Connexion  •  M’enregistrer

Versailles, une paix manquée ?

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 16 Jan 2010, 14:49

Audie,

pour rebondir aussi sur la position américaine, il faut noter qu'en 1919 les Allemands ont sollicité des américains (nouveaux riches du conflit) un prêt pour acheter des denrées pour la population allemande affamée.
Woodrow Wilson refusa.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3516
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Signal  Nouveau message 16 Jan 2010, 20:33

dynamo a écrit:Audie,

pour rebondir aussi sur la position américaine, il faut noter qu'en 1919 les Allemands ont sollicité des américains (nouveaux riches du conflit) un prêt pour acheter des denrées pour la population allemande affamée.
Woodrow Wilson refusa.


Autrement dit : niet à un plan qui plus tard portera le nom de Marshall...


 

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 16 Jan 2010, 23:05

Bruno Roy-Henry a écrit:Audie, la Rhur, c'est en 23, pas en 29 ! :cheers:

Et puis, la France a accepté le plan Dawes, qui n'a pas été honoré (crise de 29), donnc elle a accepté un second plan (Young) qu'Hitler a ensuite dénoncé. Heureusement, la France avait accepté ce dernier plan en le subordonnant au non-paiement des créances américaines. Bref, on a fait comme les ricains, on a été généreux avec l'argent des autres... :mrgreen:


Je ne parlais plus de la Rhur, mais de la responsabilité française en général.

@ Dynamo: je ne savais pas que Woodrow Wilson avait refusé un tel prêt aux Allemands.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5735
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 17 Jan 2010, 00:22

Audie Murphy a écrit:
Je ne parlais plus de la Rhur, mais de la responsabilité française en général.


J'ai répondu, avec l'acceptation du plan Dawes avant la crise de 29, et avec le plan Young après...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 17 Jan 2010, 00:47

Peut-être pas trop peu, mais trop tard...
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5735
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 17 Jan 2010, 10:33

La France -avant de penser aux Allemands- était dans l'obligation de songer à ses propres citoyens, aux veuves sans ressources, aux orphelins, aux gueules cassées, aux mutilés et aux grands invalides de cette guerre sanglante et atroce. Sans compter la remise en état des réseaux ferrés et routiers, soigneusement sabotés et détruits par la Reichswehr, la remise en état des mines du Nord, la reconstruction des villes méthodiquement bombardées et pour celles qui étaient occupées, soigneusement détruites également. Sans parler des bâtiments culturels et religieux, comme la cathédrale de Reims, joyau de l'art gothique et prête à s'effondrer...

A cet égard, j'ai une pensée pour les généreux donateurs américains et canadiens qui permirent de sauver et de conserver ce magnifique monument à l'Humanité... :cheers:

Ps : après l'échec de la grande offensive en Champagne et sur la Marne, à la mi-juillet 1918, le Grand Etat-Major allemand savait parfaitement que la guerre était perdue. Il n'en a pas moins donné des ordres rigoureux de destruction qui n'étaient certainement pas faits pour rendre les Alliés (et notamment les Français) plus tendres envers l'Allemagne, ordres qui ont été appliqués jusqu'à la veille du 11 novembre. Il est vrai qu'il espérait déjà une réconciliation avec les Anglo-Saxons, en agitant (déjà) le spectre du bolchevisme... Malheureusement, les évènements ne lui ont pas donné tout à fait tort ! :(


