Connexion  •  M’enregistrer

Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 111  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 18 Oct 2010, 18:45

Bonsoir. Non, je ne m'ennuie pas!!! surtout quand je vais sur un certain forum lire ce qui concerne Daladier où l'on le voit pratiquement prêt à "faire don de sa personne au pays" ( je crois que c'est le forum d'un certain François Delpla, vous connaissez peut-être?). J'essaye aussi de rassembler quelques documents sur le sujet; la réponse se prépare, mais il m'arrive de travailler encore (vivement la retraite lol ) et le soir je suis assez pris. Amitiés. Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 112  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 19 Oct 2010, 04:33

c'est surtout sur le site que la question est développée : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=317

vétéran
vétéran

 
Messages: 6043
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 113  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 19 Oct 2010, 07:01

Le chapitre 21 du tome 2 du Troisième Reich de William Shirer est éloquent sur les préjugés qui handicapaient en 1960 la réflexion d'un homme compétent, passionné par la météorique aventure hitlérienne et dévoré du souci de la comprendre.

Il accorde une large place au souhait hitlérien d'une paix avec l'Angleterre en mai-juin 40, mais semble ne voir là qu'une illusion. Ainsi croit-il Churchill sur parole quand il écrit que le cabinet n'en a jamais discuté : un préjugé que la révélation, en 1971, des minutes du cabinet, sera lent à dissiper, sous l'impulsion principale de John Lukacs. Le rôle de Halifax, qui vient de mourir l'année précédente, ne semble pas soupçonné par le perspicace journaliste américain.

Plus étonnant encore, citant l'entrée du journal de Halder sur la réunion du 13 juillet, il n'en retient que la décision de l'opération Seelöwe, et non celle de Barbarossa ! dont il devrait pourtant savoir qu'elle a été, au contraire de l'autre, suivie de puissants effets.

En conclusion du chapitre, il met les pieds et les agite dans une vieille pataugeoire : Hitler et les Allemands en général auraient été des terriens incapables de lire un globe terrestre et d'envisager les aspects maritimes d'une stratégie.
Ainsi, à l'apogée de ses succès vertigineux, Hitler et ses capitaines hésitaient. Ils n'avaient pas pensé au pas suivant. Cette fatale négligence sera l'un des grands tournants de la guerre (...).


Nullité de Hitler ou grain de sable churchillien, il faut choisir !

C'est bien du rôle de l'individu dans l'histoire, variable selon les époques et maximal, à mon avis, dans la Seconde Guerre mondiale, qu'il s'agit. Hitler représente l'impérialisme allemand et Churchill le britannique, mais chacun dans un style extrêmement particulier d'une part, et d'autre part en ayant fait un choix, maintenu contre vents et marées face à des entourages qui ne le partagent pas et souvent n'y comprennent rien. Hitler, le choix précisément de n'avoir de vues que continentales, et d'obliger les empires maritimes à s'y résigner. Churchill, celui d'unir contre Hitler le diable, le bon Dieu et tous leurs supplétifs... à condition qu'ils soient hors de l'Allemagne.

Hitler : celui qui cherche désespérément à opposer Churchill à l'establishment britannique. Churchill : celui qui ne cherche surtout pas des alliés en Allemagne pour renverser Hitler.

vétéran
vétéran

 
Messages: 6043
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 114  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 21 Oct 2010, 20:02

Bonsoir. Je ne pense pas me tomper en disant que Daladier haïssait Blum et les communistes. Il est investi le 12 avril 1938, alors que Blum n'a pas pu avoir l'investiture (pourquoi?), le 21 août il fait son discours où il se prononce pour la suppression des 40 heures, le 4 octobre c'est la rupture avec les communistes, et du 2 au 13 novembre, il fait passer les décrets Reynaud pour la suppression des 40 heures. Notre "taureau du Vaucluse" est très pressé de détruire les acquis de juin 36. De surcroit, lorsqu'il vote les lois interdisant le parti communiste et prononçant la déchéance des députés communistes, "L'humanité" n'a pas fait un seul grand titre contre le gouvernement. C'est une décision préventive ( au sens de guerre préventive actuelle), par contre rien n'est fait contre les mouvements d'extrème droite qui, eux, ne cessent de vilepender cette déclaration de guerre ( soutenus en sous main par Pétain depuis Madrid). :surprise2: Vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre. Encore une fois, je pense qu'il n'y a pas plus enfummé que celui qui veut bien l'être. Hitler avait une politique qui trompait son monde, mais beaucoup de gens avait intérêt à ce que ce dictateur prenne le maximun de pouvoir pour éviter que l'on retrouve des situations comme en 1936. Amitiés. Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 115  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 08 Déc 2010, 09:55

Je reprends ce fil pour signaler l'intérêt du livre de Marcel Gauchet A l’épreuve des totalitarismes / 1914-1974, Gallimard, coll. "Bibliothèque des sciences humaines", 2010.

Il est question du nazisme dans beaucoup de pages et notamment dans un long chapitre spécifique. Un regard neuf, intéressant par bien des côtés. Mais sur la question qui nous préoccupe ici, un point discutable : voyant le discours nazi avant tout comme religieux, l'auteur ne se donne pas les moyens d'en dépister toutes les ruses.

Cf : http://gauchet.wordpress.com/2010/11/29 ... mediapart/

vétéran
vétéran

 
Messages: 6043
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 116  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 14 Jan 2011, 06:46

A présent je vous informe d'un très intéressant débat où le problème qui donne son titre au présent fil est largement abordé :
http://deuxiemeguerremondia.forumactif. ... ler#170923

Il rappellera quelques souvenirs aux nostalgiques !

vétéran
vétéran

 
Messages: 6043
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 117  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 14 Jan 2011, 06:50

Bonjour,
On prend les memes et on recommence....
:mrgreen:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Premier et second degré dans la parole hitlérienne

Nouveau message Post Numéro: 118  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 14 Jan 2011, 06:53

Dans un sujet voisin il y a aussi l'article de Nicolas Bernard dans Ligne de Front n° 28 " HITLER chef de guerre, un stratège incompétent ?" Je viens juste de récupérer la revue.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7745
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Précédente

Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Metz ville ouverte juin 1940 
Aujourd’hui, 01:11
par: orpo57 
    dans:  El Arabi Karim 
Aujourd’hui, 01:10
par: alfa1965 
    dans:  Attentat à Strasbourg 
Aujourd’hui, 01:05
par: alfa1965 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:01
par: brehon 
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
Hier, 23:01
par: orpo57 
    dans:  U-196, record de la plus longue mission 
Hier, 22:28
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le sous-marin Doris 
Hier, 22:08
par: NIALA 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 21:19
par: iffig 
    dans:  1e DB Polonaise 
Hier, 20:27
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: pierma et 16 invités


Scroll