Connexion  •  M’enregistrer

Dunkerque:dernière ville française libérée

Tout ce qui concerne la libération de l'Europe et qui n'est pas développé au sein des sections ci-dessus.
MODÉRATEUR: EQUIPE ADMINS/MODOS

Dunkerque:dernière ville française libérée

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de K7K  Nouveau message 07 Jan 2008, 17:18

Une libération tardive et méconnue. Il est vrai que pour bon nombre de français, la guerre était terminée. Les armées alliées avançaient à grands pas, mais les allemands s’accrochaient aux ports ; et celui de Dunkerque était aussi une base de sous-marins (les nombreux bunkers les abritant ont été transformés en écluses après la guerre). La ville, une des premières de France à être occupée en 1940, a été transformée en bastion par l’occupant. Ceux-ci ont ouvert les écluses régulant tous les canaux. Une grande partie des terres est situé sous le niveau de la mer, des villages entiers sont engloutis ; en particulier celui des Möeres dont seul le haut du clocher dépasse des eaux.
La poche de Dunkerque, large d'un peu moins de 10 km, s'étend sur 20 km de côte. Dix-sept mille soldats allemands puissamment armés (19 pièces de 210 mm et 44 batteries), commandés par l'amiral Frisius, résistent depuis le 4 septembre 1944, lorsque la 2e division d'infanterie canadienne poursuivant la 15e armée allemande en Belgique, laisse la brigade blindée tchèque du général Liska assiéger la place.
Le dispositif se met en place. Les Tchèques sont appuyés par les canons du 33e régiment d'artillerie britannique. Le 51e régiment d'infanterie, ci-devant 110e, constitué par le 51e et des unités des forces françaises de l'intérieur (FFI) du Nord (bataillons "Dunkerque" et "Jean Bart"), du Lieutenant-colonel Lehagre, renforcé par des bataillons FFI du Nord, de l'Oise et du Pas-de-Calais grossissent les rangs. Ces 4500 hommes tiennent alors les deux tiers du front.
Les populations civiles sont évacuées dès janvier 1944. Les 20 000 restés lors de la formation de la poche sont contraints à quitter Dunkerque à la fin septembre 1944 et en février 1945.

Le siège, véritable duel d'artillerie, est rendu difficile par la détermination du commandant allemand de la place. Le contre-amiral Frisius déclenche ainsi le 9 avril une contre-offensive qui aboutit à la formation d'un saillant irréductible et fait une centaine de prisonniers.
La poche de résistance allemande de Dunkerque tient jusqu'à la capitulation allemande. Le 9 mai 1945, la reddition est signée à Wormhoudt.


 

Voir le Blog de K7K : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA LIBERATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 18 
il y a 17 minutes
par: François 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 01:16
par: Marc_91 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
Hier, 23:54
par: Piriac 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 21 
Hier, 23:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Vous appréciez l'archéologie et l'antrhopologie funéraire...? 
Hier, 22:22
par: Alfred 
    dans:  45e bataillon de chars de combat de la gendarmerie 
Hier, 20:10
par: Alfred 
    dans:  Que venez-vous de finir de lire ? 
Hier, 19:26
par: Aldebert 
    dans:  Echange de bouquins 
Hier, 14:32
par: Dog Red 
    dans:  (Les Milles ) Le train de la liberté 
Hier, 14:13
par: betacam 
    dans:  l'aide américaine vers l'URSS par les routes du Pacifique 41-45 
Hier, 14:12
par: Alfred 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités


Scroll
cron