Page 2 sur 3

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 09 Avr 2010, 22:01
de alfa1965
Y-a-t'il ce nihilisme que l'on retrouve chez Drieu tout le long de ses oeuvres, comme un pessimisme profond ?

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2010, 08:19
de JARDIN DAVID
Oui, certainement. Un pessimisme sur tout et sur tous, avec un explication presqu'exclusivement antisémite qui n'arrivera pas à convaincre au delà des cercles déjà vaccinés.
Mais je n'ai pas d'éléments de comparaison avec DRIEU

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2010, 10:02
de betacam
JARDIN DAVID a écrit:Après quelques pages seulement de lecture:
- C'est vraiment très bien écrit au niveau du style. Rien à dire, nous avons ici un vrai écrivain. Est-ce suffisant ?
- Antisémitisme repoussant tout à fait caractérisé, donc pas insidieux et de ce fait finalement "plus facile" à contrecarrer. Je suis surpris par l'utilisation de si grosses ficelles. A un point tel que ce n'est pas du tout crédible.


je me souviens d'une phrase qui m'avait marqué

" lors d'un de ses voyages en allemagne, il dit s'étonner d'y trouver encore des juifs en liberté "

Drieu, brasillach, Rabetet, Céline, chacun son style, chacun sa voie, mais vers le même but.

( je n'ose pas dire dans le même sac )

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2010, 19:53
de JARDIN DAVID
Oui, des intellectuels pervertis. Il y en a aussi du côté du PC, et non des moindres, mais il parait que c'est moins grave....
J'ai plus de mal avec le style de CELINE.
Ceci dit, je ne vois pas bien pourquoi la censure sur REBATET est toujours en vigueur. Avec ses excès, il se condamne tout seul.

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 10 Avr 2010, 21:43
de alfa1965
Le style Céline est vraiment particulier, avec des fervents et des opposants. Le Voyage au bout de la Nuit ,qui a failli recevoir le Prix Goncourt (ce fut Roger Vercel et son Capitaine Conan qui l'eut), je n"ai pas pu le lire jusqu'au bout. Un peu indigeste selon moi. D'ailleurs, Céline ne fut pas du fameux "voyage d'automne", trop grossier ?

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 11 Avr 2010, 06:31
de Daniel Laurent
Bonjour,
Je viens de comprendre les hesitations d'Alpha1965 au sujet de la version en ligne.
Sur la page de garde :
EDITION SUR L'INTERNET
AAARGH
juillet 2004

Mise en ligne realisee donc par un nid de falsificateurs negationnistes de la pire espece...

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 11 Avr 2010, 07:53
de JARDIN DAVID
Oui, mais inutile de faire une publicité à ce groupuscule !
J'ai lu quelque part (mais où ? Daniel comprendra !) que la meilleure opposition à une thèse, c'est le silence complet. :mrgreen:
Pour ma part j'y ai trouvé ce que je cherchais (=> la fonction d'un CORA, sujet militaire et non idéologique). Le reste, si je puis dire, n'est que (coupable) littérature.

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 11 Avr 2010, 09:13
de Daniel Laurent
Bonjour,
JARDIN DAVID a écrit:Oui, mais inutile de faire une publicité à ce groupuscule !

C'est une bonne question...
Vis-a-vis des falsificateurs negationnistes, j'ai tendance a avoir la meme attitude que Churchill vis-a-vis des nazis (pas de soucis, je ne me prends pas pour Sir Winston, je m'en inspire...) : On ne discute pas avec eux, mais on les combat sans relache, quitte a les faire decouvrir a ceux de nos membres qui ne les connaissent pas, tout en citant l'antidote au poison a tour de bras : www.phdn.org

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 12 Avr 2010, 11:41
de betacam
alfa1965 a écrit:Le style Céline est vraiment particulier, avec des fervents et des opposants. Le Voyage au bout de la Nuit ,qui a failli recevoir le Prix Goncourt (ce fut Roger Vercel et son Capitaine Conan qui l'eut), je n"ai pas pu le lire jusqu'au bout. Un peu indigeste selon moi. D'ailleurs, Céline ne fut pas du fameux "voyage d'automne", trop grossier ?


je ne comprend pas d'ailleurs l'intérêt de Fabrice Luchini pour céline et de ses spectacles de poésie sur des textes ( sûrement choisis ) de Céline. ( je n'irai jamais ).

je ne dirai pas la même chose de Robert Brasillach ( hors écrits politiques ).

Re: REBATET "Les Décombres"

Nouveau messagePosté: 12 Avr 2010, 18:48
de JARDIN DAVID
CELINE est aussi un provocateur, sous une forme innovante pour son temps, un drôle de mélange avec de l'antisémitisme "basique" (il n'était pas le seul, mais est-ce une excuse ?), un côté grand coeur (médecin, il soigne les pauvres), un égoïste et finalement une critique de la société française assez proche de REBATET. La gouaille en moins.