Connexion  •  M’enregistrer

Viktors Arajs, collaborateur letton

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Viktors Arajs, collaborateur letton

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Maquis surcouf  Nouveau message 22 Juin 2009, 17:53

Viktors Arajs était le chef d'un Sonderkommando composé d'auxiliaires lettons. Avant la guerre, il était chef de la police de Riga, la capitale lettonne.

Il est responsable de la mort de dizaine de milliers de personnes en Europe de l’est. Ils étaient surnommés « Les hommes aux bus bleus » parce qu’ils se déplacaient à bord de véhicules de cette couleur.

En la première semaine de l'équipe, il a brûlé une synagogue de Riga avec ceux à l'intérieur et assassiné plus de 2.000 juifs et communistes supplémentaires. Les 30 novembre et 8 décembre 1941, ils ont joué un rôle essentiel dans l’assasinat de près de 30 000 juifs dans une forêt de Riga.

Ce commando est aussi allé répandre la terreur du côté de Minsk.

Arajs a expliqué que si ses tueurs jettent les enfants en l'air avant de leur tirer dessus, ce n'est pas parce qu'ils sont des gamins farceurs, mais pour éviter de dangereux ricochets sur le sol…

Dans « Bourreaux, Victimes, Témoins », Raul Hilberg raconte qu’en juillet 1941, l’Einsatzgruppe A (Standartenführer SS Rudolf Lang) cultivait les relations avec des personnalités Lettonnes, dont Viktors Arajs, avocat, et membre d’une fraternité universitaire Lettonne « aristocratique ».

S’opposant aux expropriations des paysans, décidées par l’URSS, Arajs rentre dans la clandestinité jusqu’à l’arrivée des Allemands. En automne 1941, il lève quelques centaines d’hommes, essentiellement des Lettons ethniques, qui s’enrôlent dans l’Einsatzgruppe.

. À la fin de 1941, alors qu’il ne reste pratiquement plus de Juifs en Lettonie, les Kommandos sont augmentés de 200 ou 300 hommes, et restructurés en plusieurs groupes. Certains restèrent dans l’Ostland, quant aux autres, ils sont envoyé au début de 1942 dans les centres d’entraînement du SD, dans le Fürstenberg, près du camp de Ravensbrück. Là, ils sont entraînés, ou à exterminer les ghettos, ou à participer à la lutte anti-partisan, et s’acquitteront de ces deux tâches pendant 1942 et 1943…

Image


 

Voir le Blog de Maquis surcouf : cliquez ici


Re: Viktors Arajs, collaborateur letton

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de carlo  Nouveau message 22 Juin 2009, 19:51

Maquis surcouf a écrit:
Image


Cette photo a été prise après guerre, voir le SA 25 tchèque du quatrième homme, le mélange d'uniformes russes et civils, ainsi que d'éléments d'uniformes nationaux est typique des maquis baltes anticommunistes d'après-guerre.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2036
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Viktors Arajs, collaborateur letton

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Maquis surcouf  Nouveau message 22 Juin 2009, 19:56

Merci beaucoup Carlo pour ces informations. En effet, sur le net je n'ai trouvé que peu de photos de Arajs mais je ne savais pas pour la date de cette photo et les uniformes.


 

Voir le Blog de Maquis surcouf : cliquez ici


Re: Viktors Arajs, collaborateur letton

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Walter Nowotny  Nouveau message 22 Juin 2009, 22:13

Bonjour.
Cet homme est-il mort pendant la guerre ou après?
Salut.


 

Voir le Blog de Walter Nowotny : cliquez ici


Re: Viktors Arajs, collaborateur letton

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de lebel  Nouveau message 23 Juin 2009, 11:32

Il faut noter que de tous les satellites de l'Allemagne nazie , les baltes se sont particulièrement distingués :evil:


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Re: Viktors Arajs, collaborateur letton

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de carlo  Nouveau message 23 Juin 2009, 12:46

Walter Nowotny a écrit:Bonjour.
Cet homme est-il mort pendant la guerre ou après?
Salut.


Après guerre, d'après wikipedia, il aurait travaillé pour l'autorité britannique en Allemagne avant de vivre sous une fausse identité en RFA avec l'aide du gouvernement letton en exil. En 1979, il est identifié et jugé pour le meurtre de 13.000 personnes par un tribunal d'Hambourg. Il meurt en prison en 1988.

