, Eichmann opina, après avoir mûrement réfléchi, que, "pour différentes raisons, les opérations projetées à l’endroit des Juifs du Danemark avaient échoué."
Source:
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article276
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61599
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 01 Déc 2009, 16:56

Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est la différence entre le Danemark et les Pays-Bas, deux états très voisins avec une forte culture de la neutralité (qui a bien fonctionné en 14-18). Comment les retrouver ainsi aux extrèmes ? Devons nous en conclure que très peu de choses peuvent faire basculer un groupe vers le bien ou vers la plus noire abjection ? Est-ce le résultat de l'exemple donné par les élites, ici le roi Christian ? Il me semble très important, au delà de l'histoire, de comprendre comment une situation a pu déraper ou pas ...
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 01 Déc 2009, 17:54

Il y a peut-etre un petit bout de debut d'explication :
- Le Danemark est plus petit que la Hollande, situe en face de la Norvege occupee et de la Suede "neutre", donc interet strategique moindre.
- La Hollande est en face de la Grande-Bretagne, donc interet strategique plus important.
Cela explique peut-etre le fait que le Reich aie "mis le paquet" en Hollande (comme en Belgique et le Nord francais) et n'a pas ressenti le besoin de le faire rapidement au Danemark.
Mon truc est loin de tout expliquer, c'est juste un element d'explication, il y en a d'autres
(Dont un que je sens venir : maintien d'un gouvernement local en place)


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 01 Déc 2009, 18:00

Elle n'est pas si mal fichue cette explication (pression allemande différente car position géostratégique plus ou moins forte).
Je vais me gratter le crane pour voir si ça colle avec d'autres zones géographiques ...
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de carlo  Nouveau message 01 Déc 2009, 19:09

Peut-être parce que contrairement aux Pays-Bas, le Danemark avait conservé son gouvernement et ses élites. Les Allemands jouaient au Danemark le service minimum.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2036
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Le Danemark, cas exemplaire

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Pacificelectric  Nouveau message 01 Déc 2009, 19:57

Daniel Laurent a écrit:Il y a peut-etre un petit bout de debut d'explication :
- Le Danemark est plus petit que la Hollande, situe en face de la Norvege occupee et de la Suede "neutre", donc interet strategique moindre.
- La Hollande est en face de la Grande-Bretagne, donc interet strategique plus important.
Cela explique peut-etre le fait que le Reich aie "mis le paquet" en Hollande (comme en Belgique et le Nord francais) et n'a pas ressenti le besoin de le faire rapidement au Danemark.
Mon truc est loin de tout expliquer, c'est juste un element d'explication, il y en a d'autres
(Dont un que je sens venir : maintien d'un gouvernement local en place)


En effet les Pays-Bas étaient intégrés au Mur de l'Atlantique.....

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pays-Bas_p ... e_mondiale

En outre il me semble que les Allemands ont un temps songé à "assimiler" les Néerlandais, qui avaient d'ailleurs été surnommés je crois "les Aryens de la Mer" (malheureusement je n'arrive pas à retrouver la source de cette expression) en raison de leur forte tradition maritime et de leur [supposée] appartenance à la race des Seigneurs!

Cela dit faut-il anathémiser les Pays-Bas (30.000 survivants sur 140.000 juifs) par rapport au Danemark comme le fait David Jardin? A la lecture des faits (grèves, protestations, aide aux Juifs) il faut peut-être nuancer.


 

Voir le Blog de Pacificelectric : cliquez ici


Suivante

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 3 minutes
par: alain adam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 16 minutes
par: Didier 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a 18 minutes
par: P. Vian 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
il y a 20 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 30 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
il y a 49 minutes
par: Andrée Balagué 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 17:37
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 17:35
par: frontovik 14 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 14:32
par: Alfred 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 11:15
par: dominord 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll