Connexion  •  M’enregistrer

La famine ukrainienne de 1932-1933

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Re: La famine ukrainienne de 1932-1933

Nouveau message Post Numéro: 131  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 14 Oct 2008, 21:42

François Delpla a écrit:Voyons, Bruno, il faudrait veiller à ne pas convertir mon opposition à la chasse aux sorcières contre Annie L-R en indulgence envers le bourreau des Russes et de quelques autres peuples.


En effet, au temps pour moi... :oops:

Mais cette précision qui était inutile fait quand même du bien à entendre. :cheers:


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: La famine ukrainienne de 1932-1933

Nouveau message Post Numéro: 132  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 14 Oct 2008, 22:09

tietie007 a écrit:

Je n'ai pas l'impression qu'il y ait une chasse aux sorcières bien sévère contre ALR, je viens de voir son dernier ouvrage, Le choix de la défaite, à la Librairie Goulard, à Aix en Provence et, ma foi, c'est tant mieux.


C'est plus calme en ce moment, mais ce n'est pas une raison pour passer l'éponge sur ce délire qui a consisté à demander son exclusion de l'Université. Bien au contraire. Si on ne consacre pas les périodes calmes à tirer les leçons, quand les tire-t-on ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 6047
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: La famine ukrainienne de 1932-1933

Nouveau message Post Numéro: 133  Nouveau message de Igor  Nouveau message 26 Oct 2008, 17:53

Je remonte ce sujet pour signaler que le Parlement européen, jeudi dernier, a reconnu officiellement la famine ukrainienne:

Le Parlement européen reconnaît l’«holodomor»

Les Ukrainiens l’appellent «holodomor», extermination par la faim, et évoquent un «génocide» qui a coûté la vie en 1932-1933 à 5 millions de personnes. Cette grande famine planifiée par Staline est désormais reconnue comme «un crime effroyable contre le peuple ukrainien et contre l’humanité» dans un texte voté jeudi à une large majorité par les députés européens. Ils appellent aussi les pays de l’ex-URSS à ouvrir leurs archives sur le sujet. Cette résolution a irrité Moscou qui a toujours refusé de parler de génocide, soulignant que la famine avait aussi touché des régions russes lors de la collectivisation des terres et de l’extermination des «koulaks», les paysans riches. Ce vote représente une victoire posthume de l’ex-dissident polonais et eurodéputé, l’historien Bronislaw Geremek, mort en juillet dans un accident de voiture.


http://www.liberation.fr/monde/01011647 ... -holodomor

D'autre part, on peut lire sur le sujet un article paru sur le site du CVUH:

http://cvuh.free.fr/spip.php?article208
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Re: La famine ukrainienne de 1932-1933

Nouveau message Post Numéro: 134  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 26 Oct 2008, 18:15

Igor a écrit:D'autre part, on peut lire sur le sujet un article paru sur le site du CVUH:

http://cvuh.free.fr/spip.php?article208


eh bien voilà un papier nuancé, à cent lieues de certains anathèmes ci-dessus. L'histoire avance, le fanatisme recule !

vétéran
vétéran

 
Messages: 6047
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: La famine ukrainienne de 1932-1933

Nouveau message Post Numéro: 135  Nouveau message de Igor  Nouveau message 26 Oct 2008, 18:19

Disons que l'auteur ne retient pas la qualification de génocide, mais au moins ne met-il pas en cause l'existence même de la famine.
Contrairement à d'autres ...
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Re:

Nouveau message Post Numéro: 136  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 08 Fév 2009, 09:09

J'ai également donné mon avis au sujet de A.L.R, j'ai du mal à croire que l'on puisse être impartial avec des convictions marxistes à dominante Staliniennes. Le problème soulevé par Tietie est à mon avis réel et opportun :peut on être historien lorsque l'on est engagé à ce point ?


C'est prendre le problème à l'envers. Soit sa vision lui permet de voir ce que d'autres n'ont pas vu, et son parti ne dit peut-être pas que des bêtises. Soit tout est à jeter, les travaux historiques et le reste.

[/quote]

Son parti ne dit pas que des bêtises ? Il veut juste réhabiliter la période stalinienne ... ALR me semble d'un parti pris assez monstrueux, grande partisane de l'histoire hémiplégique, qui cherche uniquement à instruire à charge ! Ca peut parfois être intéressant, mais on peut aussi atteindre des sommets paranoïaques avec son Choix de la Défaite ! De même, c'est assez loufoques d'entendre dans une Conférence qu'elle soutient Thierry Meyssan ! Que je sache, la majorité des historiens sont plutôt, "honnêtes", c'est à dire qu'il ne se serve pas de l'histoire pour dénoncer une politique ou une idéologie actuelle.
Pour les léninistes, l'histoire n'est qu'une extension de l'idéologie, elle est là pour mettre à jour la lutte des classes, moteur de l'histoire, pour instruire à charge de la "bourgeoisie", et donc légitimer le "Grand Soir". ALR a donc une double mission, dont elle s'acquitte plutôt bien.

1°) Minorer les crimes staliniens voire les nier et justifier sa politique. (La famine ukrainienne mais aussi le pacte germano-soviétique et les purges qui ont éliminé de "vrais" traîtres. Pour elle, par exemple, Toukhatchevski s'appêtait bien à faire un coup d'Etat.)

2°) Instruire à charge contre la bourgeoisie, française en l'occurence, qui, "ontologiquement" pourrie, n'a pu qu'être fascinée par le nazisme et a nécessairement livré le pays à Hitler, puisque la droite bourgeoise ne voulait voir le Front Populaire (On se demande bien comment cette bourgeoisie française, si puissante, maîtrisant les médias, a pu laisser élire ce Front Populaire !) au pouvoir. Aussi, Comité des Forges, synarques et cagoulards, se sont joyeusement unis pour livrer la France à Adolf !
Si ce n'était pas une universitaire française qui avait écrit ça, j'aurais pensé que ce genre de brouet historique sortait directement d'un obscur groupuscule d'extrême-droite ou d'extrême-gauche (ce qu'est d'ailleurs le PRCF) ! Ca me laisse pantois, d'ailleurs, sur l'état de notre université !


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Re: La famine ukrainienne de 1932-1933

Nouveau message Post Numéro: 137  Nouveau message de Christian27  Nouveau message 12 Juil 2017, 06:47

Cette terrible famine a engendré de multiples explications, ainsi je pense que l'une d'elle en provenance d'un historien russe est à prendre en considération, même si elle disculpe passablement Staline, ce qui ne nous étonnera guère.
Je n'ai pas lu l'entier de la discussion.

***

La théorie du Holodomor est ressortie dans les médias à chaque fois que l’Ukraine s’apprête à se rapprocher de la Russie. Simplement pour rappeler à ceux qui ne connaissent pas cette tragédie, en 1932-1933 il y eut une grande famine en URSS qui prit un nombre de vies sans précédent (jusqu’à 7 millions de victimes selon quelques estimations discutables). Paradoxalement la famine toucha essentiellement les régions les plus fertiles comme le Caucase du Nord, le bassin de la Volga, l’Oural du Sud, la Sibérie de l’Ouest, l’Ukraine, la Biélorussie et le Kazakhstan. Durant la dernière décennie de nombreux historiens occidentaux furent engagés pour mettre au point la théorie selon laquelle cette famine tragique était un génocide volontaire orchestré par le gouvernement de Staline contre les Ukrainiens. Considérons les faits historiques et essayons de nous rapprocher de la vérité à propos des causes et circonstances de cette horrible famine en URSS.

Premièrement, nous devons faire un rappel à propos de l’or, qui étonnamment n’est pas toujours un moyen de paiement…

Au début des années 1920, l’Union Soviétique tout juste proclamée était concernée par la restauration de son industrie totalement détruite après la Première Guerre Mondiale et la guerre civile en Russie (1918-1921). Les Soviétiques avaient désespérément besoin de machinerie moderne et d’équipements industriels. Comment ont-ils pu se les payer ? Le gouvernement soviétique a été capable de fournir au marché international trois choses : des céréales, des minéraux et de l’or.

À la Conférence de Gênes en 1922 fut introduit le Gold Exchange Standard ou étalon de change-or en français. Depuis la fin de 1922, l’Union Soviétique émettait les chervonets d’or – une nouvelle monnaie soviétique dont l’entière production était assurée par les réserves d’or et qui était convertible en or. En 1923, le chervonet soviétique était l’une des monnaies mondiales les plus stables et les plus sûres. Cela représentait un danger clair et omniprésent pour l’épicentre financier émergeant – les États-Unis d’Amérique. En résultat de la Guerre Mondiale, le poids économique et financier des États-Unis explosa de manière étonnante. Ce pays fut l’un des rares bénéficiaires de l’abattoir humain qu’était l’Europe dans les années 1910. Mais un rival inattendu émergea vigoureusement, le parti Bolchévique.

En 1924, le chervonet soviétique fut remplacé par un rouble moins fort qui n’avait pas d’équivalent en or. La menace qui pesait sur le dollar américain et la livre britannique fut ainsi diminuée. En contrepartie l’Union Soviétique fut reconnue par le Royaume-Uni, la France, la Norvège, l’Autriche, la Grèce, la Suède, le Danemark, la Chine, le Japon, le Mexique et d’autres pays. Les États-Unis possédaient 46% des réserves d’or du monde capitaliste.

En 1925, les dirigeants soviétiques décidèrent d’accélérer l’industrialisation du pays. Assez étonnamment et malgré la promesse d’énormes gains économique d’une telle politique, les pays de l’Ouest refusèrent l’or comme moyen de paiement lors de toutes transactions avec l’Union Soviétique ! Cet incroyable comportement est connu historiquement comme le « blocus de l’or ». L’URSS pouvait payer pour des machines et autres équipements seulement avec du pétrole, du bois et des céréales. (Il est intéressant de noter qu’ils acceptaient quand même les pièces d’or de la Russie Impériale pré-révolution – la monnaie d’un pays qui n’existait plus était inoffensive !)

En 1929, les banquiers américains causèrent la Grande Dépression. La courte période de stabilité du système monétaire international fut terminée.

En 1931, l’Allemagne et l’Autriche n’avaient pas réussi à rembourser leur dette étrangère et arrêtent de convertir le mark en or, mettant ainsi fin au Gold Exchange Standard. À l’automne 1931, le Royaume-Uni cessa également la conversion en or.

Comme vous pouvez le constater, il serait logique et naturel de lever le blocus de l’or de l’Union Soviétique à ce moment-là, permettant ainsi à l’or soviétique de soulager l’économie occidentale. Mais la décision qui fut prise alors était choquante d’absurdité. Non seulement ils laissèrent le blocus de l’or en place, mais ils imposèrent un embargo commercial sévère sur la majeure partie des exportations soviétiques ! Et ce, malgré la grave crise économique de l’Ouest où la plupart des producteurs étaient intéressés par n’importe quelles demandes, particulièrement celles qui sont payées en or, bois, pétrole ou toute autre matière première de l’Union Soviétique. Par exemple en 1932 80% de l’exportation de machinerie britannique était à destination de l’URSS. Néanmoins, le 17 avril 1933, le gouvernement britannique décida d’un embargo sur l’importation de biens russes. Quelle était la logique d’une telle décision ? C’était une décision politique pour mettre la pression sur le tenace gouvernement soviétique animé par une idéologie et une structure économique antagonistes.

Les échanges commerciaux entre l’Ouest et l’URSS étaient-ils finis pour autant ? Absolument pas. La demande soviétique pour la technologie et la machinerie occidentale était plus élevée que jamais : l’industrialisation était en pleine bourre. Mais à présent l’Ouest n’acceptait plus qu’un seul moyen de paiement : les céréales soviétiques ! (L’étrangeté de cette demande s’explique par le fait qu’à ce moment les monnaies des pays les plus agraires étaient fortement dévaluées et la demande en céréales sur le marché mondial avait diminué de 50 à 70% !)

Le gouvernement de Staline fut confronté à un choix : soit il renonçait à restaurer l’industrie et donc capitulait devant l’Ouest, soit il continuait de s’industrialiser et menait son pays à une crise interne effroyable. Si les Bolchéviques prenaient des céréales aux paysans, il y avait une forte probabilité de famine, qui à son tour pouvait mener à des troubles internes et à un retrait du pouvoir. Donc quoi que Staline choisît, l’Ouest serait victorieux. Staline et son entourage décidèrent alors de continuer en force et de ne s’arrêter devant rien.

Le gouvernement collectait des céréales et les envoyait à l’Ouest, non pas pour affamer une partie de la population, mais parce qu’il n’y avait pas d’autres solutions pour payer l’approvisionnement en équipements. Tous les espoirs de Staline reposaient sur une nouvelle moisson. Il s’avéra que celle-ci fut petite, le pays étant frappé par la sécheresse. L’URSS fut incapable d’acheter de la nourriture en échange d’or (blocus de l’or) ou de monnaie (il n’y en avait pas à cause de l’embargo). Dans l’urgence, des efforts furent faits pour recevoir des céréales depuis la Perse qui avait accepté l’or. Cependant, les autorités n’eurent pas le temps et la catastrophe avait déjà commencé.

Entre 1932 et 1933, des milliers et des milliers de personnes périrent et ce fut seulement après cela que l’Ouest accepta à nouveau le pétrole, le bois et les métaux précieux des Soviétiques.

En octobre 2008, le Parlement Européen a reconnu le Holodomor en Ukraine comme un crime contre l’humanité. Le coupable désigné fut « l’URSS stalinienne ». Cependant, le rapport du Parlement Européen n’a pas répondu à deux questions :

Pourquoi les capitalistes se sont comportés aussi « étrangement » et ont refusé l’or de Staline ?
Pourquoi ont-ils demandé à n’être payés qu’en céréales ?

Il n’y a ni vérité ni logique dans les rapports du Parlement Européen. La vérité c’est qu’en 1934, l’exportation de céréales par l’URSS cessa complètement. Sur ordre du gouvernement soviétique…

La famine de 1932-1933, qui fut précautionneusement organisée par l’Ouest, n’eut pas l’effet désiré : les Bolchéviques restèrent au pouvoir. Ils continuèrent de s’industrialiser. Les mesures économiques furent sans effet – Staline restaurait le pays à n’importe quel prix. Seules les mesures militaires restèrent. Et, en 1933 exactement, Adolf Hitler, qui avait ouvertement écrit ses désirs d’expansion dans les vastes plaines russes, arriva au pouvoir en Allemagne…

Nikolay Starikov “Crisis. How It Is Being Done”, released in 2011

Traduit par Corentin Dumas pour Réseau International


PS le sujet étant très précis je n'en n'ouvre donc pas un exactement même.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 464
Inscription: 19 Aoû 2009, 16:50
Région: Vaud
Pays: Suisse

Voir le Blog de Christian27 : cliquez ici


Re: La famine ukrainienne de 1932-1933

Nouveau message Post Numéro: 138  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 12 Juil 2017, 08:34

Intéressant,ce comportement des financiers et responsables économiques occidentaux n'était-il pas une rétorsion pour le refus soviétique de reconnaître la dette des emprunts russes?

vétéran
vétéran

 
Messages: 1559
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Précédente

Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  chroniques de la Moselle annexée : l'évacuation de 1939 
il y a 6 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 13 minutes
par: Richelieu 
    dans:  La Luftwaffe face au Débarquement. Normandie 6 juin-31 août 1944 
il y a 15 minutes
par: Benoît Rondeau 
    dans:  1944 - UN NOUVEAU PERIODIQUE DE PASSIONNES ! 
il y a 30 minutes
par: Benoît Rondeau 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 07:50
par: Didier 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherche d"un vétéran anglais 
Hier, 21:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Pearl Harbor 70 ans 
Hier, 21:56
par: alain adam 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:47
par: alain adam 
    dans:  Uniformes et insignes : la Suède 
Hier, 21:45
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités


Scroll