Connexion  •  M’enregistrer

Le mystère ENIGMA...

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de brehon  Nouveau message 30 Jan 2011, 18:18

J'ose espérer que Cyril en était conscient. :mrgreen:
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7505
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Cyril  Nouveau message 30 Jan 2011, 21:46

oui merci !
je sais que c est une replique!!

l original aurait quelques zeros de plus au tarif je pense

Technician 5th grade
Technician 5th grade

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 41
Inscription: 30 Jan 2011, 00:13
Région: aquitaine
Pays: france

Voir le Blog de Cyril : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de huck  Nouveau message 31 Jan 2011, 08:58

Un site sur le fonctionnement de la machine Énigma. L'intérêt de ce site, c'est que le fonctionnement y est expliqué de manière interactive, C'est très clair!
http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto/Enigma/index.html
Image
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1625
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Cyril  Nouveau message 01 Fév 2011, 17:13


Technician 5th grade
Technician 5th grade

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 41
Inscription: 30 Jan 2011, 00:13
Région: aquitaine
Pays: france

Voir le Blog de Cyril : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de lejusticier  Nouveau message 01 Mai 2014, 17:39

Bonjour,

Principe de fonctionnement de la machine Enigma.

Le fonctionnement…

Le codage Enigma effectué par la machine Enigma est à la fois simple et astucieux. Chaque lettre est remplacée par une autre, et la substitution opérée change d'une lettre à l'autre, un peu comme dans le chiffre de Vigenère. La machine Enigma est alimentée par une pile électrique. Quand on appuie sur une touche du clavier, un circuit électrique est fermé, et une lampe s'allume qui indique par quelle lettre on doit remplacer la lettre que l'on vient de frapper.

Concrètement, le circuit électrique est constitué de plusieurs éléments en chaîne :

le tableau de connexions : il permet d'échanger des paires de l'alphabet, deux à deux, au moyen de fiches. Il y a 6 fiches qui permettent donc d'échanger 12 lettres. Un tableau de connections est donc une permutation très particulière où on a échangé au plus 6 paires. Par exemple, dans le tableau suivant (avec simplement 6 lettres), on a échangé A et C, D et F, tandis que B et D restent invariants.

Image


les rotors : un rotor est également une permutation, mais cette fois quelconque. A chaque lettre en entrée correspond une autre lettre.

Image



On peut composer les rotors, c'est-à-dire les mettre les uns à la suite des autres. La machine Enigma disposera, au gré de ses évolutions successives, de 3 à 6 rotors. Parmi ces rotors, seuls 3 sont utilisés pour le codage, et on a le choix de les placer dans l'ordre que l'on souhaite (ce qui constituera une partie de la clé).
Surtout, les rotors sont cylindriques, et ils peuvent tourner autour de leur axe. Ainsi, à chaque fois qu'on a tapé une lettre, le premier rotor tourne d'un cran, et la permutation qu'il engendre est changée. Observons ce changement sur la figure suivante : le rotor transforme initialement D en B. Lorsqu'il tourne d'un cran, cette liaison électrique D--->B se retrouve remontée en C--->A et, lorsque la prochaine lettre sera tapée, le rotor transformera cette fois D en C.

Image



Chaque rotor possède donc 26 positions. A chaque fois qu'une lettre est tapée, le premier rotor tourne d'un cran. Après 26 lettres, il est revenu à sa position initiale, et le second rotor tourne alors d'un cran. On recommence à tourner le premier rotor, et ainsi de suite... Quand le second rotor a retrouvé sa position initiale, c'est le troisième rotor qui tourne d'un cran.
Le réflecteur : Au bout des 3 rotors se situe une dernière permutation qui permet de revenir en arrière. On permute une dernière fois les lettres 2 par 2, et on les fait retraverser les rotors, et le tableau de connexion.

Image



Résumons sur la machine simplifiée suivante (6 lettres, 2 rotors) comment est codée la lettre A :

on traverse le tableau de connexions : on obtient C.
on traverse les 2 rotors : on obtient successivement A et F.
on traverse le réflecteur où on obtient E, puis on renvoie dans les rotors pour obtenir F, A et finalement C après le tableau de connexions.

Remarquons que si on avait tapé C, le courant aurait circulé dans l'autre sens et on aurait obtenu A.

Image



Nombre de clés possibles

Il y a trois éléments à connaitre pour pouvoir coder un message avec la machine Enigma. 1.la position des 6 fiches du tableau de connexion : D'abord, il faut choisir 12 lettres parmi 26. C'est donc le nombre de combinaisons de 12 parmi 26, soit 26! /(12!14!). Maintenant, il faut choisir 6 paires de lettres parmi 12, soit 12!/6!, et comme la paire (A,D) donne la même connexion que la paire (B,A), il faut encore diviser par 26. On trouve finalement 100 391 791 500.
2.l'ordre des rotors : il y a autant d'ordre que de façons d'ordonner 3 éléments : 3!=6.
3.la position initiale des rotors : chaque rotor ayant 26 éléments, il y a 26*26*26=17576 choix.
On multiplie tout cela, et on obtient plus de 1016possibilités, ce qui est énorme pour l'époque!
Il est important de remarquer que les permutations employées dans les rotors et les réflecteurs ne peuvent pas être considérées comme faisant partie du secret. En effet, toutes les machines utilisent les mêmes, et il suffit donc d'en avoir une à disposition. Les Anglais, par exemple, en ont récupéré une pendant la guerre dans un sous-marin coulé. Ceci est une illustration d'un principe général en cryptographie, principe dit de Kerckhoffs, qui veut que tout le secret doit résider dans la clé secrète de chiffrement et de déchiffrement, et pas dans une quelconque confidentialité de l'algorithme (ici de la machine) qui ne peut être raisonnablement garantie.

Point forts et faiblesses

Nous avons déjà décrits les points forts de la machine Enigma. Pour l'essentiel, c'est le nombre de clés énorme, et la réversibilité : si, avec la même clé secrète initiale, on tape le message clair, on obtient le message codé, et avec le message codé, on obtient le message clair.
L'une des failles de la machine Enigma est que jamais la lettre A ne sera codée par un A. Cela élimine un certain nombre de cas à inspecter. Une des autres faiblesse dépend plutôt du protocole utilisé par les allemands : certains opérateurs (par exemple, ceux qui informaient de la météo) prenaient peu de précautions et commençaient toujours leurs messages par les mêmes mots (typiquement "Mon général..."). Les anglais connaissaient ainsi pour une partie du message à la fois le texte clair et le texte codé, ce qui aide à retrouver la clé. Et comme c'est la même clé qui sert pour toutes les machines Enigma de l'armée allemande pour un jour donné, une erreur de protocole dans un message peut compromettre la sécurité de tous les autres!

Consulter aussi

L'histoire de la machine Enigma et de son déchiffrement ( Lien: http://www.bibmath.net/crypto/index.php ... igmaguerre )
Explication en java du fonctionnement de la machine Enigma ( Lien: http://www.bibmath.net/crypto/index.php ... nigmasimul )
Une simulation de véritable machine Enigma sous Java! ( Lien: http://www.bibmath.net/crypto/index.php ... enigmajava )

Source: http://www.bibmath.net/crypto/index.php ... enigmafonc ( Tirée elle même de: http://f5iro1.blogspot.fr/p/enigma.html )
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet . (Pierre Desproges)

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 256
Inscription: 29 Aoû 2013, 13:14
Région: AQUITAINE
Pays: FRANCE

Voir le Blog de lejusticier : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de pili  Nouveau message 19 Avr 2015, 14:26

Trouvé un petit sujet avec vidéo sur la machine :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 07541.html
"Voilà; le Débarquement a commencé". Charles de Gaulle à Philippe. 5/6/1944

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 706
Inscription: 23 Nov 2013, 15:34
Localisation: Brest
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de pili : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 26 Nov 2015, 20:46

IronMenOfMetz a écrit:Bonjour à tous,

j'ai fait une présentation sur la machine à crypter Enigma à mon école cette année.
Voici une partie du rapport que je vous conseille de lire attentivement :

En 1934, Hitler fit développer une machine à coder d'un concept entièrement nouveau, jugée à priori indéchiffrable : la machine Enigma.
Cette machine était la copie d'une machine commerciale conçue par un Hollandais, Hugo Koch, qui la fit breveter en 1919 et la céda ensuite à un Allemand qui l'appellera Enigma. Elle ne connut pas le succès commercial attendu. Reprise par les militaires, elle devint une machine prétendument inviolable.
Les service polonais ayant acquis une Enigma commerciale firent établir par d'éminents mathématiciens une méthode de décryptage analytique. Dans le même temps, en 1937, leurs homologues français, sous la direction du Colonel Gustave Bertrand, réussissent à "retourner" un Allemand qui, pour de l'argent, "donna" tout le secret d'Enigma. La France avait alors la possibilité de décoder tous les messages Allemands. Enfin, un mathématicien juif polonais, connu sous le nom d'emprunt de Lewinski et qui avait travaillé avec les Allemands sur la fameuse machine, informe en juin 1938 le MI6 Britannique qu'il en avait acquis tous les secrets d'exploitation sur une réplique Enigma de sa construction. Le MI6 délègue un spécialiste du décryptage et un jeune mathématicien, Alan Turing, à Varsovie, pour évaluer les connaissances de Lewinski. L'expertise étant concluante, le gouvernement britannique décide fin 1938 de construire une machine à décoder automatique sur les concepts développés par Turing et qui sera appelée "La Bombe".
Aussi, le 9 janvier 1939, les Polonais, les Français et les Anglais qui savent tout sur Enigma décident lors d'une réunion qui se tiendra en France, à Vignolle, de coordonner leurs efforts et de rapatrier, à Bletchley Park au nord de Londres, leurs spécialistes et leurs outils pour éviter qu'ils ne tombent au mains des Allemands en cas d'invasion.
A ce moment, la France qui avait décodé 141 messages permettait aux Anglais, grâce à La Bombe, d'en décoder plus de 15 000 et, aussi étrange que cela paraisse, la Pologne, la France et l'Angleterre, qui connaissaient tout des plans d'invasion de Hitler, se laissent surprendre....
En Juillet, Août et Septembre 1940 se déroulera la bataille d'Angleterre. Si l'on reconnait aux valeureux pilotes de la RAF et aux radars la victoire sur la Luftwaffe, on occulte totalement qu l'Angleterre décodait tous les ordres transmis par Enigma, ce qui cependant ne retire rien au courage des premiers !


Alors d'après-vous, pourquoi la France et l'Angleterre se sont-elles fait surprendre en 1940 ??!

Mat

Enigma, fabriquée par une société néerlandaise remonte aux années 1920. Elle n'était pas au départ destinée à un usage militaire.
Les Polonais recrutèrent des étudiants parfaitement germanophones pour tenter de décrypter le code.
Je retrouve ça et j'en reparle
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1126
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 26 Nov 2015, 22:34

La Pologne, ressuscitée en 1919 par le traité de Versailles et n’ayant qu’une confiance limitée en ses deux puissants voisins estima qu’un service de chiffre efficace lui était indispensable. Elle en constitua un qui lui donna toute satisfaction jusqu’en février 1926, date à laquelle la marine allemande mettait l’ENIGMA en service.
Les messages devenant indéchiffrables, le service du chiffre polonais en conclut qu’ils étaient chiffrés par une machine. Il se procura une ENIGMA civile et constata que les messages interceptés pouvaient avoir été codés par cette machine, sans pour autant les décrypter.
En octobre 1931, un fonctionnaire du chiffre allemand proposa aux services de renseignement français des documents. Le capitaine BERTRAND fut chargé de traiter cette affaire et reçut le 8 novembre 1931 une notice d’utilisation et une notice de chiffrement de l’ENIGMA militaire. Il les transmit au service du chiffre français (peu compétent) qui les déclara inexploitables, puis aux anglais qui les classèrent sans suite. Il eut un meilleur accueil du chiffre polonais, et de son chef le major LANGER, et une collaboration s’établit entre eux. Les polonais apprirent ainsi les différences entre les machines civiles et militaires et surtout le rôle de la clé dédoublée. Malgré ces apports leurs efforts restaient sans résultat et ils décidèrent de faire appel à des mathématiciens et en particulier au jeune et brillant Marian REJEWSKI, âgé alors de 27 ans.
Celui-ci, muni d’un grand nombre de messages chiffrés sur 2 mois et des fascicules mensuels d’utilisation (toujours fourni par Bertrand) parvint de proche en proche à reconstituer le câblage interne des 3 rotors, grâce en particulier à la clé dédoublée et au fait que , périodiquement, chacun des 3 rotors prenait la première position. Il établit ensuite le câblage du tambour miroir et celui des connexions entre le tambour d’entrée et le clavier. Il put ainsi construire des ENIGMA rigoureusement identiques au modèle allemand, ce qui lui permettait, de déchiffrer les messages à condition de connaître les conditions initiales de la machine de chiffrement.
Ainsi à partir de fin 1932 les Polonais étaient à même de lire tous les messages de l’armée allemande grâce au génie (et aussi à l’intuition et à la chance) de leurs mathématiciens et aux renseignements qui leur ont été fournis par les services français. Cette situation dura jusqu’en 1938, malgré les modifications apportées par les allemands à leurs machines et leurs procédures, que les polonais suivaient avec une remarquable célérité.
Ce succès fut obtenu par des méthodes très variées, manuelles et mécaniques sur lesquelles je suis bien incapable de donner des détails. Disons que fin 1938, ils disposaient de 17 répliques d’ENIGMA, et que l’une de leurs machines les plus efficaces, le " cyclomètre " utilisait les rotors de deux ENIGMA.
Le 15 septembre 1938, les Allemands modifièrent la clé non pas chaque jour, mais à chaque message.
Pour parer à cette nouvelle difficulté les Polonais construisirent une machine plus élaborée, comprenant les rotors de 6 ENIGMA (une par combinaison de positions des 3 rotors), intitulée la " BOMBA ".Ils mirent également au point une méthode basée sur des cartes perforées empilées sur une table éclairante permettant de trouver une les perforations communes à toutes les cartes d’un paquet. Cette méthode était très longue.
Ces nouveautés commençaient à porter leurs fruits quand le 15 décembre 1938 les allemands ajoutèrent 2 rotors, ce qui fait passer de 6 à 60 le nombre de combinaisons de positions de rotors, et multipliait ainsi par 10 les besoins en hommes et en matériel des services polonais.
Ceci était impossible à réaliser rapidement.
Devant l’urgence de la situation internationale, les polonais convoquèrent à Varsovie 24 et 25 juillet 1939 les services anglais et français. ( Une première réunion avait eu lieu en janvier 1939, mais personne n’avait rien indiqué d’important sur ses travaux).
Ils dévoilèrent alors à leurs collègues médusés toutes leurs découvertes et donnèrent à chacun une ENIGMA, ainsi que tous les résultats de leurs travaux. Ce sera maintenant au tour des Anglais de jouer.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1126
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Le mystère ENIGMA...

Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 26 Nov 2015, 22:37

Le 11 juillet 2002 la Grande-Bretagne reconnut la contribution des mathématiciens polonais dans le décryptage du code d'Enigma.En 1939, à Pyry, près de Varsovie,
REJEWSKI, ZYGALSKI, RÓŻYCKI cassèrent le code d'Enigma et en construisirent de nouvelles copies dont un exemplaire fut confié aux spécialistes de Bletchley Park, où Alan TURING perfectionna les systèmes de décodage des dépêches.
Les Anglais avaient annoncé aux dirigeants de la Pologne redevenue souveraine, qui leur demandaient de ne pas s'attribuer exclusivement le mérite du décryptage d'Enigma et de l'activité de renseignement au profit des Alliés, que toutes ces archives "sans intérêt" avaient été détruites après la guerre. D'où une littérature et une filmographie louant exclusivement les sujets de la perfide Albion.
Mais les Polonais travaillaient aussi, à l'insu des Anglais, avec les Américains, en leur donnant systématiquement une copie des matériaux fournis.
Tout était soigneusement archivé à la Bibliothèque du Congrès à Washington et des copies furent obligeamment fournies aux Polonais, puis présentées aux Grands-Bretons, lesquels acceptèrent de mauvaise grâce que soient apposées des plaques commémoratives rendant un hommage posthume aux 3 décrypteurs polonais ; mais à condition que les frais en soient pris en charge par les Polonais.

Bibliographie
«La guerre des codes secrets », David Khan
«Decrypted Secrets », F.L. Bauer
«H.S. La seconde guerre mondiale », Science & Vie Junior
«Les codes Secrets », Science & Vie Junior
http://bletchleypark.net
http://lyc-buffon.scola.ac-paris.fr/TPE ... index.html
http://perso.club-internet.fr/febcm/invente/enigma.htm

Les trois Polonais (Rejewski, Zygalski et Różycki) ont séjourné à Uzès, au centre "Cadix", en compagnie de cryptologues espagnols.
L'épouse du Général Bertrand s'occupait des menus détails.
Ils avaient auparavant séjourné au Centre "Bruno" de Gretz-Armainvilliers, dirigé par le Général Gustave Bertrand (alors lieutenant-colonel), assisté du lieutenant-colonel Gwido Langer et du représentant britannique Kenneth Mac Farlan.
Les trois cryptologues disparus dans la catastrophe du "Lamoricière" sont Jan Graliński, Jerzy Różycki et Piotr Smoleński.
L'épouse de Max-Pol FOUCHET fit également partie des 272 victimes de cette catastrophe.

http://www.frenchlines.com/ship_fr_266.php
http://www.interstices.inf/o/display.js ... =j_97&prin
http://www.bibmath.net/crypto/debvingt/indexguerre.php3
http://febcm.club.fr/invente/index.htm
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1126
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
il y a 2 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 28 minutes
par: iffig 
    dans:  Coutances, film de GeorgeStevens 
Aujourd’hui, 11:46
par: Dog Red 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 11:43
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 11:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le massacre d'Oradour sur Glane 
Hier, 22:58
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le Vol de la tapisserie de Bayeux: l'incroyable projet des nazis. 
Hier, 22:35
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  1e DB Polonaise 
Hier, 22:15
par: Hussard ailé 
    dans:  El Arabi Karim 
Hier, 21:29
par: jdl 
    dans:  Dunkerque nouveau blog 
Hier, 21:08
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: carlo, François Delpla et 16 invités


Scroll