Connexion  •  M’enregistrer

Lannemezan-Normandie-Villefranche sur Saône ???

Vous recherchez le parcours d'un vétéran, d'un prisonnier, d'un parent ou d'une unité, ou vous souhaitez faire identifier une photo, un document, c'est ici.
MODÉRATEUR: Marc_91, Dog Red

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 09 Juil 2008, 16:08

Ce n'est pas du tout une piste car la 189e Division de Réserve n'a rien à voir avec l'arme aeroportée, c'est son 116e Bataillon du Régiment de Grenadiers de Reserve n° 28 qui se trouvait à Lannemezan si je ne m'abuse, toute la Division a été regroupée sur la côte Mediterranéenne par la suite.
En plus il s'agit non plus d'une unité en repli sur Villefranche-sur-Saône sinon d'hommes isolés celà ne va guére aider à l'identification d'une formation qui en 1943-1944 nous aurait fait un Normandie-Lannemezan-Normandie avec un aller-retour en Russie.


les Divisions Parachutistes Allemandes en France il y'en a pas eu 36
1ére Fallschirmjäger Division qui sera envoyée en Italie
2e d'abord en Bretagne puis Front de l'Est puis Normandie
3e qui était aussi du côté de la Normandie
5e pas formée avant avril 1944
6e créée seulement en juin 1944


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Bourre-piffe  Nouveau message 09 Juil 2008, 21:20

Merci pour ces quelques informations Loïc ;o)

Il est certain que si le grand-oncle déballait tout d'un coup ce serait bien plus simple mais voilà...
Et le pire, c'est qu'à un moment donné, il a même évoqué le fait que s'il écrivait ces mémoires sur cette période, ça ferait un sacré bouquin... Biensûr c'était ironique : toujours dans un esprit bon-enfant, c'est quelqu'un de très rieur !!!
Et moi, et bien, saut que je suis, je n'ai pas osé rebondir sur cette phrase. Mon grand-oncle est quelqu'un que, curieusement, j'ai toujours admirré et profondément respecté. C'est quelqu'un emprunt de bonté, il a toujours eu les mots pour réconforter les gens, surtout quand on sait la jeunesse qu'il a eu, où tout du moins que l'on devinne ;o)
C'est aussi cette part de mystère qui le rend aussi parfois intimidant... En ce qui me concerne ça faisait 3 ans que je ne l'avais pas vu et comme je le disais, à 82 ans, je ne voulais pas le brusquer, l'assaillir de question, réveiller en lui de mauvais souvenirs, sait-on jamais ?

Mais au fond de moi, passionné comme je le suis, biensûr que je ne demande pas mieux que d'être le confidant de ses mémoires et pourquoi pas comme il le suggérait, de les mettre par écrit !!! C'est vrai qu'il y a encore trop peu de témoignages Allemands durant cette période et qu'avec le temps qui passe, il risque de ne pas y en avoir beaucoup plus :o(

Sinon, pour en revenir à notre sujet et par rapport à tes renseignements Loïc, je serais tenté de me pencher sur la 2ième Fallschirmjäger, cette histoire de Bretagne - Front de l'Est -Normandie m'intrigue...
Par exemple, lorsqu'il parle de travaux de défense des plages, ne confondrait-il pas avec la Normandie ???
Lorsqu'on n'est jeune, étranger au pays, de surcroît en temps de guerre où tout semble aller très vite, la méprise est possible non ??? Surtout que mon grand-oncle n'a pas insisté là-dessus comme si c'était un peu floue dans son esprit...

Le front de l'Est ça pourrait collé...

Par rapport à mon ressenti de ses explications, il me semble que la période de Lannemezan arrive après l'épisode Russe. Donc ne serait-il pas possible qu'à son retour du front de l'Est son unité est été mise en repos du côté de Lannemezan, peut-être simplement pour quelques jours voir quelques semaines ??? Encore une fois, il m'a parler de cantonnement, pas de garnison !!!

Et puis la Normandie, ça recollerait aussi...

Si je ne me trompe pas, la 2ième Fallschirmjäger a combattu du côté de Saint-Lô ? A-t-elle été prise dans la poche de Falaise ? Là j'ai un gros doute ??? Mais le cas échéant, si elle a échappée à Falaise, il est clair que la plupart de ses éléments ont du fuir direction Sud-Est, pour éviter le choc qui se préparait en direction de Paris et regagner l'Allemagne en remontant le couloir de la Saône jusqu'aux Vosges.
Il me semble qu' à un moment il a parler de la ville de Moulins avant d'évoquer plus longuement Villefranche-sur-Saône...

Que pensez-vous de mes déductions ???
Tous vos avis m'intéressent, merci !!!

De la même manière, si vous avez un journal de marche de la 2ième Fallschimjäger où une chronologie qui pourrait nous en apprendre d'avantage ???

Encore une fois : MERCI !!!!!!

Lionel


 

Voir le Blog de Bourre-piffe : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 09 Juil 2008, 22:02

Bonsoir Bourre Pif,
Voici le parcours de la 2° FallschirmjägerDivision:
Traduit de l'anglais par mes soins à partir du site:
http://www.axishistory.com/index.php?id=2626

La 2° Fallschirmjäger fut formée en février 1943 et envoyé comme force de réserve à Nîmes (France). Elle fut envoyé, après le débarquement allié en Italie où elle prit part à l'occupation de Rome le 9 septembre 1943.
Des éléments de cette division prirent part à un assaut aéroporté sur l'ïle d'Elbe, le 17 septembre 1943 afin d'y capturer la garnison italienne et certains éléments prirent également part à la tentative de reconquête de l'Île de Léros, occupée par des forces britanniques, le 12 novembre 1943.
Elle fut transféré, fin novembre sur le front de l'est.
En mai 1944, elle fut transféré en Allemagne pour y être reformée, mais fut vite envoyée en Normandie où elle fut principalement utilisée comme force de réserve.
Elle prit part à la défense de la ville de Brest, d'août à septembre 1944, où elle fut d'ailleurs capturée après la prise de la ville.
Elle fut reformée en Hollande en novembre 1944 où elle combattit les forces alliées et termina la guerre dans la poche de la Ruhr en Allemagne.


Cette division, du moins à ma connaissance,ne passa donc pas par Falaise, par contre Lannemezan ne se trouve pas dans le secteur de Brest par hasard? Je n'en sais rien, je suppute afin de pouvoir t'aider dans tes recherches.

Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61629
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Loïc  Nouveau message 09 Juil 2008, 23:03

Lannemezan c'est du côté des Hautes Pyrénées donc pour situer c'est presque au fin fond du sud-ouest de la France, par contre Lionel mentionne Moulins pour la première fois, il y'avait en effet un Bataillon de Pionniers Parachutistes (Pionniers ce sont des soldats Génie d'où les travaux en Normandie ?) car il y'a aussi des unités d'Artillerie, Génie, Intendance...etc mais bon si il n'est passé par là que parce la route le conduisait à Villefranche celà ne signifie pas qu'il appartenait à cette unité.


 

Voir le Blog de Loïc : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Bourre-piffe  Nouveau message 10 Juil 2008, 08:17

Bonjour Loïc, bonjour Prosper,

Tout d'abord, merci pour votre intérêt !!!

En ce qui concerne le site axishistory que je viens de potasser, un peu succinct mais très interessant quand même ;op Et donc, la 2ième Fallschirmjäger Division est apparemment la seule unité parachutiste a avoir combattu en Russie et en Normandie. Il semblerait même que ce soit la seule tout court qui ai combattu sur le front de l'Est...

En plus, elle était en France de février à juin 1943, année où mon grand-oncle est justement arrivé en France !!!

En revanche, il n'a jamais fait mention de l'Italie ??? Ceci-dit, par expérience (j'ai déjà "enquêté" sur un de mes aÏeul de la 1ière Guerre Mondiale...), je sais qu'une division est composée de plusieurs régiments qui, en fonction des besoins, peuvent être ventilés sur des secteurs géographiques très différents. D'autant plus que les parachustistes, unité d'élite et apparemment, une denrée assez rare sous le régime nazi (personnellement, j'ai été surpris de découvrir que la plupart de ces unités ont été créées après juin 1944...), ont dû être d'autant plus sollicité ???

Donc ce qui serait interessant, c'est d'avoir accès à un historqiue où un journal de marche des différents régiments qui composaient la 2ième Fallshirmjäger Division... Quelqu'un aurait-il ça en stock ???

Par avance, merci !!!

Lionel


 

Voir le Blog de Bourre-piffe : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Bourre-piffe  Nouveau message 10 Juil 2008, 09:30

Voici une traduction, certes un peu laborieuse (j'en suis désolé...), mais relativement interessante du site: http://www.2ndfallschirmdv.com/wst_page3.html

"Créé en 1943 dans l'ouest de la France (Vannes / Bretagne) sous la 7.Armee. La Division a été créé à partir Fallschirm-Jager Régiment-2 et le II / Fallschirm-Régiment d'Artillerie-1. Les deux nouveaux régiments de la division, FJ.6 et FJR.7, ont été constitués de plusieurs autres unités telles que la Luftwaffen-Feld-Bataillon 100, IV / Luftlande-Sturm Rgiment-1 et le Bataillon Lehr / Fliegerkorps XI.

