Connexion  •  M’enregistrer

Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Le traité de Versailles donne lieu à l'instauration de la République de Weimar puis à la montée du National Socialisme. Quelques années plus tard, l'annexion des Sudètes et de l'Autriche annonce les prémices de la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR : gherla, alfa1965

Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 26 Juil 2021, 15:36

Bonjour Leumacks,

Leumacks a écrit:On ne saura jamais vraiment si l'armée française était en capacité de mener une offensive de grande envergure. Il est vrai qu'elle n'était pas vraiment taillée pour : la volonté de garder à tout prix un front uni - au contraire de la Wehrmacht qui a procédé par de violentes percées localisées sur un secteur précis - le manque de divisions blindées et l'absence de radio étaient des contraintes non négligeables.


Je me permets de relever une précision qui a son importance : la Wehrmacht pratique elle aussi la stratégie du "front continu" (le terme est plus conventionnel), comme toutes les armées modernes du XXe siècle.
Masser le meilleur de ses forces sur une portion (étroite) du front n'a rien de forcément révolutionnaire non plus même si CLAUSEWITZ le théorise (par le "Schwerpunkt") au XIXe siècle.
Le reproche qui peut être fait (à GAMELIN) c'est l'absence d'une réserve capable de contre-attaquer la percée allemande de Sedan.

Leumacks a écrit:Néanmoins, on peut reprocher à Gamelin son incapacité à tenir compte des avertissements sur le risque - pourtant avéré - que représentait une attaque venant des Ardennes :
- Plusieurs études avaient été menées (par Weygand, par Bourguignon, par Prétélat) pendant les années 30 sur une éventuelle attaque allemande par les Ardennes, et leur résultat indiquait que le massif était franchissable (estimation de 1938 : en 60h, en y incluant les opérations de ralentissement des chasseurs ardennais)


Le plan belge pour l'Ardenne était donc connu du commandement français dès 1938 ?
Sur quel ouvrage/source te bases-tu ?

Je lis actuellement "Sur les traces des chasseurs ardennais" qui précise que le plan belge est communiqué à GAMELIN le 14 mars 1940.
Celui-ci s'empresse de désapprouver l'abandon de l'Ardenne sans combattre, mettant en évidence le risque de "tourner" la Ligne Maginot sur son flanc.
Le commandement français demande à son homologue belge de tenir (au moins temporairement) le massif ardennais, ce que Bruxelles refuse faute de moyens adéquats (le massif ardennais a peu de valeur stratégique pour la Belgique dont la première ligne de défense est la Meuse/canal Albert).

Avril 1940, GAMELIN adapte en conséquence son dispositif en prévoyant une force de couverture qui fera son entrée en Belgique, par l'Ardenne, et devra tenir au minimum 5 jours pour permettre la mise en place du dispositif de la 9e Armée derrière la Meuse belge.
Bruxelles en est informé le 6 mai 1940. Trop tard pour se coordonner avec les Français.

Tu comprendras dès lors mon questionnement quant à la connaissance par les Français, dès 1938, du plan de repli des Chasseurs ardennais (en réalité Groupe Keyarts dont la 1e Division de Chasseurs ardennais représente le gros épaulé de divers éléments de cavalerie).

Leumacks a écrit:- Plusieurs députés et sénateurs avaient alerté sur les moyens inadaptés, le plus alarmiste étant le rapport de Pierre Taittinger en mars 1940 sur les failles de la défense dans le secteur de Sedan (rapport balayé par Huntzinger, général de la IIème Armée qui se fera pourtant ouvrir en deux sur l'attaque)
- Les renseignements belges et les attachés militaires annonçaient depuis plusieurs mois une offensive allemande au niveau des Ardennes.
- A l'aube de l'attaque (10-12 mai) deux avions de reconnaissance repèrent une gigantesque colonne de chars allemands prenant la direction de la Meuse, avertissement qui n'est pas pris au sérieux par l'Etat major.


Il faut se remettre dans le contexte de l'époque où l'Ardenne est une option parmi d'autres (chez les Allemands elle "dérange" l'OKH).

Leumacks a écrit:Il y a eu également l'incident de Mechelen de janvier 1940 : un avion allemand se pose de force sur le territoire belge, avec deux officiers disposant des plans supposés de l'attaque initialement prévue quelques jours plus tard. Mais je ne saurais pas dire si les plans qui n'ont pas été détruits auraient pu permettre aux Alliés d'anticiper l'attaque de mai, puisque les allemands ont entretemps revu leur stratégie.


Au moment de cet incident, le plan allemand table sur une déferlante des Panzer à travers la Belgique, au nord de la Meuse, ce à quoi, justement, le plan Dyle est la réponse la plus appropriée.
Donc, non, les documents récupérés par les Belges (et partagés avec les Français) ne permettent pas d'anticiper la manoeuvre de franchissement de l'Ardenne.

Leumacks a écrit:Même si réorganiser une armée n'est pas une mince affaire, il y avait quand même des indices sur la dangerosité de laisser le secteur de Sedan dégarni. Or non seulement Gamelin maintiendra la manoeuvre Dyle-Breda en l'état au moment de la première attaque portée aux Pays-Bas (le leurre pour attirer le gros des troupes alliées) mais en plus il la renforcera avec la 7ème armée de Giraud qui etait initialement prévue pour couvrir le secteur sedannais, et qui avait les moyens techniques pour tenir plus longtemps face à la grosse attaque.


Concernant le secteur de Sedan, j'ai toujours lu que GAMELIN se rassurait dès lors qu'il faudrait plusieurs jours aux Allemands pour masser leur artillerie avant le franchissement de la Meuse. Délai profitable à la défense. L'emploi de l'aviation à la place de l'artillerie est une surprise (l'emploi massif de la Luftwaffe en Pologne n'a malheureusement pas été pris au sérieux).
La variante "Breda" est certainement le principal reproche que l'on puisse faire a posteriori.

GAMELIN commet des erreurs de jugement.
Les Allemands commettront les leurs 4 ans plus tard en Normandie (ils avaient massé leur force au mauvais endroit) et en Russie.
L'attaquant a toujours l'avantage de l'initiative.

On peut néanmoins se rendre compte que, les semaines passant, l'estimation de la perméabilité du massif ardennais aux moyens mécanisés fait son chemin des deux côtés du Rhin.
Pas assez vite côté français.
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14217
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Leumacks  Nouveau message 26 Juil 2021, 16:41

Bonjour Dog Red,

Dog Red a écrit:Bonjour Leumacks,

Je me permets de relever une précision qui a son importance : la Wehrmacht pratique elle aussi la stratégie du "front continu" (le terme est plus conventionnel), comme toutes les armées modernes du XXe siècle.
Masser le meilleur de ses forces sur une portion (étroite) du front n'a rien de forcément révolutionnaire non plus même si CLAUSEWITZ le théorise (par le "Schwerpunkt") au XIXe siècle.
Le reproche qui peut être fait (à GAMELIN) c'est l'absence d'une réserve capable de contre-attaquer la percée allemande de Sedan.

En fait, la Wehrmacht a concentré ses hommes les plus aguerris et sa puissance de feu (couple char-avion) précisément là où l'Armée Française était la plus vulnérable (le renseignement allemand devait être bien informé)
Une fois la percée faite et en l'absence de troupe de réserve française (puisque la 7ème armée initialement prévue a été engagée tout au Nord, aux Pays-Bas) c'est à ce moment que les généraux de terrain (tels Guderian) ont rompu le front continu en poussant leurs divisions à avancer jusqu'à la baie de Somme, contre les ordres du commandement allemand qui craignaient la contre-attaque. Contre-attaque qui ne viendra finalement pas, car Gamelin sera débarqué au moment où il allait la lancer (là aussi, timing foireux de le virer à un tel moment) et Weygand ne sera plus en mesure de la faire.

Dog Red a écrit:Le plan belge pour l'Ardenne était donc connu du commandement français dès 1938 ?
Sur quel ouvrage/source te bases-tu ?

Je lis actuellement "Sur les traces des chasseurs ardennais" qui précise que le plan belge est communiqué à GAMELIN le 14 mars 1940.
Celui-ci s'empresse de désapprouver l'abandon de l'Ardenne sans combattre, mettant en évidence le risque de "tourner" la Ligne Maginot sur son flanc.
Le commandement français demande à son homologue belge de tenir (au moins temporairement) le massif ardennais, ce que Bruxelles refuse faute de moyens adéquats (le massif ardennais a peu de valeur stratégique pour la Belgique dont la première ligne de défense est la Meuse/canal Albert).

Avril 1940, GAMELIN adapte en conséquence son dispositif en prévoyant une force de couverture qui fera son entrée en Belgique, par l'Ardenne, et devra tenir au minimum 5 jours pour permettre la mise en place du dispositif de la 9e Armée derrière la Meuse belge.
Bruxelles en est informé le 6 mai 1940. Trop tard pour se coordonner avec les Français.

Tu comprendras dès lors mon questionnement quant à la connaissance par les Français, dès 1938, du plan de repli des Chasseurs ardennais (en réalité Groupe Keyarts dont la 1e Division de Chasseurs ardennais représente le gros épaulé de divers éléments de cavalerie).

Non, il n'était sans doute pas connu en 1938. En revanche, Prétélat avait organisé un exercice cette année-là, et avait révélé comme résultat que le massif ardennais pouvait être franchi en 60h par les forces allemandes - donc contraire à l'idée reçue comme quoi il était infranchissable - et ce malgré des opérations de ralentissement dans le massif ardennais.

https://books.openedition.org/septentrion/7346?lang=fr

Dans les faits, les allemands ont mis 2 jours à franchir le massif (du 10 au 12 mai) et ont sécurisé leur tête de pont de la Meuse le 13 au soir.

Dog Red a écrit:Il faut se remettre dans le contexte de l'époque où l'Ardenne est une option parmi d'autres (chez les Allemands elle "dérange" l'OKH).

Option voulue par Manstein et Jodl, il me semble.
Mais option dont Gamelin n'a pas suffisamment tenu compte malgré des alertes.

Dog Red a écrit:Au moment de cet incident, le plan allemand table sur une déferlante des Panzer à travers la Belgique, au nord de la Meuse, ce à quoi, justement, le plan Dyle est la réponse la plus appropriée.
Donc, non, les documents récupérés par les Belges (et rapidement partagés avec les Français) ne permettent pas d'anticiper la manoeuvre de franchissement de l'Ardenne.

C'est bien ce qui me semblait.
Il est même fort possible que la découverte des plans par les belges en janvier 1940 ait encouragé les allemands à revoir leur stratégie (et à prendre les Alliés à revers)

Dog Red a écrit:Concernant le secteur de Sedan, j'ai toujours lu que GAMELIN se rassurait dès lors qu'il faudrait plusieurs jours aux Allemands pour masser leur artillerie avant le franchissement de la Meuse. Délai profitable à la défense.
La variante Breda est certainement le principal reproche que l'on puisse faire a posteriori.

On peut néanmoins se rendre compte que, les semaines passant, l'estimation de la perméabilité du massif ardennais aux moyens mécanisé fait son chemin des deux côtés du Rhin.
Mais les Allemands jouent la partie avec un coup d'avance qu'ils ne perdront jamais.

Guderian était conscient de la nécessité de franchir le massif le plus rapidement possible et sensibilisa ses troupes - à coup d'amphétamines? - sous peine d'être contraint à une bataille d'arrêt à l'issue très incertaine pour les allemands. Ils avaient tablé la durée de traversée sur une seule journée, les chasseurs ardennais auront quand même permis un délai supplémentaire d'une journée, malheureusement insuffisant tant la différence de moyens était criante (et en l'absende de troupe de réserve puisque la 7ème a été en effet envoyée sur la Breda)
Ceci dit, en poussant ses troupes aussi loin vers la Manche après la percée afin de couper l'Armée française en deux, Guderian s'était dangereusement éloigné de ses troupes de soutien. Une éventuelle contre-attaque - que n'a pas pu mener Gamelin, débarqué au même moment par Lebrun / Raynaud - aurait peut-être permis aux français, anglais et belges de gagner un peu temps pour se réorganiser et empêcher la fermeture de la poche.

Private
Private

 
Messages: 13
Inscription: 24 Juil 2021, 23:59
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Leumacks : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 26 Juil 2021, 16:49

Il n'est plus nécessaire que je réponde à ton "réquisitoire" contre Gamelin, Daniel (Dog Red), venant, lui-même, d'y satisfaire. :D ;)

Effectivement la manoeuvre ardennaise allemande, avec le basculement de la force blindée mécanisée au profit du Heeresgruppe A, n'avait été définitivement "entérinée" que le 24 février 1940 et, après, il avait encore fallu la mettre en place, car l'ordre de bataille définitif est daté du 15 mars 1940, soit 55 jours avant le déclenchement de l'offensive!

Le 9 mai, Guderian s'inquiétait très sérieusement des conditions météo, car çà faisait deux jours qu'il pleuvait comme "vache qui pisse" sur les Ardennes et que le terrain était saturé d'eau. Sodenstern avait transmis son "'inquiétude" à 10H00, à l'OKH, mais 3H00 plus tard l'ordre de déclenchement de "Fall Gelb" était tombé.

Traduction en anglais (c'est plus facile à lire :D ) des instructions pour Fall Gelb, rédigées le 24 février 1940. Ces pages sont extraites d'un rapport des services de renseignement de l'US Army, réalisée après-guerre, à partir des documents officiels saisis et des séances d'interrogatoires des principaux intervenants faits prisonniers...

Image
Image
Image

L'état-major français n'avait cessé, durant la Drôle de Guerre", d'être "noyé" sous les informations supposées être de "première main" - y compris par la voie diplomatique suisse! -, mais, après, il fallait les trier et vérifier si elles tenaient la route.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5383
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de pierma  Nouveau message 26 Juil 2021, 17:15

Philippe Masson qualifie de "faute contre l'esprit" le fait de ne garder aucun réserve. Une faute "qui va contre toutes les règles bien établies de l'art militaire."

D'autant que la 7e armée de Giraud est envoyée au diable, pour défendre la Hollande, où il est impossible que les Allemands n'arrivent pas avant elle.
Sans lancer un réquisitoire contre Gamelin, on peut tout de même relever ce point critique.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1728
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Leumacks  Nouveau message 26 Juil 2021, 17:37

Loïc Charpentier a écrit:Il n'est plus nécessaire que je réponde à ton "réquisitoire" contre Gamelin, Daniel (Dog Red), venant, lui-même, d'y satisfaire. :D ;)

Effectivement la manoeuvre ardennaise allemande, avec le basculement de la force blindée mécanisée au profit du Heeresgruppe A, n'avait été définitivement "entérinée" que le 24 février 1940 et, après, il avait encore fallu la mettre en place, car l'ordre de bataille définitif est daté du 15 mars 1940, soit 55 jours avant le déclenchement de l'offensive!

Le 9 mai, Guderian s'inquiétait très sérieusement des conditions météo, car çà faisait deux jours qu'il pleuvait comme "vache qui pisse" sur les Ardennes et que le terrain était saturé d'eau. Sodenstern avait transmis son "'inquiétude" à 10H00, à l'OKH, mais 3H00 plus tard l'ordre de déclenchement de "Fall Gelb" était tombé.

Traduction en anglais (c'est plus facile à lire :D ) des instructions pour Fall Gelb, rédigées le 24 février 1940. Ces pages sont extraites d'un rapport des services de renseignement de l'US Army, réalisée après-guerre, à partir des documents officiels saisis et des séances d'interrogatoires des principaux intervenants faits prisonniers...

Image
Image
Image

L'état-major français n'avait cessé, durant la Drôle de Guerre", d'être "noyé" sous les informations supposées être de "première main" - y compris par la voie diplomatique suisse! -, mais, après, il fallait les trier et vérifier si elles tenaient la route.

Relis mon premier post, je n'y allume pas que Gamelin ;)
Les politiques des puissances occidentales y prennent aussi pour leur grade (puisque le sujet initial évoque les Accords de Munich), de même que l'URSS pour le Pacte Germano-Soviétique.
A vrai dire, les responsabilités sont partagées. La déroute de 1940 s'est faite sur une succession d'évènements défavorables (et parfois évitables), elle n'est pas le fait d'un seul homme.

Private
Private

 
Messages: 13
Inscription: 24 Juil 2021, 23:59
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Leumacks : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 26 Juil 2021, 18:41

pierma a écrit:D'autant que la 7e armée de Giraud est envoyée au diable, pour défendre la Hollande, où il est impossible que les Allemands n'arrivent pas avant elle.
Sans lancer un réquisitoire contre Gamelin, on peut tout de même relever ce point critique.


En toute objectivité, l'erreur est stratégique.
Elle laisse CHURCHILL incrédule lorsque le 14 ou 15 mai il demande "où sont les réserves".

@Leumaks, dans le cadre du présent fil on peut effectivement mettre en évidence le manque de cohésion des démocraties occidentales. Le manque de leadership tout autant en terme de "défense européenne" dans l'entre-deux-guerres. Des manques dont HITLER saura user et abuser.
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14217
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 26 Juil 2021, 22:26

je reviens sur le sujet initial lancé par imheos concernant les accords de Munich.
Je n'ai pas ma documentation sous la main, (je suis en vacances) mais il me semble que dans le protocole d'accord signé à Munich, il avait été prévu que les signataires donnaient une garantie d'assistance à la Tchécoslovaquie si celle ci était menacée par un agresseur.
Or, les Hongrois, (certainement orientés par l'Allemagne) firent des menaces sur certaines régions frontalières.
La Slovaquie, craignant une invasion hongroise déclara son indépendance.
Les tchèques firent jouer la garantie et les allemands bien placés firent entrer leurs troupes pour protéger le pays contre l'éventuel agresseur.
Le tour était joué !
De plus, la toute première conséquence des accords de Munich fut certainement le renoncement de certains généraux allemands à n'avoir plus de prétexte à un coup d'Etat contre Hitler. Une partie du commandement allemand voyait d'un mauvais œil et craignait le pire quant à une attaque de la ligne fortifiée tchèque, prévoyant de substantielles pertes et éventuellement une intervention française.
La victoire des appeasers à Munich fut une aubaine pour les nazis, une catastrophe pour l'opposition interne allemande et engagea les franco-britanniques dans la stupide garantie à la Pologne qui fit débuter un conflit dont nous trainons encore aujourd'hui les conséquences.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 4345
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 26 Juil 2021, 22:37

Bonsoir,
On a beau discuter au sujet de la défaite de la France, cependant, l’Historien Carl Bouchard à dit, et c’est également mon avis, que la conférence de Munich était devenue le symbole de l’aplatissement des démocraties face aux dictatures, autrement dit les démocraties occidentales fermaient les yeux devant la menace d’Hitler
Même s’il avait affirmé que les Sudètes formaient la dernière région convoitée, Hitler envahit la Tchécoslovaquie au printemps 1939, puis la Pologne, en septembre de la même année avec les conséquences que l’on connait, les déclarations de guerre de l’Angleterre et de la France ensuite au III° Reich
Source : https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premi ... unich-1938
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 84342
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 27 Juil 2021, 06:51

Salut Patrick,

dynamo a écrit:La victoire des appeasers à Munich fut une aubaine pour les nazis, une catastrophe pour l'opposition interne allemande et engagea les franco-britanniques dans la stupide garantie à la Pologne qui fit débuter un conflit dont nous trainons encore aujourd'hui les conséquences.


Envisages-tu dès lors une non-déclaration de guerre contre l'Allemagne le 3 septembre 1939 ?

Celle-ci n'aurait pas immunisé l'Europe occidentale contre une invasion allemande laissée au bon vouloir d'HITLER.
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14217
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Conséquences des accords de Munich sur le déclenchement de la guerre.

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 27 Juil 2021, 15:39

Bonjour Leumacks,

Leumacks a écrit:En fait, la Wehrmacht a concentré ses hommes les plus aguerris et sa puissance de feu (couple char-avion) précisément là où l'Armée Française était la plus vulnérable (le renseignement allemand devait être bien informé)


C'est la géographie qui inspire MANSTEIN pour le franchissement de la Meuse dans le secteur de Sedan.
Je ne me souviens pas avoir lu que la valeur des troupes françaises y déployées ait été un élément déterminant ni même connu du renseignement allemand.
Sauf erreur, j'y vois un élément de hasard (un de plus!) qui favorise l'entreprise allemande.

Sur la genèse de la variante Manstein de Fall Gelb, il y a ce fil qui, peut être, pourrait t'intéresser.

Leumacks a écrit:Non, il n'était sans doute pas connu en 1938. En revanche, Prétélat avait organisé un exercice cette année-là, et avait révélé comme résultat que le massif ardennais pouvait être franchi en 60h par les forces allemandes - donc contraire à l'idée reçue comme quoi il était infranchissable - et ce malgré des opérations de ralentissement dans le massif ardennais.

https://books.openedition.org/septentrion/7346?lang=fr

Dans les faits, les allemands ont mis 2 jours à franchir le massif (du 10 au 12 mai) et ont sécurisé leur tête de pont de la Meuse le 13 au soir.


Ok nous sommes d'accord sur 1938 (merci pour la référence).

En mars 1940, alors qu'il prône le plan Manstein, GUDERIAN compte avoir franchi la Meuse à Sedan en 5 jours.
Sans faire l'unanimité.

Et finalement, oui, le Corps Guderian borde la Meuse le 12 au soir (en moins de 48 heures) et la franchit en moins de 72 heures.
Dopés à la Pervitin, les Panzerschützen ont fait mieux que prévu.

Leumacks a écrit:Option voulue par Manstein et Jodl, il me semble.
Mais option dont Gamelin n'a pas suffisamment tenu compte malgré des alertes.


Je ne connais pas le rôle de JODL en la circontance.
L'OKH était à la planification plus que l'OKW si je me souviens correctement des mémoires de WARLILMONT.

Leumacks a écrit:Il est même fort possible que la découverte des plans par les belges en janvier 1940 ait encouragé les allemands à revoir leur stratégie (et à prendre les Alliés à revers)


L'accident peut avoir servi HITLER en ce sens, en effet.

Leumacks a écrit:Guderian était conscient de la nécessité de franchir le massif le plus rapidement possible et sensibilisa ses troupes - à coup d'amphétamines? - sous peine d'être contraint à une bataille d'arrêt à l'issue très incertaine pour les allemands. Ils avaient tablé la durée de traversée sur une seule journée, les chasseurs ardennais auront quand même permis un délai supplémentaire d'une journée, malheureusement insuffisant tant la différence de moyens était criante (et en l'absende de troupe de réserve puisque la 7ème a été en effet envoyée sur la Breda)
Ceci dit, en poussant ses troupes aussi loin vers la Manche après la percée afin de couper l'Armée française en deux, Guderian s'était dangereusement éloigné de ses troupes de soutien. Une éventuelle contre-attaque - que n'a pas pu mener Gamelin, débarqué au même moment par Lebrun / Raynaud - aurait peut-être permis aux français, anglais et belges de gagner un peu temps pour se réorganiser et empêcher la fermeture de la poche.


GUDERIAN avait effectivement demandé à ses troupes de ne pas dormir 3 nuits si nécessaire.
La Pervitin est effectivement une forme de méthamphétamine.

La mission des Chasseurs ardennais n'était malheureusement pas d'interdire le franchissement de l'Ardenne (malheureusement je pense qu''ils l'auraient pu si Bruxelles et Paris s'étaient entendues avant-guerre :( ) mais de se retirer en retardant l'envahisseur, ce qu'ils ont fait, effectivement.

Une contre-attaque mécanisée, appuyée par l'aviation (et de l'artillerie si affinités ?), aurait permis, en un point ou un autre, de couper le corridor des Panzer.
C'est la méthode. La manoeuvre répond à la manoeuvre. Mais, sauf erreur, la variante "Breda" prive GAMELIN de son unique réserve mobile. C'est sa principale erreur. Comme déjà écrit.
Au moment où GAMELIN est débarqué, il est, pour moi, déjà trop tard.
J'y suis - J'y reste

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14217
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers 1919-1939 : LES ORIGINES DU MAL




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Pourquoi les troupes allemandes ont-t-elles subi d’aussi nombreux encerclements ? 
il y a 15 minutes
par: RoCo 
    dans:  Lobbying de Gnome & Rhône vs Pratt & Whitney 
il y a 43 minutes
par: thucydide 
    dans:  Eleanor Roosevelt 
il y a 55 minutes
par: thucydide 
    dans:  Sonderfahndungsliste G.B., liste des personnalités à arrêter en GB 
Hier, 23:22
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Croix de Guerre 39/45 
Hier, 20:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ suite 1 
Hier, 20:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Prisonnier de guerre allemands 1939-1940 
Hier, 19:57
par: bltedouard 
    dans:  les carlistes 
Hier, 18:49
par: gernika 
    dans:  La situation finale de la 36ème DI dans la campagne de 1940 ? 
Hier, 14:42
par: FreedomHi 
    dans:  Aide pour recherche photos 
Hier, 13:24
par: bltedouard 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 26 invités


Scroll