Connexion  •  M’enregistrer

Le massacre de Nanking (2/2)

Dans cet espace, sont rassemblés sous forme de fiches l'ensemble des biographies, résumés de bataille, thèmes importants concernant la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Le massacre de Nanking (2/2)

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 05 Jan 2007, 19:37

AVERTISSEMENT: ce document comporte des photos qui peuvent choquer


Le résumé du témoignage de survivantes filmées en décembre 1937 par John Magee et consigné dans la plainte officielle expédiée le 5 février 1938 par le Comité international de la zone de sécurité à l'ambassade japonaise de Nanking. Ce récit est caractéristique du mépris absolu des troupes japonaises envers les civils chinois et surtout les femmes.

"Le 13 décembre, une trentaine de soldats japonais demandèrent à pénétrer au numéro 5 de la rue Hsing Lu Koo. Aussitôt entrés, ils abattirent au revolver le portier, sa femme et le propriétaire de la maison. Ils se saisirent de la femme de ce dernier cachée sous une table avec son bébé, la violèrent à plusieurs, puis lui insérèrent une bouteille dans le vagin et l'éventrèrent. Le bébé fut tué à la baionette.

D'autres soldats s'étaient dirigés pendant ce temps dans une pièce attenante où ils trouvèrent un couple de 76 et 74 ans ainsi que les filles de la femme violée, âgées de 16 et 14 ans. Ils tuèrent les deux vieillards puis violèrent les adolescentes à 3 par victime. La plus âgée fut ensuite tuée à la baïonette et une tige de bambou fut placée dans sa vulve (cette pratique usuelle consistait à profaner le cadavre de la victime).


Image
Image


Les soldats attaquèrent encore 3 enfants de 8, 4 et 2 ans. Cette dernière petite de 8 ans fut simplement blessée et réussi à se cacher près du cadavre de sa mère où elle agonisa pendant 14 jours. Elle fut rejointe par sa jeune soeur de 4 ans qui avait réussi à se cacher des soldats. Les enfants ont survécu de restes de riz puis ont finalement été retrouvés par une vieille voisine revenue sur place après l'événement. Le cinéaste a filmé les corps et questionné des voisins qui ont confirmé le témoignage des enfants. "

La transcription du témoignage de soldats japonais ayant participé au massacre.

1) Le général IWANE MATSUI

Le 7 février 1938, Matsui livra, lors d'une cérémonie funèbre en l'honneur des soldats japonais décédés, un discours devant ses officiers au cours duquel il leur demanda de "mettre fin aux divers événements affectant le prestige des troupes japonaises."

Il inscrivit ensuite dans son journal millitaire : "Je ne pouvais aujourd'hui ressentir qu'amertume et culpabilité, ce qui a serré mon coeur d'un poids écrasant. Ce sentiment est causé par le mauvais comportement de l'armée après la chute de Nanking et le fait de ne pas avoir pu mettre en place le gouvernement autonome."

Le 29 novembre 1948, après sa condamnation à mort par le tribunal de Tokyo, il confia à son confesseur bouddhiste : "Je suis honteux de ce qui s'est passé à Nanking. Après la cérémonie funèbre, j'ai rassemblé tout le monde et je les ai interpellé avec des larmes de rage. Le prince Asaka et le lieutenant-général Yanagawa étaient là tous les deux aussi. Je leur ai dit que nous étions venu au nom de sa majesté l'Empereur mais que la dignité de l'armée impériale s'était effondrée d'un seul coup par les actions brutales des soldats. A mon grand déplaisir, il se sont tous mis à rire et l'un d'entre eux a même ajouté : "bien sûr"."


_______________________



En 1988, Ono Kenji, un travailleur japonais retraité et journaliste amateur, se mit en devoir de rencontrer plus de 200 vétérans du bataillon Aizu Wakamatsu, qui participa à la campagne Shangaï-Nanking, afin de démystifier les faits et de réfuter les accusations. A sa grande surprise, plusieurs vétérans confirmèrent l'existence du massacre. Certaines de ses recherches ont été publiées dans un ouvrage et dans le magazine Shukan Kiyobi. Depuis la publication de ces interview, Ono Kenji a reçu de nombreuses menaces de mort et vit en réclusion de crainte d'être assassiné.

Voici des extraits des témoignages de ces vétérans :

1) second lieutenant TAKAYANAGI SHINICHI

"L'ordre de faire cela provenait directement d'en haut. Ces officiers de haut rang ne savent pas ce que c'était... Ils ont juste ordonné et ne sont jamais venu sur place. Je ne sais pas comment ils peuvent en parler. Ils n'ont rien vu. Nous, les petits officiers et les hommes, sont ceux qui ont fait le travail. Je me demande comment toutes ces personnes peuvent clamer qu'un tel événement déplorable était une "fabrication"..."

2) KAWATA SENJI

"J'ai vu différents types de prisonniers, de jeunes à très vieux. Il y en avait 20 000. Nous les avons conduit sur les rives du Yangtze et fusillé à la mitraileuse. Cela nous a pris deux nuits pour les achever. Nous avons ensuite jeté les cadavres dans la rivière mais le courant était si faible que plusieurs ne partait pas.

À cette époque, je ne pensais pas que c'était mal. On m'avait ordonné de le faire. Après la guerre, cette histoire d'exécution de masse refit surface occasionnellement. Je me suis alors demandé : est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ?"

3) KUROSO TADANOBU

(extrait de son journal de décembre 1937)
"Nous avons pris environ 5 000 prisonniers de guerre et les avons fusillés à la mitrailleuse sur les rives du Yangtze. Ensuite, nous les avons transpercé à la baïonette. J'en ai probablement "baïonetté" 30 de ces haïssables soldats chinois. Monter sur leurs cadavres et les "baïonetter" m'a donné du courage et m'a fait sentir que je pouvais vaincre des ogres. Je les ai transpercé de toute mes forces pendant qu'ils gémissaient. Il y en avait des vieux et des enfants. Je les ai tous tués. J'ai même emprunté un sabre et coupé une tête. C'est l'expérience la plus inhabituelle que j'ai jamais eue."

(en entrevue)
"Je crois que nous avons tué tous les prisonniers que notre unité a capturé. J'ai entendu que nous en avions eu 20 000 au total. Avant que ne je traverse la rivière pour aller sur un autre front, j'ai été choqué de voir une longue trainée de cadavres sur les rives. J'ai alors été convaincu que nous en avions tué des dizaines de milliers. Le massacre de Nanking est réel. Ce n'est pas un mensonge. Pour être honnête, je voulais que la guerre cesse à Nanking. Je voulais vraiment revenir au Japon."

4) sergent KAWASHIMA NORIYASU

"La bataille de Nanking n'était rien. Les soldats chinois sont disparus hors de vue très rapidement. Les prisonniers n'étaient pas tous des soldats. Je ne me souviens pas clairement mais j'ai cru voir des femmes et des enfants... Bien sûr, c'était un ordre d'en haut de tuer tous les prisonniers. Ce n'était pas 5 ou 10 prisonniers... Je n'étais pas en position de connaître tous les détails mais c'était un ordre officiel."

5) TANIGUCHI TOSHIMITSU

"Plusieurs groupes de 100 è 200 soldats chinois se sont rendus en tenant un linge blanc. Je ne les ai pas compté mais j'ai entendu qu'il y en avait environ 18 000 à 20 000. Je suis sûr que les autres unité ont fait la même chose... Je ne crois pas que ce soit 300 000 morts. C'est plus probablement 80 000 à 100 000."

Rédacteur Romualdtaillon
Le lien pour débattre


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers CENTRE DE DOCUMENTATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La Tondue de Chartres, par Robert Capa 
il y a 2 minutes
par: Richelieu 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
il y a 23 minutes
par: iffig 
    dans:  CNRD 2019-2020. 
Aujourd’hui, 21:50
par: frontovik 14 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Aujourd’hui, 21:46
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Aujourd’hui, 21:44
par: orpo57 
    dans:  VAINS ESPOIRS POLONAIS ENVERS LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI ? 
Aujourd’hui, 21:07
par: alain adam 
    dans:  Le Goliath réapparaît 
Aujourd’hui, 20:39
par: JARDIN DAVID 
    dans:  La bourde écossaise! 
Aujourd’hui, 20:10
par: Loïc Charpentier 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
Aujourd’hui, 19:48
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Photos inédites durant la "Drôle de guerre" 
Aujourd’hui, 19:42
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités


Scroll