Connexion  •  M’enregistrer

La nuit de cristal

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Igor  Nouveau message 23 Avr 2006, 20:33

Les SA ont continué à exister après la Nuit des longs couteaux. Toutefois leur importance et leur influence ont considérablement décliné à partir de cette date. Ainsi on passe de 4,5 millions de SA en 1934 à 1,5 million en 1939. Leur rôle était alors d'assurer la propagande et la préparation militaire.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Somua  Nouveau message 23 Avr 2006, 21:56

Igor a écrit:Les SA ont continué à exister après la Nuit des longs couteaux. Toutefois leur importance et leur influence ont considérablement décliné à partir de cette date. Ainsi on passe de 4,5 millions de SA en 1934 à 1,5 million en 1939. Leur rôle était alors d'assurer la propagande et la préparation militaire.


Oula , ça me semble astronomique ces chiffres, mais bon , donc des SA+ des SS a la nuit de cristal ? Ou que des SA , ou que des SS ? Je sais je chipotte , ils sont tous a mettre dans la meme benne a ordures .

Cdt


 

Voir le Blog de Somua : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 23 Avr 2006, 22:18

Igor a écrit:Les SA ont continué à exister après la Nuit des longs couteaux. Toutefois leur importance et leur influence ont considérablement décliné à partir de cette date. Ainsi on passe de 4,5 millions de SA en 1934 à 1,5 million en 1939. Leur rôle était alors d'assurer la propagande et la préparation militaire.


Je devrai réviser mes lectures...

Edit: Lectures révisées - Igor a entièrement raison. Étant donné la diminution d'importance de la SA après l'épuration sanglante, j'avais cru à tort qu'elle avait été démantelée. Désolé pour l'information erronée :oops:
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5741
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Jules Lafontaine  Nouveau message 27 Avr 2006, 19:33

Benjamin H. Vandervoort a écrit:
Somua a écrit:Des SA ok , mais des SS egalement ?
Je ne savais pas .

Cdt


La SS n'existait pas à l'époque, ou alors je me trompe peut-être :roll:

Ben

La SS existait bel et bien, mais subordonnée à la SA.
Il a fallu, en effet , attendre la "nuit des long couteaux" pour qu'elle prenne son "envol" sous la direction de ce treue Heinrich comme l'appelait Adolf....


 

Voir le Blog de Jules Lafontaine : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Seth Soldier  Nouveau message 27 Avr 2006, 21:59

L'embryon de la ss commence dés que hitler a l'idée de créer sa garde rapproché en 1923 je pense, aprés, cela s'est développé ...
Les SA ne sont pas disparus d'un seul coup mais sans réel chef politique ils n'avaient pas beaucoup le choix ...

Sinon pendant la nuit de cristal, je pense que des nazis fanatiques ont surement participé aussi !


 

Voir le Blog de Seth Soldier : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 05 Juin 2006, 12:38

Jules Lafontaine a écrit:La "nuit de cristal" fut la "vangeance" des nazis en réponse a l'assassinat du conseiller d'Ambassade Von Rath à Paris, par un jeune juif, Hershel Grynspan. Non seulement, les groupes de SA et de SS ont détruit et saccagés la plupart des commerces juif du Reich, molestant au passage leurs propriétaires, mais en plus, Goëring leur a infligé une amende collective de 1 milliard de Marks, en précisant publiquement :" Ainsi, ces cochons de juifs ne recommencerons plus ! "


Effectivement, les guillemets apposées au mot "vengeance" sont entièrement justifiées, car la Kristallnacht résulte davantage d'un coup monté.

Depuis 1933, les Juifs sont peu à peu exclus de la société allemande (lois de Nuremberg de 1935). A leur encontre, Hitler use d'une stratégie éprouvée : tout en les dépouillant de leurs biens, il contraint la plupart d'entre eux à l'émigration (dans des pays qui seront d'ailleurs destinés à être envahis ultérieurement), et justifie chaque montée en puissance des persécutions par une "rhétorique des représailles" faisant appel à l'imaginaire conspiration israélite mondiale - ladite rhétorique sera utilisée dès 1933 pour justifier un boycott des magasins juifs, et en 1941 pour donner un fondement à l'extermination. Le Führer doit, en effet, faire preuve de prudence, adapter sa politique au contexte international et aux aspirations de l'opinion publique allemande. D'où la nécessité de la "tester", tout en s'efforçant de ne pas passer pour le commanditaire de l'escalade.

