Connexion  •  M’enregistrer

Oppression des minorités.

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Oppression des minorités.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Jomini  Nouveau message 23 Sep 2006, 15:37

Bonjour à tous,

en 1918, l'Entente est vaincue et les grandes puissances vont remodeler l'Europe en fonction des critères suivants :
- affaiblir l'Allemagne
- isoler l'URSS
- satisfaire les petits alliés
- concrétiser le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, cher à Wilson.

Pour éviter le danger d'une Europe des minorités :
- il sera fait mention du caractère intangible des traités de paix
- élaboration d'un "traité sur la protection des minorités"
- ces traités seront garantis par la SDN au même titre que les traités de paix
- les signataires devront inclure ces traités dans leur constitution.

Un des problèmes majeurs de ces traités est qu'il s'adresse à des alliés des grandes puissances, et qu'en cas de réclamation d'une minorité, ces grandes puissances vont pesés lourd dans la balance.

Minorités concernés :
- allemande, en Pologne, Yougoslavie et Tchécoslovaquie - camp des vaincus
- ruthène, en Pologne et Tchécoslovaquie - camp des vaincus
- albanaise et bulgaro-macédonienne, en Yougoslavie - camp des vaincus
- polonaise, en Tchécoslovaquie
- roumaine, en Yougoslavie
- serbe en Roumanie.

Or, comme il était prévisible, ces minorités seront oppressées, parfois très durement, et déposeront nombre de réclamations auprès de la SDN. En vain, car les grandes puissances, en dehors de reproches formels, laisseront faire.

Ces oppressions dureront de 1920 jusqu'à la guerre. Et même après, si ce n'est que les minorités oppressés ne seront plus les mêmes (quoique).

Les méthodes employées font appel à un très large éventail :
- état de siège
- violence physique et verbale
- expulsion en masse
- droits politiques ignorés
- redécoupage des circonscriptions
- spoliation des biens
- ruine par réforme agraire
- usage obligatoire de la langue nationale
- boycott commercial.


Cette épisode peu glorieux m'amène à poser deux questions :
- a-t'on des chiffres précis concernant le nombre de victimes et l'ampleur des exactions ?
- comment peut-on expliquer le peu de débat que suscite ces injustices ?

Merci, de vos réponses.


 

Voir le Blog de Jomini : cliquez ici


Re: Oppression des minorités.

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Igor  Nouveau message 23 Sep 2006, 17:14

Jomini a écrit:- a-t'on des chiffres précis concernant le nombre de victimes et l'ampleur des exactions ?


J'avais lu le chiffre de 15 millions de réfugiés en 1945.
A vérifier.

- comment peut-on expliquer le peu de débat que suscite ces injustices ?


En 1945 et après ce sont surtout des minorités allemandes qui ont été chassées de chez elles. Or pour l'opinion de l'époque les Allemands ne pouvaient être considérés comme des victimes. Quand on est Français ou Russe à ce moment, on a du mal à avoir de la pitié pour les habitants d'un pays qui vous a fait souffrir.
Ceci expliquant probablement le silence sur les souffrances endurées par le peuple allemand durant la guerre.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 23 Sep 2006, 23:33

Igor, notre ami semble vouloir des précisions sur le sort des minorités entre les 2 Guerres à mon avis...
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5743
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 23 Sep 2006, 23:43

Bonjour Jomini !


.... les minorités en Europe Centrale : sujet au combien passionnant mais ta question ( peuples et périodes ) touche un domaine bien trop vaste.

Pour ma part , je peux aborder la question de la minorité polonaise en Poméranie, Prusse Orientale ect , ....disons entre 1918 et 1925.. (petit oubli dans ton listing des minorités).
Cela va demander un peu de préparations mais le "Kulturkampf" mérite quelques attentions. Quant à donner des chiffres .... impossible. Par exemple, les allemands avaient inventé "des citoyens ayant deux langues maternelles", .. faut le faire !! mais cela permettait de trafiquer les élections, (circonscriptions, votants et résultats). Et ça, ce n'est qu'un léger détail. Il y a eu pire!

Connais tu un peu la question ?

Cordialement !

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Oppression des minorités

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Jomini  Nouveau message 26 Sep 2006, 07:51

Merci à tous les trois pour vos réponses.

Bien que le problème des minorités sera de nouveau posé après la guerre, le fil concerne bien la période de 1918 à 1939, comme le souligne Audie Murphy.

Pour répondre à Borovic, je suis preneur d'information concernant la minorité polonaise en poméranie.
Sinon, tout ce que je connais du sujet est lié au livre d'Henry Bogdan "Histoire des pays de l'est". Par ailleurs, quelques informations ressortent ici ou là, mais rien qui puisse aider à se faire une idée précise de l'ampleur du sinistre.
Le premier travail à envisager serait de consulter les plaintes déposées auprès de la SDN.
Avons-nous les moyens de consulter les archives de la SDN ?


Maintenant, quelle réponse donner au pourquoi d'un tel silence ?
Peut-être disposons-nous d'un élément dans le fait que ces crimes trouvent leur origine dans le découpage d'après 1918, et que ce découpage a été voulue par les grandes puissances. Dès lors, souligner ces exactions devient pour ces grandes puissances synonyme de désaveu.
D'autre part, nous pouvons supposer qu'il était hors de question d'incommoder des pays qui pouvaient s'avérer d'éventuels alliés dans l'optique d'un prochain conflit. A cela s'ajoute une politique d'influence (diplomatique et militaire pour la France, économique pour le RU) qui ne supporte pas l'ingérence critique dans les affaires intérieures.
Enfin, malgré les protections prises en faveur des minorités avant le redécoupage, et sans doute à cause d'elles, il apparaît que de tels troubles étaient envisagés dès 1918. Real politic faisant loi, ces purges sont alors considérées comme un mal nécessaire à la stabilisation de l'Europe centrale.


 

Voir le Blog de Jomini : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 26 Sep 2006, 16:15

Bonsoir Jomini,


....... je tire mes informations de vieux papiers qui deviennent de plus en plus envahissants. Certainement que Google ou une bibliothèque vous permettront de combler mes impasses.

.... Les plaintes et les minorités :

- Je ne possède pas la liste de ces plaintes, -non fondées à 90% - , qui font partie des campagnes de révision du Traité de Versailles menées par l'Allemagne , par exemple dans le cas de la " Question du Corridor ".

- Le Traité de Versailles , ou plutôt Le Compromis de Versailles fut la source de bien des difficultés en Europe Centrale ( Wilnus, Danzig, Silésie,Poznan, Lwow ect ect..... ). L'Allemagne s'associa immédiatement avec la Russie (Rapallo) dans la mise en oeuvre d'une politique anti Traité de Versailles. Elle utilisa les clauses de protection des minorités (défense de la minorité allemande en Pologne) pour user et abuser des plaintes aupres de la SDN afin de "casser", aux yeux du monde, la politique intérieure et extérieure de la Pologne, qui ne voulait que faire respecter "ses droits". Locarno et les "mains libres" laissées à l'Allemagne dans sa politique à l'Est ne furent qu'un prélude à Munich.

- Les Conventions internationales concernées : (en notant que l'Allemagne devint membre de la SDN en 1926 et que la Pologne cessa sa collaboration le 13 décembre 1934 lors de la XVeme assemblée)
... Le traité des minorités du 28 juin 1919 (en exécution de l'article 93 du Traité de Versailles) qui prévoit la procédure des plaintes.
Suivront de nombreuses résolutions :
- 22 octobre 1920 (rapport Tittoni)
- 23 octobre 1920 (rapport Hymans)
- 29 juin 1921 (communication des plaintes)
- 5 septembre 1923 (conditions d'acceptation des plaintes)
- 10 juin 1925 (composition du comité examinant les plaintes)
- 13 juin 1929 (rapport Adatci)
... Des conventions bi-latérales :
- 18 mars 1921 : Traité de Riga (avec la Russie)
- 15 mai 1922 : La Convention de Genève (avec l'Allemagne)
- 9 novembre 1920 et 20 octobre 1921 ( Danzig)
- 23 juin 1925 : La Convention de Varsovie (avec la Tchécoslovaquie)
- La Déclaration polono-allemande de 1937


..... Danzig, l'enjeu de la Baltique, le Corridor , la Poméranie, seront au coeur de "la génése" et les minorités la mise à feu.

Cordialement !

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 26 Sep 2006, 22:09

Bonsoir,

La minorité polonaise en Allemagne

...... ces infos sont tirées d'un travail de Mr Radomyski avec comme bibliographie en français :
- Rudesco :" Etude sur la question des minorités" Paris 1929
- Bregmann : " La Pologne et la protection des minorités" Paris 1933
- Fouques-Duparc : " Protection des minorités de race, de langue et de religion" Paris 1922
- Ito : " La protection des minorités" Paris 1931
- Paprocki : " La Pologne et le problème des minorités" Varsovie 1933
- Mandelstam " La protection des minorités" Paris 1925
et le Journal Officiel de la SDN Genéve

....... De tres nombreux Polonais se retrouvèrent en Allemagne par suite de la poussée allemande vers l'est ( Chevaliers teutoniques, domination prussienne). Pris en même temps que les terres qu'ils possédaient depuis des siècles, ces Polonais constituèrent ,au sein de l'Etat allemand, une population autochtone; la majeure partie d'entre eux a continué d'habiter les terres ethniquement polonaises et seule une infime partie émigra et se dispersa avec le temps vers l'intèrieur de l'Allemagne ( 200 000 individus dans la région de Berlin et Westphalie)

....... Le Taité de Versailles ne rendît pas à la Pologne toutes les terres ethniquement polonaises et habitées par des Polonais.
Des chiffres :
- Environ 1 300 000 Polonais répartis en :
... 800 000 en Silésie ( région de Opole)
... 400 000 en Prusse Orientale
... 80 000 ( frontières de Babimost, Zlotow et Cachoubie)

Déja ces chiffres provenant du recensement de la population en 1910 sur des terres entrant dans la composition du Reich apres 1918 sont sujets à contestation, ce décompte étant basé sur la langue maternelle. ( la langue maternelle, les dialectes, .....un élément manipulateur .... j'y reviendrai).
En 1918, le chiffre retenu de 1 517 440 est une base acceptable. (Les recensements de 1925 et 1933 donneront des chiffres falsifiés intentionnellement)
La majorité de ces Polonais étaient de religion catholique-romaine, à l'exception de 200 000 protestants en Prusse Orientale
Dans les régions ethniquement polonaises (le nord), les Polonais s'occupaient d'agriculture . Tous les intellectuels presque sans exception rentrèrent en Pologne en 1918.

.... à suivre : les difficultés de la vie !

Bonne soirée !

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 30 Sep 2006, 08:36

..... Pour rester dans le sujet des plaintes déposées par la minorité polonaise contre l'Etat Allemand, .... quelques exemples des difficultés de la vie quotidienne :

- Dans la république de Weimar :
... L'article 13 de la Constitution garantissait la liberté de développement national de toutes les minorités. Paderewski, à la tribune de la SDN, dénonça régulièrement cet article "de papier'.
Un exemple pour la reprentation au Reichstag : il fallait 60 000 voix pour avoir un représentant .... mais 60 000 voix dans UNE circonscription. La minorité polonaise ne pût en envoyer que DEUX au Parlement prussien.
Suivirent des plaintes.
En 1931 et 1932, l'Union des Polonais d'Allemagne, sur la base de l'article 147 de la Convention de Genéve déposa deux plaintes portant sur la campagne menée contre la langue polonaise dans les écoles et les églises, de l'oppression dans le domaine de l'autonomie économique, de la germanisation des noms propres et des noms de localités, des "tracas" occasionnés aux manifestations intellectuelles, à la presse et aux publications. ( un chiffre : sur 150 000 enfants polonais se trouvant en Allemagne, seuls 6 620 réussirent à apprendre la polonais)
Le gouvernement allemand esquiva toute explication et sur la demande d'un rapporteur japonais, la SDN déclara son incompétence dans cette affaire . Plainte .... aux oubliettes !

Bon, je vais pas encombrer le forum, je veux juste donner une image. Mais on peut toujours "fouiller" un sujet particulier ( si j'ai la bonne doc ! )

Sous le III° Reich ( à suivre).

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 30 Sep 2006, 15:02

... Avec l'arrivée au pouvoir du national-socialisme, la situation des Polonais en Allemagne empira. La nouvelle législation servit d'instrument pour dénationaliser toutes les minorités. Frank alors ministre déclara : " Le droit allemand est destiné à être l'instrument protecteur de l'Etat par rapport à la race allemande, à la terre allemande, au citoyen allemand et à la culture allemande"
Le seul moteur de toute l'activité juridique allemande est : Le bien du peuple allemand.
Quelques exemples :
- 29 septembre 1933 : loi sur les propriétés familiales paysannes (Reichserbhof-Gesetz). Création de tribunaux spéciaux autorisés à juger de la capacité des gens à diriger une entreprise agricole en fonction de critères .... raciaux
- 26 juin 1935 : loi sur le service du travail (Reichsarbeitsdienst). La jeunesse polonaise est obligée d'appartenir à des institutions nationalistes allemandes pour effectuer ce "service du travail" qui...... est obligatoire pour faire des études ou .... travailler.
- 4 octobre 1933 : loi concernant les rédacteurs (Schriftleiter-Gesetz) qui interdisait tout simplement la liberté de presse. Pour avoir une carte de journaliste , il fallait obtenir la signature du ministre de la propagande. Quant aux rédacteurs, il fallait qu'ils se plient à l'article 14 : ne rien mettre dans un journal qui puisse affaiblir la nation allemande, porter atteinte à l'honneur allemand, diminuer les forces défensives, l'influence culturelle ou économique de la nation allemande. Cette loi permettait tous les abus : les journalistes polonais furent exclus du registre professionnel et la presse , arme principale contre la germanisation, fût supprimée.

Pour lutter, la population polonaise avait pour organisation principale " l'Union des Polonais d'Allemagne" ainsi que "l'Union des Sociètés polonaises scolaires" (culture et éducation), "l'Union des Cercles de chant" (chorales, groupes folkloriques), et les organisations ecclésiastiques et religieuses.
Les journaux : "Polak w Niemczech", "Mlody Polak w Niemczech", "Narod", "Nowiny Codzienne", " Dziennik Berlinski i Gazeta Olsztynska"

L'oppression allemande fût différente suivant les régions.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 18:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici



Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 12 minutes
par: kfranc01 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 13 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 13 minutes
par: Didier 
    dans:  Le croiseur Foch pendant l'opération Vado 
il y a 15 minutes
par: brehon 
    dans:  Identification uniformes sur photo 
il y a 20 minutes
par: brehon 
    dans:  Heydrich à Paris 
il y a 25 minutes
par: pierma 
    dans:  Philippe Pétain: l'hommage polémique d'Emmanuel Macron 
il y a 44 minutes
par: pierma 
    dans:  uniformes des Républicains 
Aujourd’hui, 17:03
par: iffig 
    dans:  armements d'origine espagnole 
Aujourd’hui, 15:29
par: Loïc Charpentier 
    dans:  avions républicains et formation des pilotes 
Aujourd’hui, 12:10
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 et 7 invités


Scroll