Connexion  •  M’enregistrer

Wilhelm GUSTLOFF

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Wilhelm GUSTLOFF

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 22 Mai 2020, 13:03

Si le nom de Wilhelm GUSTLOFF est associé au torpillage du paquebot éponyme par un sous-marin soviétique, on ignore qui était ce quidam. Je reporte l'article de Wikipedia à son sujet

Wilhelm Gustloff reçoit une formation d'employé de banque. Souffrant d'une maladie pulmonaire, il n'est pas mobilisé durant la Première Guerre mondiale ; venu en 1917 à Davos pour se soigner, il s'y installe ensuite définitivement, y travaillant dans les services météorologiques.

Membre du Deutschvölkischer Schutz- und Trutzbund à partir de 1921, il adhère au parti nazi en 1929 et devient Landesgruppenleiter (« dirigeant de groupe territorial ») pour la Suisse dans le cadre de la NSDAP-Auslandsorganisation (« Organisation extérieure du NSDAP »).

Après l'arrivée au pouvoir de Hitler en Allemagne, Gustloff renforce son implantation avec des « bases » (Berne, Glaris, Lausanne et Zuoz dans le canton des Grisons) et des « groupes locaux » (Bâle, Davos, Lugano, Zürich), dont le nombre augmente assez vite. Il se livre à une propagande antisémite notoire, diffusant les Protocoles des Sages de Sion.

Ses activités proallemandes et antisémites aboutissent à des interpellations au Parlement dès décembre 1933, sans résultat ; mais en 1935, Gustloff est tout de même sérieusement menacé d'expulsion du territoire suisse après la publication d'un ouvrage Der Reichsdeutsche, dans lequel il reconnait avoir prêté serment d'obéissance à Hitler. Les Allemands essayant de lui fournir une immunité diplomatique, il s'ensuit des débats qui permettent de surseoir à cette expulsion.

Parti pour Berlin pour l'anniversaire de l'avènement de Hitler (30 janvier), il est assassiné dans son appartement le 4 février 1936, peu après son retour à Davos, par un étudiant yougoslave, David Frankfurter, fils d'un rabbin, qui souhaitait par ce geste « réveiller son peuple ». À la fin de l'année, Frankfurter est condamné à 18 ans de prison (il sera libéré en 1945).
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7563
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: Budapest
Région: Budapest
Pays: Hongrie

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 23 
il y a 11 minutes
par: Belchasse 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 20 
il y a 14 minutes
par: François 
    dans:  Présence de chars "Tigre" en Alsace 
il y a 19 minutes
par: Dog Red 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 19 
il y a 37 minutes
par: iffig 
    dans:  Plein de croix de lorraine !!! 
il y a 41 minutes
par: troispales 
    dans:  Photos étonnantes (39-45 uniquement !) 
il y a 41 minutes
par: coyote 
    dans:  Pierre Dac 
Aujourd’hui, 09:19
par: Aldebert 
    dans:  Première bataille de chars à chars 
Aujourd’hui, 07:23
par: Dog Red 
    dans:  Les élus sous l'Occupation 
Hier, 19:59
par: landevenneg 
    dans:  Uniformes des forces armées thaïlandaise pendant la SGM 
Hier, 19:53
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 39 invités


Scroll