En juin 1943, la Division a reçu l'ordre de se rendre en Italie, et a pris position sur la côte entre l'estuaire du Tibre et Tarquinia. En août 1943, l'unité a emménagé dans Rome après avoir désarmer sa garnison. Le 12 août 1943, la 1ère compagnie du FJR.7 participe au sauvetage de Mussolini au Gran Sasso d'Italie.

Au cours des deux mois suivants, la division est restée stationnée près de Rome, mais une partie de la division a participé à deux grandes actions: 17 Sept 1943 (II.FJR.7) à la bataille d'Elbe et 12 Novembre 1943 (I/FJR.2) à la bataille de Leros. Le reste de la Division est restée en réserve.

À la fin Novembre 1943, la division est transférée à l'Est en vu d'action autour de Zhitomir et Kirovgrad.

En Mai 1944, la division est à Cologne-Wahn pour une période de repos et de reconstruction. En moins d'un mois, la Division est de nouveau transférée, cette fois en Normandie. Le voyage de la division de l'Allemagne vers la France a été constamment entravé par des attaques aériennes des forces alliées. Elle est ensuite rejoint par le nouveau FJR.6, normalement pour une courte durée. Le Jour J Le nouveau régiment est devenu indépendant. Il arrive sur ses positions vers le 19/20 Juin, date à laquelle le débarquement Allié est déjà fermement établi.
Le général Bernhard Hermann Ramcke, commandant la 2ième Division de parachutistes a reçu l'ordre de se concentrer autour du port de Brest. C'était un objectif évident pour les Alliés en raison de la nécessité d'installations portuaires décentes.
Le 2 ième et 7ième régiments, à court de bataillon chacun, ont pris position autour du port, prêts à repousser tout assaut allié. La garnison du Général Ramcke est continuellement sollicitée pour soutenir les unités épuisées en Normandie. À la mi-août, les forces américaines ont complètement entourée Brest, une partie de la division est prise au piège en dehors de la ville et doit se battre sur le chemin du retour pour éviter l'encerclement.
Le 1er Bataillon du 2ième Régiment réussi à s'échapper.

Les autres unités Allemandes défendent les ports de Bretagne et endurent sans fin les bombardements d'artillerie et les attaques menées par les Américains. Pendant ce temps, à Brest, la majorité de la 2 ième Division a été mobilisée pour les zones confrontées à l'avance alliée.
Brest est tombé le 19 Septembre 1944. La division a cédée sauf le FJR.6 et le I/FJR.2, qui ont échappé à l'encerclement.

L'ordonnance de réforme a été publié le 24 Septembre 1944 et tous les vestiges de l'ancienne division sont réunis à Amersfoort, aux Pays-Bas. La nouvelle division est prête a combattre début Décembre 1944, avec trois nouveaux régiments: FJR.2, FJR.7, et FJR.23. La Division est retournée au combat en Janvier 1945. Elle a capitulé dans la poche de la Ruhr en avril 1945.
"

Après avoir lu ceci, je ne sais pas ce que vous en pensez mais il serait peut-être interessant de s'attarder sur le 6ième Fallschirmjäger Regiment, unité a priori indépendante, arrivée sur le tard en Normandie et qui de surcroit a échappé à l'encerclement de Brest et dont il n'est plus fait mention au sein de la 2ième Fallschirmjäger Division à l'issue (???).

Donc je persiste, j'insiste même lourdement mais si quelqu'un avait, entre autre, des infos sur ce fameux 6ième Fallschirmjäger Régiment ?