La Kristallnacht obéit à cette logique.

Le contexte international explosif de l'année 1938 (Anschluss, crise des Sudètes, guerre d'Espagne, guerre de Chine), dont il est pour une bonne part responsable, pousse Hitler à aggraver les persécutions antisémites, afin de tester la réactivité de l’opinion publique allemande et étrangère. C’est en ce sens que peut se comprendre ce pogrom massif déclenché dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 sur le prétexte de l’assassinat d’un diplomate allemand par un Juif polonais réfugié à Paris - voilà pour la "rhétorique des représailles".

Menés par les SS, les militants nazis mettent à sac, détruisent, incendient magasins juifs et synagogues. Les Juifs sont emmenés de force dans les rues, battus, parfois assassinés – l’on recensera une centaine de morts, sans compter les suicides – et 30.000 d’entre eux sont envoyés dans des camps.

Hitler a pris soin de ne pas apparaître en première ligne, se servant de Goebbels pour adresser ses directives aux sections du Parti, Himmler et Heydrich ayant pour mission d’encadrer le mouvement, voire le canaliser, le tempérer, ou dans d'autres cas l’encourager. Göring poussera le cynisme jusqu’à faire payer la facture des réparations… aux Juifs eux-mêmes. Malgré l'indignation qui secoue l'étranger, les Allemands ordinaires, pour leur part, se signalent par leur passivité.

L'important est là : pour la première fois, un déchaînement de violences (très contrôlé) s'est abattu sur les Juifs allemands. Ce n'est pas encore Babi-Yar ni Birkenau, mais ce n'est plus le stade des lois de Nuremberg. Et aux yeux de Hitler, le bilan est globalement positif. Ce qui ne peut que l'encourager à passer à l'étape supérieure.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Sivoussk  Nouveau message 28 Aoû 2006, 16:38

A l'époque, le gouvernement polonais n'était hélas pas beaucoup moins antisémite que l'Allemagne nazie . . . Une quantité importante de Juifs polonais avait émigré vers l'Allemagne avant 1933. Mais par la suite, avec l'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir, beaucoup d'entre eux eurent envie de rentrer dans leur pays d'origine, lorsqu'ils n'y étaient pas tout bonnement déportés par les Nazis . . . Mais les Polonais n'en voulaient pas. Etant devenus indésirables dans les deux pays, ils erraient dans le no man's land de la frontière germano-polonaise.
Herschel Grynszpan, 17 ans, était le fils d'une de ces familles émigrées à l'origine de Pologne.
On a coutume de penser qu'il a assassiné l'ambassadeur allemand Ernst von Rath pour venger ses parents, condamnés à l'errance par l'Allemagne nazie.
Cependant, les historiens avancent aujourd'hui une autre thèse: Grynszpan et von Rath auraient en fait lié connaissance bien avant, dans le milieu gay de Paris. Grynszpan, se sachant menacé d'explusion, aurait demandé à von Rath de lui procurer un visa allemand, ce que ce dernier aurait refusé. Ce qui aurait donc conduit au meurtre . . .
:roll:


 

Voir le Blog de Sivoussk : cliquez ici


Précédente

Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:32
par: Richelieu 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherche d"un vétéran anglais 
Hier, 21:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Pearl Harbor 70 ans 
Hier, 21:56
par: alain adam 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:47
par: alain adam 
    dans:  Uniformes et insignes : la Suède 
Hier, 21:45
par: iffig 
    dans:  Attentat à Strasbourg 
Hier, 20:44
par: kfranc01 
    dans:  U-196, record de la plus longue mission 
Hier, 19:56
par: alfa1965 
    dans:  chroniques de la Moselle annexée : l'évacuation de 1939 
Hier, 18:34
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll