Connexion  •  M’enregistrer

Einsatzgruppen

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Einsatzgruppen

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 25 Juin 2008, 14:14

Bonjour,
Je suis en train de commettre un papelard sur les Einsatzgruppen.
J'ai plein de sources fiables quant a ce qu'ils ont fait, ou, quand, comment et pourquoi, mais je suis un peu sec au sujet de leur "Ordre de bataille".

J'ai ca :
Organisation générale (juin 1941)
Quatre Einsatzgruppen sont constitués en préparation de l'invasion de l'Union Soviétique. Affectés aux arrières d'un groupe d'armée, ils sont divisés en Einsatzkommandos et en Sonderkommandos, qui réalisent les opérations de tuerie mobiles.

Einsatzgruppe A ( Sonderkommandos 1a et1 b, Einsatzkommandos 2 et 3)
groupe d'armée nord (Lituanie, Lettonie, Estonie et Nord de la Russie)
SS-Brigadeführer Dr.Franz Walter Stahlecker (jusqu'au 23 mars 1942)

Einsatzgruppe B ( Sonderkommandos 7a et 7 b, Einatzkommandos 8 et 9)
groupe d'armée centre (Est de la Pologne et Biélorussie)
SS-Brigadeführer Artur Nebe (jusqu'en octobre 1941)

Einsatzgruppe C (Sonderkommandos 4 a et 4 b, Einsatzkommandos 5 et 6)
groupe d'armée sud (centre et nord de l'Ukraine)
SS-Gruppenführer Dr. Otto Rasch (jusqu'en octobre 1941)

Einsatzgruppe D ( Sonderkommandos 10 a et 10 b, Einsatzkommandos 11a, 11b et 12) :11e armée (Bessarabie, sud de l'Ukraine, Crimée et Caucase)
SS-Gruppenführer Otto Ohlendorf (jusqu'en juin 1942)

Ca tiens la route ?
Des complements ?
Des effectifs ?

Si quelqu'un a ca sous la main, merci d'avance


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de motpulk  Nouveau message 25 Juin 2008, 17:23

Bonjour,

Pourquoi se limiter aux EG et ne pas parler, par exemple, du Polizei-Reservebataillon 101, qui a tout de même plus de 80.000 victimes à son actif?


 

Voir le Blog de motpulk : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 25 Juin 2008, 17:37

bonjour Motpulk, cette unité ne pourrait elle pas faire l'objet d'un post à part entière ?


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de motpulk  Nouveau message 25 Juin 2008, 17:49

Si.
Mais,
je ne m'y colle pas. Il y a trop longtemps de cela...
Une fois encore, je conseille vivement la lecture du livre de C. R. Browning, "Des hommes ordinaires. Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la Solution finale en Pologne". Disponible notamment dans la collection TEXTO.
Un livre qui ne laisse pas intact. Pas du tout.
D'autres ici pourront certainement en parler mieux que moi.

Cordialement.


 

Voir le Blog de motpulk : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Thalysbar  Nouveau message 26 Juin 2008, 16:20

Bravo Daniel et bon courage !





Pour une liste plus complète des officiers au sein des einsatzgruppen :


"Einsatzgruppe A was disbanded 17 Oct 1944.


Commanders
SS-Brigadeführer Dr. Walter Stahlecker (22 June 1941 - 23 Mar 1942)
SS-Brigadeführer Heinz Jost (23 Mar 1942 - 15 June 1942)
SS-Oberführer Dr. Hubert Achamer-Pifrader (15 June 1942 - 5 Sep 1943)
SS-Gruppenführer Friedrich Panzinger (5 Sep 1943 - 6 May 1944)
SS-Brigadeführer Dr. Wilhelm Fuchs (6 May 1944 - 17 Oct 1944)


Sonderkommando 1a was disbanded 15 Oct 1944.


Commanders
SS-Standartenführer Dr Martin Sandberger (1 Dec 1941 - 1 Aug 1943)
SS-Obersturmbannführer Bernhard Baatz (1 Aug 1943 - 15 Oct 1944)


Sonderkommando 1b was disbanded 1st Oct 1943.


Commanders
SS-Oberführer Dr. Erich Ehrlinger (12 Dec 1941 - 24 Feb 1942)
SS-Sturmbannführer Walter Hofmann (24 Feb 1942 - 13 Mar 1942)
SS-Obersturmbannführer Dr. Eduard Strauch (13 March 1942 - 30 June 1943)
SS-Obersturmbannführer Dr. Erich Isselhorst (30 June 1943 - 1 Oct 1943)


Einsatzkommando 1c was disbanded 28 Nov 1942.