Par avance merci pour votre contribution à tous ;o)

Lionel


 

Voir le Blog de Bourre-piffe : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 10 Juil 2008, 21:05

Bonsoir Bourre Pif.
A voir ici:
http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gli ... r/FJR6.htm
C'est en allemand. cependant j'ai cru comprendre que la 6FJR a été constituée à Nîmes et que ce régiment a été l'ossature de la future 2 FJD
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61629
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de gavroche  Nouveau message 10 Juil 2008, 23:50

les éditions Heimdal ont sorti un bouquin assez complet sur le 6 FJR ( si j'ai bonne mémoire , écrit par le fils d'un vétéran de cette unité).
Le 6 FJR a fait ses premières armes en Russie, ou il sera décimé, puis en Italie et enfin en Normandie ou il est présent dès le 6 juin (il tient notamment Carentan). Les restes de ce régiment se replient ensuite via Paris jusque dans le Vexin ou ils tenteront d'empêcher les américains de prendre solidement position sur la Seine


 

Voir le Blog de gavroche : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de jeremiah29  Nouveau message 03 Aoû 2008, 19:40

Salut à tous !...
De retour de vacances, je me permet de relancer ce post. ;)

Les unités Fallschirmjäger engagées en Normandie étaient les suivantes :

FJR.6 : Régiment appartenant à la 2.FJD. Le régiment est affectée dans la région de Lessay-Carentan en mai 1944. La littérature concernant cette unité durant les combats de Normandie est suffisamment abondante pour que je ne m’attarde sur elle.
Le reste de la division (FJR.2 et 7) est dirigé en juin 1944 sur la région de Brest afin de combler les "trous" laissés par le départ des 3.FJD et 353.ID vers le front de Normandie. La majorité des hommes combattra lors des combats de la Festung Brest, seul un Kampfgruppe luttera pour la Festung Saint-Malo.

3.FJD : Division basée en Bretagne dans les Monts d'Arrée (secteur Landerneau / Plouigneau / Carhaix / Braspart) au sud-est de Brest. Composée des FJR.5, 8 et 9.
La division reçoit l'ordre dès le 7 juin de se déplacer vers la Normandie.
Elle combat efficacement dans le secteur de Saint-Lô, avant d'être contrainte au repli comme le reste des unités allemandes vers la poche de Trun-Chambois. La percée effectuée, les restes de la 3.FJD retraitent vers Rouen, Saint-Quentin, puis la Belgique, et enfin les frontières Hollandaise et Allemande.

5.FJD : Division en formation basée en Bretagne (secteur Lamballe / Saint-Malo / Rennes / Merdrignac). Composée des FJR.13, 14 et 15.
Les trois régiments encore en formation seront envoyés l'un après l'autre vers le front de normandie où ils seront employés à tenter de renforcer les unités déjà au combat et mises à mal par les troupes américaines. Seul le FJR.15 engagé près de La Haye-du-Puits et du mont-Castre montrera du "mordant", les deux autres régiments, engagés plus tardivement (FJR.13 puis FJR.14), subissant de lourdes pertes dès leur arrivée sur le front. Les restes de la 5.FJD se replieront vers le nord de la France puis la Belgique.

6.FJD : Division en formation près de Amiens et composée des FJR.16 et 18.
Le FJR.16 est affecté au front de l'Est en juillet 1944.
Certains éléments de la division seront envoyés vers Alençon pour tenter de "freiner" la progression des Alliés en direction de Argentan.
Le gros de la division sera affecté à la défense de la Seine, mais sera vite débordé par les unités US et devra se replier vers le nord de la France puis la Belgique.

Concernant Moulins, le Fallschirmjäger-Pionier-Bataillon Witzig est affecté dans cette région en janvier 1944. Il devient le I./Fallschirmjäger-Pionier-Regiment 21 en juin suivant. Le Falls.Pi.Rgt 21 sera employé principalement à la chasse aux "terroristes" en soutien de la Milice locale...

Le FJR.6 n’a pas fait ses premières armes en Russie, mais bien en Italie lors des affrontements avec les troupes italiennes près de Rome en septembre 1943. ;)

Enfin, malgré mes recherches, je n’ai toujours pas trouvé de présence d’éléments Fallschirmjäger à Lannemezan… :?

Lo

Staff Sergeant
Staff Sergeant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 58
Inscription: 18 Nov 2007, 17:22
Localisation: Finistère-Nord
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de jeremiah29 : cliquez ici


Précédente

Retourner vers VOS RECHERCHES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
il y a moins d’une minute
par: alfa1965 
    dans:  le cuirassé Courbet 
il y a 9 minutes
par: brehon 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 36 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 09:40
par: iffig 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 09:39
par: iffig 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Aujourd’hui, 09:07
par: JARDIN DAVID 
    dans:  "Hitler" par P. Longerich 
Aujourd’hui, 09:05
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Parachutistes allemands dans le Vercors 
Aujourd’hui, 01:10
par: Soxton 
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
Aujourd’hui, 00:45
par: Tri martolod 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:30
par: kfranc01 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités


Scroll