Connexion  •  M’enregistrer

La guerre de Finlande

Dans cet espace, sont rassemblés sous forme de fiches l'ensemble des biographies, résumés de bataille, thèmes importants concernant la seconde guerre mondiale.
MODÉRATEUR: Vincent Dupont

La guerre de Finlande

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 18 Sep 2006, 21:00

Après l'éclatante démonstration de force allemande en Pologne, Staline se montra soucieux de protéger le front balte de l'U.R.S.S. pour se prémunir d'une attaque éventuelle de son nouvel " allié". Dès le 10 octobre 1939, il avait signé des accords avec la Lituanie, l'Estonie et la Lettonie, autorisant les Soviétiques à entretenir des garnisons dans ces pays. Staline voulut égalemement négocier avec la Finlande.

Le 14 octobre 1939, les Soviétiques demandèrent aux Finlandais la cession de différentes îles à l'entrée de Leningrad ainsi que la location du port de Hangö, permettant la construction d'un base navale. Ces exigences avaient pour but d'interdire aux Allemands l'accès au golfe de Finlande. Enfin, Staline désirait rectifier la frontière à l'extrême nord de la frontière finlandaise dans la région de Petsamo. Cette dernière rectification avait pour but d'interdire à un ennemi de s'installer dans la péninsule de Rybachi et de menacer la grande base maritime de Mourmansk. En échange, Staline offrait aux Finlandais des terres en compensation (5 527 kilomètres² en faveur des Finlandais contre 2 760 kilomètres² pour les Soviétiques). Devant le refus des Finlandais, arguant de leur neutralité, Staline proposa alors d'acheter ces territoires mais le gouvernement finlandais émit une fin de non-recevoir.

Les Soviétiques, dénonçant le 28 novembre 1939 le traité de non-agression de 1932, attaquèrent la Finlande le 30 du même mois. Les Russes commandés par le général soviétique Meretskov disposaient de 28 divisions regroupées en 5 armées, comprenant un corps et une brigade blindés appuyés par l'aviation, ce qui faisait un total de 500 000 hommes tandis que les Finlandais commandés par le maréchal von Mannerheim ne disposaient que de 15 divisions d'infanterie et des corps francs skieurs, sans aviation ni blindés, soit un total de 200 000 hommes. Cette petite armée bien commandée, bien entraînée, bien équipée et connaissant bien le terrain offrit une résistance étonnante. L'offensive soviétique fut menée par quatre armées : les VIIème et XIIIème armées en Carélie, la VIIIème au nord du lac Ladoga, la IXème au centre de la Finlande, et la XIVème dans l'extrême Nord. Les divisions soviétiques, mal entraînées et mal commandées (les purges de 1934 effectuées au sein de l'Armée rouge portèrent un tort considérable à l'armée) connurent de grandes difficultés dès le début de l'offensive et subirent un coup d'arrêt brutal. Les VIIème et la XIIème armées échouèrent devant la ligne Mannerheim et la VIIIème au nord du lac Ladoga échoua également. La XIVème armée réussit néanmoins à s'emparer de Petsamo et coupa ainsi la Finlande de la Norvège.

En Europe occidentale, un fort courant de sympathie incitait les gouvernements anglais et français à envisager de mettre sur pied un corps expéditionnaire non seulement pour aider la Finlande mais aussi pour s'assurer des mines de fer suédoises ou se ravitaillait l'Allemagne. A Berlin, Hitler jubilait en observant l'incapacité des Soviétiques à battre cette petite armée et élaborait déjà le plan "Barbarossa". En janvier les Finlandais essayèrent d'encercler les divisions russes qui s'étaient avancées au centre de la Finlande mais ils n'y parvinrent pas. Au début du mois de février les Russes décidèrent de déclencher une attaque massive en Carélie sous le commandement du général Timochenko (en remplacement du général Meretskov). La XIIIème armée vint appuyée la VIIème. Le 1er février, les Soviétiques réussirent à enfoncer la ligne Mannerheim et tournèrent les lignes finlandaises par le golfe de Finlande gelé. Cette offensive, menaçant Helsink, obligea les Finlandais à se replier sur Viipuri.

Les Finlandais, épuisées, ne pouvaient que capituler, le corps expéditionnaire franco-anglais n'étant pas encore arrivé. Le traité de paix, signé le 13 mars accordait à l'U.R.S.S. la presqu'île de Rybachi, la région centrale de Salla-Kunsamo, la totalité de l'isthme de Carélie avec Viipuri ainsi que la location, pour trente ans, du port de Hangö. La conséquence de ce conflit fut le rangement de la Finlande au côté de l'Allemagne lors du déclenchement de l'opération "Barbarossa".
Au terme de ce conflit, les Russes dénombraient 200 000 tués contre
25 000 tués et 45 000 blessés pour les Finlandais

Rédacteur Pierre Chaput


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers CENTRE DE DOCUMENTATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Hans Hermann Junge 
il y a 40 minutes
par: Kerguelen 
    dans:  [DU 1er MAI 2019 au 30 JUIN 2019]les Cathédrales et autres édifices religieux pendant le conflit 
Aujourd’hui, 04:26
par: Signal Corps 
    dans:  Operation Maquis blanc 
Aujourd’hui, 00:57
par: alfa1965 
    dans:  La SS Reiterei 
Aujourd’hui, 00:31
par: orpo57 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 16 
Hier, 23:19
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 15 
Hier, 23:14
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RUSSIE, 9 MAI 2019 
Hier, 23:02
par: carlo 
    dans:  Motards WW2 
Hier, 22:29
par: iffig 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Hier, 22:13
par: thucydide 
    dans:  résistance dans la Pévèle 
Hier, 20:14
par: CFMDD 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll