Connexion  •  M’enregistrer

Les défenses allemandes

Dans cet espace, sont rassemblés sous forme de fiches l'ensemble des biographies, résumés de bataille, thèmes importants concernant la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

Les défenses allemandes

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Origfild  Nouveau message 25 Fév 2004, 17:42

jeunot a écrit:Le mur de l'Atlantique ("Atlantikwall")
C'est l'entrée en guerre des USA en décembre 1941 qui décida le commandement allemand à envisager des défenses côtières sur la façade maritime européenne. Suite à la tentative de débarquement de Dieppe (19 Août 1942), aux revers dans l'Est de L'Europe (1943), et, enfin, aux débarquement alliés en Afrique du Nord puis en Italie(juillet 1943) le commandement allemand comprit vite que ce débarquement aurait lieu prochainement, et, sur les plages de l'Europe de l'Ouest : il fallait donc accélérer les fortifications et transformer les ports en forteresses(ex:"festungen" de Cherbourg et du Havre) afin de construire un "mur de l'Atlantique", du Cap Nord en Norvège à la frontière espagnole.
C'est en mars 1942 que le führer donna ses directives de construire d'ici l'été 1943 "15 à 20 casemates par km".


Il sera donc installé à intervalles réguliers des batteries d'artillerie dont les canons, seront en "encuvement" ou à l'abri dans des "casemates" en béton. Les plages, favorables à un débarquement, seront particulièrement équipées par des "WN" (Widerstandsnest cad points fortifiés) et des Stp (Stützpunkt cad points d'appui) ; qui comprendront, outre les casemates, des "tobrouks" ("ringstande") abris bétonné avec ouverture circulaire pour y positionner mortier (ou mitrailleuses ou DCA) ; l'ensemble, plus ou moins camouflé, sera complété de divers abris (soldats, munitions, infirmerie, projecteurs...) reliés par souterrains ou tranchées. Des barbelés, champs de mines et lances flammes protégeront l'ensemble. En bordure de plages seront installés mur en béton et fossés antichars et sur la plage divers obstacles (voir à Omaha)

L'objectif fondamental de ce mur est de "repousser avec certitude toutes les tentatives de débarquement, mêmes celles effectuées par des forces ennemies plus importantes avec le plus petit nombre possible de troupes permanentes" (directive du 14/12/1941 du commandement suprême). Toutefois la priorité concernait les côtes norvégiennes et le Nord de la France, lieux les plus probables de débarquement, aussi les côtes normandes ont-elles des défenses plus faibles.

> L'"Organisation Todt" entreprise publique du III° Reich effectue tous ces travaux qui nécessitent matériaux et main d'oeuvre en grosse quantité même si les techniques s'avèrent efficaces ("coffrage perdu" en parpaings). L'on estime que Todt a utilisé 450.000 personnes pour construire 17.000 ouvrages sur 6000 km de côtes, soit 11 millions de tonnes de béton avec 1 million de tonne d'acier pour les armatures.
L'organisation Todt pour la Normandie (basée à Cherbourg) emploie de plus en plus d'ouvriers :de 9902 personnes dont 7722 français en 1942 à 19617 employés en 1944. Ainsi la plupart des "jeunes" de Saint Laurent,Colleville et Vierville sont-ils "requis" à ces tâches pour lesquelles ils se montrent particulièrement maladroits... et peu enthousiastes(témoignage de Albert André de Saint Laurent).

Précisons, dans un cadre plus général, que les allemands passent vite du "volontariat" ("l'Allemagne offre du travail")à la "Relève" instaurée en juin 1942 par Laval(échange d'un prisonnier contre contre trois travailleurs volontaires)puis au "travail obligatoire" par le biais du gouvernement de Vichy qui l'institue le 16 février 1943(STO :Service du Travail Obligatoire de 2 ans pour les jeunes de 20 à 23 ans).Y Lecouturier dans son "Dictionnaire du Calvados occupé" estime que 10% de la population travaille pour "l'économie allemande".



>Des délais non respectés. En juillet 1943 l'objectif initial est loin d'être atteint,seulement 50 % des ouvrages seraient réalisés ; aussi décide-t-on de concentrer les efforts sur le Pas de calais et, ailleurs, de renforcer et multiplier les défenses.Rommel, suite à son inspection du mur, lance la construction de d'ouvrages supplémentaires et fait en particulier installer des milliers de défenses sur les plages (dont les "asperges de ROMMEL").
Le 29 janvier 44 (puis en mars et en mai) Rommel inspecte les défenses d'Omaha et fait accélérer les constructions, néanmoins tout ne sera pas terminé le 6 juin (ex WN 66)… L'on considère que le 6 juin les 3/4 du programme aurait été réalisé, certains WN étant incomplets :là,des tranchées absentes, plus loin du béton non encore coulé dans un coffrage tout prêt, des batteries non mises en service,à la pointe du Hoc, où les canons étaient à l'abri dans un petit chemin en attendant la fin de la construction de la troisième casemate.



>Quel rôle pour ce mur ? Le maréchal Von Rundstedt pense que "le mur est un mythe. Rien devant, rien derrière. Un simple décor !(...) Un simple bluff (...) Un assaut violent, mené pendant une journée par une force résolue,devait suffire pour rompre cette ligne,en n'importe quel endroit." puis il précise "une fois le prétendu mur percé, ces fortifications n'ont plus aucune utilité". Goebbels,le propagandiste officiel, affirme qu"une attaque ennemie si furieuse qu'elle soit, est vouée à l'échec" et compare le "mur" à la muraille de Chine ! Rommel est persuadé que ce mur est indispensable mais insuffisant, c'est pour cela qu'il le développera "la guerre sera gagnée ou perdue sur les plages"




>Quelles sont les autres défenses ? Depuis quelques mois, les alliés sont les maîtres de l'air et de la mer. Les allemands sont passés d'une phase offensive à une phase défensive : d'une part la Luftwaffe manque d'avions et de pilotes, il n'y aurait qu'environ 500 appareils en état en 1944 sur des bases sans cesse bombardées, et, d'autre part, la "kriegsmarine" se réduit à une cinquantaine de navires de guerre éparpillés sur les quatre grands ports français (Brest,Cherbourg, Le Havre, Boulogne), les sous marins étant en forte diminution, 5000 ayant été détruits. Il reste les 10 divisons blindées (1500 chars) qu'on ne sait où placer... puisqu'on ne sait pas où les alliès vont débarquer ! elles seront finalement réparties en trois groupes. (voir la stratégie allemande)


 

Voir le Blog de Origfild : cliquez ici


Retourner vers CENTRE DE DOCUMENTATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La Norvège s'excuse auprès «des filles de boches». 
il y a 18 minutes
par: pili 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
il y a 50 minutes
par: Signal Corps 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 56 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 58 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 16:48
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  hommages 
Aujourd’hui, 15:51
par: Dog Red 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 14:53
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Résidence assignée aux Juifs à Châteauneuf-les-Bains 
Aujourd’hui, 14:47
par: AGAG 
    dans:  Explication Kriegsmarine Paris 
Aujourd’hui, 14:36
par: Loïc Charpentier 
    dans:  La liste de Varian Fry 
Aujourd’hui, 14:09
par: betacam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Scroll