Connexion  •  M’enregistrer

Opération ‘’Erntefest’’

De l'opération T4 à la solution finale, la dictature nazie atteint un degré d'horreur jamais atteint dans l'histoire moderne. Juifs, homosexuels, communistes, dissidents, Tziganes, handicapés sont euthanasiés, déportés, soumis à des expériences médicales.
MODÉRATEUR : Gherla, Frontovik 14

Opération ‘’Erntefest’’

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 06 Oct 2020, 22:31

Bonsoir,
L'Aktion Erntefest (‘’Fête de la moisson’’) est le nom de code de l'opération nazie d'extermination de tous les Juifs qui survivaient dans le district de Lublin du Gouvernement général, à l'intérieur de la Pologne occupée. L'opération ‘’Erntefest’’ commença à l'aube du 3 novembre 1943.
Le calendrier de l'opération fut apparemment établi en réaction à plusieurs tentatives des Juifs survivants pour résister aux nazis — par exemple, le soulèvement des camps d'extermination de Sobibor et de Treblinka, et la résistance armée dans les ghettos de Varsovie, Bialystok et Vilno. Les SS craignaient de nouvelles révoltes conduites par des Juifs dans le Gouvernement général et décidèrent d'exterminer tous les Juifs qui restaient, qui étaient soumis au travail forcé dans les camps de Trawniki, Poniatowa et Majdanek.
Les camps de travail de Trawniki et de Poniatowa furent encerclés par des unités de SS et de la police. Les Juifs furent contraints de sortir de ces camps par groupes et furent abattus dans les fosses qui avaient été creusées spécialement à proximité. A Majdanek, les Juifs furent d'abord séparés des autres prisonniers. Les Juifs des autres camps de travail dans la région de Lublin furent aussi emmenés à Majdanek et abattus. De la musique était diffusée par haut-parleurs à Majdanek et à Trawniki pour couvrir le bruit des exécutions de masse. L'opération d'extermination fut menée à bien en une journée à Majdanek et à Trawniki. À Poniatowa, elle prit deux jours. Environ 43 000 Juifs furent tués lors de l'opération « Erntefest ».
C'est Himmler qui donna l'ordre de cette extermination au plus haut responsable SS du Gouvernement général de Pologne, Friedrich-Wilhelm Krüger, qui délégua au responsable des SS du district de Lublin, Jacob Sporrenberg.
Obsédé par la nécessité d’une réussite totale de l’opération, Himmler ordonne au Hauptsturmführer-SS et Kriminalkommissar Christian Wirth, ‘’pionnier’’ des chambres à gaz, d’abandonner momentanément son poste à San Sabba (Trieste), et de remonter en Pologne pour coordonner le travail. En effet, dans l’esprit du Reichsführer, la haine pathologique de Wirth, son mépris total de la vie humaine, et son sens inné de l’organisation, représentent la meilleure garantie de réussite… Wirth arrive sur place le 1er novembre, 48h avant le lancement de l’opération. Persuadé qu’Odilo Globocnik va remonter lui aussi, Sporrenberg ne prend pas contact avec Wirth (qu’il craint et méprise), et se borne à demander au KdS ( Kommandeur der Sicherheitspolizei ) de le tenir informé des développements éventuels. Pour seule réponse, il est informé par message que le Feldkommando Stelle RFSS (QG de campagne d’Himmler) lui expédie des unités de Polizei et de Waffen-SS de Prusse orientale – 20.000 hommes au total.
Le 2 novembre, vers 22h, Christian Wirth rend visite à Sporrenberg, et lui montre un ordre d’Himmler adressé à Globocnik dans lequel il est précisé que ‘’ l’unité Globocnik’’ est chargée de l’extermination totale des Juifs du district de Lublin. Le ‘’fauve à visage humain’’ précise que l’opération doit débuter dès le lendemain. Sporrenberg objecte que l’ordre est adressé à Globocnik, Wirth sort de sa poche un document signé par Globocnik lui conférant tout pouvoir dans l’opération en cours. Puis il montre à Sporrenberg le plan détaillé des 3 camps de travail à ‘’traiter’’ (Poniatowa, Trawniki, Majdanek) et leurs camps annexes ainsi que le déploiement prévu des cordons de Polizei. Wirth lui montre également un ordre adressé aux commandants de ces cordons, et le détail de leurs positions prévues pendant l’action. Sporrenberg s’énerve, rétorquant que les hommes en question sont sous ses ordres… Mais rien n’y fait ; il capitule. Car personne, même pas un supérieur hiérarchique, n’oserait s’opposer à un ordre de Christian Wirth. Avant de partir, et afin de ne rien laisser au hasard, Wirth s’assure que Sporrenberg signe un nouvel ordre – basé sur le sien – destiné aux cordons policiers. L’ordre est finalement dicté par Sporrenberg lui-même à son officier administratif dans les bureaux du KdS
La veille d’Erntefest, 15.000 Juifs (y compris femmes et enfants) se trouvent encore dans le camp de travail de Poniatowa ; la plupart d’entre eux ont été transférés là dès le début du soulèvement du Ghetto de Varsovie (avril 1943), et travaillent à la manufacture de vêtements Walther C. Többens.
Il existe bien un petit groupe de résistants Juifs armés dans le camp de Poniatowa. Dans le courant de l’après-midi, quelque temps avant la fin des tueries, ils boutent le feu à une réserve de vêtements, s’enferment dans un baraquement, refusent de se rendre au lieu d’exécution, et ouvrent le feu sur les SS. Ces derniers se contenteront d’incendier le baraquement. Il n’y aura aucun survivant. Cent cinquante Juifs sont chargés de nettoyer la zone et de brûler les cadavres, mais refusent. Ils sont liquidés sur le champ.
Encerclé par la Waffen-SS et la Polizei, le camp de Trawniki, où sont encore détenus entre 8.000 et 10.000 déportés (hommes, femmes et enfants) issus pour la plupart du Ghetto de Varsovie, est liquidé ce même 3 novembre. Les Juifs sont conduits par lots vers les tranchées hors du camp, forcés de se déshabiller et d’entreposer leurs vêtements avant de s’allonger sur les corps encore chauds des victimes précédentes, et d’être liquidés d’une rafale de mitrailleuse. Afin de couvrir les pleurs et hurlements, les SS installent des hauts parleurs et passent de la musique à tue-tête pendant la tuerie. En fin d’après-midi, l’opération est bouclée… Aucun survivant.
C’est ensuite le tour de Majdanek. Dans le camp lourdement gardé et encerclé, les Juifs et malades souffrant du typhus sont séparés des autres détenus, puis séparés par sexe, et conduits à l’extérieur du camp où se déroulent les mêmes scènes de cauchemar. L’action se termine à 17h. Mis à part les malades, 10.000 Juifs ont été assassinés. Dans le camp annexe 5 de Majdanek, certains se suicident. Selon la « procédure habituelle », des commandos Juifs sont organisés pour brûler les victimes, puis sont liquidés eux aussi…
L’opération Erntefest n’aura duré qu’une journée, au terme de laquelle 42.000 Juifs ont été exterminés. Ne restent dans le district de Lublin que quelques sous-camps sous autorité de la Luftwaffe, et contenant un total de 2.000 Juifs. L’opération Erntefest fut la dernière opération d’assassinat de masse dans le Generalgouvernement, et coïncide avec la fermeture définitive des 3 camps de l’Aktion Reinhard.
Sources :
https://deuxiemeguerremondia.forumactif ... -erntefest
https://fracademic.com/dic.nsf/frwiki/68065

Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 81572
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Opération ‘’Erntefest’’

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 08 Oct 2020, 08:47

Un summum de barbarie.
Une déshumanisation totale !

Pourquoi ces 2.000 rescapés (<5%) ?
Volonté de la Luftwaffe responsable de leurs camps ou ont-ils été oubliés par les criminels ?

Que sont devenus WIRTH et consorts ?
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12937
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Opération ‘’Erntefest’’

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 08 Oct 2020, 10:29

Bonjour,
Je crois que Christian Wirth à été tué par des partisans (Italiens, Yougoslaves??) le 25 ou le 26 mai 1944
Tué par des partisans ou par ses propres hommes??? Je ne sais.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 81572
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Opération ‘’Erntefest’’

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 10 Oct 2020, 11:31

Dog Red a écrit,
Volonté de la Luftwaffe responsable de leurs camps ou ont-ils été oubliés par les criminels ?

Je crois que les camps de travailleurs sous l'autorité de la Luftwaffe ne furent pas concernés. Pourquoi???
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 81572
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Opération ‘’Erntefest’’

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 10 Oct 2020, 18:12

Dog Red a écrit:
Pourquoi ces 2.000 rescapés (<5%) ?


Probablement parce qu'il existait une pénurie de main-d'œuvre. Les 2000 restants, les plus vaillants ou spécialisés à l'ouvrage demeuraient en sursis.
blog.php?u=5328&b=565

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

J'aurai mon paradis dans les cœurs qui se souviendront - Maurice Genevoix

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4232
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Dordogne
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Opération ‘’Erntefest’’

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 11 Oct 2020, 07:37

C'est une explication possible.
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12937
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA DEPORTATION ET LA SOLUTION FINALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  The rape of Nanking 
il y a 55 minutes
par: darts44 
    dans:  SAS Sniper 
Aujourd’hui, 03:26
par: darts44 
    dans:  A military history of Australia 
Aujourd’hui, 03:23
par: darts44 
    dans:  Photos étonnantes (39-45 uniquement !) 
Hier, 23:05
par: pierma 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 22:59
par: fokker dr1 
    dans:  L'ASSASSINAT DE SAMUEL PATY - PROFESSEUR D'HISTOIRE 
Hier, 22:59
par: nox 
    dans:  Covid-19 (suite) 
Hier, 22:08
par: frontovik 14 
    dans:  28 octobre 1940, la guerre italo-grecque 
Hier, 21:45
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 22 
Hier, 21:29
par: iffig 
    dans:  MESSERSCHMITT Z.2 zwilling kit Rétro kit et AZmodel 1/72 
Hier, 21:08
par: michel76 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités


Scroll
cron