Connexion  •  M’enregistrer

De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Tout ce qui concerne la libération de l'Europe et qui n'est pas développé au sein des sections ci-dessus.
MODÉRATEUR: EQUIPE ADMINS/MODOS

Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 23 Mar 2011, 13:10

huck a écrit:Est-ce que Daniel qui connait, me semble t-il, assez bien la vie du Gal De Gaulle, pourrait m'éclairer?

Daniel hors-circuit STOP
Fichu Histomag'44 no. 71 sur le râble STOP
Réponses fournies par d'autres semblent tenir la route STOP
Merci Huck STOP


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de pierma  Nouveau message 23 Mar 2011, 16:56

Il ne faut pas oublier que pour De Gaulle, son credo c'est l'importance du rôle de l'Etat. Il a vu en 1940 l'effondrement de la 3ème république, qu'il a attribué à l'infirmité du régime de la 3ème République avant même la carence des chefs militaires.

On connaît son avis sur le président Lebrun, tel qu'il l'exprime dans ses mémoires :" au fond, comme chef d'état, il lui avait manqué deux choses : qu'il fut un chef et qu'il y eut un état."

A la Libération son objectif est clair : rétablir un Etat disposant d'une véritable autorité. Pas question d'un pouvoir parallèle du CNR.

vétéran
vétéran

 
Messages: 812
Inscription: 16 Jan 2011, 18:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 23 Mar 2011, 18:17

Et justement pour éviter de retomber dans les travers de la 3ème République qu'il a côtoyé, son idée d'élire le président de la République au suffrage universel afin de ne pas avoir un changement de gouvernement tous les 2 mois.
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5967
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Igor  Nouveau message 23 Mar 2011, 19:12

huck a écrit:Merci, mais tout ça ne répond pas complètement à ma question. Est-ce uniquement pour contrer les communistes que De Gaulle écarta les résistants?


Mais en quoi de Gaulle a-t-il écarté les résistants ?
Le Gouvernement provisoire de la République française, que Charles de Gaulle dirige de juin 44 à janvier 46, comprend des personnes issues des différents mouvements de la Résistance. On y trouve notamment des communistes et pas à des postes subalternes.
Donc sur quoi te bases-tu pour écrire que de Gaulle aurait mis à l'écart les résistants ?
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de huck  Nouveau message 23 Mar 2011, 20:57

Igor a écrit:
huck a écrit:Merci, mais tout ça ne répond pas complètement à ma question. Est-ce uniquement pour contrer les communistes que De Gaulle écarta les résistants?


Mais en quoi de Gaulle a-t-il écarté les résistants ?
Le Gouvernement provisoire de la République française, que Charles de Gaulle dirige de juin 44 à janvier 46, comprend des personnes issues des différents mouvements de la Résistance. On y trouve notamment des communistes et pas à des postes subalternes.
Donc sur quoi te bases-tu pour écrire que de Gaulle aurait mis à l'écart les résistants ?

"... Le vrai jeu alors se pratiquait ailleurs, dans la France libérée et au blason redoré par l'insurrection parisienne d'août 1944. Le Général De Gaulle et son gouvernement provisoire eurent soin d'y exercer pleinement le pouvoir en restaurant l'autorité de l'état, en prônant le retour de l'ordre républicain et en déniant aux organes de la Résistance unie tout autre rôle que symbolique. Non sans semer le désarroi dans les rangs des résistants qui avaient pensés qu'ils joueraient un rôle moteur dans une France à reconstruire dans tous les sens du terme, de Gaulle martela le message de l'autorité sans partage de l'État au cours de la tournée qu'il effectua entre les 14 et 18 septembre en se rendant successivement à Lyon, Marseille, Toulon, Toulouse, Bordeaux, Saintes et Orléans. Le message était aussi clair que la cause était entendue : le champs dans lequel la Résistance évoluerait désormais serait celui de la mémoire."
Ce texte est tiré d'un petit bouquin de Laurent Douzou, chez Gallimard. (voir ici : http://39-45.org/viewtopic.php?f=21&t=27598)
Dans ce même livre, Douzou rappelle plusieurs fois que sa légitimité, menacée tout au long du conflit par les alliés qui en voyaient d'autres plus " malléables" à sa place, de Gaulle la doit à la Résistance.
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1625
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de pierma  Nouveau message 24 Mar 2011, 07:38

C'est vrai que De Gaulle devait une part de sa légitimité à la Résistance, mais il la devait surtout au fait d'avoir mené la France Libre d'un bout à l'autre de la guerre.

