Page 1 sur 2

Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 19:33
de seaux
Bonsoir
Après les pendaisons du 09 juin 1944, les Tullistes de 18 à 45 ans sont à nouveau rassemblés dans la Manufacture d'armes le 20 juin. Le Lieutenant Korten ancien chef du SD de Tulle , accompagné d'éléments d'une division SS sont à l'origine de ce nouveau tri. Korten annonce des représailles plus importantes que les premières. 150 pendaisons sont prévues mais grâce à des tractations, ces pendaisons seront remplacées par l'envoi de 64 hommes en Autriche dans le cadre du STO.
Dans la plupart des bibliographies qui racontent ces faits, la division SS citée précédemment est la division Totenkopf . Pourtant il semble que cette division se trouvait sur le Front de l'Est à cette période. Par contre le Kampfgruppe Wilde opèrait dans le secteur à cette date. Est-ce que des compagnies de la division Totenkopf se trouvaient en France en juin 1944?
Dominique

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 19:52
de alfa1965
Il s'agit plutôt de la Das Reich.

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 20:41
de François
Bonsoir

La division Totenkopf a essentiellement connue le front de l'est mises à part en mai-juin 1940

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 20:48
de seaux
Merci pour vos réponses.
Le 20 juin, la Das Reich est repartie du Limousin pour gagner la Normandie, donc ce ne doit pas être elle qui est revenue à Tulle.
Pour la Totenkopf c'est ce que je trouve partout: en juin 1944 elle est sur le front de l'Est;
Ce qui me fait penser à une possible confusion avec le Kampfgruppe Wilde c'est l'emblème: la tête de mort de la Totenkopf a pu être confondue avec le fantôme de la "division fantôme" à laquelle appartient le Kampfgruppe Wilde.

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 02 Déc 2019, 21:55
de Prosper Vandenbroucke
Effectivemment le "Kampfgruppe Wilde appartient à la 11.Panzer Division, "Gespensterdivision" ou Division fantôme et il est possible que les têtes de mort sur le col aient été confondues, Toutes les Panzertruppen portaient la tête de mort au col.
La 11.PanzerDivision se trouvait bien dans le Sud de la France à ce moment là et la "Kampfgruppe Wilde sous les ordres de l’Oberstleutnant Wilde ,qui était également le Kommandeur du Panzer Grenadier Regiment 111 (Pz.Gren.Rgt.111) se trouvait dans la région de Tulle vers le 20/24 juin 1944.
Bien amicalement
Prosper ;) ;)

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 07:44
de seaux
Merci Prosper.
Je ne savais pas que toutes les Panzertruppen portaient la tête de mort au col.

Dominique

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 10:37
de Gerard LAIB
Sceaux,

la Das Reich est repartie le 12 juin au matin du limousin pour info.
Amicalement
gérard

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 13:36
de Alfred
La tête de mort était le signe des cavaliers (hussards) de l'ancienne garde impériale Prussienne.Tous les régiments qui prétendaient en être issus ,portaient cet emblème

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 14:47
de Loïc Charpentier
seaux a écrit:Merci Prosper.
Je ne savais pas que toutes les Panzertruppen portaient la tête de mort au col.

Dominique


Pour bien comprendre l'origine de la confusion (y compris chez les témoins "non initiés" de l'époque)...

1. Veste d'uniforme noire d'un sous-lieutenant (Leutnant) "tankiste" de la Heer (l'armée de terre). Les distinctives de grade se résument aux deux épaulettes, les coins de cols sont ornés de la Totenkopf et l'aigle est cousue sur la poche droite

Image

2. Veste d'uniforme noire d'un lieutenant tankiste, Obersturmführer, de la Waffen-SS. Le coin de col droit comporte, en principe, les deux runes - mais il a, aussi, existé quelques variantes où elles avaient été remplacées, dans certaines unités, par d'autre symboles runiques -, le gauche, les parements de grade, en sus des épaulettes. Sur la veste d'uniforme de la Waffen-SS, l'aigle était arborée sur le bras gauche, avec, au bas de cette même manche, sur la "tenue de sortie", la bande de bras brodée en gothique à l'intitulé de l'unité.

A noter que :

A) La couleur noire, reprise de la tradition des unités d'élite de l'ancienne cavalerie allemande, était la couleur réglementaire des "équipages" de blindés (Panzer-Division & Infanterie-Division motorisée, renommée, en 1942-1943, Panzer-Grenadier-Division).

B) Les calots et casquettes de la Waffen-SS comportaient, systématiquement, sur le devant, une Totenkopf, alors que les coiffures de la Heer, elles, étaient garnies du "bouton" tricolore (noir, blanc, rouge) des couleurs nationales - selon l'emblème du III. Reich, la swastika noire, inscrite dans un cercle blanc, sur fond écarlate -, reprenant, ainsi, les couleurs historiques de l'ancienne armée impériale.

Image

Voili, voilou. ::mal-a-la-tete::

Re: Tulle 20 juin 1944, 150 pendaisons annoncées

Nouveau messagePosté: 03 Déc 2019, 15:52
de seaux
Merci à tous pour ces précisions.

Dominique