Connexion  •  M’enregistrer

L'amiral Muselier

Dans cet espace, sont rassemblés sous forme de fiches l'ensemble des biographies, résumés de bataille, thèmes importants concernant la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR:

L'amiral Muselier

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 02 Jan 2006, 15:08

On ne peut évoquer les forces navales de la France libre sans parler de leur premier commandant l’amiral Emile Muselier

Emile Muselier voit le jour à Marseille le 17 avril 1882 il est le fils d’un inspecteur des postes

En 1899 il entre à l’école navale fait parti de la même promotion que le futur amiral Darlan

Nommé aspirant le 05 octobre 1902 il séjournera en Chine jusqu’en 1905, il sera nommé enseigne de vaisseau de 1ère classe en 1904

Il est ensuite élève canonniers sur le croiseur La Couronne, puis sera affecté dans différents services à terre,

En 1911 il devient instructeur des apprentis canonnier sur le Tourville.

Il est promu lieutenant de vaisseau en janvier 1912, en mars de la même année il embarque sur le Edgar Quinet bâtiment sur lequel en 1914 il appartiendra à l’escadre internationale chargée du maintien de l’ordre en Adriatique, durant les premières années de la guerre il sera souvent en mer adriatique pour combattre la flotte autrichienne, il participera aussi à la défense du Prince Guillaume de Wied roi d’Albanie.

Rapatrié en 1915, il va dès le mois de mai intégré la brigade des fusiliers marins en Belgique il combattra sur l’Yser, puis commandera l’artillerie de Marine en champagne.

En 1916 il est affecté comme président de la section marine au ministère des inventions.

En 1918 il obtient son premier commandement sur l’aviso Scane et est promu capitaine de corvette au mois de juillet de cette année là, il réprimera sur cet aviso une mutinerie menaçant de faire sauter l’aviso plutôt que de hisser le pavillon rouge.

En mars 1919 il combat les bolchevicks en mer d’Azov

Il est capitaine de frégate en 1922 et prend en 1925 le commandement du torpilleur l’Ouragan

Nommé capitaine de Vaisseau il commande successivement le cuirassé Ernest Renan en 1927, le Voltaire en 1930, et le Bretagne en 1931.

L’amiral Muselier comme on peut le voir à connu une carrière très riche, il est dépeint par plusieurs de ses pairs comme un homme non-conformiste derrière lequel se cache une intelligence et un savoir-faire exceptionnel sa valeur professionnelle lui permet de gravir rapidement tous les grades de la marine jusqu’à celui de Vice Amiral.
L’amiral Darlan verra en Muselier un rival pour l’obtention de postes suprêmes et fera courir différentes rumeurs calomnieuses à son égard.

En 1933 le contre- amiral Muselier devient major général du port de Sidi Abdallah en Tunisie, de 1938 à décembre 1939 il assure à Marseille le commandement de la Marine et de la défense de la ville

Promu Vice Amiral le 10 octobre 1939, par l’amiral Darlan il est mis à la retraite le 21 novembre par ce même Darlan à la suite d’accusation calomnieuse
Débordant d’activité il part au levant pour une mission d’information, et travail de mars à juin 1940 comme ingénieur adjoint aux établissements Hamelle.

Le 14 juin les Allemands envahissent Paris, l’amiral gagne Marseille en 9 jours ralliant des troupes sur son chemin. Il embarque à bord du charbonnier britannique Cyonda en direction de Gibraltar et lu fait traverser les champs de mines qu’il à fait posé rallie ensuite Londres en Hydravion. Il rallie à sa cause le chalutier Président Houduce le cargo Rhin l’Hanadyr,

Le 30 juin il prend contact avec le général de Gaulle qui va le nommer commandant des forces maritimes libres quelles qu’elles soient et quelques soient l’endroit où elles se trouvent, et a ce lui provisoire des forces aériennes françaises Libres le 1er juillet 1940

L’amiral Muselier au regard de tout ce que nous avons vu disposait d’une réputation d’aventurier même si celle-ci n’était pas fondée, Le général de Gaulle connaissant le passé de l’amiral sera toujours méfiant à son égard ce qui entraînera de profondes distensions entre les 2 hommes, pourtant l’amiral Muselier bien qu’étant officier dans le plus ancien dans le grade le plus élevé se mettra sous les ordres du général de Gaulle.

Le 1er juillet 1940 il constitue avec le CC ® Thierry d’Argenlieu, L’enseigne de vaisseau de 1ère classe Voisin, de l’ORIC Sinding et de quelques autres personnes étrangères à la marine mis à sa disposition par de Gaulle, son premier état major, il s’installe à St Stephen’s House dans des conditions matérielles médiocres qu’il écrit son ordre du jour n°1 par lequel il invite les marins et les aviateurs a rallier la cause de la France Libre.

Il choisit comme emblème la croix de Lorraine qui sera accepté sans enthousiasme par De gaulle

Le 3 juillet 1940 se déroule l’opération catapult qui aura les conséquences que l’on connaît sur les ralliements à la France libre, le drame de Mers el Khebir et l’accord entre l’amiral Cunnigham et l’amiral Godfroy consacrant l’immobilisation des navires français.

Il est condamné le 23 octobre 1940 par le tribunal maritime de Toulon à la peine de mort et à la confiscation de ses biens, il sera ensuite déchu de la nationalité française le 2 février 1941 par le gouvernement de Vichy.

Dès septembre 1940 il s’envolera pour Alexandrie pour se rendre compte d’un éventuel coup d’état en Syrie.

Le 02 janvier 1941 il est appréhendé par des inspecteurs de Scotland Yard, Il est incarcéré à la prison de Pettonville puis transféré à la prison de Brixton. Il sera traité comme un droit commun et mis au secret. Le général de Gaulle prend connaissance des chefs d’accusations
- communication à vichy des plans de l’opération de Dakar
- qu’il se prépare à livrer le sous-marin Surcouf à vichy
- qu’il a reçu 2000livres pour faire obstacle au recrutement des F NFL

qui sont 4 lettres prétendument écrites par le général Rozoy ancien chef de la mission de l’air à Londres.

Il sera rapidement innocenté avec les excuses du gouvernement Anglais, néanmoins il tiendra grief au général de Gaulle d’avoir douté de lui et de ne pas s’être immédiatement aussi constitué prisonnier

Il est vrai qu’au fil des mois les relations entre les 2 hommes s’étaient détériorées il y eu la crise de septembre 1941 lors d’un projet de création de direction collégiale de la France libre, l’envoi de l’amiral Thierry d’Argenlieu comme haut commissaire pour le pacifique.

A la création du comité national il est nommé commissaire à la marine et à l’aviation.

A bord ce la corvette Lobélia il appareille le 24 novembre 1942 en direction de l’Islande, il y arrive 4 jours plus tard, puis à bord de la corvette Mimosa il appareille en direction de Saint Pierre et Miquelon

Saint Pierre et Miquelon deux îles françaises au large du canada, Bien qu’Anglais et Canadiens ne soient pas hostile au ralliement des îles (quoique ces derniers voulaient monter une opération contre le poste de TSF de l’île)… Muselier à carte blanche de de Gaulle pour obtenir en le ralliement, fin Novembre les états unis entrent en guerre et dans un télégramme adressé à de Gaulle Muselier veut y surseoir en demandant l’autorisation des canadiens et des Américains s’en suit une passe d’arme entre les deux hommes néanmoins les îles de saint Pierre et Miquelon se rallient à la France libre (Plébiscite du 24 décembre 1941)

L’amiral rentre à Londres le 28 février 1942 et donne sa démission du comité nationale de la France Libre mais souhaite conserver le commandement des FNFL ce que lui refuse de Gaulle

Sa démission prend effet à compter du 04 mars 1942.

Le 6 mai 1943 il arrive à Alger refuse le poste de préfet de police mais accepte le poste d’adjoint de commandant en chef civil et militaire de la ville et devient l’adjoint de Giraud

Une fois l’unité réalisée il est mis à la retraite

Le 8 juin 1944 il sollicite une entrevue avec De Gaulle , Il souhaite reprendre du service, car l’un de ses fils vient d’être envoyé en Allemagne, un autre arrêté par la Gestapo, s’est évadé et sert comme capitaine dans les FAFL ses deux gendres sont l’un dans la marine l’autre dans l’armée de terre, et ne veux être tenue à l’écart de la libération de la France, n’est-il pas le premier officier général qui à rallié de gaulle en 1940.

Le 11 novembre 1944 de gaulle le nomme chef de la délégation navale au bureau d’études de l’Armistice, il reste en activité jusqu’au 1er juin 1946

Il essaiera en 1946 une carrière politique se présentera aux élections législatives dans le second secteur de Paris, il sera battu et retire de la vie publique.

Jusqu’en 1960 il sera ingénieur conseil pour la société Laignel. Il présidera par ailleurs plusieurs associations d’anciens combattants

Il décède à l’hôpital saint Anne de Toulon le 2 novembre 1965, il sera inhumé à Marseille au cimetière Saint Pierre

L’amiral est titulaire des décorations suivantes
- Grand officier de la légion d’honneur
- Compagnon de la libération
- Croix de guerre 1914-1918, 1939-1945
- Croix de guerre des TOE
- Médaille des combattants volontaires

Décorations étrangères
- Chevalier de l’ordre du bain (GB)
- Officier du sauveur de Grèce
- Commandeur de l’Ordre de Léopold de Belgique
- Chevalier de saint Maurice et Lazare
- Commandeur de sainte Anne de Russie
- Mérite militaire Italien
- Commandeur de l’ordre Royal du Cambodge
- Officier du Trésor sacré (japon)
- Grand cordon du Nicham Iftikhar


Pour conclure l’amiral Muselier créateur des FNFL a toujours été apprécié des ses subordonnés, il n’a jamais hésité à donner de sa personne, a su toujours prendre ses responsabilités notamment face au général de Gaulle avec lequel il ne partageait pas la même vision politique de la France libre.

Mes sources Le site de l’ordre du mérite qui offre une biographie de l’amiral très complète, et l’historique des FNFL
Rédacteur Hilarion
le lien pour débattre


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers CENTRE DE DOCUMENTATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  baker 
il y a 15 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  [du 1er décembre 2021 au 31 janvier 2022]: ils aimaient bien visiter 
il y a 34 minutes
par: NIALA 
    dans:  LE QUIZ suite 1 
Aujourd’hui, 13:10
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  (17/06/21) Kesselring "Soldat jusqu'au dernier jour" (Benoît Rondeau) 
Aujourd’hui, 10:08
par: fanacyr 
    dans:  Recherches 1er REC 
Aujourd’hui, 02:56
par: pigeon38 
    dans:  IDENTIFICATION HELICE DE SPITFIRE ? 
Hier, 23:41
par: 53B 
    dans:  BASTOGNE APRES-GUERRE 
Hier, 21:50
par: Dog Red 
    dans:  80° BARBAROSSA - LA LUFTWAFFE DANS LA TOURMENTE. HIVER 1941-1942 
Hier, 21:26
par: Alfred 
    dans:  Le comte de Paris reconnait mes travaux (15/9/2020). 
Hier, 20:42
par: alfa1965 
    dans:  Livres Kampfgruppe Peiper 
Hier, 17:33
par: overlord06 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Scroll