Connexion  •  M’enregistrer

adjudants et lieutenants

Cet espace est consacré à l'uniformologie des belligérants et des pays neutres entre 1939 et 1945
MODÉRATEUR: iffig

adjudants et lieutenants

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de navigant  Nouveau message 24 Jan 2008, 13:50

J'ai lu sur internet qu'un adjudant et un lieutenant sont quasiment à égalité dans la hiéarchie militaire.
Que se passe t-il en cas de conflit entre un adjudant chef et un jeune lieutenant c'est le capitaine qui tranche, il est possible qu'un lieutenant punisse un adjdant chef en lui faisant effectuer des corvées ou des "pompes" comme acec un soldat de 2 ième classe ?


 

Voir le Blog de navigant : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 24 Jan 2008, 14:17

Bonjour Navigant
Il faut déjà savoir qu'un adjudant est un sous-officier et un lieutenant un officier
Dans le langage militaire sont appelés Lieutenant:
L'aspirant (un barrette or et 2 liserets tranversaux rouge) qui est un élève officier qui deviendra Lieutenant par la suite
Le sous-lieutenant (un barette or)Grade intermédiaire entre sous officier et officier mais est déjà officier
Le lieutenant appelé aussi lieutenant 2 barettes (2 barettes or)comme le grade de capitaine chez les Américains
En cas de conflit entre un adjudant-chef et un lieutenant, c'est automatiquement le lieutenant qui aura gain de cause puisqu'il est officier et que l'adjudant-chef est sous-officier.
un Lieutenant ne peut pas punir un sous-officier physiquement, il doit établir un rapport (format 21x29,7) en 3 exemplaires et le faire remonter par la voie hiérarchique (le lieutenant le dit au capitaine, qui le dit au commandant qui le dit au lieutenant-colonel pour finir au colonel qui lui seul peut intervenir et sévir.
Dans l'armée française, les pompes ne sont pas considérées comme punition mais "un moyen favorisant l'exercice physique". Si cet exercice est donné en tant que punition le gradé qui a donné la sanction physique doit la réaliser en même temps que son subordonné . Autrement dit, si un sergent dit à un 2e classe de faire 10 pompes ,il doit en faire 10 lui aussi et en même temps (D'après le réglement en vigueur, un gradé ne peut pas infliger une punition s'il n'est pas capable de l'exécuter lui-même)
D'où vient la dénomination de lieutenant?
Un lieutenant (2 barettes)fait souvent office de capitaine et prends officieusement ce grade lors de l'absence du capitaine,donc c'est un officier TENANT-LIEU de capitaine et devient LIEU-TENANT
Pourquoi Aspirant: parce qu'il ASPIRE à devenir officier
Cordialement.
Hubert


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tom  Nouveau message 24 Jan 2008, 20:45

Cher Hubert, je me permets de compléter ton post en précisant que, dans la cavalerie-arme blindée française (où j'ai fait mon service militaire), on dit "Mon lieutenant" à un adjudant et à un adjudant-chef, ce qui n'en fait pas des officiers pour autant (le terme "adjudant" vient de l'espagnol "ayudante", de "ayudar" = "aider" [les officiers], du latin "adjuvare" = "aider", "seconder") !

N.B. Dans l'"ancien temps" (à partir de la fin de l'Ancien Régime, vers 1775), on disait "adjudant sous-officier" pour distinguer ces aides administratifs ou logistiques des officiers pouvant occuper une fonction équivalente, comme le capitaine adjudant-major de bataillon (par exemple, le capitaine Anjot, second commandant du bataillon des Glières, était auparavant adjudant-major du 27e B.C.A. d'armistice, c'est-à-dire, en fait, adjoint du commandant Vallette d'Osia, chef de corps)...

P.-S. Je viens de trouver l'explication suivante sur Wikipédia :

Dans l'arme blindée-cavalerie, par tradition, sans que cela n'ait de caractère réglementaire, on appelle l'adjudant "Mon lieutenant". On fait remonter cette coutume à la bataille d'Austerlitz, durant laquelle un peloton, conduit par un adjudant, seul cadre rescapé, se comporta brillamment au cours d'une charge. Napoléon, observant la scène, aurait alors demandé : "Mais quel est donc ce lieutenant si vaillant ?" On lui répondit que ce n'était qu'un adjudant ; il aurait alors répliqué : "Désormais, on les appellera lieutenant". De cet épisode serait née la coutume d'appeler les adjudants - et par extension, les adjudants-chefs - "Mon lieutenant".



:cheers:
Dernière édition par Tom le 24 Jan 2008, 20:53, édité 2 fois.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de navigant  Nouveau message 24 Jan 2008, 20:52

Ce que j'ai vu dans l'émission de télé-réalité de tf1 il y quelques années "première compagnie" qui se passait en guyane avec des "people" encadrés des militaires c'était complètement "bidon" par rapport à la réalité ?
Ils utilisaient les pompes à chaque retard ou erreur des candidats peut être la façon de procéder dans l'armée américaine ?


 

Voir le Blog de navigant : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tom  Nouveau message 24 Jan 2008, 21:21

Dans la Wehrmacht ou la Waffen-SS, les "pompes" étaient habituellement remplacées ou complétées par le "A terre ! Un bond en avant !", plus dynamique et plus directement utile au combat.

Lorsque l'instructeur tourne son pouce dressé vers le sol en criant : "Hinlegen !", les soldats entrent immédiatemment en action. Le poids du corps se transporte sur la jambe droite qui fléchit tandis que la jambe gauche se tend pour rejeter le corps vers l'avant. Le genou droit touche terre. Le corps s'allonge en s'appuyant sur le bras droit qui joue à la manière d'un amortisseur. Le mouvement doit être continu, toutes ses phases liées dans un enchaînement harmonieux.

"Auf !" crie l'instructeur : le corps s'appuie sur le bras droit allongé qui joue, non plus comme un amortisseur, mais comme un ressort. Pendant ce temps, la jambe gauche, brusquement détendue, propulse l'homme en avant sous un angle de 45° alors que la jambe droite rétablit l'équilibre longitudinal. La position du coureur debout se retrouve progressivement. L'esprit du "auf" rappelle celui qui préside au départ du cent mètres plat...

"Auf", tout comme "Hinlegen", doit être exécuté avec une continuité parfaite, le corps ne présentant aucun angle sortant au niveau du postérieur, l'exercice ayant pour but d'obtenir un effacement total et rapide sous le feu de l'ennemi.

Dix fois, cent fois, le pouce de l'instructeur s'abaisse et se lève jusqu'à ce qu'il estime les hommes suffisamment brisés, physiquement et moralement, donc parfaitement ouverts et disponibles pour recevoir la rude formation...


Source : Saint-Loup (Marc Augier), Les Hérétiques (SS-Sturmbrigade Frankreich)

P.-S. Pourquoi n'a-t-on pas systématiquement utilisé le "Hinlegen/Auf", réflexe essentiel et vital, dans l'armée française ?

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 25 Jan 2008, 01:26

Bonsoir,
Merci Tom, j'ignorais cette particularité de la cavalerie-blindée. Chaque arme a les siennes. Chez nous, à part pour le saut, on ne brêle jamais nos casques, on ne dit pas le béret rouge mais le béret amarante, on ne dit pas le brevet mais la plaque à vélo;le dragon que l'on porte en insigne sur l'épaule gauche on l'appelle: "le lapin agile,"lorsqu'un gradé veux faire rompre les rangs il crie:"Et par St Michel! et les hommes de répondre ": Vive la Colo" ensuite il dit "rompez ! auquel on répond "Marsouin!"
Nous parlions l'autre jour des chasseurs alpins. Sait-tu qu'il y a deux couleurs qu'on ne doit pas prononcer chez les chasseurs?Et qu'il y a des mots qu'on ne doît pas dire
Par contre, je savais que le terme adjudant était d'origine espagnole, car mon ex-épouse était espagnole et elle me l'avais dit mais elle disait que cela venait du mot "Adélante" qui veut dire "en avant".
Tout comme le mot amiral qui vient de l'arabe et qui veut dire "le Prince de la mer".
Je trouve que c'est bien de chercher des p'tit trucs comme ça en s'amusant
J'avais entrevu cette émission de télé réalité dont parle Navigant,c'était avec Castaldi, Roucas , laurence Bocchollini. Rien à voir avec la réalité et les militaires ont dû bien rire de ce qu'ils ont vu
Les pompes sont très largement utilisées dans l'armée. dans les paras on faisait de pompes claquées ou alors on mettait les pieds sur une chaise, on mettait un main au sol,on mettait le levier d'armement du MAS 49/56(le bouton de plastique blanc)sur cette main et avec l'autre main on tenait le canon . Il fallait faire les pompes sans que l'arme ne touche le sol.
A la fin des classes , on les faisait presque par habitude et sans problèmes. D'ailleurs les instructeurs ne disaient mêmes plus :"20 pompes"( C'était le tarif de base )mais ils se limitaient à seulement dire:"En position)
J'ai connu ce genre de pompe à l'allemande (on avait beaucoup de sous-off qui étaient d'origine allemande et certains avaient connu les jeunesses Hitlériennes, c'était le cas de mon chef de section, le sergent-chef Siegfried) mais elles étaient en principe interdites car sources de trop d'accidents
Cela fait drôle de repenser à tout ça, personnellement, ça me ramène 42 ans en arrière
Amicalement.
Hubert


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Re

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Marechal von Nicolas  Nouveau message 27 Jan 2008, 14:38

Bonjour,
dabord je veux te dire que c'est un peu faux car un adjudant est un sous-off. et un lieutenant est un officier subalterne donc un lieutenant est le superieur de l'adjudant donc celui qui le commande.


 

Voir le Blog de Marechal von Nicolas : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 27 Jan 2008, 15:09

Bonjour Maréchal von Nicolas
Si tu avais pris la peine de lire ce que j'ai écris à la 2 é ligne de mon premier post du jeudi 24 janvier adressé à navigant cela t'aurait évité d'intervenir


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


RE

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Marechal von Nicolas  Nouveau message 27 Jan 2008, 22:11

Désolé que tu ais cru que ce message t'étais déstiné mais ce message etait pour repondre au message de la personne qui cree ce sujet(naviguant).
Mais sinon toi avais raison tout comme moi.
Nicolas :cheers:


 

Voir le Blog de Marechal von Nicolas : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 28 Jan 2008, 00:25

Il a des jours, comme çà, où je me pose la question de savoir si je comprends tout ou alors si je n'ai pas loupé un épisode!!!! :P


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Suivante

Retourner vers UNIFORMES DECORATIONS GRADES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
il y a 16 minutes
par: pierma 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
il y a 27 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:49
par: kfranc01 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:49
par: Eric Denis 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 22:50
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:40
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RAF 1916 - 2016 
Hier, 17:10
par: facecachee5 
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
Hier, 16:51
par: brehon 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 16:40
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: iffig et 28 invités


Scroll