Connexion  •  M’enregistrer

le 21 août 1944

Tout ce qui concerne la libération de l'Europe et qui n'est pas développé au sein des sections ci-dessus.
MODÉRATEUR: EQUIPE ADMINS/MODOS

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Blue Spader  Nouveau message 23 Déc 2006, 12:36

non il est arrivé en avion mais entre le terrain d'aviation et le QG il a pris la voiture.

@

Spader
Once a Blue Spader, Always a Blue Spader.

Major
Major

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 226
Inscription: 24 Fév 2005, 20:55

Voir le Blog de Blue Spader : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Titidexmes  Nouveau message 23 Déc 2006, 18:41

Bonsoir,

soulignons qu'une partie de la 2e DB était engagée dans la Poche de Chambois.

A savoir, le Groupement Tactique Langlade, qui combatti à Fleuré, Omméel et Exmes entres autres.
Mais le Kessel n'interessait pas Langlade ni Leclerc ... Leurs pensées allaient vers la capitale ... ;)

Tristan


 

Voir le Blog de Titidexmes : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de MLQ  Nouveau message 26 Déc 2006, 11:16

Bonjour
Le père Noël répond à la question !
J’ai reçu en cadeau
http://img147.imageshack.us/my.php?image=10012yy8.jpg

Et pages 6 à 10 : Le premier poste de commandement du général Eisenhower sur le continent « Shellburst »
Avec un plan de situation et des photos
Image

Le PC se trouvait au sud-ouest de Tournières entre Bailleul, Le Percas et Le Videcoq
Tournières est à 15 km à l’ouest de Bayeux dans le Calvados
http://www.normandie44lamemoire.com/fic ... ieres.html
La page 6 du livre excusez la qualité médiocre mais mon scan est HS, il s’agit d’une photo numérique
Image
Selon ce livre Maisons était le « camp des visiteurs » et Tournières le PC
Une photo est particulièrement intéressante, celle-ci
Image
Vous reconnaissez le fauteuil en cuir, la tente et la végétation
http://img156.imagevenue.com/img.php?im ... _504lo.jpg
Ce qui permet de fixer la réunion de Gaulle-Eisenhower non pas à Jullouville mais de façon certaine à Tournières
D’autres vues du film viennent confirmer
Les pommiers
http://img128.imagevenue.com/img.php?im ... _347lo.jpg
voir APPLE TREES sur le croquis ci-dessus
et les images du Loockheed Lodestar FFL Croix de Lorraine prises très certainement à A-9 Molay qui desservait Tournières.
On en revient au témoignage du pilote de Marmier « rejoint le terrain de Mornay (il ne veut pas rater son entrevue avec Ike). »
Mornay est Mollay
je pense conclure en disant que la réunion a eu lieu le 20 août à Tournières

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1362
Inscription: 16 Déc 2006, 15:21
Localisation: Soissons
Région: Hauts de France
Pays: France

Voir le Blog de MLQ : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 26 Déc 2006, 11:55

Bonjour,
Tout d'abord, un grand merci a Blue Spader et MLQ, riches contributions.
Mes petits elements complementaires (Ou plutot de confirmation):

Selon Max Gallo (De Gaulle, La solitude du combattant, Laffont) Charles de Gaulle atterit le dimanche 20 aout 1944 vers 8 heures a Maupertuis, pres de Saint-Lo.

Il rencontre, en un jour pluvieux, Einsenhower le 21 aout pres de Grandville mais ce dernier hesite a "lacher la bride" a la 2eme DB.

Le soir meme, depuis Rennes, de Gaulle ecrit a Einsenhower pour tenter encore de le convaincre. Son message est deliberement alarmiste.

L'ordre de marcher sur Paris sera enfin donne par Einsenhower le lendemain, soit le 22, probablement en soiree.

Le 23, la 2eme DB se prepare a entrer en action et de Gaulle arrive a Chartres. Dans l'apres midi, il recoit un message de Leclerc lui annoncant que ses "elements precurseurs" sont a Rambouillet et que l'assaut sera pour le 24. Il se precipite immediatement a Rambouillet et y rencontre Leclerc en soiree.

Ce dernier lui explique ses plans pour le lendemain. De Gaulle lui murmure "Vous avez de la chance".

Durant la journee du 24, la 2.DB avance et Charles de Gaulle entre a Paris le 25 dans l'apres midi.

Et je ne resite pas au plaisir de vous donner copie de son celebre discours a l'Hotel de Ville :
Pourquoi voulez-vous que nous dissimulions l'émotion qui nous étreint tous, hommes et femmes, qui sommes ici, chez nous, dans Paris debout pour se libérer et qui a su le faire de ses mains.

Non ! nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée. Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.

Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré ! libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle.

Eh bien ! puisque l'ennemi qui tenait Paris a capitulé dans nos mains, la France rentre à Paris, chez elle. Elle y rentre sanglante, mais bien résolue. Elle y rentre, éclairée par l'immense leçon, mais plus certaine que jamais, de ses devoirs et de ses droits.

Je dis d'abord de ses devoirs, et je les résumerai tous en disant que, pour le moment, il s'agit de devoirs de guerre. L'ennemi chancelle mais il n'est pas encore battu. Il reste sur notre sol. Il ne suffira même pas que nous l'ayons, avec le concours de nos chers et admirables alliés, chassé de chez nous pour que nous nous tenions pour satisfaits après ce qui s'est passé. Nous voulons entrer sur son territoire comme il se doit, en vainqueurs. C'est pour cela que l'avant-garde française est entrée à Paris à coups de canon. C'est pour cela que la grande armée française d'Italie a débarqué dans le Midi et remonte rapidement la vallée du Rhône.

C'est pour cela que nos braves et chères forces de l'intérieur vont s'armer d'armes modernes. C'est pour cette revanche, cette vengeance et cette justice, que nous continuerons de nous battre jusqu'au dernier jour, jusqu'au jour de la victoire totale et complète. Ce devoir de guerre, tous les hommes qui sont ici et tous ceux qui nous entendent en France savent qu'il exige l'unité nationale. Nous autres, qui aurons vécu les plus grandes heures de notre Histoire, nous n'avons pas à vouloir autre chose que de nous montrer, jusqu'à la fin, dignes de la France.

Vive la France !

Disponible en mp3 audio sur :
http://www.charles-de-gaulle.org/libera ... ut1944.htm
Dernière édition par Daniel Laurent le 26 Déc 2006, 11:58, édité 3 fois.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA LIBERATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Metz ville ouverte juin 1940 
il y a 21 minutes
par: orpo57 
    dans:  El Arabi Karim 
il y a 23 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Attentat à Strasbourg 
il y a 28 minutes
par: alfa1965 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:01
par: brehon 
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
Hier, 23:01
par: orpo57 
    dans:  U-196, record de la plus longue mission 
Hier, 22:28
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le sous-marin Doris 
Hier, 22:08
par: NIALA 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 21:19
par: iffig 
    dans:  1e DB Polonaise 
Hier, 20:27
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll