Connexion  •  M’enregistrer

La République de Weimar

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

La République de Weimar

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 29 Mar 2005, 22:30

Pour faire suite au Post du Résistant, voici un résumé de la République de Weimar, prémice à la montée du parti national socialisme et l'antisémitisme en Allemagne dans années 20.


Le 6 février 1919, trois mois après l'armistice qui a mis fin à la Grande Guerre (1914-1918), une Assemblée constituante allemande se réunit dans le théâtre de Weimar.

Elle régularise les institutions républicaines nées de la défaite allemande et de l'abdication de l'empereur Guillaume II.

Une République mal née

Dès le 9 novembre 1918, dans une atmosphère de révolution et de défaite, le leader social-démocrate Philipp Scheidemann a officiellement aboli le IIe Reich allemand et proclamé la République.

Le même jour, un autre leader social-démocrate, Friedrich Ebert, a accédé à la chancellerie (la direction du gouvernement) en remplacement du prince Max de Bade.

Il a aussitôt troqué son titre de chancelier contre celui de président du Conseil des commissaires du peuple (un titre ronflant destiné à rassurer les émeutiers révolutionnaires).

Mais au cours de la nuit suivante, Friedrich Ebert conclut un accord secret avec l'armée pour éliminer ces révolutionnaires qui ont profité de la défaite pour instaurer dans les grandes villes allemandes des «Conseils ouvriers» (en fait des gouvernements dictatoriaux) inspirés de l'exemple russe.

Ces désordres accréditent la thèse véhiculée par les militaires, en premier lieu le général Ludendorff, selon laquelle la défaite de l'Allemagne aurait été due à un coup de poignard dans le dos («Dolchstoss») par des traîtres de l'intérieur (Juifs, marxistes,...).

Sans attendre l'arrêt des combats, l'armée et les groupes révolutionnaires engagent un bras de fer dans les grandes villes du pays.

Les Spartakistes, un mouvement révolutionnaire proche des bolcheviques russes qui emprunte son nom à un esclave romain, déclenchent une grève générale à Berlin même.

La grève est écrasée par l'armée au cours de la «Semaine sanglante» du 11 au 15 janvier 1919 cependant que les deux chefs spartakistes, Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg, sont assassinés dans leur prison.

A Berlin et dans les métropoles allemandes, d'anciens combattants et des chômeurs se constituent en corps francs, avec une organisation de type militaire, pour s'opposer dans la rue aux démonstrations communistes.

A Munich, où l'insurrection a été particulièrement virulente, un ancien combattant est désigné par l'armée comme «officier politique» pour surveiller les menées communistes. Il a nom... Adolf Hitler.

Des institutions démocratiques...

À Weimar, entre-temps, s'est réunie une Assemblée nationale, majoritairement constituée de députés socialistes, démocrates ou catholiques (Zentrum).

Rassurés par l'échec des menées révolutionnaires, les députés mettent en place les institutions républicaines qui vont remplacer le IIe Reich allemand.

Elle installe à la tête du pays un président de la République, officiellement appelé Reichspresident, ce qui signifie président de l'Empire en français !

Ce président est élu pour sept ans, avec de larges pouvoirs dont celui de suspendre les droits fondamentaux des citoyens et d'autoriser le chancelier (autrement dit son Premier ministre) à gouverner par décrets-lois, sans passer par un vote du Parlement ou Reichstag.

Le premier président de la République est Friedrich Ebert. En raison des circonstances exceptionnelles, il est désigné par l'Assemblée et ne sera jamais légitimé par le suffrage universel comme le prévoit la Constitution de Weimar.

... mais une image détestable

En acceptant l'humiliation du traité de Versailles du 28 juin 1919, le nouveau régime ternit son image auprès de l'opinion publique. Les énormes réparations imposées à l'Allemagne par les Alliés empêchent la démocratie de se consolider.

À la mort du président Ebert, en 1925, le vieux maréchal Paul von Hindenburg (78 ans) est élu au suffrage universel et lui succède. C'est lui qui devra appeler Hitler à la chancellerie le 30 janvier 1933. Ce sera la fin de la République de Weimar.

Source : http://www.herodote.net/histoire02060.htm


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 30 Mar 2005, 11:16

Allant dans la continuité une synthèse du traité de versailles

Le Traité de Versailles règle le sort territorial, économique et financier de l'Allemagne. Il est signé au même endroit où l'empire allemand avait été proclamé en 1871. Ce traité règle le sort des possessions allemandes :
A l'ouest :

il restitue l'Alsace-Lorraine à la France (annexée à l'empire allemand depuis 1871) ;
il confie la Sarre à l'administration de la SDN pour 15 ans ;
il restitue les cantons de Laurent et Malmené à la Belgique ;


A l'est :

il cède la Posnanie et une partie de la Prusse orientale à la Pologne lui procurant un couloir d'accès à la mer jusqu'à la ville libre de Dantzig, placée sous le contrôle de la SDN ;
la Haute Silésie, région industrielle, à l'issue d'un plébiscite (vote populaire) est partagée au profit de la Pologne et la Prusse orientale est attachée à l'Allemagne même si Memel est confiée à la Lituanie qui vient de déclarer son indépendance ;


Hors de l'Europe :

En Afrique : l'Allemagne doit renoncer à ses colonies : Sud-Ouest africain, Est-Afrique, Togo et Cameroun ;
En Asie elle perd Shandong.


En conclusion :

l'Allemagne perd 1/7 de son territoire et 10% de sa population. Aux clauses territoriales s'ajoutent des clauses économiques et financières. L'Allemagne est considérée comme seule responsable de la guerre. Elle doit accepter :

l'internationalisation des voies fluviales allemandes, l'ouverture du canal de Kiel, la clause de la nation la plus favorisée aux Alliés (France, Grande-Bretagne et Etats-Unis), cession d'une partie de sa flotte marchande, cession à la France des mines de charbon sarroises.


Extraits du Traité de Versailles :

Art. 42 " il est interdit à l'Allemagne de construire des fortifications, soit sur la rive gauche du Rhin, soit sur la rive droite, à l'ouest d'une ligne tracée à 50 kilomètres à l'est de ce fleuve ".
Art. 43 " sont interdits (...) l'entretien et le rassemblement de forces armées.
Art. 119 " L'Allemagne renonce (...) à tous ses droits et titres sur toutes ses possessions d'outre-mer ".
Art. 231: " Les gouvernements alliés et associés déclarent et l'Allemagne reconnaît que l'Allemagne et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes pertes et de tous les dommages subis par les gouvernements Alliés et leurs nationaux en conséquence de la guerre qui leur a été imposée par l'agression de l'Allemagne et de ses alliés. "
Source: http://www.nobel-paix.ch/paix_p1/traitver.htm


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de percy  Nouveau message 18 Juin 2005, 14:07

N oublions pas les luttes incessantes des partis politiques allemands ponctué d assassinats politique de part et d autres ...

De meme que de tous les gouvernements de la republique de Weimar, aucun n aura la majorité au Reichtag...ce qui se traduira par une stabilité ministerielle inexistante!

Je tiens d ailleurs à rappeler que le plus long gouvernement de la republique de Weimar fut celui de de Müller qui dura de mai 1928 à mars 1930...et le plus court celui de Müller ( le premier de ses gouvernements..) allant de mars 1920 à juin 1920...en verité un peu moins que 3 mois.....

Cela laisse songeur, non?


 

Voir le Blog de percy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Invité  Nouveau message 17 Aoû 2005, 11:15

La IV ème République Française ne fera pas mieux dans l'instabilité gouvernementale !


 

Voir le Blog de Invité : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Jules Lafontaine  Nouveau message 18 Aoû 2005, 16:18

Le Traité de Versailles contenait déja en lui même, les germes de la Deuxième Guerre Mondiale. Le territoire allemand n'as pas été envahis et l'armée allemande a pu affirmer qu'elle n'avait pas été vaincue, mais "trahie" par "l'arrière", reportant la défaite sur les socialistes révolutionnaires ! Ce qui est en partie exact, mais en partie seulement !
Si l'Armistice du 11 novembre n'avait pas été signé, nul ne sait ou l'offensive Meuse-Argonne se serait arrêtée ! Mais on ne reécrit pas l'histoire.....


 

Voir le Blog de Jules Lafontaine : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Thierrybulle  Nouveau message 06 Oct 2005, 13:11

Il semble que la république de Weimar n'ait jamais été très bien acceptée par la majorité de la population. Les nationalistes et catholiques la haïssaient, les communistes se souvenaient qu'ils avaient été écrasés par celle-ci.

de plus, la constitution ne permettait pas la stabilité politique.

je crois qu'une des conséquences de ce souvenir est l'obligation d'avoir au moins 5 % de voix pour siéger au reischtag.


 

Voir le Blog de Thierrybulle : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de JFK  Nouveau message 06 Oct 2005, 16:10

Tout à fati, la république de Weimar a dès son départ été mal acceptée. Parmis les causes, il y avait ce que tu dis, le fait que le peuple s'est senti trahi par la capitulation des politiques (du moins c'est ce qu'ont affirmé les militaires). Et comme le dit Jules, le traité de Versailles était très défavorable à l'Allemagne, ça a joué contre la république qui a été vue comme responsable.

Il faut rajouter le fait que l'Allemagne n'avait jamais eu de tradition démocratique, c'était une rupture constitutionelle à laquelle le pays n'était pas prêt.


 

Voir le Blog de JFK : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Thierrybulle  Nouveau message 21 Oct 2005, 11:46

Même le président de la République, Hindenburg, dont le rôle était, entre autre de la protéger, à toujours chercher à la faire disparaître.

Son souhait était un retour du Kronprinz sur le trône


 

Voir le Blog de Thierrybulle : cliquez ici



Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Gyroscope allemand ? 
Aujourd’hui, 01:08
par: thucydide 
    dans:  Libération de Chalonnes sur Loire fin août 1944 
Aujourd’hui, 00:17
par: brehon 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:33
par: Richelieu 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  1e DB Polonaise 
Hier, 23:17
par: Hussard ailé 
    dans:  CEFS 1940 Norvege 
Hier, 21:44
par: orpo57 
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
Hier, 19:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Coutances, film de GeorgeStevens 
Hier, 19:26
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 18:58
par: kfranc01 
    dans:  Uniformes et équipement de l'Armée impériale japonaise 
Hier, 18:45
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: François Delpla, thucydide et 13 invités


Scroll