Commanders
SS-Sturmbannführer Kurt Graaf (1 Aug 1941 - 28 Nov 1942)


Einsatzkommando 2 was disbanded 2 Mar 1944.


Commanders
SS Obersturmführer Rudolf Batz (1 June 1941 - 4 Nov 1941)
SS Obersturmbannführer Dr. Eduard Strauch (4 Nov 1941 - 3 Dec 1941)
SS Sturmbannführer Dr. Rudolf Lange (3 Dec 1941 - 2 Mar 1944)


Einsatzkommando 3 (also known as Rollkommando) was disbanded 1 Jan 1945.


Commanders
SS-Standartenführer Karl Jäger (1 June 1941 - 15 Sep 1943)
SS-Brigadeführer Dr. Wilhelm Fuchs (15 Sep 1943 - 11 May 1944)
SS-Obersturmbannführer Hans-Joachim Böhme (11 May 1944 - 1 Jan 1945



source

http://www.axishistory.com/index.php?id=3698


Pour la composition à proprement parler (l'exemple de l'Einsatzgruppe A)

"La composition des Einsatzgruppen.
Il y avait approximativement 600 à 1000 hommes dans chaque groupe d'intervention, bien que beaucoup fussent du personnel de soutien. Les membres actifs des Einsatzgruppen provenaient de différentes organisations militaires et non-militaires du Troisième Reich. La majorité des membres appartenait aux Waffen-SS, branche militaire des SS. Dans le groupe d'intervention A, par exemple, la répartition des membres actifs était la suivante :

Waffen-SS : 340
Gestapo : 89
SD (service de sécurité) 35
Police de l'ordre 133
Kripo : 41 "

source
http://www.phdn.org/histgen/einsatzintro.html


 

Voir le Blog de Thalysbar : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Brice  Nouveau message 26 Juin 2008, 18:31

LES EINSATZGRUPPEN (UNITÉS MOBILES D'EXTERMINATION)

Les Einsatzgruppen (unités mobiles d'extermination) étaient des escadrons de SS et de la police allemande qui suivaient l'avancée de l'armée allemande. Sous le commandement d'officiers de la Police de sécurité (Sipo) et du Service de sécurité (SD), ils reçurent pour mission, entre autres, d'exterminer ceux qui étaient perçus comme des ennemis politiques ou raciaux trouvés derrière les lignes de front en Union Soviétique occupée. Parmi leurs victimes, il y eut des Juifs (hommes, femmes et enfants), des Tsiganes, et des fonctionnaires de l'Etat soviétique et du Parti communiste. Les Einsatzgruppen assassinèrent également des milliers de patients dans des établissements psychiatriques. De nombreux chercheurs pensent que le massacre systématique des Juifs d'Union Soviétique occupée par les bataillons des Einsatzgruppen et la Police de l'ordre (Ordnungspolizei) constitue la première étape du programme nazi d'extermination de tous les Juifs européens.

Lors de l'invasion de l'Union soviétique en juin 1941, les Einsatzgruppen suivirent l'armée allemande et son avance au cœur du territoire soviétique. Les Einsatzgruppen, s'appuyant souvent d'une aide locale, conduisirent des opérations d'extermination de masse. Contrairement à ce qui se passait lors de la déportation de Juifs des ghettos vers les camps, les Einsatzgruppen allaient directement dans les communautés de Juifs et les massacraient.

L'armée allemande apportait un soutien logistique aux Einsatzgruppen, en leur fournissant approvisionnement, transport et logement. Au début, les Einsatzgruppen abattirent surtout des hommes juifs. Mais très vite, à partir du mois d'août 1941, leurs membres abattirent les aussi les femmes et les enfants juifs sans distinction d'âge ni de sexe, et les enterrèrent dans des fosses communes. A partir de la fin du mois de juillet 1941, des bataillons de la police d'ordre, sous le commandement de dirigeants de haut rang des SS et de la police récemment nommés dans les territoires occupés d'Union soviétique, lancèrent des opérations d'annihilation systématique des principales communautés juives.

Les Einsatzgruppen qui suivirent l'armée allemande en Union soviétique étaient répartis en quatre groupes opérationnels de la taille d'un bataillon chacun. L'Einsatzgruppe A s'occupait de la zone allant de la Prusse orientale en direction de Leningrad, et couvrant la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie et d'autres territoires. L'Einsatzgruppe A massacra des Juifs à Kovno, Riga et Vilno. La zone de l'Einsatzgruppe B partant de Varsovie, en Pologne, et s'étendait en Biélorussie en direction de Smolensk ; cet Einsatzgruppe massacra des Juifs entre autres à Grodno, Minsk, Brest-Litovsk, Slonim, Gomel et Mogilev. La zone de l'Einsatzgruppe C débutait à Cracovie et Rzeszow (en Pologne occupée) et s'étendait en Ukraine en direction de Kharkov et de Rostov-sur-le-Don. Ses membres orchestrèrent des massacres à Lvov, Tarnopol, Zolochev, Kremenets, Kharkov, Kiev et ailleurs. De ces quatre unités, l'Einsatzgruppe D était celui qui opérait le plus au sud. Ses membres se livrèrent à des massacres dans le sud de l'Ukraine et en Crimée, en particulier à Nikolayev, Kherson, Simferopol, Sébastopol et Feodosiya.

Les Einsatzgruppen reçurent une aide importante des soldats allemands, hongrois et roumains, de collaborateurs locaux et d'autres unités SS. Les membres des Einsatzgruppen furent recrutés parmi les SS, les Waffen-SS (formation militaire des SS), dans le SD, la Sipo, dans la police d'ordre et dans d'autres unités de police.


Au printemps 1943, les Einsatzgruppen et des bataillons de la police d'ordre avaient tué plus d'un million de Juifs et des dizaines de milliers de commissaires politiques et de partisans soviétiques, de Tsiganes et d'handicapés mentaux. Les méthodes d'extermination mobiles s'avérèrent inefficaces et psychologiquement difficiles à supporter pour les assassins. Alors que ces assassinats sauvages étaient encore en cours, les nazis planifièrent et commencèrent la construction d'installations de gazage spéciales dans des camps d'extermination créés pour exterminer un nombre plus important encore de Juifs.


-----------------
Source:
http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/fr/



Un livre Image
Résumé:Par : Michel Moracchini

Le 3 mars 1941, plusieurs mois avant l'attaque de l'Allemagne nazie contre l'URSS, Adolf Hitler donne un ordre secret :
"Il faudra débarrasser le territoire soviétique des Juifs, des Tziganes et des Commissaires Politiques".
Ce fut là une étape décisive vers la conquête, qu'il voulait totale et définitive, de ce territoire, objectif majeur du IIIe Reich, lié à l'anéantissement des races dites "inférieures" qui s'y trouvaient, et notamment des Juifs.
En vertu de cet "ordre du Führer", 1.250.000 personnes furent massacrées par les "Einsatzgruppen", des groupes d'extermination constitués à cet effet sous l'autorité directe de Heinrich Himmler.
Plusieurs chefs de ces "ailes marchantes" du crime organisé se sont retrouvés devant une Cour américaine en 1947, là même où quelques mois plus tôt avait eu lieu le fameux Procès International dit des "Grands Criminels de Guerre". Témoignage. Grancher. 2001. Format 21,5 x 14,5 cm. 250 pages. Photographies noir & blanc


Cordialement Brice.


 

Voir le Blog de Brice : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 27 Juin 2008, 02:27

Bonjour,
Merci les gars, ca avance.

@Brice : Ce genre d'infos, j'ai. La ou je suis un peu leger, c'est les "ordres de bataille" (Composition, effectifs)


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Brice  Nouveau message 27 Juin 2008, 07:14

Bonjour et désolé pour les infos...

Voici se que j'ai trouvé:

FORMATION

Quatre Einsatzgruppen sont créés et chacun devra agir sur une zone délimitée :

Einsatzgruppe A
Einsatzgruppe B
Einsatzgruppe C
Einsatzgruppe D


> Prendre connaissance de la composition exacte de ces groupes.

Chaque Einsatzgruppe est composé d'environ un millier d'hommes (au total, les quatre groupes alignent 3.000 personnes).

Voici par exemple la composition de l'Einsatzgruppe A (990 hommes) : 340 Waffen SS, 172 chauffeurs, 18 employés de l'administration, 35 membres du SD (Sicherheitsdienst : Services de Sécurité de la SS), 41 membres de la police criminelle, 89 de la Gestapo, 87 de la police auxiliaire, 133 de l'Ordnungspolizei (Police d'Ordre, ou Orpo), 13 auxiliaires féminins, 51 interprètes, 3 télétypistes, 8 opérateurs radio.

Les dirigeants des Einsatzgruppen sont pour certains des juristes (Ohlendorf est Docteur en Jurisprudence, Nosske a travaillé pour un tribunal avant d'entrer au Ministère de l'Intérieur, Nebe est le chef de la Police Criminelle), ou issus d'autres professions libérales (Blobel était architecte, Weinmann médecin) voire religieuses (Bilberstein a été pasteur protestant) ou artitistiques (Klingelhöfer a été chanteur d'opéra). Loin d'être des sadiques (sauf certains comme Blobel ou Stahlecker), ce sont surtout des carriéristes pour qui la vie humaine n'a plus guère de sens, sensibles à l'obéissance, voire le zèle. Cela étant dit, si Heydrich a choisi ces hommes, c'est aussi par calcul politique, en vue d'éloigner des SS qui pouvaient porter atteinte à son autorité sur le RSHA. Ainsi Ohlendorf, et surtout Nebe, qu'il déteste.
Source: http://www.comlive.net/Vers-La-Victoire,25767.htm
-----

Et I.C.Itu trouveras la compostion.
Voilà j'espère que sa t'aidera...
Cordialement Brice.


