Connexion  •  M’enregistrer

organisation de l'armée francaise en 1944-45

Tout ce qui concerne la libération de l'Europe et qui n'est pas développé au sein des sections ci-dessus.
MODÉRATEUR: EQUIPE ADMINS/MODOS

organisation de l'armée francaise en 1944-45

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de clems  Nouveau message 12 Avr 2008, 19:29

Comment s'organise l'armée francaise apres la liberation (et meme avant) du territoire metropolitain ?

Je sais que Juin est chef de l'EM, mais quel sont ses prerogatives exactes ? Je presume qu'il doit reorganiser l'armée mais quel est son role dans les operations, les relations avec le SHAEF ? Et quelle role officieux peut jouer un Koenig, simple gouverneur militaire de Paris mais qui a quand meme une certaine aura, un certain prestige ?

Et pour l'organisation et le matos ? Pour tous les soldats francais de de Lattre, pas de bleme, mais pour les autres ? Apres tout, les stocks de couvres-chefs ne contiennent que des Adrians, des calots ou des berets, non ?
Et les uniformes ? des anciens de 40 ? Reprise de l'industrie ? Aide alliée (mais apparemment celle-ci ne suffit pas a equiper le million de soldats francais de Decembre 1944)?


 

Voir le Blog de clems : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Tom  Nouveau message 13 Avr 2008, 14:05

Dans un domaine qui m'intéresse, à savoir les troupes alpines, je me permets de citer Jean Mabire, La bataille des Alpes 1944-1945, Presses de la Cité, 1986 [livre qui retrace la campagne de haute Maurienne de la 7e demi-brigade de chasseurs alpins où se trouvait mon père : http://alain.cerri.free.fr/index21.html] pages 16 et 17 :

L'équipement des bataillons destinés à monter en ligne en Maurienne dans les premiers jours de novembre 1944 a posé de graves problèmes à l'intendance.

Seules les unités faisant partie de la 1ère armée française du général de Lattre bénéficient du matériel américain.

Les autres, et notamment celles du front des Alpes, doivent "se débrouiller". Aussi les hommes seront-ils particulièrement mal lotis alors qu'on va leur demander de faire la guerre en haute montagne en plein hiver !

Certains touchent des équipements qui datent de la guerre de 14-18 ! [...].

Certains vont toucher des tenues bleues de coupe récente [comme mon père : voir photo sur ma page].
- Mais ce sont des uniformes de miliciens !
En réalité, il s'agit de tenues de chasseurs alpins de l'armée d'armistice, modèle 1941, dont une partie des stocks, il est vrai, a été ensuite récupérée [...] pour habiller les francs-gardes de la Milice française.

La plupart des maquisards, qui s'engagent désormais pour la durée de la guerre [plus trois mois], perçoivent des équipements hétéroclites, en général des pantalons "de golf" couleur "moutarde", des chandails bleu marine ou kaki à petits collets, des blousons vert bouteille des Chantiers de la Jeunesse. [...] d'autres exhibent des blousons beige clair américains...

Les chaussures [...] sont les brodequins de l'époque à la semelle cloutée et à l'empeigne en veau retourné.

Pour se protéger du froid [surtout des intempéries], des capotes ou des pèlerines de chasseurs à capuchon sont distribuées. La partie la plus appréciée de la tenue reste la fameuse "tarte" [grand béret] qui garantit du froid. Par un hasard inexplicable, il n'y a, en général, que des grandes tailles [...].

[...] certaines unités apparaissent correctement habillées, du casque "Adrian" aux guêtres de montagne lacées sur le côté en passant par la capote aux pans relevés [tenue typique de la campagne 1939-1940].

L'armement reste souvent celui qu'on traîne depuis le maquis [...].


En fait, il me semble que l'on s'est efforcé, dans la mesure du possible, de doter les combattants d'armes françaises : les pistolets-mitrailleurs anglais Sten, efficaces, mais peu sûrs, ont été remplacés par des P.-M. français MAS 38 originaux, mais au calibre insuffisant et très sensibles au froid ; les fusils anglais Enfield, parachutés en petit nombre, ont été complétés par des fusils français récents MAS 36, mais aussi par de vieux "Lebel" (en fait, des 07-15, 16 ou mousquetons). En outre, si l'on voit des carabines américaines M1, l'on rencontre encore des Mauser allemands !
Quant aux fusils-mitrailleurs, les Bren anglais sont toujours plus nombreux que les 24/29 français...

En ce qui concerne l'artillerie, les moyens organiques du Groupement Maurienne sont les suivants :
- 1 pièce de 75/28 du 6e B.C.A.
- 1 batterie à 3 pièces de 75 américain
- 1 section à 2 pièces de 75 américain
- 2 batteries à 4 pièces de 105 allemand

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 964
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici



Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA LIBERATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  L'acteur Michel Simon agent du NKVD ? 
il y a 1 minute
par: pierma 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
il y a 21 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  TOUCHE ! 
il y a 24 minutes
par: kfranc01 
    dans:  J'étais le pilote de Hitler 
il y a 40 minutes
par: orpo57 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 21 
il y a 46 minutes
par: kfranc01 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 18 
Aujourd’hui, 16:37
par: kfranc01 
    dans:  Les vérités cachées de la Seconde Guerre mondiale 
Aujourd’hui, 15:54
par: Loïc 
    dans:  Pologne: Varsovie remet en cause les «révélations historiques» russes. 
Aujourd’hui, 15:52
par: carcajou 
    dans:  Libres d'obéir ! J CHAPOUTOT 
Aujourd’hui, 14:45
par: Arnaud 
    dans:  Hitler et la noblesse 
Aujourd’hui, 13:56
par: carlo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 31 invités


Scroll