Page 3 sur 10

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 11:09
de carlo
Prosper Vandenbroucke a écrit:Pas de soucis Carlo, je viens de faire le nécessaire!!!
et je vois que funambubulle a déjà répondu.


Merci Prosper!
::chapeau - salut::

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 11:22
de Prosper Vandenbroucke
carlo a écrit:
Prosper Vandenbroucke a écrit:Pas de soucis Carlo, je viens de faire le nécessaire!!!
et je vois que funambubulle a déjà répondu.


Merci Prosper!
::chapeau - salut::


Mais il n'y a pas de quoi, lorsque l'on peut s'entraider c'est toujours avec grand plaisir.
Amicalement
Prosper ;) ;)

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 13:18
de Alfred
Un des grands classiques en France ,pour se chauffer aussi bien que pour avoir un"café" chaud ou réchauffer quelque chose ,c'était le "Godin" : un poële cylindrique en forme de colonne, bas et haut en fonte avec le fut de colonne en tôle doublée de terre réfractaire.Quand le tirage était bon,ça ronflait et la chaleur diffusait.On en trouvait partout: chez les particuliers,dans les bistrots ou bien dans les salles de classe.

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 13:49
de betacam
mes grands-parents avaient une cuisinière - bois et charbon - jusque dans les années 60

l'hiver c'est bien, mais l'été il faut bien cuire les aliments

légumes du potager et les moineaux et pigeons que le grand-père piégeait pendant la guerre

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 14:40
de Alfred
Pour compléter certaines informations ,il faut se souvenir que la quasi totalité des produits pétroliers étaient interdits aux particuliers il fallait des autorisations délivrées par l'armée allemande pour l'essence et les huiles seuls la police et parfois les docteurs pouvaient en obtenir les garagistes travaillant pour l'armée du grand Reich récupéraient parfois des huiles de vidange de véhicules qu'ils brûlaient dans les premiers feux à "mazout"..Le très bon charbon genre anthracite n'était pas accessible davantage car réservé aux usines travaillant pour le Reich,il ne restait que les produits bas de gamme pour le commun des mortels ainsi que le bois et son dérivé le charbon de bois. Nos vies étaient régentées par un totalitarisme économique de guerre.Seul l'Allemand pouvait tout :nous étions un peuple sous la botte du vainqueur : nous n'avions le droit de vivre même médiocrement que s'il le voulait bien.........

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 16:25
de Funambubulle
Alfred,
vous remettez effectivement au centre du sujet le problème de l'envahisseur qui contrôlait tout.
D'où cette question première qui était comment chauffer des aliments en été. Toutes ces réponses sont très intéressantes (même le fait de manger... des moineaux! Ca ne devait pas apporter beaucoup de calories, ces petits machins là!)
J'imagine bien que le mazout devait être distribué au compte goutte... Peut-être cela dépendait de certaines régions?
Quant au gaz, je suis en train de chercher de la doc sur ces fameuses centrales à gaz.

Je vois bien le "Godin". Mais pareil, en été, il ne devait pas chauffer à longueur de temps. Ou peut-être, dans les lieux où il n'y avait ni réchaud électrique, ni réchaud au pétrole (comme sur la publicité envoyée très gentiment par Carlo) ou au gaz, le poêle était rallumé dans la journée...

En parlant moineaux et pigeons, dans les campagnes les gens pouvaient-ils chasser ou poser des collets? Quelqu'un peut me dire si cela était courant et si un certain marché existait entre villageois? Ou était-ce très surveillé par les Allemands?
Oui, ça sort un peu du sujet quoi que ça parle toujours alimentation.

Merci en tout cas, je lis tout cela avec plaisir!

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 17:03
de Funambubulle
Sur la documentation des poêles et autres réchauds :
« Contrairement à ce que l’on croit, il a été démontré que la cuisine à l’électricité ne coûte pas plus cher que la cuisine faite au charbon ou au gaz pour autant que la ménagère sache se servir intelligemment de l’appareil dont le maniement est d’une grande simplicité :
[…] Pour passer d’une allure à l’autre, il suffit de tourner un bouton. »

Hahaha, la ménagère avait-elle cette intelligence ? Déjà qu’elle avait du mal à passer la vitesse S (« supérieure ») dans une 2cv !

C’est mignon.

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 17:12
de Prosper Vandenbroucke
Bonjour Amanda,
Pour les gaz ou les gazomètres:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gazom%C3%A8tre
Attention Wiki n'est pas toujours fiable à 100%
Fais une recherches avec le mot clé "Gazomètre" dans le moteur de recherche de Google, tu auras de nombreuses réponses.
Je me souviens que ma grand mère paternelle m'avais raconté un jour que le poêle n'était PAS allumé au cours de l'été mais qu'elle se servait de la petite gazinière (installée dans la veranda pour réchauffer ou faire cuire les aliments (sauf lors des coupures de gaz bien entendu) En ce qui concerne le café, celui-ci était souvent fait en matinée et réchauffé par après lorsque cela était possible.
Bien amicalement
Prosper.
P.S. Cela se passait à Anderlecht-Bruxelles.

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 17:26
de Aldebert
Bonjour,

Pour nous, réfugiés du Nord en Ille et Vilaine, sans meubles, nous avions perçu un poêle à charbon dit "poêle de réfugiés". Il n'était pas très volumineux mais était quand même équipé d'un petit four. Nous n'avions qu'une grande pièce et ce poêle était le seul moyen de chauffage et moyen de cuisine pendant cinq ans. Nous habitions à la campagne et je ne me souviens pas que nous ayons manqué un jour de charbon. Bien sûr, il fallait aller dans les bois et ramasser qqs branches sèches pour enflammer le charbon. Lorsque parfois, ma mère avait un rôti à cuire, le boulanger acceptait d'ouvrir son four après sa dernière fournée. Pour faire bouillir la lessive, il y avait dans le jardin un emplacement réservé à cet effet et là on chauffait le contenu de la lessiveuse avec du bois.
.

Re: Moyens de chauffer la nourriture.

Nouveau messagePosté: 04 Oct 2018, 17:51
de Signal Corps
Funambubulle a écrit:....
En parlant moineaux et pigeons, dans les campagnes les gens pouvaient-ils chasser ou poser des collets? Quelqu'un peut me dire si cela était courant et si un certain marché existait entre villageois? Ou était-ce très surveillé par les Allemands?
....

La détention d'armes de chasse étant strictement interdite, elles avaient dû être déposées, dés le début de l'occupation, auprès des services de police ou de gendarmerie. La chasse avec arme à feu était donc formellement proscrite. Je serai tout de même surpris si la chasse à l'arc ou celle au lance-pierres ne le soient pas aussi !
Quand aux collets et autres pièges destinés à la capture d'animaux sauvages, ils étaient et restent toujours interdits de nos jours quelles que soient les circonstances. Bien entendu, en période de difficultés d'approvisionnements alimentaires, ca reste théorique... Mais quoi qu'il en soit, la faune sauvage ne semble pas avoir été signalée, à l'époque, comme particulièrement prolifique !