 

Voir le Blog de Brice : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de navigant  Nouveau message 27 Juin 2008, 07:31

Sur le satellite j'ai vu une emission allemande consacrée au ss, j'ai été surpris de constater que les "simples" soldats des ces groupes d'extermination, n'ont pas été exécutés après la guerre.
Il stémoignaient, je ne comprenais pas grand chose, un d'eux est devenu moine après la guerre.
La justice devait faire une différence, entre un membre de la division "ss Dirwangler" par exemple et les soldats "des groupes d'intervention à l'est" ?


 

Voir le Blog de navigant : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 27 Juin 2008, 08:08

Bonjour,
Merci, Brice ! N'en jetez plus les gars, la cour est pleine et j'ai tout ce qu'il me faut maintenant
:D

@Navigant :

Quelques membres des Einsatzgruppen furent juges à Nuremberg en 1948 par un tribunal américain. La mansuétude des peines infligées laisse rêveur :

SS-Gruppenführer Otto Ohlendorf - peine de mort, exécuté le 7 juin 1951
SS-Brigadeführer Heinz Jost - prison à vie, peine commuée en 1951 à 10 ans de prison
SS-Brigadeführer Erich Naumann - peine de mort, exécuté le 7 juin 1951
SS-Brigadeführer Otto Rasch - évacué du procès le 5 février 1948 pour des raisons médicales
SS-Brigadeführer Erwin Schulz - 20 ans de prison, commuée en 1951 en 15 ans de prison
SS-Brigadeführer Franz Six - 20 ans de prison, commuée en 1951 en 15 ans de prison
SS-Standartenführer Paul Blobel - peine de mort, exécuté le 7 juin 1951
SS-Standartenführer Walter Blume - peine de mort, commuée en 1951 en 25 ans de prison
SS-Standartenführer Martin Sandberger - peine de mort, commuée en 1951 en peine de prison à vie, libéré le 9 mai 1958
SS-Standartenführer Willy Seibert - peine de mort, commuée en 1951 en 15 ans de prison
SS-Standartenführer Eugen Steimle - peine de mort, commuée en 1951 en 20 ans de prison
SS-Obersturmbannführer Werner Braune - peine de mort, exécuté le 7 juin 1951
SS-Obersturmbannführer Ernst Biberstein - peine de mort, commuée en 1951 en peine de prison à vie, libéré le 9 mai 1958
SS-Obersturmbannführer Walter Hänsch - peine de mort, commuée en 1951 en 15 ans de prison
SS-Obersturmbannführer Gustav Adolf Nosske - prison à vie, peine commuée en 1951 à 10 ans de prison
SS-Obersturmbannführer Adolf Ott - peine de mort, commuée en 1951 en peine de prison à vie, libéré le 9 mai 1958
SS-Obersturmbannführer Eduard Strauch - peine de mort, extradé en Belgique, mort à l'hôpital
SS-Sturmbannführer Emil Haussmann - Suicide le 31 juillet 1947
SS-Sturmbannführer Waldemar Klingelhöfer - peine de mort, commuée en 1951 à la prison à vie
SS-Sturmbannführer Lothar Fendler - 10 ans de prison, commuée en 1951 en 8 ans de prison
SS-Sturmbannführer Waldemar von Radetzky - 20 ans de prison, libéré en 1951
SS-Hauptsturmführer Felix Rühl - 10 ans de prison, libéré en 1951
SS-Obersturmführer Heinz Schubert - peine de mort, commuée en 1951 en 10 ans de prison
SS-Untersturmführer Mathias Graf - 3 ans de prison, peine purgée

Source Wiki, confirmee par les papelards que j'ai sur ce sujet


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Suivante

Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 5 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 11 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Identifications de pseudos 
il y a 31 minutes
par: miarka 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 32 minutes
par: Gaston 
    dans:  Identification pseudos 
Aujourd’hui, 19:55
par: miarka 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Aujourd’hui, 19:27
par: alfa1965 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 19:02
par: kfranc01 
    dans:  Nikola Tesla, génial inventeur 
Aujourd’hui, 18:12
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 17:43
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 17:17
par: Jumbo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll