Connexion  •  M’enregistrer

La bataille de l'Atlantique

Dans cet espace, sont rassemblés sous forme de fiches l'ensemble des biographies, résumés de bataille, thèmes importants concernant la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR:

La bataille de l'Atlantique

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 01 Fév 2004, 13:39

La bataille de l'Atlantique - 1939/1942 -

Au début de la guerre, les Allemands possédaient 56 sous-marins dont 30 étaient incapables de naviguer en haute mer. La première victime des U-Boote fut le paquebot Athenia, coulé le 3 septembre 1939. Le 17, le porte-avions anglais HMS Courageous fut torpillé à l'ouest des îles britanniques. Les U-Boote coulèrent un total de 41 navires durant ce mois de septembre (154 000 tonnes).
A la fin de l'année, les pertes atteignaient 114 navires (420 000 tonnes). A la fin de la guerre en France, en juin1940, les routes maritimes devinrent encore plus dangeureuses. Tous les navires passant au sud de l'Irlande étaient exposés à des attaques sous-marines ou à des attaques aériennes. En octobre, les U-Boote coulaient 63 navires (350 000 tonnes) et, durant le mois de novembre 1940, les nouveaux quadrimoteurs Focke-Wulf- Kondor, venant de Norvège ou de Bordeaux coulèrent 18 navires (66 000 tonnes). Les Allemands utilisèrent également des bâtiments de commerce adaptés à la guerre. A la fin de 1940, ces "navires pirates" avaient coulés 54 navires de commerce (366 000 tonnes). La pression des U-Boote diminua au cours de l'hiver mais reprit au printemps 1941 et fut accentuée par l'adoption de la tactique de la "meute".
Une fois qu'un convoi allié était repéré, l'U-Boote le plus près suivait le convoi, guidant les autres par radio. Une fois rassemblés, ils attaquaient en surface et de nuit (répétant l'opération plusieurs fois de suite dans la nuit). Pendant la journée les U-Boote de retiraient au loin. Cette nouvelle tactique déconcerta les marines alliées qui utilisaient l'Asdic qui repérait un sous-marin en immersion mais était incapable de le repérer en surface. Une parade importante la nuit était l'illumination de la mer au moyen de projecteurs très puissants. Enfin, l'introduction du radar joua un rôle grandissant. De janvier à avril 1941, les Alliés perdaient 139 navires (500 000 tonnes).
En mai 1941, les Allemands perdaient le Bismark, cet événement marquait la défaite des plans allemands pour remporter la bataille de l'Atlantique au moyen de navires de surface.
Au mois de juin 1941, 61 navires (310 000 tonnes) étaient coulés par les U-Boote.
En septembre 1941, les Allemands possédaient 198 U-Boote (47 avaient été perdus) qui infligèrent de lourds dégâts à 4 convois ne possédant pas de couverture aérienne. Au cours de ce même mois, la coopération entre l'US Navy et la marine britannique s'amplifia. L'US Navy escorta ainsi les convois jusqu'au milieu de l'océan Atlantique.
En octobre, 32 navires furent coulés (156 000 tonnes). Ce chiffre descendit à 50 000 tonnes en novembre et décembre. L'entrée en guerre du Japon fit monter le total des navires perdus en mer à 282 soit 600 000 tonnes.
Pendant les 9 mois allant d'avril à décembre 1941, les sous-marins allemands ou italiens avaient coulés 328 navires (1 576 000 tonnes). Le tonnage coulé par les sous-marins augmentait chaque mois. En février et mars 1942 : 500 000 tonnes, avril : 430 000 tonnes, en mai : 600 000 tonnes, en Juin : 700 000 tonnes.
Dès le mois d'août 1942, le nombre total d'U-Boote était de 300, ils patrouillaient au large du Groenland, de la côte canadienne, des Açores, de l'Afrique du Nord, dans la mer des Caraïbes ou sur les côtes brésiliennes. Au cours de ce mois, les marines alliées perdirent à nouveau 500 000 tonnes. Le torpillage de 5 de ses navires amena le Brésil à déclarer la guerre à l'Allemagne. Ceci permit aux marines alliées de mieux surveiller l'Amérique du sud et d'en chasser les bateaux pirates allemands. P
ossédant désormais assez de sous-marins, l'amiral Dönitz fit encore augmenter la pression sous-marine à partir de juillet. En novembre, les U-Boote coulèrent 119 navires (729 000 tonnes).
En novembre, l'amiral Sir Max Horton, le nouveau chef des opérations, développa une contre-attaque contre les U-Boote. Il voulait surprendre les sous-marins allemands en plein Atlantique par une contre-attaque coordonnée des groupes d'appui et de l'aviation embarquée, en collaboration avec les escortes et les bombardiers à très long rayon d'action.

