Connexion  •  M’enregistrer

Lovage munition mg42

Vous recherchez le parcours d'un vétéran, d'un prisonnier, d'un parent ou d'une unité, ou vous souhaitez faire identifier une photo, un document, c'est ici.
MODÉRATEUR: Marc_91, Dog Red

Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de WWII  Nouveau message 29 Mar 2019, 14:52

Bonjour à tous. Je recherche des précisions sur le lovage de munition mg42. Comment la bande était-elle rangée dans sa caisse. Merci à vous

Technician 5th grade
Technician 5th grade

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 33
Inscription: 12 Sep 2017, 09:37
Région: Loire Atlantique
Pays: France

Voir le Blog de WWII : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Mar 2019, 16:21

Patronengurt ("casier") de 250 cartouches ( 8,35 kilos) ou Gurttrommel (chargeur "conique") de 50 cartouches (de l'ordre de 3/3,5 kg), kif-kif bourricot la MG 34 (mêmes munitions), sauf que la MG 34 pouvait, elle, être équipée de 2 Gurttrommeln.
En théorie, on pouvait associer deux bandes de 250 cartouches, sans problème, sauf que, contrairement, aux films hollywoodiens, l'emploi de la MG 42 était, strictement, "cadré"... En tant que le. MG - sur bipied - rafales de 5 à 7 coups, en tant que s.MG - sur trépied lourd - rafales de 50 coups et interdiction d'effectuer du tir en continu (!). De toute manière, après 250 coups tirés "rapidement", il fallait remplacer le canon, pour éviter qu'il ne se déforme sous l'effet de la chaleur.
Dans les casiers de 250 cartouches, la bande était lovée "bêtement". :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4697
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Mar 2019, 16:49

Voila, par exemple, une jolie photo d'une s.MG 42, servie par les gars d'une Luftwaffe-Feld-Division (ou, vu l'époque, son avatar, réorganisée par la Heer!). Pour faire joli sur le cliché, immortalisé par le PK, deux bandes de 250 cartouches ont été associées, l'une, engagée dans la culasse, l'autre, "pendouillant" sur le flanc du casier. C'était jouable mais à condition de ne pas avoir à déclencher un tir intensif, avec des rafales de plus de 50 cartouches, et qu'elles soient, suffisamment, espacées pour laisser (bien) refroidir le canon... et, même, par -10°C, çà prend du temps! ::mal-a-la-tete::

Image

Source : Waffen-Arsenal, Band 180 - deutsche Maschinengewehre - Eugen A. Lisewski (1999)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4697
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de WWII  Nouveau message 29 Mar 2019, 17:09

Ok, parfait. Merci pour toutes ces précisions

Technician 5th grade
Technician 5th grade

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 33
Inscription: 12 Sep 2017, 09:37
Région: Loire Atlantique
Pays: France

Voir le Blog de WWII : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Mar 2019, 18:02

De rien! ;) Avec une cadence de tir de 1500 coups/mn, soit 25 coups/seconde, une rafale de 50 coups durait 2 secondes, mais pendant ce temps, le canon et la culasse, tous deux très sollicités, avaient largement le temps de monter à haute température. 250 coups correspondaient à 5 rafales de 50 coups... 10 secondes de tir, en configuration s.MG, sur trépied lourd ! En "tir intensif", on bouffait un casier en moins de 30 secondes, d'où la nécessité de changer le canon et, aussi, laisser refroidir la culasse. Le changement de bande s'effectuait durant le changement de canon.

La MG-42 A, en service dans la Bundeswehr, après la guerre, avait, strictement, les mêmes contraintes d'emploi, et il est, également, précisé, dans sa notice de mise en œuvre, de mettre, régulièrement, un dose d'huile, à l'aide d'une burette, dans la chambre d'engagement de la bande. Les servants ne chômaient pas autour de la "sulfateuse".

Son seul intérêt était, un, sa capacité à tirer largement 3 fois plus de projectiles, dans le même temps qu'une mitrailleuse adverse, sans devoir s'enquiquiner avec un dispositif de refroidissement liquide., deux, la facilité à remplacer son canon (avec des gants en amiante!), alors que la même manoeuvre, avec une MG 34, constituait une véritable "engeance". :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4697
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 29 Mar 2019, 18:33

Bonsoir,
Une petite vidéo explicative pour le Gurttrommel:

L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 80882
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 29 Mar 2019, 19:15

::Merci:: , Prosper.

La MG 34, une arme conçue avant-guerre, était d'une qualité irréprochable mais avait des tolérances de fabrication extrêmement strictes qui avaient fait qu'elle s'était avérée sensible, notamment, à la poussière ( Afrique du Nord, Russie), génératrice d'incidents de tir (assez) fréquents (enrayages).

La MG 42, d'une construction beaucoup plus rustique avec des tolérances de fabrication beaucoup moins sévères (contexte de guerre oblige), s'était, elle, révélée, beaucoup plus fiable que sa "sœur ainée", avec une cadence de tir augmentée de 50% - MG 34, 900 coups/mn -. Par contre, la version à "tube lourd" - le refroidissement étant obtenu par le biais de l'épaisseur du tube - de la MG 42, sensée remplacer à terme, les MG 34 qui armaient les caisses et tourelles des chars et canons d'assaut allemands, n'était toujours pas mise en service, à la fin du conflit. ::mal-a-la-tete::

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4697
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 29 Mar 2019, 21:46

La MG 42 était plus économique en main d'oeuvre ,elle coûtait moins cher.....Les bandes se placent en zig zag dans les caissettes,ou en accordéon ,si vous aimez la musique plutôt "métal"...C'était d'ailleurs le même principe pour la calibre.30 m19 Us

vétéran
vétéran

 
Messages: 2424
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 11 Avr 2019, 22:56

Quel était l'intérêt de la mg 42 par rapport à une mg34 à part le coût de fabrication et sa robustesse.
Vu la cadence de tir les servants doivent porter des caisses à n'en plus finir, le changement de canon prévisible pour peu que l'on s'est déjà frotter aux allemands devient un point faible que l'adversaire peu exploiter.
Les américains avaient fait un film pour la troupe expliquant pourquoi ils préfèrent les mg à tir plus lent.
Moins d'hommes chargés du ravitaillement, donc plus d'hommes présent pour créer des groupes de servants et donc plus de mitrailleuses en usage.
En plus ils montrent que le tir de leur .30 est plus précis.
Je rajouterai que l'inconvénient en défense est majeur, car si il faut changer de bande souvent et de canon souvent il est plus difficile de faire des tirs continus sur une longue plage de front.
Au fond se sont des tirs sporadiques alors que les anglais pouvaient créer de grandes zones en arrosant une bonne partie du front où personne ne pouvait bouger. Idéal pour défendre et interdire tous mouvements ennemis.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1566
Inscription: 05 Fév 2016, 00:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


Re: Lovage munition mg42

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 12 Avr 2019, 14:29

thucydide a écrit:Quel était l'intérêt de la mg 42 par rapport à une mg34 à part le coût de fabrication et sa robustesse.
Vu la cadence de tir les servants doivent porter des caisses à n'en plus finir, le changement de canon prévisible pour peu que l'on s'est déjà frotter aux allemands devient un point faible que l'adversaire peu exploiter.
Les américains avaient fait un film pour la troupe expliquant pourquoi ils préfèrent les mg à tir plus lent.
Moins d'hommes chargés du ravitaillement, donc plus d'hommes présent pour créer des groupes de servants et donc plus de mitrailleuses en usage.
En plus ils montrent que le tir de leur .30 est plus précis.
Je rajouterai que l'inconvénient en défense est majeur, car si il faut changer de bande souvent et de canon souvent il est plus difficile de faire des tirs continus sur une longue plage de front.
Au fond se sont des tirs sporadiques alors que les anglais pouvaient créer de grandes zones en arrosant une bonne partie du front où personne ne pouvait bouger. Idéal pour défendre et interdire tous mouvements ennemis.


Bonjour,

:rire: ... Ils sont très forts, ces Américains! :D

Dotation en mitrailleuses d'un Bataillon au sein de l'Infanterie-Division Neue Art (Typ 44) :
3 compagnies : 16 le.MG (sur bipieds) par compagnie
1 compagnie "lourde" 8 s.MG (sur trépieds) + 2 le.MG + 4 x 2 cm "Flak" sur affût terrestre (Erdlafette) - c'était le monotube de Flak converti en mitrailleuse lourde sur un affût de type trépied -.

Soit par Bataillon : 3 compagnies (48 le.MG) + 1 compagnie "lourde" (8 s.MG+ 2 le.MG + 4 x 2 cm Flak) = 50 le.MG + 8 s.MG + 4 x 2 cm Flak Erdelafette.
Ce à quoi, il convient d'ajouter les 5 le.MG de l'Infanteriegeschüzkompanie et les 13 le.MG de la s.Pakkompanie.
Au niveau régimentaire (2 bataillons), on rajoute les 15 le. MG du Stab (E.M.)
... plus le Füsilier-Bataillon (cycliste) divisionnaire : dotation similaire aux précédents : 50 le.MG + 8 s.MG + 4 x 2 cm Flak Erdelafette.
... et le "saupoudrage" dans les autres unités - exemples : par batterie de 4 pièces, au sein de l'Artillerie-Regiment, 5 le.MG, à la compagnie de boulangerie, 6 le.MG, etc.
Il faudrait que je fasse le décompte final, mais çà représente, à minima, un parc de 510/520 MG (le.MG & s.MG), au sein d'une ID.

Dans l'organisation américaine, à dater du 15 juillet 1943, la division d'infanterie aligne, 243 BAR, 157 mitrailleuses calibre .30, 236 mitrailleuses calibre .50, soit 636 armes automatiques collectives, mais, seulement, 393 mitrailleuses (0.30 & 0,50), toutes, installées sur trépied et alimentées par "casiers" ou bandes de 250 cartouches. La mitrailleuse de .50 avait l'avantage, de par son calibre, de bénéficier de munitions puissantes, mais elle pesait un âne mort. On ne "galope" pas avec une .50 (près de 73 kg, sur trépied!), comme avec une .30 (18,5 kg avec son trépied).

Une le.MG, 34, sur bipied, pesait 12, 3 kg, en condition de combat, soit 4 kg de plus qu'une 0.30 "à poil" (sans son affût!), une MG 34, 10,6 kg, l'affût trépied, pour les convertir (très rapidement) en "version lourde" (s.MG), 20,5 kg (Lafette 34/41 ou 42).

Il est, parfaitement, logique (voire nécessaire!), que l'US Army ait tenté de prouver à ses troupes, que, un, son parc de mitrailleuses était, parfaitement, adapté aux besoins, deux, que son déploiement était judicieux. Le discours des "p'tits gars" qui avaient eu droit, en AFN et en Italie, d'entendre le stattaco très particulier des MG 42, comparable, selon certains, au bruit que faisait le déchirement d'une feuille de papier, pouvait (sérieusement) démoraliser les recrues.

Il est évident qu'une mitrailleuse sur trépied est plus précise que son pendant sur bipied, mais, pour la première, il fallait, déjà, prendre (et trouver) le temps nécessaire pour l'installer rapidement sur son trépied. ... d'où l'importance de la dotation en FM BAR, mais, dont la précision était toute-aussi "aléatoire" et la cadence de tir (réelle), au mieux, de 200/250 coups (à l'excès!), si on tient compte du temps de changement de chargeurs (capacité : 20 cartouches).

Sinon, ces "histoires" de cadences de tir plus faibles (de moitié, voire des 2/3), qui auraient avantagé les mitrailleuses US, faciliter leur approvisionnement et assurer un déploiement plus important, c'était du pur "pipeau" - même s'il se justifiait pour le confort mental du combattant -. Les Américains mettront en service, durant la Guerre du Vietnam, les Miniguns à canons rotatifs, de 7,62 mm (calibre .30) , cadence de tir, 6000 coups/mn, sauf qu'entre le poids de la pièce et celui des munitions nécessaires, on en avait fait des armes embarquées (hélicos, Gunships.). En dépit de leur dispositif de refroidissement, leur cadence de tir était limitée à des séquences de très brèves rafales... et, comme par hasard, là, les Américains en étaient, pleinement satisfaits, alors que, plus de vingt ans plus tôt, ils étaient les premiers à reprocher aux allemands, leur cadence (réelle) de tir, en conditions de combats, qui flirtouillait, théoriquement, avec les 800 coups/mn... gaspillage de munitions, imprécision (très relative!) de la zone battue, etc.

Cà me fait beaucoup penser au discours allemand, en 1870, face aux canons de Reffye... Ach, groß Kamelotte! , sauf que, bien servis, ils s'étaient révélés redoutablement efficaces, même, si l'armée française n'avait pas été foutue d'établir un mode d'emploi au combat, faute de références historiques, et les avaient attribuées à l'artillerie - pour une bête question d'à priori (de corps) sur les moindres compétences techniques supposées des servants et de leur encadrement, au sein de l'infanterie). En 1872, les sommités militaires françaises (influencées?) avaient raccroché leurs wagons à la "propagande" allemande, en mettant l'arme au rencart. Avec la mise en service des mitrailleuses automatiques, plus de 20 ans plus tard, on finira par admettre que la mise en œuvre de l'arme relevait, directement, de l'Infanterie!

L'histoire militaire est bourrée de ce genre de décisions fausses ou" justifiées" par les circonstances ; cà avait été le cas des arbalètes, dont la puissance de tir et les performances dépassaient très largement celles de l'arc (même anglais!), sauf que nous (les Français) n'avions pas mis en place la moindre tactique d'emploi pour tenir compte de leur temps de "rechargement" plus long et que, en plus, les formations d’arbalétriers étaient, pour l'essentiel, constituées de mercenaires étrangers - en l'occurence, génois! - ... Beurk! En plus, la Papauté avait décrété, sous l'influence directe de la chevalerie (européenne), que l'arbalète n'était pas une arme "honnête"! :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4697
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Suivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers VOS RECHERCHES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 18 
Hier, 22:48
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [DU 31 août au 30 septembre 2020] et dans le cadre du 80°anniversaire: Le ‘’ Blitz’’ 
Hier, 22:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SEPTEMBRE 1944 - STRATEGIE DES MONTY, BRADLEY, PATTON ET CIE 
Hier, 22:41
par: Dog Red 
    dans:  [DU 30 sept au 31 octobre 2020] et dans le cadre du 80°anniv: Le Ghetto de Varsovie 
Hier, 22:39
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Photos étonnantes (39-45 uniquement !) 
Hier, 22:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  identification d'avion 
Hier, 21:20
par: Marc_91 
    dans:  L'hécatombe des fous : malades mentaux morts de faim sous Vichy 
Hier, 20:25
par: pierma 
    dans:  Des fous furieux dégénérés sans coeur ni âme 
Hier, 20:01
par: JARDIN DAVID 
    dans:  vierville sur mer 
Hier, 18:45
par: gernika 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 18:34
par: François 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Joldan et 34 invités


Scroll