Connexion  •  M’enregistrer

"André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Vous recherchez le parcours d'un vétéran, d'un prisonnier, d'un parent ou d'une unité, ou vous souhaitez faire identifier une photo, un document, c'est ici.
MODÉRATEUR: Marc_91, Dog Red

Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 361  Nouveau message de Beogles  Nouveau message 08 Juil 2017, 10:25

Tarpan a écrit:Loîc, faire au plus simple, faire ce qui demande le moins de temps et de ressources matérielles et intellectuelles !

OUAH génial, t'aurais pu être informaticien :D

C'est en effet la meilleure méthode, le reste provoquerai des ennuis a l'impression, beaucoup de déchets, ou il faudrait demander si il y a quelque chose de prévu dans ce cas à notre administrateur, ce qui n'est pas sur et peut être pas autorisé de cette manière là !


::Merci:: ::Merci:: ::mortderire::

Second Lieutenant
Second Lieutenant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 152
Inscription: 20 Juin 2017, 10:11
Région: Bruxelles
Pays: Belgique

Voir le Blog de Beogles : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 362  Nouveau message de Didier  Nouveau message 08 Juil 2017, 10:44

Bonjour,

En haut à droite il y a une petite imprimante (a coté de la phrase " Marquer tous les forums comme lus") qui active la fonction imprimer le sujet je crois

Il faut le faire page par page mais la mise en page reste propre, c'est aussi rapide qu'un copier coller, et on peux les enregistrer en format pdf

Didier
Dernière édition par Didier le 08 Juil 2017, 10:49, édité 1 fois.

vétéran
vétéran

 
Messages: 6581
Inscription: 23 Sep 2013, 09:50
Localisation: Mouthiers sur Boëme
Région: Charente
Pays: France

Voir le Blog de Didier : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 363  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 08 Juil 2017, 10:45

Tarpan a écrit:Loîc, faire au plus simple, faire ce qui demande le moins de temps et de ressources matérielles et intellectuelles !

OUAH génial, t'aurais pu être informaticien :D

C'est en effet la meilleure méthode, le reste provoquerai des ennuis a l'impression, beaucoup de déchets, ou il faudrait demander si il y a quelque chose de prévu dans ce cas à notre administrateur, ce qui n'est pas sur et peut être pas autorisé de cette manière là !


Cà fait plus de trente ans que je m'use les mirettes devant un écran, sans que ce soit, pour autant, mon métier, çà serait, quand même, malheureux de ne pas en avoir retiré un minimum "d'expérience". ;)
J'avais, même, suivi une formation sur Cobol, au tout début des années 80. ::dubitatif:: ::mortderire::

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2106
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 364  Nouveau message de Beogles  Nouveau message 09 Juil 2017, 08:15

Bonjour,
Je retourne vers vous au sujet de la discussion qui a déjà eu lieu à propos de l'ordre de "démolir" ou "rendre inutilisables" les canons.
Prosper m'a indiqué le témoignage de Franck Ribollet
http://genealogie.ribollet.pagesperso-o ... FRANCK.htm
qui est fort intéressant car il est au même endroit.
Je retrouve des noms et des lieux mentionnés par mon père.

Franck Ribollet note le 14 mai 1940, : ...”Le groupe entier était arrivé pendant la nuit à Oches. En effet, après mon départ du P.C. du général, tout le monde était remonté sur les positions avec ordre de reprendre le tir, mais les commandants de batterie avaient déjà donné l'ordre de faire sauter les culasses et les canons étaient hors d'état de servir. Ordre fut alors donné de rejoindre Oches”.
Deux points :
a) Mon père est arrivé à Oches le 16 mai au petit matin, à pied et on les a ramenés à Bulson en voiture. Il semble donc que "le groupe entier" n'était pas à Oches dans la nuit du 13 au 14 mai 1940. (Peu importe).
b) le 14 mai, Franck Ribollet écrit "les commandants de batterie avaient déjà donné l'ordre de faire sauter les culasses et les canons étaient hors d'état de servir".
Les notes de mon père sont précises sur les journées entre le 10 et le 15 mai 1940. La démolition des culasses a lieu dans la soirée du 15 mai 1940, en tout cas pour la batterie de mon père.

Mon père note,
"6 h 30 (en réalité 18 h 30 le 15 mai 1940) Je vois arriver Monteil et sa cammionnette. Que veut-il ? "Que faites-vous ? "Nous dit-il affolé "l'ordre est arrivé de partir. La 9e batterie a fait sauter ses pièces et s'en va".
Or, si j'ai bien compris, mon père était dans un groupe formé de la 7e 8e et 9e batterie. La sienne était la 8e.
Etant donné que les canons de la 7e, 8e et 9e batteries étaient le long de la route de Bulson à Oches, je ne comprends pas comment il faut que ce soit Monteil qui les informe que la 9e batterie avait déjà rendu le matériel inutilisable. Il aurait/ils auraient dû le voir, puisqu'ils étaient voisins.

Auriez-vous une explication ?
Merci
b.

Second Lieutenant
Second Lieutenant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 152
Inscription: 20 Juin 2017, 10:11
Région: Bruxelles
Pays: Belgique

Voir le Blog de Beogles : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 365  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 09 Juil 2017, 09:13

Bonjour,

En gros, il y a deux solutions :
Soit on espère revenir sur la position; dans ce cas, on se contente de démonter les obturateurs de culasse, pour aller les planquer dans un endroit discrêt, qui permettra, en théorie, de les récupérer et de les remettre en place, après nettoyage. On peut, aussi, les charger dans un tracteur ou un camion, pour les emmener, lors du repli.
Soit le retour sur la position n'est pas envisageable; dans ce cas, on les démonte, puis, pour interdire leur réutilisation (par l'ennemi), on les endommage à coups de marteau ou d'anspect.
Quand on dispose de suffisamment de temps, on peut, également, rendre la culasse inutilisable, en y coinçant une douille.

Après, il s'agit de savoir comment les chefs de pièces et leurs servants ont compris ou interprétés l'ordre et de quelle manière, ce dernier avait été formulé et transmis.
D'après ce que j'en ai compris, la situation était des plus chaudes dans la soirée du 15 mai, l'allemand était tout proche. La fébrilité devait être à son paroxysme. Dans ce genre de situation, chacun fait, alors, comme il le sent ou comment il a interprété l'ordre.
L'ordre d'abandon provient du plus haut de l'échelle hiérarchique, mais, au cours de sa transmission... général, colonel, commandant, capitaine, lieutenant, chef de pièce... sa teneur peut varier - phénomène bien connu dans l'armée -. Par exemple, le gégène avait pu donner l'ordre d'abandonner provisoirement la position en prenant les dispositions "nécessaires" (démonter les coins de culasses), ce qui, au final, s'était traduit par le sabotage des pièces !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2106
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 366  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 09 Juil 2017, 09:20

Beogles a écrit:Or, si j'ai bien compris, mon père était dans un groupe formé de la 7e 8e et 9e batterie. La sienne était la 8e.
Etant donné que les canons de la 7e, 8e et 9e batteries étaient le long de la route de Bulson à Oches, je ne comprends pas comment il faut que ce soit Monteil qui les informe que la 9e batterie avait déjà rendu le matériel inutilisable. Il aurait/ils auraient dû le voir, puisqu'ils étaient voisins.

Auriez-vous une explication ?
Merci
b.


Pas nécessairement.
Entre chaque pièce il y a des intervalles de sécurité et, en plus, elles étaient "enterrées". au mieux, on voyait juste l'extrêmité du tube. Donc, pour savoir ce qui se passait dans la fosse de tir voisine, c'était coton. :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2106
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 367  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 09 Juil 2017, 09:27

Les communications sont montantes, il faut envoyer une estafette pour savoir si qui ce passe sur les abords de sa position.
Si le responsable de la 9e batterie n'a informé personne, en fait ces voisins, il est normale qu'ils n'en sachent rien.
Ce qui surprend c'est que déjà la 9e batterie a fait sauter les canons et le contres ordres de se retirer puis de remonter et de tirer puis encore de tout faire sauter.

vétéran
vétéran

 
Messages: 664
Inscription: 04 Fév 2016, 23:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 368  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 09 Juil 2017, 10:03

thucydide a écrit:Les communications sont montantes, il faut envoyer une estafette pour savoir si qui ce passe sur les abords de sa position.
Si le responsable de la 9e batterie n'a informé personne, en fait ces voisins, il est normale qu'ils n'en sachent rien.
Ce qui surprend c'est que déjà la 9e batterie a fait sauter les canons et le contres ordres de se retirer puis de remonter et de tirer puis encore de tout faire sauter.


Dans ce cas, ce n'est même pas montant, c'est horizontal ... Duchemin, allez-voir, vite fait, ce que "bourbitent" nos voisins de la "9" :D
A mon avis, il y a eu un zèle excessif, du à une mauvaise transmission ou interprétation des ordres. Ça ne servait à rien de renvoyer des artilleurs sur leurs pièces, si, quelques heures plus tôt, ils les avaient, définitivement, sabotées. Ça avait du "coincer", quelque part, dans l'échelle hiérarchique.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2106
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 369  Nouveau message de Beogles  Nouveau message 09 Juil 2017, 10:10

Loïc Charpentier a écrit:
thucydide a écrit:Les communications sont montantes, il faut envoyer une estafette pour savoir si qui ce passe sur les abords de sa position.
Si le responsable de la 9e batterie n'a informé personne, en fait ces voisins, il est normale qu'ils n'en sachent rien.
Ce qui surprend c'est que déjà la 9e batterie a fait sauter les canons et le contres ordres de se retirer puis de remonter et de tirer puis encore de tout faire sauter.


Dans ce cas, ce n'est même pas montant, c'est horizontal ... Duchemin, allez-voir, vite fait, ce que "bourbitent" nos voisins de la "9" :D
A mon avis, il y a eu un zèle excessif, du à une mauvaise transmission ou interprétation des ordres. Ça ne servait à rien de renvoyer des artilleurs sur leurs pièces, si, quelques heures plus tôt, ils les avaient, définitivement, sabotées. Ça avait du "coincer", quelque part, dans l'échelle hiérarchique.


Merci pour vos réactions.
Franck Ribollet dit le 14 mai que "les commandants de batterie avaient déjà donné l'ordre de faire sauter les culasses". Ca veut dire que cet ordre aurait été donné le 13 ou le 14 au matin. La 8e batterie n'a rendu les pièces inutilisables que le 15 après 18 h 30.
Vous ne trouvez pas bizarre cet écart dans le temps ?

Second Lieutenant
Second Lieutenant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 152
Inscription: 20 Juin 2017, 10:11
Région: Bruxelles
Pays: Belgique

Voir le Blog de Beogles : cliquez ici


Re: "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT"

Nouveau message Post Numéro: 370  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 09 Juil 2017, 10:46

Il ne faut jamais oublier que la manoeuvre allemande, par les Ardennes, était considérée comme infaisable. Dès lors, les évènements, à partir du 14 mai au matin, vont se précipiter.
Du côté de l'état-major français, on s'était retrouvé dans la situation du marin qui doit tenter de boucher, en même temps, tous les trous apparus dans le fond de sa barque. Les unités françaises , le 14 mai, avaient été soit submergées, soit repoussées sur les flancs. Le terme de débandade, dans certains cas, n'a rien d'excessif... lignes de communication coupées, absences d'informations sur la position réelle de ses unités, de l'ennemie... çà tourne vite à la grosse pagaille.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2106
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers VOS RECHERCHES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  L'école de plongeurs de la Xa MAS de San Leopoldo 
il y a 46 minutes
par: Rob1 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Hier, 23:12
par: kfranc01 
    dans:  Malte: infiltrations d'agents italiens 
Hier, 22:55
par: alfa1965 
    dans:  La fin du Scirè, le sous-marin de la Xa MAS 
Hier, 22:33
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:05
par: kfranc01 
    dans:  Les raids à la nage du Gamma Luigi Ferraro 
Hier, 21:58
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 21:42
par: kfranc01 
    dans:  Traduction Allemand/francais aussi.. 
Hier, 19:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Hier, 18:16
par: Tarpan 
    dans:  Opération Cerberus, le passage de la Manche par les cuirassés allemands 
Hier, 18:02
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: facecachee5, Mookie et 14 invités


Scroll