La bataille de l'Atlantique - 1943/1945 -

Janvier 1943 fut une période d'accalmie, la météo étant défavorable. A partir de février, les pertes remontèrent, et en mars, les pertes atteignirent 108 navires (627 000 tonnes). Les deux tiers de ces bâtiments furent coulés dans les convois.
Début mars, 38 U-Boote attaquèrent 2 convois et coulèrent 21 navires (141 000 tonnes). Fin mars, 15 navires seulement furent coulés. En avril et mai, le bilan continua à descendre. La contre-offensive de Max Horton portait ses fruits.
Au cours du printemps 1943, les Allemands essuyèrent de lourdes pertes. Dönitz décida en conséquence de retirer les U-boote de l'Atlantique Nord, en attendant l'arrivée de nouvelles unités. Aucun convoi ne fut attaqué dans l'Atantique Nord en juin et Juillet mais les U-Boote subirent de lourdes pertes dans la golfe de Gascogne : sur les 86 sous-marins qui essayèrent de traverser le golfe, 55 furent repérés, 17 furent coulés et 6 contraints à faire demi-tour.
De juin à août, 58 navires marchands furent coulés sur toutes les mers (hormis la Méditerranée) et principalement au large de l'Afrique du Sud et dans l'océan Indien. Dans l'espoir de reprendre l'avantage, les Allemands adoptèrent le Schnorkel, permettant aux U-Boote d'utiliser les diesels pour recharger leurs batteries en plongée périscopique. Les Allemands adoptèrent également une torpille acoustique attirée par les hélices des bateaux et une bombe volante. Au cours des trois premiers mois de 1944, les Allemands perdirent 36 sous-marins. 3 navires seulement furent coulés sur un total de 3 360 qui traversèrent l'Atlantique. Dönitz annula donc toutes les opérations contre les convois tant que les nouveaux modèles ne seraient pas en service. Les U-Boote rassemblés dans les ports français ne furent pas d'une grande utilité lors du débarquement allié en Normandie.
Mi-aôut, la plupart des sous-marins furent envoyés en Norvège. De septembre à décembre ils ne coulèrent que 14 navires dans les eaux territoriales britanniques.
Au cours des premiers mois de 1945, la force de la flotte d'U-Boote augmenta du fait de la production de nouvelles unités.
En janvier, 30 nouveaux bâtiments d'un nouveau mdèle sortirent des arsenaux. Les effectifs d'U-Boote atteignirent leur apogée avec 463 unités. Dans les dernières semaines de la guerre les sous-marins furent actifs sur les côtes de Grande-Bretagne.
Au cours de la guerre, les Allemands construisirent et armèrent 1 157 sous-marins. Sur ce total, ils en perdirent 789. A la reddition, 159 U-Boote se rendirent mais 203 autres furent sabordés par leur équipage. Durant la guerre, les sous-marins allemands, italiens et japonais coulèrent 2 828 navires - dont 175 bâtiments de guerre alliés - Ces pertes représentaient environ 15 000 000 de tonnes.


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Origfild  Nouveau message 01 Fév 2004, 17:30

Hit917 a écrit:Le 8 octobre 1939, l'U-47, commandé par le lieutenant de vaisseau Prien, appareilla en grand secret de Kiel pour une mission relevant du suicide.
L'amiral Doenitz voulait frapper un grand coup.
Le but de la mission était de pénétrer dans la base-forteresse la mieux gardée du monde, Scapa Flow, le repère de la Home Fleet.
Dans la nuit du 13 au 14 octobre 1939, l'U-47 parvint à franchir les obstacles de défense et d'entrée dans la rade de Scapa Flow. A 1 h 16 du matin, il lança 3 torpilles en direction du cuirassé Royal Oak qui ratèrent leur cible. Après avoir recharger ses tubes, il lança une nouvelle salve de 3 torpilles qui atteignirent leur but. Dix-sept minutes après le dernier impact, le cuirassé chavira et coula, entraînant la mort de 24 officiers et 809 hommes d'équipage.
De retour en Allemagne, tout l'équipage de l'U-47 fut décoré à Berlin par le Führer en personne. Les berlinois réservèrent un accueil triomphal à ces héros d'un jour.
Inutile de préciser que cette attaque fit grand bruit dans le monde entier. L'amirauté britannique prit des mesures drastiques en dispersant sa flotte et en renforçant les mesures de sécurité autour de Scapa Flow.


 

Voir le Blog de Origfild : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers CENTRE DE DOCUMENTATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Calot/ bonnet de police armee de l air 
il y a moins d’une minute
par: Aldarylou 
    dans:  [du 1er février 2023 au 31 mars 2023 ]villages et villes à la Libération. 
il y a 18 minutes
par: Richelieu 
    dans:  Decembre 1944: Stavelot, Parfondruy, Renardmont, Ster, Trois-Ponts... 
Aujourd’hui, 17:41
par: Timo Worst 
    dans:  Recherche ordonnance, lois, avis mars 1943 
Aujourd’hui, 17:28
par: tistou48 
    dans:  Marquage Véhicules US 
Aujourd’hui, 17:15
par: Clauster 
    dans:  Le Quiz-Suite 4 
Aujourd’hui, 16:41
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  80e anniversaire, 31 janvier 1943, reddition de la 6. Armee à Stalingrad 
Aujourd’hui, 16:01
par: Dog Red 
    dans:  Hiver 41. 
Aujourd’hui, 14:58
par: alfa1965 
    dans:  fabrication des BUNKERS 
Aujourd’hui, 12:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  26 juin 1941 Bouches du Danube: fusiliers marins Roumains contre vedettes blindées soviétiques 
Aujourd’hui, 11:13
par: alfa1965 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités


Scroll