Page 1 sur 1

Un mémorial britannique inauguré en Normandie

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2021, 14:49
de carcajou
Le Journal de Montréal
juin 2021

« Au son de la cornemuse, un vaste mémorial britannique surplombant les plages du débarquement a été inauguré hier à Ver-sur-Mer, dans le nord-est de la France, en hommage aux plus de 22 000 hommes et femmes engagés sous le commandement britannique qui ont perdu la vie en Normandie en 1944. Le prince Charles a adressé à cette occasion un message vidéo pour saluer la mémoire des hommes et femmes qui ont trouvé la mort lors du débarquement, le 6 juin 1944. Le son de la cornemuse a accompagné dépôt de gerbe tandis que la patrouille de France survolait à deux reprises ce site de 18 hectares. En juin 1944, 38 nationalités, dont des milliers de soldats canadiens, y avaient débarqué sous le commandement britannique. En raison de la COVID-19, très peu de vétérans ont pu faire le déplacement. Le mémorial consiste en une série de 160 fines colonnes de pierre blanche disposées en un rectangle ouvert sur une vaste pelouse. Les noms des soldats y sont gravés de façon chronologique, du 6 juin au 31 août 1944.»

Le Journal de Montréal. 7 juin 2021. Section Monde. p-23.

Re: Un mémorial britannique inauguré en Normandie

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2021, 17:57
de Loïc Charpentier
Euh, c'est quoi ce "scoop" ? Depuis 2014, il existe à Bayeux, the Bayeux War Cemetery, un site dédié, inauguré très officiellement par la Reine, où reposent 4000 tombes de soldats du Commonwealth, sans compter les nombreux regroupements d'autres sépultures disséminés sur le territoire français.

Certes, là, à Ver-sur-Mer, on est, désormais, passé à 160 pierres tombales "symboliques" sur lesquelles sont regroupées et mentionnés le sacrifice de 22 000 hommes, sauf que, d'après ce que j'ai cru comprendre, il n'y a pas la moindre dépouille qui y repose, vu qu'elles ont été mises en terre, depuis un très long bail, dans des cimetières militaires déjà existants!

Je pourrais, certes, avoir tendance à me tromper, mais, derrière çà, je subodore une surenchère aux mausolées, qui, elle, n'a , de fait, plus grand chose à voir avec le légitime et respectueux souvenir des "anciens" morts au combat. Cà correspondrait, plus ou moins, à notre période actuelle du "tourisme historique pressé". Plus besoin, Brexit oblige, de devoir se cogner les longues étapes entre chaque cimetière, on vous a "résumé" le problème sur un seul lieu... qui, de fait, n'a aucune valeur affective !

Sans parler du cimetière américain d'Omaha Beach, qui, de par sa disposition et son environnement très soigné, semble, parfois, ressembler, à tort, à un green de golf, il suffit d'aller faire un tour, à la Cambe, près d'Isigny, dans le cimetière militaire allemand, sobre et clôturé par une enceinte & des arbres, où, depuis 1961, les restes de 22 200 combattants sont enterrés à quatre par pierre tombale, avec, "au centre", un tumulus surmonté d'une croix.

Là, où j'habite, les cimetières militaires pullulent, au moins, à dater de 1914, car, en 1870 ou avant, la "règle" était, pour les défunts, la fosse commune, toute nationalité confondue ! Quand on cherche à s'informer, certains cimetières militaires, totalement paumés, en pleine pampa, bien souvent créés le long de petites routes et proches, alors, des zones de combat, sont impressionnants, tout à fois, par leur solitude et l'image qu'ils véhiculent sur l'incertitude de notre sort humain! En France, dans l'Est, nos collégiens et lycéens ont, selon leur proximité immédiate, droit à une visite au monumental Ossuaire de Douaumont, mais, sinon, les visiteurs, à leur propre initiative, sont rares dans les cimetières militaires.

Il y a, aussi, un "détail " qu'il ne convient pas d'oublier, le peuple français a acquis, hélas, des siècles d'expérience dans le domaine des lourds dégâts humains que peuvent générer les guerres, ce qui n'est pas le cas des Anglais ou des Américains. Mais, depuis 1945, en l'absence de conflit généralisé sur le sol européen, la donne a totalement changé et la perception de la mort au combat est, également, devenue très différente, notamment, après la suppression du service militaire obligatoire.

Re: Un mémorial britannique inauguré en Normandie

Nouveau messagePosté: 07 Juin 2021, 18:22
de frontovik 14