De nombreux résistants pensaient que De Gaulle ferait appel à la Résistance, à ses mouvements organisés, pour prendre une part de la direction du pays, et surtout pour l'aider à définir une nouvelle organisation de la société, plus proche de la fraternité vécue dans la résistance.

De Gaulle, lui, ne voulait à aucun prix avoir dans les pattes des Comités Civiques ou des Comités d'Action prenant une part de l'autorité de l'Etat. Il faut dire que dans certains départements régnait à l'automne 44 une véritable anarchie, dans laquelle les préfets n'arrivaient pas à se faire obéir. Par exemple, il a été très difficile de garantir le rôle de la justice et des procès légaux dans l'épuration : partout fleurissaient les tribunaux populaires et les exécutions arbitraires. D'où une remise en ordre dans laquelle De Gaulle a fait preuve d'autoritarisme en signifiant à tous ces mouvements indépendants que leur rôle était terminé. Ce qui ne l'a pas empêché de prendre de nombreux résistants dans son gouvernement ou comme préfets.

Il faut noter aussi que bon nombre de résistants se sont fait élire députés, et se sont heurtés à De Gaulle en lui imposant une constitution de la 4ème République dans laquelle le président n'avait aucun pouvoir, ce qui l'a amené à démissionner début 46.

vétéran
vétéran

 
Messages: 812
Inscription: 16 Jan 2011, 18:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de huck  Nouveau message 24 Mar 2011, 16:01

pierma a écrit:C'est vrai que De Gaulle devait une part de sa légitimité à la Résistance, mais il la devait surtout au fait d'avoir mené la France Libre d'un bout à l'autre de la guerre.

Effectivement, mais les alliés ont toujours voulu débarquer De Gaulle et de le remplacer par un autre général. S'ils y étaient parvenus, je pense que la France libre l'aurait accepté (en faisant drôlement la grimace) car ce sont des militaires. La résistance, c'est le peuple qui refuse, c'est la France, l'autre France, celle sur laquelle on s'appuie pour battre l'Allemagne nazie. C'est, il me semble, pour ça que Douzou dit que De Gaulle doit sa légitimité à la résistance (surtout après l'affaire de Dakar).


pierma a écrit:De Gaulle, lui, ne voulait à aucun prix avoir dans les pattes des Comités Civiques ou des Comités d'Action prenant une part de l'autorité de l'Etat. Il faut dire que dans certains départements régnait à l'automne 44 une véritable anarchie, dans laquelle les préfets n'arrivaient pas à se faire obéir. Par exemple, il a été très difficile de garantir le rôle de la justice et des procès légaux dans l'épuration : partout fleurissaient les tribunaux populaires et les exécutions arbitraires. D'où une remise en ordre dans laquelle De Gaulle a fait preuve d'autoritarisme en signifiant à tous ces mouvements indépendants que leur rôle était terminé. Ce qui ne l'a pas empêché de prendre de nombreux résistants dans son gouvernement ou comme préfets.
Par contre, il ne faut pas oublier que la justice légale fut également arbitraire, et pas qu'un peu. La magistrature du pays à la libération était la même que celle de Vichy, idem pour la police. On a enlever du circuit quelques éléments assez "corrompus", mais pas tous. J'imagine que certains résistants qui furent déportés par ces mêmes juges, durent faire une drôle de tête en voyant les mêmes lascars jouer du maillet au tribunal, à leur retour.
Il y a une image qui a fortement marqué les esprits, c'est celle du résistant qui se fait justice. Qui attrape les femmes, pour les tondre et les jeter avec leur enfant sur les routes. Loin de moi de vouloir dire que ce ne se soit pas passer, mais les médias ont focalisé dessus, un peu comme on l'a fait sur la terreur au moment de la révolution française ou pour la commune qui aurait mis le feu à Paris et tué des curés. C'est faire abstraction à chaque fois des exactions commises sur le peuple par le pouvoir en dénonçant ce même peuple pour ses gestes violents. Le fait de transformé le peuple qui fut victime, en bourreau, permet de tenir celui-ci. Il y a là, une belle manipulation des esprits.

pierma a écrit:Il faut noter aussi que bon nombre de résistants se sont fait élire députés, et se sont heurtés à De Gaulle en lui imposant une constitution de la 4ème République dans laquelle le président n'avait aucun pouvoir, ce qui l'a amené à démissionner début 46.
C'est vrai, mais combien de députés, maires, préfet, issus de l'ancien régime. Je ne dis pas que tous ont participé activement au vychisme (car pour ça il aurait fallu les juger), mais tout de même un certain nombre de ces mécréants n'ont jamais été inquiétés.Je me souviens avoir lu, il y a une dizaine d'années, le témoignage d'une résistante normande, institutrice, arrêtée dans son école. Elle avait caché des preuves dans le sac d'un élève. Le père, ne voulant certainement pas d'ennui, porte ces preuves au maire qui lui, fait des pieds et des mains pour que le préfet donne cela aux autorités (ce dernier s'y refusait). L'élu passa outre le préfet et alla voir la police française pour faire tomber l'institutrice communiste. À la libération, le maire sera réélu et jamais inquiété. L'institutrice survivra à la déportation.
Je crois qu'en France il eut bon nombre de ces histoires avec des représentants publics criminels et d'autres qui tentaient de limiter les excès des nazis et de leurs amis sur les populations.
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1625
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 24 Mar 2011, 16:19

Bonjour,

Je ne reprend pas tout le post de Huck mais ce qu'il décrit est à l'origine d'une ambiance générale plus que délétère après la libération et qui perdurera longtemps.

Beaucoup d'honnêtes citoyens vivront très mal cette "injustice" , la "réconciliation nationale" leur en laissera gros sur la patate!!.

A+,

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de elgor  Nouveau message 24 Mar 2011, 17:37

huck a écrit:
Par contre, il ne faut pas oublier que la justice légale fut également arbitraire, et pas qu'un peu. La magistrature du pays à la libération était la même que celle de Vichy, idem pour la police. On a enlever du circuit quelques éléments assez "corrompus", mais pas tous. J'imagine que certains résistants qui furent déportés par ces mêmes juges, durent faire une drôle de tête en voyant les mêmes lascars jouer du maillet au tribunal, à leur retour.


Pour confirmer cette affirmation, il faut se reporter au procès Pétain. Car là ça avait été un vrai problème ! Le président du Tribunal, Mongibeaux, avait prêté serment au maréchal Pétain ! Apparemment ça n'avait pas traumatisé la population. Il est vrai que le président de la cour d'Assise ne juge pas, c'est le Jury ! Il prononce la sentence et dirige les débats.
Mais le problème est venu de l'avocat général, l'accusateur public. Pour accuser Pétain, on a estimé qu'il fallait quelqu'un qui ne lui avait pas prêté serment. Et on a cherché ! et on n'a pas trouvé ! Alors finalement on a eu recours à un tour de passe-passe ! On est allé chercher le procureur général Mornet !

Qui était Mornet ? un bon, un vrai, un authentique héros français ? Un gaulliste pur et dur ? un résistant ?

Non ! Voici ce qu'il dit lui-même " J'étais à la retraite depuis dix-huit mois lorsque, au mois de septembre 1941, le serment a été imposé aux fonctionnaires publics. Je n'ai donc pas eu l'occasion de me poser la question.
Aurais-je prêté le serment ? Peut-être. Peut-être, je le dis sans hésiter, parce que je considère qu'un serment imposé à des fonctionnaires publics par les détenteurs d'une autorité exercée sous le contrôle de l'ennemi, un pareil serment n'a aucune espèce de valeur et que, par conséquent... "


Bref ! tout celà pour dire que la méfiance de la population vis-à-vis de la Justice, n'était peut-être pas sans fondement
La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions

(Mr Prudhomme)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1846
Inscription: 19 Mar 2011, 11:44
Localisation: Myrelingues la brumeuse
Région: région Rhône Alpes
Pays: France

Voir le Blog de elgor : cliquez ici


Re: De Gaulle et le rôle de la résistance, à la libération

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 24 Mar 2011, 18:02

Huck, c'est vrai que les alliés, en fait Roosevelt, voulait remplacer De Gaulle par Giraud. Mais je pense difficile de comparer les 2.
Leurs visions à court, moyen et long termes étaient totalement différentes. Il n'y a eu la France libre que parce que CDG était à Londres.
Il me semble que l'un des 2 pourrait être targué d'arriviste, pas l'autre...mais ce n'est qu'un avis personnel!
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5967
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA LIBERATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  avion Stuka 
il y a 11 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 14 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
il y a 20 minutes
par: alain adam 
    dans:  - Une série de vidéos sur la Royale très intéressante ! 
il y a 20 minutes
par: brehon 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 54 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 19:22
par: Orwell 
    dans:  La flotte soviétique pendant la Seconde guerre mondiale 
Aujourd’hui, 18:06
par: NIALA 
    dans:  Chateau du Taillis 
Aujourd’hui, 17:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Air Couzinet 10 
Aujourd’hui, 16:51
par: Marc_91 
    dans:  tolède 
Aujourd’hui, 16:43
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium et 6 invités


Scroll