Connexion  •  M’enregistrer

La question du pacifisme

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

La question du pacifisme

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 03 Fév 2007, 17:15

"Le pacifique aime la paix, mais se tient prêt à la guerre pour préserver sa liberté et sa dignité. Le pacifiste aime la paix par-dessus tout et se montre prêt à tout pour éviter la guerre." (Jean Sévillia, Historiquement correct)

Telle est la citation que notre colistier Alain, alias Tom, utilise comme signature.

J'ai trouvé p. 345 de la biographie de Georges Mandel par Me Bertrand Favreau (Fayard, 1996) quelques billes pour la contester.

Mandel était, avec Paul Reynaud, Léon Blum et quelques autres, Juifs de préférence, l'un de ces hommes politiques "bellicistes" que stigmatisait une partie de la droite française (sous l'influence, en particulier, de Charles Maurras) qui voulait que le danger fût plus sur la Moskowa que sur le Rhin.

Par contrecoup, en évoquant cette période, on dit un peu trop facilement et rapidement que "le pacifisme" a affaibli la vigilance française.

Or le pacifisme est un beau mot, tout comme l'adjectif "pacifique"... et si j'osais je dirais, comme la lingerie de corps. Toute la question est de savoir ce qu'on met derrière.

Voici donc ce que disait Mandel :

"J'aspire au moment où auront disparu de la croûte terrestre toutes les puissances de proie et de rapines. Mais il ne dépend pas de nous que la guerre éclate." (1923)

Et plus clairement encore, en 1933, peu après l'arrivée de Hitler au pouvoir :

"La paix ! Tous les Français sans distinction d'opinion la désirent au plus profond de leur être. Mais leur pacifisme n'aura de vertu de rayonnement qu'autant qu'on le croira désintéressé (càd non motivé par le désir de sauver sa peau -FD) (...) Notre pays ne parviendra à maintenir définitivement la paix qu'à condition qu'on le sache capable de l'imposer au besoin."

Le pacifisme est non seulement beau mais vital, sur une Terre devenue petite et plusieurs fois destructible par les armements qu'elle porte. L'usage tout uniment péjoratif du mot "pacifisme" est donc non seulement injuste, mais dangereux.

vétéran
vétéran

 
Messages: 6039
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 03 Fév 2007, 18:29

Article intéressant dans L'Histoire sur le premier coup de poker d'Hitler, en cette année 1936, la réoccupation de la Rhénanie, par les forces allemandes. Devant ce coup de force, l'Etat français par le biais de son Président du Conseil, Albert Sarraut, ne bouge pas ! C'est le 7 Mars 1936 , 6 semaines avant les éléctions et personne au gouvernement ne veut prendre le risque de la mobilisation. C'est le ministre de la guerre lui même, le général Maurin qui affirme que rien n'est prêt pour une action même limitée ! De Gaulle d'ailleurs mettra en lumière ce défaitisme récurrent qui règne dans l'institution militaire !
Pourtant, le ministre de la guerre allemand Blomberg avait déconseillé l'aventure à Hitler, arguant de l'impossibilité de répondre à une réaction militaire française ...
Le pacifisme touche tous les bords politiques à cette époque. L'Humanité, championne de l'anti-fascisme s'oppose à toute guerre. Charles Maurras, par antibolchevisme, refuse de marcher contre l'Allemagne ! Roger Martin du Gard, qui achève les Thibault, confie dans une lettre à une amie :
"Tout plutôt que la guerre ! Invasion, asservissement, déshonneur, plutôt que le massacre de la population !"
(Phrase incroyable de Martin du Gard qui reflète assez bien le pacifisme intégral de l'époque, et qui me rappelle le slogan d'une certaine opinion allemande, lors de la guerre froide, "Plutôt rouge que mort !")
En résumé, deux ans avant la capitulation des démocraties à Munich, la France bien esseulée, se couche devant le Fuhrer ! Le Pape Pie XI, le 16 mars, fait observer à l'ambassadeur français:
"Si vous aviez fait tout de suite avancer 200 000 hommes dans la zone réoccupée par les Allemands, vous auriez rendu un immense service à tout le monde !"
Phrase lucide et étonnament prémonitoire !


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 06 Fév 2007, 10:42

Le pacifisme à tous crins de cette époque est compréhensible du fait de la boucherie de 14-18 qui avait touché toutes les familles françaises.

Tietie a parfaitement raison de faire le parrallèle avec le slogan allemand des années fin 60-début 70 "plûtot rouge que mort" qui était identique. Je me souviens d'une mère de famille allemande de cette époque (45 balais à peu près, épouse d'un aviateur de la luftwaffe amputé d'une jambe) qui disait: s'il y a une nouvelle guerre, je pars avec mon mari et mes 2 enfants en URSS!!!

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 06 Fév 2007, 13:51

Je suis bien d'accord que le pacifisme "intégral" des années 30, redoublé par le "plutôt rouges que morts" d'une fraction des pacifistes de RFA au début des années 80, offre un semblant de justification (mais un semblant seulement) à des proses comme celle de Sévilla.

Je mijote un édito sur la question.

vétéran
vétéran

 
Messages: 6039
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tom  Nouveau message 06 Fév 2007, 20:34

Voici une citation de Proust pour ceux qui n'aiment pas Sévillia ;) :

Le pacifisme multiplie quelquefois les guerres et l'indulgence la criminalité.


En fait, à mon humble avis et pour faire court, le pacifiste est un utopiste, c'est-à-dire, selon J.-F. Revel (La Grande Parade, page 33), "quelqu'un qui condamne ce qui existe au nom de ce qui n'existe pas", bref, qui ne tient pas compte de la réalité...

En outre, je ne trouve plus les mots en "isme" très jolis...

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 06 Fév 2007, 20:37

1) Le pacifisme contre la guerre.

2) Le pacifisme contre la paix.

Il me semble que ce fut le plan donné par un maître de conf, à l'IEP d'aix en provence, il y a désormais bien longtemps ... :?


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 05 Mar 2007, 12:02

Bonjour,
Je vous livre quelques lignes d'un poste extrait d'un autre forum.
Ces lignes ne sont pas de moi, mais de notre ami Narduccio :
Je pense cher Daniel, que la répugnance à entrer en guerre constitue à la fois l'avantage et le talon d'Achille des démocraties.

La où un régime dictatorial ne s'embarassera pas de fioriture pour faire sonner le clairon et partir en guerre, un régime démocratique ne se résoudra généralement à faire la guerre qu'en dernière extrémité (avec les dangers que cela comporte et que nous connaissons bien désormais).

Au hasard de mes lectures, je suis tombé sur des écrits rédigés par un professeur (émérite) de sciences politiques à l'université d'Hawaii, Rudolph J. Rummel. Ce dernier note que depuis qu'elles existent (en gros deux siècles), les démocraties n'ont jamais été en guerre entre elles. Et que les guerres qu'elles ont livrées l'ont été contre des régimes dictatoriaux.

Autrement dit, si vous vivez dans un régime non démocratique, vous courrez beaucoup plus de risque de vous retrouver embrigadés dans une guerre que si vous vivez dans une démocratie.

C'etait en reponse dans un fil ou un ancien de la Division Daguet nous passe en revue tous les atermoiements ayant pris place avant, enfin, l'attaque destinnee a chasser les Irakiens du Koweit en 1990-91 et que je comparais allegremment a l'esprit de Munich


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 10 Mar 2007, 08:26

depuis qu'elles existent (en gros deux siècles), les démocraties n'ont jamais été en guerre entre elles. Et [que] les guerres qu'elles ont livrées l'ont été contre des régimes dictatoriaux.


fort discutable pour 14-18 !

et même pour les guerres napoléoniennes, le dirigeant français n'étant assurément pas un démocrate grand teint, mais sa défaite rétablissant les tyrans un peu partout !

Bref, en faisant l'impasse sur ses immorales coalitions, on fait à la démocratie en général une virginité peu convaincante !

En d'autres termes : ici comme ailleurs, se méfier des étiquettes, ouvrir le flacon et vérifier le contenu.

vétéran
vétéran

 
Messages: 6039
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 10 Mar 2007, 10:25

C'est il me semble le principe de Doyle ...(de mémoire ...) qui souligne que deux démocraties ne se sont jamais faits la guerre.


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici



Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Gyroscope allemand ? 
Aujourd’hui, 01:08
par: thucydide 
    dans:  Libération de Chalonnes sur Loire fin août 1944 
Aujourd’hui, 00:17
par: brehon 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:33
par: Richelieu 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  1e DB Polonaise 
Hier, 23:17
par: Hussard ailé 
    dans:  CEFS 1940 Norvege 
Hier, 21:44
par: orpo57 
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
Hier, 19:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Coutances, film de GeorgeStevens 
Hier, 19:26
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 18:58
par: kfranc01 
    dans:  Uniformes et équipement de l'Armée impériale japonaise 
Hier, 18:45
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: François Delpla, thucydide et 13 invités


Scroll