Connexion  •  M’enregistrer

Le Massacre de Thiaroye

Tout ce qui concerne la libération de l'Europe et qui n'est pas développé au sein des sections ci-dessus.
MODÉRATEUR: EQUIPE ADMINS/MODOS

Le Massacre de Thiaroye

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de stan_hudson  Nouveau message 02 Juil 2007, 01:08

Sur ordre des autorités françaises, les « tirailleurs sénégalais », du camp militaire de Thiaroye, sont massacrés pendant la nuit (le 1er décembre 1944, à 3 heures du matin) par l’armée française, parce qu’ils réclamaient leur solde !
1er Decembre 44 une trentaine de tirailleurs sénégalais sont tombés au champ d'horreur. Tués par les balles de leurs propres officiers. Les 37 combattants morts et 30 blessés réclamaient leurs primes de démobilisation et indemnités de détention. Ces primes s'élevaient entre 200 et 500 F CFA de l'époque. Le massacre de Thiaroye 44 a eu lieu à la fin de la seconde guerre mondiale 1939 - 1945.

Massacre de Thiaroye par l’armée française
Les problèmes continuent à la Libération, dès 1944. Les soldats français blancs et les “tirailleurs sénégalais" ne sont pas traités également. Les soldes, les promotions, les équipements, sont différents. D’énormes discriminations apparaissent pour les calculs des indemnités des prisonniers. Très souvent les prisonniers africains libérés se retrouveront sans équipement et sans argent. En novembre 1944, de nombreuses rebellions se produisent en plusieurs endroits, à Morlaix, à Hyères, à Versailles, et l’armée française décide un retour forcé en Afrique. La tragédie se déroule au Sénégal.


(d’après le film "Camp de Thiaroye")Le 21 novembre 1944, 1 280 “tirailleurs sénégalais” sont débarqués à Dakar et sont réunis dans le camp militaire de transit de Thiaroye-sur-mer pour être démobilisés. On leur retire d’ailleurs les uniformes militaires qu’ils avaient pour les remplacer par une tenue plus ordinaire et c’est à ce moment-là qu’on les oblige de mettre le désormais bien connu chapeau rouge du mépris. Face à la désillusion devant les promesses non tenues par la France, les humiliations à cause de la couleur de la peau, et le racisme de la hiérarchie militaire au sein de l’armée française, ils insistent néanmoins pour réclamer leur solde.

Devant un nouveau refus, les tirailleurs se mutinent et le 1er décembre ils s’emparent d’un général, qui finit par leur promettre de régulariser la situation. Mais c’est un énorme mensonge !

En effet, à peine remis en liberté, ce même général, avec l’accord de sa hiérarchie, fait attaquer le camp par plusieurs unités de l’armée française appuyées par la gendarmerie ; alors même que les “tirailleurs sénégalais” sont en plein sommeil et complètement désarmés, ils sont massacrés dans cette nuit du 2 décembre 1944 vers 3 heures du matin.

On ne connaît pas le nombre exact de tués : 30 ? 60 ? 100 ? Des chiffres farfelus sont donnés. Les autorités françaises gardent le silence sur ce nombre et il n’y a jamais eu de commission d’enquête indépendante sur cette affaire. Il semblerait qu’il y ait eu peu de survivants.

Comme si cela ne suffisait pas, bon nombre de ces survivants seront condamnés jusqu’à 2 et 3 ans de prison ferme pour "insubordination". Certains sortaient des camps de concentration nazis !

Le massacre de Thiaroye 44 reste vivace dans les esprits. Les historiens qui évoquent des chiffres officiels de 37 décès et 30 blessés parmi les tirailleurs font endosser la lourde responsabilité historique à la France, les pays des droits de l'homme.

Quel homme ??????????????

SOURCE :

http://www.adfnjaboot.africa-web.org/pa ... sacres.htm

http://endehors.org/news/a-thiaroye-en- ... francais-2


 

Voir le Blog de stan_hudson : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Jacques Ghémard  Nouveau message 07 Juil 2007, 17:01

Quel rapport avec "FRANCE LIBRE ET RESISTANCE" ?


 

Voir le Blog de Jacques Ghémard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de lebel  Nouveau message 07 Juil 2007, 19:23

Jacques Ghémard a écrit:Quel rapport avec "FRANCE LIBRE ET RESISTANCE" ?


Peut etre que ces pauvres bougres avaient combattu pour la liberation de la France ? :?


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Jacques Ghémard  Nouveau message 07 Juil 2007, 22:56

lebel a écrit:
Jacques Ghémard a écrit:Quel rapport avec "FRANCE LIBRE ET RESISTANCE" ?


Peut etre que ces pauvres bougres avaient combattu pour la liberation de la France ? :?


Pourquoi pas en effet. Des gars qui étaient déjà sorti de camps de concentration nazis en octobre 44 pouvaient également avoir été Français libres et résistants pendant qu'on est dans le registre farfelu et surenchère ...

Dommage que cette question soit traitée de cette façon plutôt qu'historiquement, j'aimerais bien comprendre ce qui a pu réellement se passer.

D'autres mutineries ont parfois eu lieu dont une pour laquelle j'ai rapporté des récits et témoignage ici http://www.francaislibres.net/pages/suj ... ron&su=132 et qui a réellement sa place dans ce sujet.


 

Voir le Blog de Jacques Ghémard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de lebel  Nouveau message 07 Juil 2007, 23:55

Jacques Ghémard a écrit:
lebel a écrit:
Jacques Ghémard a écrit:Quel rapport avec "FRANCE LIBRE ET RESISTANCE" ?


Peut etre que ces pauvres bougres avaient combattu pour la liberation de la France ? :?


Pourquoi pas en effet. Des gars qui étaient déjà sorti de camps de concentration nazis en octobre 44 pouvaient également avoir été Français libres et résistants pendant qu'on est dans le registre farfelu et surenchère ... me repond ironiquement J.G

------------------------------------------------------------------------------
S'il sortaient des camps , c'est bien qu'ils avaient eté fait prisonniers sur le champ de bataille..............en se battant pour la France , non?
et tous les morts français ou des colonies des campagnes d'Italie , de Tunisie etaient ils tous des français libres ?


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Jacques Ghémard  Nouveau message 08 Juil 2007, 11:49

lebel a écrit:S'il sortaient des camps , c'est bien qu'ils avaient eté fait prisonniers sur le champ de bataille..............en se battant pour la France , non?


Ok je précise ma pensée.

Ils sortaient probablement de camps de prisonniers en effet et plus précisément de camps établis sur le territoire Français parce qu'à cette date, il est évident qu'aucun camp de concentration nazi n'avait été encore libéré.

Cette exagération notoire est donc probablement destinée à augmenter l'effet pathétique de cette histoire et elle devrait faire comprendre que s'il y a là une exagération volontaire il y en a probablement bien d'autres dans ce récit.

C'est fort dommage à mon sens parce que cette histoire mériterait d'être connue autrement que par cette version décrédibilisante

et tous les morts français ou des colonies des campagnes d'Italie , de Tunisie etaient ils tous des français libres ?


Non, pas du tout. Dans ces campagnes les Français Libres sont très minoritaires dans l'armée française au combat dans le camp allié.

Classer ces tirailleurs dans la catégorie Français Libres ou résistants serait donc une inexactitude supplémentaires, tout comme classer dans cette catégorie les "massacreurs".

Bref cette histoire de méchants blancs à mettre tous dans le même sac et tueurs de pauvres noirs innocents, mériterait une analyse plus fine qui mettrait probablement en évidence que tout n'est pas si simple et que si le racisme y a peut être joué un rôle déterminant, c'est aussi le racisme qui est à l'origine de cette version.

Par exemple quand je lis "Face à la désillusion devant les promesses non tenues par la France, les humiliations à cause de la couleur de la peau, et le racisme de la hiérarchie militaire au sein de l’armée française, ils insistent néanmoins pour réclamer leur solde", je repense à la fin de l'histoire du radio libre http://www.alyon.org/litterature/livres ... lug10.html

"Visite au BCRA: "Tiens! On te croyait mort!" Bureaux à ronds-de-cuir confits dans la fumée de tabac. Une petite démonstration de plaisir de voir un de leurs agents rescapé? Non: nous sommes en Mai 1945, et cela fait déjà longtemps que l'on voit des déportés, des tas de cadavres...

Visite au Trésorier-Payeur. Sept mois de mission, treize mois de prison et de camp de concentration, ça fait vingt mois à une livre dix shillings par jour: c'est à Londres que je me suis engagé aux Forces Aériennes Françaises Libres et ma solde est payable en Angleterre, en sterling.

Le chèque que l'on me présente est libellé en francs français, mes livres sterling ont été échangées au taux officiel, une fraction de leur valeur: arnaque sans vergogne. Ma protestation n'a aucun effet. Je suis trop las pour crier au scandale et ameuter les populations. Je perds plus de la moitié de la valeur de ma solde."

Et lui il sortait vraiment d'un camp de concentration nazi et n'était pas sénégalais ! Alors quelle est la part réelle du racisme ici et quelle est la part de l'indifférence et des réelles difficultés économiques d'un pays en guerre ?


 

Voir le Blog de Jacques Ghémard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 08 Juil 2007, 12:03

J'ai réorienté le débat vers le forum libération qui est à mon sens l'endroit qui répond le mieux


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 08 Juil 2007, 21:05

Jacques Ghémard a écrit:Ils sortaient probablement de camps de prisonniers en effet et plus précisément de camps établis sur le territoire Français parce qu'à cette date, il est évident qu'aucun camp de concentration nazi n'avait été encore libéré.



Cela se rapporte à une "infamie" de l'armée de Vichy. En 1940, les Allemands ont fait prisoniers un certains nombres de soldats français. Les français métropolitains ou les non-métropolitains qui se trouvaient dans des unités métropolitaines furent emmenés en Allemagne en captivité. Les "indigènes" furent installés sur le territoire français dans des camps de prissoniers surveillés par des soldats allemands. Les officiers "français" non-indigènes étaient aussi tenus prisonniers dans les mêmes camps, mais apparemment bénéficiaient d'un régime de faveur avec des permissions (si j'ai bien compris certaines allusions dans un documentaire qui évoquait cette affaire).
En 1942, les Allemands ayant besoin d'hommes pour le front de l'Est ont demandé à Vichy de pourvoir à la surveillance de ces camps. Dans le documentaire en question, un officier "français" qui faisait parti de la coloniale explique qu'il avait démissionné de l'Armée à ce moment pour ne pas devenir le garde-chiourme des soldats qui avaient bien combattus sous ses ordres. Ils déplorait qu'il fut l'un des seuls à refuser cette sale besogne.
Donc, l'encadrement de l'Armée Coloniale Française a assuré le gardiennage de soldats français prisonniers de l'armée allemande. Je crois que cela doit être un cas unique de toute l'histoire militaire.
Ils ont assuré si bien leur tâche que ces camps étaient encore bien pleins à la Libération.
Les "indigènes" qui se morfondaient depuis plus de 4 ans dans ces camps se sont pour la plupart portés volontaires pour continuer le combat. Les officiers des armées qui avaient libéré leurs camps semblaient enthousiastes de trouver tant de recrues fraîches. Mais, les mois passèrent. Il fallait les entraîner, les vêtir. Certains demandèrent leur démobilisation, mais là aussi, on les fit lanterner.
En tant que prisonniers de guerre, ils avaient droit à une indemnité de captivité, on leur fit de nombreuses promesses, on les utilisa à diverses tâches de manutention (déchargement de wagon de ravitaillement, ...). Et toujours des promesses: on allait permettre à ceux qui le désiraient de rentrer au pays, on allait leur verser leurs arriérés de soldes, ...
A ceux qui s'étaient évadés et qui avaient servis dans les maquis: on allait reconnaitre les galons qu'ils avaient gagnés au maquis. Ensuite, on les trouva trop galonnés et on dit que l'on allait vérifier en fonction des services effectivement rendus. Malgré des appuis de résistants d'importance, le "dossier" s'enlisa.

On organise le rapatriement d'un certain nombre dans leur régions d'origine. Ils refusent d'être démobilisés tant qu'ils ne seront pas payés. Certains acceptent même que l'on ne leur paye pas tout.
Il y eut plusieurs camps et plusieurs révolte, une le 8 mai 1945 en Algérie et celle de Thiaroye sont les plus connues. Elles furent réprimés dans le sang par des anciens fonctionnaires vichystes qui étaient restés en place et qui refusaient que l'on reconnaisse le moindre droit à des "indigènes". La plupart des cadres des divers mouvement armés de libérations des divers pays concernés venaient de ces camps de prisonniers, on ne saura jamais comment se serait passé la suite si l'on avait traité de manière plus humaine ces gens.


 

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 13 Juil 2007, 10:38

Il y eut plusieurs camps et plusieurs révolte, une le 8 mai 1945 en Algérie et celle de Thiaroye sont les plus connues. Elles furent réprimés dans le sang par des anciens fonctionnaires vichystes qui étaient restés en place et qui refusaient que l'on reconnaisse le moindre droit à des "indigènes".


Je crains ,et regrette, que cela ne soit pas si simple.
A Sétif, une partie de la répression fut dirigée par le sous-préfet Achiary, peut-être pas Français libre, mais certainement anti-vichyste car l'un des hommes forts de la résistance en AFN.
A Thiaroye, en AOF, le gouverneur est le Compagnon de la Libération Pierre Cournarie . Un article de Libération http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1881, met même en cause le général Magnan, l'ancien chef des Corps Francs d'Afrique. (Mais selon d'autres sources, Magnan était encore en Métropole lors de ces évènements)
Dernière édition par Laurent Pépé le 07 Juin 2008, 20:03, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Jacques Ghémard  Nouveau message 13 Juil 2007, 12:12

Décidément cette affaire n'a rien de simpliste.

Je me posais la question, mais c'est la première fois que je lis ce qui me paraissait probable "D’autres Africains, tirailleurs comme eux, avaient reçu l’ordre de faire feu".

C'était plus commode de dire que c'était les "officiers blancs".

Mais si ce sont des Africains qui sont les exécutants de cette répression, c'est difficile de les déresponsabiliser (ce qui donnerait raison aux propos racistes de Cournary) tout en mettant en avant la conscience des autres.

Ha c'est pas simple tout ça et il me semble que personne n'est ou tout blanc ou tout noir, au sens figuré de l'expression et qu'il est difficile d'avoir sur cette affaire un point de vue uniquement d'un humain qui ne saurait pas de quelle couleur est sa peau ou qui saurait en faire totalement abstraction.


 

Voir le Blog de Jacques Ghémard : cliquez ici


Suivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA LIBERATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
il y a 3 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
il y a 6 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le Mook Hors série n° 1 est paru 
il y a 11 minutes
par: Dog Red 
    dans:  le Musée de la Moselle annexée s'agrandit. 
il y a 56 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 17:46
par: MAG98 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
Aujourd’hui, 17:14
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Tiens tiens une suite 
Aujourd’hui, 16:52
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Tiens cela arrive régulièrement mais les Alsaciens du forum étaient-ils au courant??? 
Aujourd’hui, 14:43
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Rommel 
Aujourd’hui, 14:28
par: Clauster 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Aujourd’hui, 13:51
par: Aldebert 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 42 invités


Scroll