Connexion  •  M’enregistrer

Milgram : une expérience édifiante.

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Milgram : une expérience édifiante.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Listana  Nouveau message 07 Oct 2007, 18:19

Bonjour.

Lorsque les crimes commis par les nazis furent relevé au jour une question se tarauda tous les esprits « comment de telles choses avaient pu se passer dans une des civilisations les plus évolué qui existait alors ? » Les criminelles mises en cause avaient tous la même pitoyable défense « j’ai obéis aux ordres » Après la guerre les psychologues se penchèrent sur la question et tentèrent d’y apporter des réponses. Une des expériences les plus concluantes fut réalisée par un chercheur Américain du nom de Milgram. La voici :

Des volontaires sont appelés à prendre part à une étude mesurant l’efficacité de la punition sur l’apprentissage. Ils sont appelés par paire. Un tirage au sort désigne l’un d’entre eux comme « élève » et l’autre comme « enseignant ». « L’élève » est attaché à une chaise et relié à des électrodes. Dans une pièce adjacente, assisté de l’expérimentateur, « l’enseignant » doit apprendre à « l’élève » une liste de mots à retenir par cœur. A chaque fois que « l’élève » se trompe, « l’enseignant » doit lui envoyer une décharge électrique de plus en plus forte. Pour cela il dispose d’un curseur avec des boutons permettant d’aller de 15V à 450V par tranche de 15V.

En réalité, l’élève est un complice des expérimentateurs et ne reçoit aucune décharge. Par contre, il pousse des cris, réclame la fin de l’expérience et dit son désir d’y mettre fin et pour finir se prosterne dans un silence inquiétant. Le but est d’essayer de savoir jusqu’ou ira « l’enseignant » dans la continuation de cette expérience absurde. Avec la présence de l’expérimentateur lui enjoignant de continuer coûte que coûte.

Les résultats sont effarants : 65% des personnes vont jusqu’au bout c à d à un niveau qui serait dangereux pour l’être humain.

www.fr.wikipedia.org/wiki/Experience_de_Milgram

www.psychologie-sociale.com/index.php?o ... 0&Itemid=2

La vidéo :

www.dailymotion.com/video/xktdd_obeissa ... experiment

Dans les années 70 les Allemands conduirent une série d’expérience similaire. Or à leur grande horreur, les scientifiques obtinrent un taux d’approbation de 80%. Plus tard ils essayèrent de justifier en disant que « l’élève » allemand était un jeune, avec des cheveux long portant un jeans délavé et que donc il inspirait l’antipathie. Mais les faits sont là :

Nous sommes, dans notre large majorité, enclin à faire du mal aux autre pourvu la cause nous parait juste et qu’une autorité accepte la « responsabilité » Et avoir un passé lourd (on ne peut pas dire que les Allemands font l’impasse sur leur passé, contrairement aux Japonais par exemple) ne nous immunise pas forcément.

J’ai pris connaissance de cette expérience lors de mes études. Bien des années plus tard cela continue de m’interpeller. Et je ne peux me demander, encore aujourd’hui, si moi-même dans des conditions pareilles, j’agirai différemment.

Private
Private

 
Messages: 6
Inscription: 09 Juil 2006, 14:13
Région: Istanbul
Pays: Turquie

Voir le Blog de Listana : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Pacificelectric  Nouveau message 07 Oct 2007, 18:49

Cette expérience est bien connue et a pour partie été popularisée, si je puis dire, par le film d'Henri Verneuil "I comme Icare" où elle est reproduite avec un grand réalisme.


 

Voir le Blog de Pacificelectric : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 07 Oct 2007, 19:00

Cette expérience offre une très bonne leçon de démocratie et une excellente mise en garde contre une infinie variété de dictatures, franches ou inavouées.

Elle colle en revanche bien mal avec le nazisme.

Cf.http://www.delpla.org/article.php3?id_article=115
(notamment le texte "Dix verges, Hans !)

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 07 Oct 2007, 20:28

L'expérience, pour significative qu'elle soit, n'en demeure pas moins limitée pour permettre la compréhension de l'individu. D'autres expérimentations sociologiques ont été menées, notamment la fameuse "expérience Zimbardo" (reconstitution d'un univers carcéral avec l'aide d'étudiants jouant les rôles de gardiens et de détenus), et démontraient que des tendances sadiques pouvaient se révéler chez des individus normaux dans le cas de situations particulières. "La seule situation carcérale était une condition suffisante pour produire un comportement aberrant, antisocial", pouvait conclure le professeur Zimbardo. La situation de guerre aussi.

Bref, la soumission à l'autorité, pour pertinente qu'elle soit, n'explique pas tout. L'expérience Milgram a d'ailleurs révélé des résultats éminemment variables selon les hypothèses retenues avant chaque "test" (Christopher Browning, Des hommes ordinaires. Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne, Les Belles Lettres, 1993, p. 226-227) :

Si l'acteur/victime était isolé de manière que sa réaction ne pût être vue ni entendue du sujet, l'obéissance de celui-ci était bien plus grande. Si le sujet voyait et entendait la soi-disant victime, l'acquiescement à l'extrême douleur tombait à 40 %. Si le sujet devait la toucher pour la forcer à poser sa main sur la plaque électrique censée envoyer les chocs, le taux d'obéissance tombait à 30 %. Si un personnage non investi de l'autorité donnait les ordres, l'obéissance était nulle. Si le sujet accomplissait une tâche accessoire, sans qu'il eût à infliger personnellement les chocs électriques, l'obéissance était presque totale. A l'inverse, si le sujet faisait partie d'un groupe d'acteurs qui mettait en scène un plan soigneusement monté de se rebeller contre l'autorité, la vaste majorité des sujets (90 %) se joignaient à "leur" groupe et cessaient également d'obéir. Si le niveau des chocs à administrer était laissé à la totale discrétion du sujet, tous, sauf une poignée de sadiques, infligeaient le choc minimal. Lorsqu'ils ne se trouvaient pas sous la surveillance directe du scientifique, beaucoup de sujets "trichaient" en envoyant des chocs de moindre intensité que prévu, même s'ils se montraient par ailleurs incapables d'affronter l'autorité et d'abandonner l'expérience.


En d'autres termes, si la soumission à l'autorité joue son rôle, il faut prendre en considération d'autres facteurs, telle que la culture dominante, les mécanismes égoïstes (souci de carrière, faiblesse de caractère...), le sens de la responsabilité, et pire que tout le conformisme. Il n'y a rien de plus difficile, en définitive, que de rompre avec la collectivité et de risquer le rejet, l'isolement, la solitude. En particulier en temps de guerre.

Il convient de lire, à ce titre, la remarquable conclusion que livre l'historien américain Christopher Browning dans son ouvrage précité, p. 209-248 (ledit ouvrage vient d'être réédité à prix réduit chez Tallandier).
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Ramm  Nouveau message 08 Oct 2007, 07:00

Bonjour,

il éxiste un film allemand s'intitulant "Das Expermient".

Plusieurs personnes (volontaires) sont sélectionnées pour passer plusieurs jours dans une prison. Cette expérience consiste à ce qu'une partie du groupe joue le rôle des gardiens de prison, et l'autre partie le rôle des prisonniers.
On remarquera dans ce film qu'assez rapidement, les "gardiens" prennent de plus en plus leur rôle au sérieux, et ne "jouent" plus du tout (humiliations, coups,...). Cela ira même jusqu'au décès d'un "'prisonnier".

Ce film démontre bien, lui aussi, jusqu'ou peut aller l'espèce humaine... :(

Si vous ne l'avez pas vu, il en vaut la peine.

Voici le site internet du film :
http://www.dasexperiment.de/intro/

Bien à vous,
Ramm.
Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député !

Winston Churchill

Flight Officer
Flight Officer

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 105
Inscription: 06 Mar 2004, 12:24
Localisation: Walhain - Belgique
Région: Walhain
Pays: Belgique

Voir le Blog de Ramm : cliquez ici


Christopher Browning, Des hommes ordinaires.

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de blu  Nouveau message 20 Juin 2008, 17:37

Excellent livre...
Il montre aussi, dans ce livre, que le premier massacre commis par le 101eme a particulièrement marqué les policiers... et que ce traumatisme vient , en partie du fait que le commandant du bataillon leur a laissé "individuellement" le choix de ne pas participer. Et tres peu ont profiter de cette aubaine.

Le 2eme massacre, ou il n'eurent pas le choix, fut beaucoup moins marquant.

En résumé : obéir aux ordre protège la conscience. Et il est plus facile de suivre le groupe, faire comme l'ensemble, même si celà entraîne des actes impardonable.

Vraiment un excellent livre.


 

Voir le Blog de blu : cliquez ici


Re: Milgram : une expérience édifiante.

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 21 Déc 2011, 01:15

Je fais remonter ce vieux sujet pour vous faire part d'une expérience récente basée sur celle de Milgram. Sur fond de jeu télévisé, on a mené des expérimentations sur un panel de concurrents et les résultats ont été encore pire que dans les années 60! Même si 80% des gens finissent par obéir à l'autorité malgré les bassesses qu'ils doivent exécuter, la majorité continue à croire qu'elle se retrouverait du côté des 20% à protester...

Tapez "Le jeu de la mort" sur Google pour plus de détails!
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Milgram : une expérience édifiante.

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Litjiboy  Nouveau message 21 Déc 2011, 06:48

Édifiant! :shock:

Et triste à la fois :pleure:


 

Voir le Blog de Litjiboy : cliquez ici



Retourner vers DEPORTATION ET SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 18 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
il y a 37 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 45 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 15:54
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Aujourd’hui, 15:01
par: Andrée Balagué 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 14:32
par: Alfred 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 13:44
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 12:09
par: Dog Red 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 11:15
par: dominord 
    dans:  uniformes des Républicains 
Aujourd’hui, 11:05
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll