Page 2 sur 2

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2007, 07:29
de SLAY49
C'etait un bon Général,maintenant,je pense pas que le fait qu'il soit à la tête de la 1ere Aéro fut une cause du desastre.

Nouveau messagePosté: 15 Juin 2007, 16:54
de Clem***
J'ai lu un livre sur la bataille d'Arnheim, et ce livre finissait en conclusion par:"La Bataille d'Arnheim restera gravée dans les mémoires comme le symbole de héroïsme britannique"
Donc je me pose une question Arnheim n'était pas à la limite de l'audace et l'imprudence voir de l'irresponsabilité de la part de Montgommery. Nous parlons de la vie d'être humains quand même...
Clem***

:D

Nouveau messagePosté: 24 Aoû 2007, 14:05
de Le Baron Rouge
à mon humble avis cette opération fût un Fiasco total du début jusqu'à la fin tant sur le plan tactique que stratégique, Montgomery s'est un peu laissé aller à son antagonisme habituel avec Patton et Ike était prit au milieu à jouer plus aux politiciens diplomate qu'au commandant suprême des forces alliés.

Je vais lister ci-dessous les éléments clés de cet échec tel qu'ils ont été présenté par les spécialistes :

1- Le plan était vraiment très audacieux dans le sens ou les troupes devaient être déployés sur le territoire ennemi directement et allaient être coupés des liens de ravitaillement pour ne dépendre que du rythme de l'avancée du 30 éme corps du général Horrocks sans prendre en considération les difficultés que ce corps d'armée pourrait rencontrer sur sa route.

2- Les anglais ont ignoré complétement les renseignements remontés par la résistance hollandaise sur les mouvements de troupes ennemis dans la région sur laquelle devait se faire le déploiement des forces allieés, surtout les mouvements de blindés dans la région d'Arnhem ( la 9e Panzerdivision SS Hohenstaufen et la 10e Panzerdivision SS Frundsberg. sont sous les ordres du SS Obergruppenführer Wilhelm Bittrich stationnées tout prêt d'Arnhem) .

3- Le mauvais choix de l'utilisation des planeurs pour faire attérir du matériel très important pour les troupes (Jeep, Munitions, Canons anti-char léger ....) et ceux sur un térritoire fortement jonchés de marécages et de canaux d'eau, ce ne fût pas une mission facile pour les pilotes ce qui a fait beaucoup de dégâts (Un planeur américain transportant des troupes a été abattu et les Allemands découvrent sur le corps d'un officier américain, tous les plans de l'opération Market-Garden).

4- La La 1re DAB fût largué trop de son objectif et ne progressa pas assez vite, À la tombée de la nuit du 17 septembre, les hommes du bataillon du colonel Frost arrivent à la hauteur du pont d'Arnhem.

5- Les blindés des Irish Guards du 30 éme corps du Général Horrocks eux aussi ont du mal à progresser les sont pris par les attaques de flanc des parachutistes allemands récemment arrivés ce qui retarda leur progression.

6- La progression a été plus lente que prévue et entre temps les allemands mettent en place tout ce qu'ils ont pour reprendre Arnhem et ce n'est que le Le 19 septembre, les premières unités du 30e corps d'armée sont à Nimègue. Mais à une quinzaine de kilomètres, les Britanniques ont beaucoup de problèmes pour tenir le nord du pont d'Arnhem.

7- Le bataillon Frost a transformé toutes les maisons au nord du pont d'Arnhem en fortin, Le 21 septembre 1944, quatre jours après le début de l'opération, le colonel Frost compte ses hommes : ils sont moins d'une centaine à tenir sans ravitaillement et sans l'armement adéquat dont ils ont besoin face aux blindés du SS Obergruppenführer Wilhelm Bittrich (d'ailleurs sur une scéne du fameux film UN PONT TROP LOIN, on voit des avion larguer du matériel et sur ce qui est récupéré avec difficultés sous le feu ennemi on trouve des béréts rouges !!!!).

8- Les troupes Polonais de Sosabowski ne sont larguésqu'ont dernier lieu sur une zone presque encerclé dans laquelle se trouve coincé le général Urquhart et ne peuvent intervenir que pour aider à évacuer ce qui reste de la 1 DA Britannique sur les lignes américaines afin d'éviter son annihilation totale et ce n'est que le 25 et 26 septembre, soit 9 jours après les premiers largages que les rescapés regagnent les lignes alliées alors on leur avait demandé de tenir 2 jours, ils ont tenu plus d'une semaine, soit neuf jours et neuf nuits, sans renfort, ni repos.

9- L'opération fût un échec complet sur du côtés des troupes que les alliées ont engagé, les pertes sont de l'ordre de 16 800 hommes tués, blessés ou prisonniers : dont 7 640 Britanniques et Polonais des 1st British Airborne Division et 1st Polish Parachute Brigade, 3 664 Américains des 82nd et 101st Airborne et 5 354 Britanniques pour le 30 éme Corps.

Avant le début de l'opération Market Garden, certains officiers émettaient des doutes quant à la réussite plus qu'incertaine de l'opération, tel Browing (commandant du CA aéroporté) qui en vint à demander à Montgomery: « Combien de temps faudra-t-il aux blindés pour nous rejoindre ? — Deux jours, lui répond Montgomery. — Nous pourrons tenir quatre jours. Mais je crains bien, Monsieur le Maréchal, que nous n'allions un pont trop loin.»

Vos corrections et remarques son les bienvenues les amis

Le Baron Rouge