Page 1 sur 1

Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 16 Avr 2016, 15:24
de odyssee86
Un grand bonjour et un merci à tous ceux qui liront ce message...
Voilà:
J'ai toujours été très curieuse de la guerre 39 45 surtout tout ce qui concerne les camps .Je ne pense pas que ce soit malsain pour autant mais je ne sais pas ce qui me pousse à lire tout ce qui concerne ce thème.

Je viens de discuter avec ma mère au sujet de mon grand-père
Maurice DOUSSOT né en 1921 demeurant à l'époque près de Vesoul(70)
il aurait été déporté en 1942 depuis VESOUL pour le camp de Leipzig ou il a séjourné jusqu'en 44 , je cherche toute information à ce sujet.
Il y travaillais dans une fabrique de pièces pour les avions et avait été "désigné" par ses camarades pour traduire leurs paroles car avant guerre il avait appris l'allemand lors de ses études. en 44 il a reussi à se sauver dans le sud de la France ou il travaillé dans une manufacture.
je n'ai que peu d'informations sur tout cela car il n'acceptait jamais d'en parler.
si quelqu'un eu m'en dire plus ou à des documents au sujet de cette fabrique cela serait formidable et m'aiderait dans mes démarches et comblerait ma soif de savoir....
merci à vous;

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 16 Avr 2016, 15:57
de Prosper Vandenbroucke
Bonjour Estelle
Déporté dis-tu?
Ce serait dès lors après le 4 septembre 1942, date à laquelle a été instauré la conscription obligatoire, laquelle deviendra le STO (service de travail obligatoire) le 16 février 1943.
Pour l'usine il pourrait bien s'agir de Erla Maschinenwerk G.m.b.H
Bien amicalement
Prosper ;) ;)

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 16 Avr 2016, 16:37
de odyssee86
Merci Prosper je vais chercher des informations dans ce sens en ce cas. Je n'y crois pas trop mais sait-on jamais..

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 16 Avr 2016, 17:42
de brehon
Bonjour,

Quand on parle du STO stricto sensu, c'est obligatoirement après le 16 février 1943 (et même une semaine plus tard :mrgreen: ).
Et attention à l'utilisation du mot "déporté" qui, en France, a une définition précise et restrictive depuis les lois du 6 août et du 9 septembre 1948.

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 16 Avr 2016, 23:57
de odyssee86
Je suis formelle ,mon grand père est bien parti pour le sto en 1942 et il n'était pas du tout volontaire.. Je ferai des recherches afin de voir si ma famille à encore des écrits de cette date. Cela me donnera peut-être d'autres informations.

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 17 Avr 2016, 10:53
de brehon
Bonjour,

Qu'il ait été envoyé en Allemagne de façon contrainte, c'est possible et probable mais ça ne peut être dans le cadre du STO au sens strict puisque celui-ci a été institué en février 1943. Cet acronyme était inconnu avant.

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 17 Avr 2016, 10:58
de Prosper Vandenbroucke
brehon a écrit:Bonjour,

Qu'il ait été envoyé en Allemagne de façon contrainte, c'est possible et probable mais ça ne peut être dans le cadre du STO au sens strict puisque celui-ci a été institué en février 1943. Cet acronyme était inconnu avant.


C'est bien la raison pour laquelle j'ai écrit ......................"la conscription obligatoire"..........., qui elle a été instaurée le 4 septembre 1942.
Si il est parti avant cette date il est possible qu'il soit parti dans le cadre de "La relève".
Je ne pense pas me tromper en écrivant cela?Amicalement et bon dimanche.
Prosper ;)

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 17 Avr 2016, 11:32
de brehon
Prosper Vandenbroucke a écrit:Si il est parti avant cette date il est possible qu'il soit parti dans le cadre de "La relève".

Pas forcément. La Relève était basée sur le volontariat.
Mais même avant l'institution du STO, des ouvriers ont été envoyés en Allemagne contre leur gré. Le GP d'Estelle en faisait peut-être partie.

Re: Leipzig 1942 STO

Nouveau messagePosté: 17 Avr 2016, 11:34
de Prosper Vandenbroucke
brehon a écrit:
Prosper Vandenbroucke a écrit:Si il est parti avant cette date il est possible qu'il soit parti dans le cadre de "La relève".

Pas forcément. La Relève était basée sur le volontariat.
Mais même avant l'institution du STO, des ouvriers ont été envoyés en Allemagne contre leur gré. Le GP d'Estelle en faisait peut-être partie.


Merci pour la précision Yvonnick. Estelle devrait être satisfaite.