Connexion  •  M’enregistrer

L'épuration : chronique d'une France déchirée (Historia)

Tout ce qui concerne la libération de l'Europe et qui n'est pas développé au sein des sections ci-dessus.
MODÉRATEUR: EQUIPE ADMINS/MODOS

L'épuration : chronique d'une France déchirée (Historia)

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Charrette  Nouveau message 27 Aoû 2004, 09:50

Voici ce qu'en dit Historia sur l'épuration en France durant la période 1944-1945.

"L'épuration sauvage se développe essentiellement en 1944 et 1945, dans le contexte insurrectionnel qui accompagne la Libération, tout à la fois nourrie des souffrances de la guerre et de la volonté d'infliger aux complices de l'occupant et aux agents du régime de Vichy des châtiments exemplaires. Mais derrière ces motivations en apparaissent d'autres, qui vont de la vengeance de clocher - de quartier - à l'élimination d'un concurrent politique, de l'humiliation publique d'une femme compromise dans la "collaboration horizontale" à la "liquidation" d'une personnalité de la France profonde, noble ou propriétaire terrien, vestige d'une forme moderne de féodalité.
"La France émerge de ces quatre années de guerre dans un état d'affaiblissement humain et d'effondrement économique dont quelques chiffres donnent le vertige... (je dirais pour ma part, le frisson). On évalue à plus de 400 000 le nombre de civils tués : déportés politiques et raciaux, prisonniers, travailleurs requis, 60 000 personnes sont mortes sous les bombardements. Près de la moitié des lignes de chemins de fer sont détruites. Il n'y a plus qu'une loccomotive sur six, un wagon de voyageurs sur deux et un wagon de marchandises sur trois en état de rouler.
"Le quart du capital immobilier est anéanti. Un million de personnes sont sans abri. Tout aussi graves ont été les restrictions alimentaires dans les centres urbains, en dépit de la débrouillardise et d'un marché parallèle, voire du "marché noir". En 1945, la ration quotidienne par personne est de 15 grammes pour les matières grasses, 75 grammes pour la viande.
"Ce contexte économique catastrophique, propice aux mouvements d'exaspération de la population, se greffe sur une réalité politique qui rendait les excès de l'épuration en partie inévitables. Il n'est guère surprenant que le milicien engagé dans la répression d'un maquis - comme en mars 1944 celui du plateau des Glières, en Haute-Savoie -, et qui n'a pu s'intégrer dans le flot d'exode vers l'Allemagne, subisse, avant que ne se mette en place une justice régulière et légale, un sort que lui avait d'ailleurs annoncé la radio de Londres. Mais que le seul fait d'une inscription à la Milice - et plus encore un soupçon d'appartenance - expose à une exécution, ajoute au caractère exceptionnel de cette forme de justice.
"On voit, dans certaines régions sous l'ère de la suspicion, des journaux qui s'affirment comme héritiers de la Résistance, désigner à la justice populaire et - c'est un moindre mal -, aux cours de justice qui viennent d'être mises en place par l'ordonnance du 26 juin 1944, des profiteurs du marché noir, des femmes d'un commerce facile ayant vendu leurs charmes aux Allemands, des petits dignitaires du régime de Vichy et des "collabos" de moindre calibre.
"Cette justice de proximité frappe donc plus ou moins au hasard, tantôt par le fait d'individus isolés, tantôt à l'initiative de mouvements organisés issus de la Résistance, ou qui lui sont étrangers - résistants de la dernière heure qui se multiplient à l'infini, groupes autonomes aux frontières d'un banditisme que favorise l'absence provisoire d'autorité.
"La France rurale, encore largement majoritaire, paie logiquement le tribut le plus important à l'épuration sauvage sous son double aspect politique et de revanche sociale. Car on ne peut réduire l'épuration violente à une succession de règlements de comptes ou à quelques bavures isolées dans l'intention à peine voilée d'en dédouaner la Résistance, dont il n'est nullement question d'instruire le procès.
"Le caractère révolutionnaire de l'épuration violente s'impose à l'examen des fonctions, professions et opinions des victimes effectives ou désignées à la vindicte, non seulement pendant l'Occupation, mais aussi durant les cinq ans de l'avant-guerre : de 1934, année du spectaculaire développement des ligues de la droite nationaliste jusqu'au début du conflit.
"Avoir été maire désigné par Vichy expose à des représailles, même lorsque, dans l'exercice de ce mandat, l'édile, par ailleurs confronté aux dures réalités de sa gestion, s'est contenté de manifester des marques de respect, voire de louanges excessives, à l'égard du maréchal Pétain. Mais avoir appartenu à quelques mouvements d'extrême droite - Action française, Parti social française, etc - constitue une circonstance aggravante qui peut exposer à de sérieux embarras. L'injure suprême pour tel quotidien de province issu de la Libération est "cagoulard", et on ne donne pas cher de la liberté de celui qui, à la tête d'une entreprise, s'est fait remarquer par son hostilité au Front populaire, par le verbe ou par les actes.
"1936, année unique pour les conquêtes ouvrières, laisse pourtant, dans certains milieux de l'extrême gauche, le souvenir d'une "révolution manquée", ou en tout cas inachevée, que la Libération offre l'opportunité de parachever. Ce n'est pas le fait du hasard si les départements qui ont recensé le plus de voix en faveur du parti communiste sont les plus touchés par l'épuration violente.
"Plus, en 1944, l'épuration sauvage devient, dans certaines régions de France, l'un des instruments dans la perspective de la prise du pouvoir" (Philippe Bourdrel, Historia, septembre 2004).
25 pages sont consacrés à ce que furent les années de l'épuration d'après-guerre.
Voici le topic qu'Hilarion m'a demandé de faire sur ce forum. J'ai préféré l'intégrer dans "la Libération".
Que ceux qui ont des témoignages sur ce sujet peuvent en débattre.


 

Voir le Blog de Charrette : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 27 Aoû 2004, 10:56

Historia dresse un bilan assez complet de cette période de la libération, la justice a été parfois très expeditive, se basant parfois sur la base de ragots d'opposants politiques (colonel Guingouin...) de dualités de voisinage j'en passe et des meilleurs.

Il y eut parfois des situations dramatiques, certains français se sont carrement lachés à la libération, attentistes pendant 4 ans mais résistants particulièrement zélés de la dernière heure, nous avons tous pu voir les images de personnes molestants de pseudo collabo eu connaissance d'éxécutions parfois sommaires fondées ou infondées...

Cette épuration connaitra des différences importantes selon que l'on appartiennent à de hautes sphères olitiques, la raison d'Etat l'emporera parfois, provocant 50 ans après des procès retentissants.

Il est vrai que les membres de la milice connaitront un sort relativement tragique, eut égard au zèle mis pour la répression de certains maquis.

A l'heure actuelle nous le voyons bien encore certaines rancoeurs sont encore tenaces dès que l'on évoque cette période....

Il pourrait être intéresant que nos amis étrangers nous parlent aussi des conséquences et la libération et de l'épuration dans leurs pays repectifs


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 27 Aoû 2004, 11:04

En ce qui me concerne, j'estime que Pétain fut la victime expiatoire des propres turpitudes françaises.


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de SSLaziale  Nouveau message 28 Aoû 2004, 21:28

Ce qui a été surprenant dans cette épuration c'est que les méthodes musclées et sauvages des miliciens ont été abondamment recyclées par les résistants voire surtout par les résistants de septembre à l'heure ou on voulait se bercer d'illusion et imaginer déja un monde meilleur sans haire et sans violence .


 

Voir le Blog de SSLaziale : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Philippe_R  Nouveau message 29 Aoû 2004, 18:35

Période trouble, s’il en est, et extrêmement complexe.
Sur le sujet, je vous conseille :
- Le Tome 9 «Les règlements de compte » de la série d’Henri Amouroux « La grande histoire des français sous l′occupation ».
- Le bouquin de Marcel Aymé « URANUS », ainsi que le film, avec Depardieu et Daniel Prévost.

HistoQuiz a écrit:En ce qui me concerne, j'estime que Pétain fut la victime expiatoire des propres turpitudes françaises.

Pierre, ce serait intéressant de développer :|

SSLaziale a écrit:Ce qui a été surprenant dans cette épuration c'est que les méthodes musclées et sauvages des miliciens ont été abondamment recyclées par les résistants voire surtout par les résistants de septembre à l'heure ou on voulait se bercer d'illusion et imaginer déja un monde meilleur sans haire et sans violence .

Moi, cela ne me surprend pas, la vengeance et l’arrivisme est dans la nature humaine. Par contre, le sous-entendu que tu laisse planer me laisse perplexe :?


 

Voir le Blog de Philippe_R : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Camerone  Nouveau message 29 Aoû 2004, 20:37

Petain fut le bouc emissaire tout designé lors de la fin de la guerre. C'est dans un sens logique, il était chef du gouvernement collaborationniste, il a lui meme demandé l'armistice et accepté sans broncher les directives d'adolf, et par la suite il a cautionné les malversation politique, sociale et humanitaire.
De plus, il est en partie responsable du desastre de 1940 (un post en parle au sujet de son implication dans les tactique et strategie de l'armee francaise de l'epoque).

Maintenant faire de lui le seul responsable est une folie; les hommes estent des hommes, et du comportement de chacun est une surprise a chaque etape.


 

Voir le Blog de Camerone : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Savinien  Nouveau message 29 Aoû 2004, 21:46

En Belgique, l'épuration, comme partout ailleurs eut ses victimes .

Mais le parti communiste étant insignifiant, il y eut peu d'épuration politique . Par contre bcp de "courageux résistants" sillonèrent la campagne à l'image des chauffeurs d'autre fois . Tout prétexte leur était bon pour piller voler tuer .

Il y eut évidemment le triste cortège des femmes tondues et des petits collabos maltraité , certainement quelques exécutions sommaires , bcp de résistants de la dernière heure .
Mais il n'y eu pas d'organisations parallèlle ( comme les gaullistes et communistes en France ) et tout rentra assez rapidemment dans l'ordre .

Heureusement, le gouvernement belge s'arrangea pour rapidemment désarmer les résistants . Ce qui ne fut pas le cas en France je crois .
Et l'on assista pas à cette furia des grades et des fonctions plus que baroque .

A propos des grades, petite anecdote: un commandant alliés vit un jour s'approcher de lui un groupe d'hommes portant touts les galons de full colonel , précédé d'un autre homme portant 6 galons ( les colo en ont 5, après ce sont des étoiles ).
Etonné, le soldat allié demanda la signification de ce sixième galon . On lui répondit : c'est normal c'est lui le chef !


 

Voir le Blog de Savinien : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 01 Sep 2004, 13:08

C'est etonant comme ce Savinien, pourtant toujours prompt a faire des leçon sur les idées toutes faites (sur les Allemands de l'époque par ex), à demander plus de mesure dans nos jugements(sur les collaborateurs, par ex) , a nous rabacher contre "le tranchage verticale" (je crois que l'expression est de lui), s'oublie des que le mot communistes ou FTP , vient dans le debat.
Là derriere, chaque resistant communiste, se cacherait un agent du NKVD;Guy Moquet, un complice de Katyn, un affameur d'Ukrainiens....

Image


Sinon, l' affiche ci-desous est magnifique !

Image


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 01 Sep 2004, 13:37

Savinien a écrit:En Belgique, l'épuration, comme partout ailleurs eut ses victimes .

Mais le parti communiste étant insignifiant, il y eut peu d'épuration politique . Par contre bcp de "courageux résistants" sillonèrent la campagne à l'image des chauffeurs d'autre fois . Tout prétexte leur était bon pour piller voler tuer .

Il y eut évidemment le triste cortège des femmes tondues et des petits collabos maltraité , certainement quelques exécutions sommaires , bcp de résistants de la dernière heure .
Mais il n'y eu pas d'organisations parallèlle ( comme les gaullistes et communistes en France ) et tout rentra assez rapidemment dans l'ordre .

Heureusement, le gouvernement belge s'arrangea pour rapidemment désarmer les résistants . Ce qui ne fut pas le cas en France je crois .
Et l'on assista pas à cette furia des grades et des fonctions plus que baroque .




Un autre echo (pour ceux ,qui comme moi, ne connaissent pas bien les condition de la liberation de la Belgique) : http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=12396


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Savinien  Nouveau message 01 Sep 2004, 23:18

Bravo tu m'as mis en défaut . J'ignorais les détails ces péripéties .

Sinon je crois avoir tout dit .


Tu es gentil comme tout mon coeur, d'abord il ne me semble pas avoir vraiment craché sur les communistes, ensuite ton lien confirme l'existence d'une inféodation des divers PC à Moscou .

Tu es bien brave larminat , mais tu t'abstiendras à l'avenir d'écire des choses pareil , un peu de sérieux dans la critique et la destruction systématique de mes posts !

As tu lu la page lien jusqu'au bout ?


 

Voir le Blog de Savinien : cliquez ici


Suivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA LIBERATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quel char en mai 1940????? 
il y a 6 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
il y a 18 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Varsovie en feu ... 17 janvier 1945 
il y a 36 minutes
par: MOSCA 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 21 
Aujourd’hui, 11:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Jolie Perdrix rouge 
Aujourd’hui, 11:22
par: Aldebert 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 18 
Aujourd’hui, 10:33
par: coyote 
    dans:  [DU 1er janvier au 29 février 2020]:Les panneaux directionnels pendant la SGM 
Aujourd’hui, 08:51
par: Signal Corps 
    dans:  Hitler et la noblesse 
Aujourd’hui, 07:46
par: Dog Red 
    dans:  WAGON PORTE CHAR 38.T kit um.model 
Aujourd’hui, 06:50
par: michel76 
    dans:  Un second classe de première classe 
Aujourd’hui, 01:01
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités


Scroll