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 17 Jan 2010, 15:33

Malgré mon opinion négative sur Versailles, je suis pleinement conscient que la rancoeur de la France vis-à-vis de l'Allemagne après la Grande Guerre est tout à fait légitime.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5735
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de normanno  Nouveau message 23 Oct 2010, 06:29

je voudrais mettre en évidence la faillite de la paix en Europe du point de vue italien, dans la première guerre mondiale les Italiens avaient été décisifs, en tout ce qu'ils avaient tout seul battu l'empire autrichien, les Autrichiens pour tradition, numéro, armements et industrie de guerre, ils valaient soit la France ou l'Angleterre. En 1918 ils se rendirent aux Italiens inconditionnellement, à ce point aussi la présence des Américains en France n'avait plus valeur en combien les Allemands n'auraient pas seulement un soldat à opposer à une armée dressée armée et nombreuse et ils se seraient dus se rendre le même.
Par contre qui rien il avait fait dans cette guerre comme les Américains ou comme les Français il avait dû être soutenu par les Anglais pour résister, il la fit à patron, les Italiens ils eurent deux villes habitées par Italiens que les Autrichiens voulaient déjà nous donner pour faire rester nous neutres.
Ce qu'ils voulaient les Italiens, le débouché libre à l'océan, sans ceux-là l'Italie est piégée dans la Méditerranée, l'accès aux matières premier, charbon et fer, pour développer son industrie et le contrôle du marché économique de la zone dannubiana carpatica, par contre un million d'Italiens ils sont morts pour rien.
Puis les Français traitèrent les Allemands de manière bestiale, insouciants de la famine qui aurait serré.


 

Voir le Blog de normanno : cliquez ici


Re: Versailles, une paix manquée ?

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 23 Oct 2010, 20:04

Bonsoir. Normanno, les italiens n'étaient pas les seuls à combattre les autrichiens, il y a eu une magnifique galopade de la vallée du Valdar jusqu'aux Portes de Fer, menées de main de maitre par les troupes franco-serbes (ou serbo-française, comme on préfère lol )qui aurait pu déboucher à Vienne sans l'arrêt imposé par Clémenceau. Des troupes italiennes n'étaient pas bien loin non plus, mais s'intéressant plus au secteur albanais.
Pour Audie,je pense que plus que l'humiliation du traité de Versaille, il y a eu une collusion d'intérêt pour s'opposer à cette fin de guerre et le Vatican n'était pas le dernier à agir pour contre ce traité. Les conditions étaient dures pour l'Allemagne, mais il faut se replacer dans le contexte de l'époque: à la déclaration de guerre, l'Allemagne voulait imposer son hégémonie sur toute l'Europe, et notament écraser la France. Les propositions de paix transmisent par le Vatican durant la guerre sont toujours humiliantes pour l'Entente. Lorsqu'arrive l'armistice, deux sentiments prévalent apparemment: celui du "plus jamais ça" cher aux pacifistes, et empécher l'Allemagne de reprendre une quelconque position hégémonique dans l'arène internationale, d'où des conditions de paix tendant à vouloir écraser l'Allemagne pour éviter tout nouveau conflit de la part d'un belliciste connu. Les dommages de guerre ne correspondent qu'à dédomager la France de ses frais matériels, rien de plus normal à l'époque. Il ne faut pas oublier le comportement des allemands dans les régions occupées par rapports aux habitants qu'ils soient français, belges ou autres, par rapport à l'époque, je trouve que le traité de Versaille à bon dos: ce n'est qu'Hitler et le pape qui en feront un instrument de vengeance. Amitiés.Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


Précédente

Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quand les troupes Alliées ont découvert les avions à réaction allemands 
il y a 14 minutes
par: coyote 
    dans:  Un canon volé à saint-Lambert-sur-Dive 
il y a 26 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Bonnes fêtes de fin d'année.................. 
il y a 57 minutes
par: Artilleur 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 15:43
par: iffig 
    dans:  Aide pour une orientation professionnelle en histoire 
Aujourd’hui, 15:37
par: Artilleur 
    dans:  Tortionnaires du 12 juin 1944 à Valréas, la vie paisible ! 
Aujourd’hui, 15:11
par: orpo57 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 15:06
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  d'autres nids de mitrailleuses 
Aujourd’hui, 15:05
par: Loïc Charpentier 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 12:00
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  chronique de la Moselle annexée : la germanisation 
Aujourd’hui, 11:47
par: orpo57 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Master et 4 invités


Scroll