Le lien wiki (en anglais):http://en.wikipedia.org/wiki/Viktors_Ar%C4%81js
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2036
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Viktors Arajs, collaborateur letton

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Petit_Pas  Nouveau message 23 Juin 2009, 21:07

Salut,
Maquis surcouf a écrit:Viktors Arajs était le chef d'un Sonderkommando composé d'auxiliaires lettons. Avant la guerre, il était chef de la police de Riga, la capitale lettonne.

Il est responsable de la mort de dizaine de milliers de personnes en Europe de l’est. Ils étaient surnommés « Les hommes aux bus bleus » parce qu’ils se déplacaient à bord de véhicules de cette couleur.

En la première semaine de l'équipe, il a brûlé une synagogue de Riga avec ceux à l'intérieur et assassiné plus de 2.000 juifs et communistes supplémentaires. Les 30 novembre et 8 décembre 1941, ils ont joué un rôle essentiel dans l’assasinat de près de 30 000 juifs dans une forêt de Riga.


Pour compléter un peu ce que tu dis et parce que je viens de lire ce passage dans le livre de Saul Friedländer, Les années d'extermination. L'Allemagne nazie et les Juifs (1939-1945) je me permets de le citer :
S. Friedländer a écrit:Le 12 novembre 1941, Himmler ordonna à Friedrich Jeckeln, le HSSPF Ostland, d’exécuter les quelques 30 000 Juifs du ghetto de Riga.
La veille de l’opération, le 29 novembre, les Juifs valides furent séparés du gros de la population du ghetto. Le 30, aux premières heures de la matinée, commença la marche du ghetto vers la forêt voisine de Rumbula. Quelques 1 700 gardes étaient prêts, dont environ un millier d’auxiliaires lettons. Entre-temps, plusieurs centaines de prisonniers soviétiques avaient creusé six immenses fosses dans la terre sablonneuse.
Des Juifs essayant de se soustraire à l’évacuation furent abattus sur le champ : chez eux, dans les escaliers, dans la rue. Alors que, un groupe après l’autre, les habitants du ghetto atteignaient la forêt, l’étau des gardes se resserrait pour les conduire vers les fosses. Peu avant d’approcher du lieu d’exécution, les Juifs devaient se défaire de leurs valises et de leurs sacs, quitter leurs manteaux et, pour finir, retirer leurs vêtements. Puis les victimes nues descendaient dans la fosse au moyen d’une rampe de terre, s’allongeaient face contre terre, ou sur les corps des mourants ou des morts pour être exécutées d’une balle dans la nuque tirée à deux mètres de distance.
Jeckeln se tenait au bord des fosses entouré d’une foule d’invités : membres du SD, policiers et civils. Le Reichskommissar Lohse fit une courte visite, tandis que certains commandants de la police firent le déplacement depuis le front de Leningrad. Douze tireurs d’élite travaillant par équipes abattirent des Juifs toute la journée. La tuerie s’interrompit entre 17 et 19 heures environ ; 15 000 Juifs avaient alors été assassinés.
Une semaine plus tard, les 7 et 8 décembre, Les Allemands assassinèrent presque toute la moitié restante de la population du ghetto. Dans son rapport n° 155 du 14 janvier 1942, le RSHA dressa le bilan de l’opération : « le nombre de Juifs qui restaient à Riga – 29 500 – a été réduit à 2 500 des suites de l’aktion accomplie par le chef suprême des SS et de la Police Ostland ».
[…]
Le jour du premier massacre des Juifs de Riga, aux premières heures de la matinée, un transport de 1 000 Juifs de Berlin était arrivé dans une gare de banlieue. Jeckeln estima fort peu judicieux d’envoyer les nouveaux arrivants dans un ghetto en plein chaos, et d’où la marche vers Rumbula devait commencer d’un moment à l’autre. La solution était évidente : les Juifs furent transportés directement de la gare à la forêt et abattus sur place.


 

Voir le Blog de Petit_Pas : cliquez ici



Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  GMC gazogène ? 
il y a 8 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 01:26
par: Alfred 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:56
par: kfranc01 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:50
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:24
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 20:26
par: alain adam 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 19:21
par: brehon 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 19:03
par: Andrée Balagué 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Scroll