Connexion  •  M’enregistrer

Il y a 70 ans, ces Poitevins qui revenaient de l'enfer

Tout ce qui concerne la libération de l'Europe et qui n'est pas développé au sein des sections ci-dessus.
MODÉRATEUR: EQUIPE ADMINS/MODOS

Il y a 70 ans, ces Poitevins qui revenaient de l'enfer

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 31 Mai 2015, 11:36

Le 31 mai 1945, un cortège de cars arrive sur la place Leclerc à Poitiers.
A leur bord, des dizaines de Poitevins survivants du camp de Dachau.
La foule les accueille.


Mai 1945- mai 2015. Soixante-dix ans séparent ces deux dates mais la charge émotionnelle qu'elles portent est encore grande. En ce mois de mai où l'on commémore à tout va le 70 anniversaire de la capitulation allemande et la fin de la Seconde Guerre mondiale, le souvenir des déportés survivants de l'horreur nazie s'estompe. Les témoins directs se raréfient, parfois battus en brèche par des actes et des discours de haine, certains allant jusqu'à nier ce que l'histoire a produit de plus sombre...

Image
Ici, Gaston Preaux, survivant, tandis que son fils Paul fut un de ceux fusillés par les nazis aux côtés de Louis Renard, entouré de sa fille Jacqueline et de sa femme, Marie.
(Photos fonds Fleury. Don fait aux archives départementales de la Vienne en avril 2011)


Tout récemment, les archives départementales de la Vienne ont mis en avant, via le fonds photographique du père Jean Fleury (1905-1982) un événement qui fit grand bruit dans le Poitiers des années quarante, le retour des rescapés de Dachau, premier camp de concentration créé en Allemagne. Entre 1933 et 1945, ils furent 180.000 prisonniers à « passer » par ce camp. Parmi eux, plusieurs dizaines de Poitevins sont revenus de l'enfer. Après un périple d'un mois en autocar, ils arrivèrent le jeudi 31 mai en ville.

Image
Les amoureux se retrouvent.

"De longues étreintes et des embrassadesprolongées"

« Il y avait un camion et deux autocars, raconte l'historien Jean-Marie Augustin, l'un des Rapides du Poitou, l'autre de la STAO de Châtellerault. Le voyage aller avait été assez pénible. Le convoi était passé par Nancy, Strasbourg, le pont de Kiel avant d'arriver à Dachau où il embarqua 59 rescapés. Au retour, il fallut s'arrêter près du lac de Constance pour un séjour forcé vu l'état sanitaire de ces personnes. » L'arrivée des survivants ne passa pas inaperçue. « La population, avertie par haut-parleur bien avant midi, s'est massée sur la place d'Armes, écrit la presse de l'époque, Enfin, les voici! ».
La police est débordée, la foule rompt le barrage. Des scènes émouvantes se déroulent. On retrouve un mari, un frère ou un ami... « Ce sont alors de longues étreintes, des embrassades prolongées et des poignées de mains scellant une amitié retrouvée. »

Image
A l'arrivée des autocars, place Leclerc.

L'instant est plus que solennel. « Moments inoubliables pour ces rescapés des bagnes allemands », souligne dans ses colonnes Le Libre Poitou du 2 juin 1945. On joue La Marseillaise puis les prisonniers sont emmenés au collège Saint-Joseph pour un déjeuner dans le réfectoire, accueillis par des élèves qui entonnent à leur tour l'hymne national. Le sénateur de la Vienne, Georges Maurice, lui-même rescapé des camps (il avait été interné à Neuengamme, en Allemagne) prononce quelques paroles de bienvenue.
En ce 31 mai 1945, une page longue de plusieurs mois, plusieurs années pour certains, va se tourner. Peut-être pas. Certains se mureront dans le silence, d'autres témoigneront. Au lendemain de cette journée de liesse, le journal lui, se veut optimiste et salue le courage de « ces hommes qui, à Dachau, ont si souvent frôlé la mort, retrouvaient la vie ».

(*) Sources: Le Libre Poitou du 2 juin 1945.
Jean-Marie Augustin, « Collaborations et épuration dans la Vienne (1940- 1948) », Geste éditions, 2014.
Article : Jean-Michel Gouin - Centre Presse
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12067
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA LIBERATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  l'aide américaine vers l'URSS par les routes du Pacifique 41-45 
Hier, 23:47
par: Alfred 
    dans:  Vous appréciez l'archéologie et l'antrhopologie funéraire...? 
Hier, 23:43
par: thucydide 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
Hier, 23:27
par: Piriac 
    dans:  Quel char en mai 1940????? 
Hier, 23:07
par: thucydide 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 21 
Hier, 22:33
par: coyote 
    dans:  Que venez-vous de finir de lire ? 
Hier, 22:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherche informations Flamierge janvier 1945 
Hier, 22:14
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Recherches sur le 159ème régiment d'infanterie 
Hier, 22:06
par: alain adam 
    dans:  Shoah: une majorité de Français ignorent le nombre de Juifs tués. 
Hier, 21:48
par: frontovik 14 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 18 
Hier, 20:33
par: François 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 31 invités


Scroll