Page 6 sur 9

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 30 Oct 2020, 16:59
de Dog Red
pierma a écrit:Bonne remarque.
On saura bientôt si ce reconfinement a une influence sur les contaminations, mais compte-tenu de ce que vous soulignez, je crains qu'on ne nous reconfine pour rien...


Nous vivons en Belgique une même quadrature du cercle (mais est-elle très différente en Allemagne, Royau-Uni, Espagne ou Italie ?).

La santé publique voudrait que chacun reste en quarantaine chez lui afin de couper court à la circulation du virus et écraser la courbe de propagation (et sauver le système hospitalier).
L'économie du pays voudrait que chaque travailleur continue à se rendre au boulot pour éviter qu'un raz-de-marée de faillites ne flingue durablement la richesse de nos pays pour plusieurs années (et ne flingue au passage notre modèle de soins de santé) ; on imagine bien que les besoins primaires seront maintenus (eau, énergie, alimentaire, ...) au détriment des besoins de loisirs (cinémas, concerts, boites de nuit, ...).

Nos enfants sont quelque part au milieu selon qu'ils aient 4 ans, 8 ans, 16 ans... pris entre scolarité présencielle, à domicile ou pas du tout.

Bien malin celui qui saura où placer les curseurs...

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 30 Oct 2020, 18:00
de Gaston
Le problème des confinements, c'est ce que disait un responsable de l'OMS il y a quelques jours : au niveau mondial, c'est un doublement de la pauvreté à courte échéance.

Résultat des courses : on détruit la vie des gens, on hypothèque l'avenir de la jeunesse, les conséquences de la pauvreté vont exploser au niveau mondial, et l'OMS l'a bien précisé : il va y avoir sur-mortalité pour plusieurs années ! Un exemple : la faim, conséquence de la pauvreté, c'est 10'000'000 morts par année. Mais si la pauvreté double, le nombre des affamés va suivre... mais celui des morts de faim sera beaucoup plus élevé, parce que la logistique n'arrivera pas à suivre ! Alors... 25'000'000 ? 30'000'000 ? et il y a évidemment encore beaucoup d'autres conséquences e la pauvreté, toutes plus mortelles les unes que les autres... quant à nous, Européens, le prix de cette pandémie sera simple : la disparition de la classe moyenne dans quasiment tous les pays européens, vers le bas évidemment. Beaucoup n'y survivront pas, et prévoyez déjà une épidémie massive de suicides.

Je ne veux pas être cynique, mais tout ça pour quoi ? Qui meurt principalement du COVID ? En grande majorité (pas tous, évidemment), des gens déjà en fin de vie, soit à cause de leur grand âge (80+), soit à cause du fait qu'ils sont déjà très malades, soit... les deux ! A nouveau, sans méchanceté de ma part, des gens qui pour la plupart, sans le COVID, mourraient juste quelques semaines ou mois plus tard... à la limite, je dirais même que le COVID est miséricordieux avec eux, en accélérant la fin de leurs souffrances...

Bon... ne me lynchez pas ! Mais dans les faits, que beaucoup refusent de voir en face, c'est une triste réalité...

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 30 Oct 2020, 18:08
de Dog Red
Miséricordieux ?!!

Tu as déjà eu un proche en réanimation, intubé et sous respirateur, qui plus est âgé ?

Miséricordieux !

L'inconscience de tes propos fait frémir. Je n'en écrirai pas plus mais modère tes propos Gaston.

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 30 Oct 2020, 20:07
de carlo
Gaston a écrit:Le problème des confinements, c'est ce que disait un responsable de l'OMS il y a quelques jours : au niveau mondial, c'est un doublement de la pauvreté à courte échéance.

Résultat des courses : on détruit la vie des gens, on hypothèque l'avenir de la jeunesse, les conséquences de la pauvreté vont exploser au niveau mondial, et l'OMS l'a bien précisé : il va y avoir sur-mortalité pour plusieurs années ! Un exemple : la faim, conséquence de la pauvreté, c'est 10'000'000 morts par année. Mais si la pauvreté double, le nombre des affamés va suivre... mais celui des morts de faim sera beaucoup plus élevé, parce que la logistique n'arrivera pas à suivre ! Alors... 25'000'000 ? 30'000'000 ? et il y a évidemment encore beaucoup d'autres conséquences e la pauvreté, toutes plus mortelles les unes que les autres... quant à nous, Européens, le prix de cette pandémie sera simple : la disparition de la classe moyenne dans quasiment tous les pays européens, vers le bas évidemment. Beaucoup n'y survivront pas, et prévoyez déjà une épidémie massive de suicides.

Je ne veux pas être cynique, mais tout ça pour quoi ? Qui meurt principalement du COVID ? En grande majorité (pas tous, évidemment), des gens déjà en fin de vie, soit à cause de leur grand âge (80+), soit à cause du fait qu'ils sont déjà très malades, soit... les deux ! A nouveau, sans méchanceté de ma part, des gens qui pour la plupart, sans le COVID, mourraient juste quelques semaines ou mois plus tard... à la limite, je dirais même que le COVID est miséricordieux avec eux, en accélérant la fin de leurs souffrances...

Bon... ne me lynchez pas ! Mais dans les faits, que beaucoup refusent de voir en face, c'est une triste réalité...


Le problème du COVID ce n'est pas le nombre de morts, mais le nombre de malades. Le confinement protège le système hospitalier de l'asphyxie et le maladie ne touche pas que les "vieux", elle touche les plus faibles: les asthmatiques, les obèses, les diabétiques,les greffés... Faire comme si le COVID n'existait pas, c'est une société qui ferait des choix: les soins payants par exemple nous permettraient de filtrer une partie des patients, on pourrait aussi établir des critères d'utilité sociale: l'actif serait pris en charge, pas le pensionné, ni le chômeur, le contrat à durée indéterminée deviendrait le sésame de la santé. Mais peut-être est-ce le genre de futur auquel vous aspirez?
Ceci dit cette situation aurait sans doute pu être évitée, ne fût-ce qu'en partie, en faisant des choix en amont, mais bon c'est une autre histoire.

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 30 Oct 2020, 22:08
de frontovik 14
Gaston, tu cites des chiffres exacts, mais la cause principale de la faim n'est pas la pauvreté, enfin, pas directement. La faim s'explique surtout par les guerres, civiles en particulier, comme au Sud Soudan, Somalie, Yemen... Autre cause, les sécheresses à répétitions en particulier dans la région sahélienne. D'ailleurs le réchauffement climatique va tuer d'autres millions de gens bien plus sûrement que le covid. Ajoutons aussi les cyclones, et la raréfaction des terres agricoles suite à l'urbanisation galopante. La Chine par exemple perd des millions d'ha de terres et loue ou rachète des terres un peu partout dans le monde, et dont les récoltes sont exportées vers la Chine.

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 31 Oct 2020, 11:41
de kfranc01
Salut,

Un sujet non polémique, avec une pétition que je trouve pertinente: passer la limite des 1km à 5km comme en Irlande, pour la ballade journalière. Qui a un endroit agréable pour son unique heure de liberté à 1km ? Moi, pas. Mais à 2km, j'ai un superbe sentier de rando.... Loin d'être un cas isolé....

Pouvez-vous aider en la signant: http://chng.it/s58XRWsG ?

J'espère que Messieurs les modérateurs accepterons de laisser mon msg; cette pétition n'est pas politique, et en rapport avec le sujet covid 19 !

Bonne journée à tous !

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 31 Oct 2020, 12:05
de Didier
Gaston a écrit:Le problème des confinements, c'est ce que disait un responsable de l'OMS il y a quelques jours : au niveau mondial, c'est un doublement de la pauvreté à courte échéance.

Résultat des courses : on détruit la vie des gens, on hypothèque l'avenir de la jeunesse, les conséquences de la pauvreté vont exploser au niveau mondial, et l'OMS l'a bien précisé : il va y avoir sur-mortalité pour plusieurs années ! Un exemple : la faim, conséquence de la pauvreté, c'est 10'000'000 morts par année. Mais si la pauvreté double, le nombre des affamés va suivre... mais celui des morts de faim sera beaucoup plus élevé, parce que la logistique n'arrivera pas à suivre ! Alors... 25'000'000 ? 30'000'000 ? et il y a évidemment encore beaucoup d'autres conséquences e la pauvreté, toutes plus mortelles les unes que les autres... quant à nous, Européens, le prix de cette pandémie sera simple : la disparition de la classe moyenne dans quasiment tous les pays européens, vers le bas évidemment. Beaucoup n'y survivront pas, et prévoyez déjà une épidémie massive de suicides.

Je ne veux pas être cynique, mais tout ça pour quoi ? Qui meurt principalement du COVID ? En grande majorité (pas tous, évidemment), des gens déjà en fin de vie, soit à cause de leur grand âge (80+), soit à cause du fait qu'ils sont déjà très malades, soit... les deux ! A nouveau, sans méchanceté de ma part, des gens qui pour la plupart, sans le COVID, mourraient juste quelques semaines ou mois plus tard... à la limite, je dirais même que le COVID est miséricordieux avec eux, en accélérant la fin de leurs souffrances...

Bon... ne me lynchez pas ! Mais dans les faits, que beaucoup refusent de voir en face, c'est une triste réalité...


+1 Et le pourquoi de tout cela s'appel le gouvernement par la peur :

"Cette nouvelle « gouvernance » correspondant à l’âge de la marchandisation globale du monde suppose et impose la mainmise la plus totale possible sur l’imaginaire.
C’est pourquoi la politique de la peur n’implique nullement qu’il existe un danger réel, encore moins que la mort violente rôde à tous les coins de rue. Il suffit de faire croire que toute agression tend vers une mise à mort et que la violence diffuse exprime une guerre à l’état latent, une insécurité généralisée. C’est précisément ce que peut provoquer la phobie, qui n’a aucun besoin d’un objet réel pour exister, à qui il suffit, pour qu’elle apparaisse et se développe, que l’image d’une menace, d’un danger, d’une agression, soit suffisamment prégnante ;
elle occasionne alors les mêmes effets et les mêmes comportements que si cette menace, ce danger, cette agression s’étaient réellement produits. On saisit pourquoi politique et médias ne font plus qu’un, si tant est que pouvoir et image se soient jamais distingués, puisqu’on ne voit jamais que ce que l’on croit, alors que tout (le pouvoir) est fait pour faire croire que l’on ne croit que ce que l’on a vu. La politique de la peur repose sur un axiome : l’obéissance est d’autant plus facilement obtenue de la part des sujets que ceux-ci pensent pouvoir être débarrassés de leur peur par un pouvoir qui leur accorde protection à proportion de leur accord volontaire. C’est le secret de la servitude volontaire. Le prince est tout-puissant de l’impuissance acceptée de tous.
Ce consentement à l’impouvoir est le prix à payer quand la conservation de soi – le narcissisme primaire selon Freud – devient le suprême bien. Le narcissisme de masse, qui affecte nos sociétés dites improprement de consommation, où les marchandises deviennent les fétiches et les prothèses de l’incomplétude structurelle humaine, déniée par un rêve de toute-puissance du moi, en quoi se résume et se résout l’individualisme, cette fiction imaginaire produit, comme son double obligé, la servitude volontaire de tous.
La phobie d’une mort fantasmée produit la réalité d’un pouvoir assujettissant des assujettis consentants. Tel est le ressort de la politique de la peur ! Plutôt vivre à genoux que de mourir debout ! Est-ce ainsi que les hommes vivent !"

POLITIQUE DE LA PEUR
Jean Paul Dollé
Éditions Léo Scheer
2004

Dog Red a écrit: Tu as déjà eu un proche en réanimation, intubé et sous respirateur, qui plus est âgé ?


Dans mon cas oui.......

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 31 Oct 2020, 13:29
de Dog Red
Didier a écrit:Dans mon cas oui.......


Nous sommes donc deux.
Et je n'évoque même pas le Covid où la souffrance engendrée par la détresse respiratoire est un long purgatoire.

L'expérience évite d'écrire n'importe quoi.

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 31 Oct 2020, 13:31
de Loïc Charpentier
kfranc01 a écrit:Salut,

Un sujet non polémique, avec une pétition que je trouve pertinente: passer la limite des 1km à 5km comme en Irlande, pour la ballade journalière. Qui a un endroit agréable pour son unique heure de liberté à 1km ? Moi, pas. Mais à 2km, j'ai un superbe sentier de rando.... Loin d'être un cas isolé....

Pouvez-vous aider en la signant: http://chng.it/s58XRWsG ?

J'espère que Messieurs les modérateurs accepterons de laisser mon msg; cette pétition n'est pas politique, et en rapport avec le sujet covid 19 !

Bonne journée à tous !


Tu n'avais qu'à habiter en cambrousse profonde... Gnacgnac! ::elu boulet:: ;)

Cela dit, dans et autour de mon patelin (1534 habitants!), le moindre rue ou le moindre chemin forestier a 10% et plus de pente, à un âge certain, en tant que fumeur, çà calme! La zone "plate" la plus proche, pour se dégourdir, tranquillement, les guiboles, sans devoir cracher ses "poums", se résume au parc de Niederbronn-les-Bains, dans la cuvette, à 2-2,5 bornes, via une route à 15% de pente ! ... Donc, au-delà du kilomètre "requis et imposé"! ::mal-a-la-tete::

Je suis, par habitude - çà doit être mon côté "ancien militaire" - respectueux des décisions gouvernementales françaises, à condition, néanmoins, qu'elles soient raisonnées & sensées!... Hors, là, ce n'est pas le cas! Je ne vois pas bien le risque de contamination que peu représenter un conducteur, seul, dans sa voiture, qui effectue les 2-2,5 bornes (en gros 3 minutes aller et autant pour le retour!), pour aller se balader, avec un masque et en respectant les 1,50 m de distanciation "sociale", dans ledit parc, ce qui, en zone rurale, n'est pas un exercice très compliqué!

En plus, il y a situation à gags - je ne suis pas sûr que ce soit l'expression appropriée, vu le contexte! - , car, en l'absence de toute épicerie locale, la première supérette ou supermarché est situé à 3 bornes minimum - bonjour le choix & les prix, chez Carrefour Market! - ou à 7-8 bornes (Intermarché ou Super U)! Les seuls Hypers "correctement" achalandés sont à 25 bornes (Aller!). La première station libre-service d'essence & gazole est, elle, aussi, à + de 6 bornes! Il y a bien l'ambulancier local qui possède un jeu de pompes, mais le carburant y est au prix du caviar!

Je pense que je vais devoir reprendre ma "méthode" du "premier confinement", profiter de ma sortie "ravito", pour, à l' aller ou au retour, m'accorder un 1/4 heure de balade dans le parc précité, qui est, plus ou moins, situé sur le trajet! ::elu boulet::

Durant les 6-8 semaines du premier confinement, muni de mes dérogations scrupuleusement remplies - désormais, je peux les télécharger sur mon téléphone, au préalable, le modèle que je possédais n'était pas compatible! :rire: - je n'avais pas vu le moindre képi de pandore à l'horizon, sur nos petites routes de campagne. A mon humble avis, l'inapplication matérielle patente de certaines décisions "urbaines" n'y est pas étrangère! De surcroit, l'habitat rural (en deux mots!) alsacien est, très globalement et traditionnellement, respectueux des règles imposées! Cà coince, dès qu'on se trouve dans des zones d'habitat dense, avec les populations qui y résident - par exemple, dans le coin, Haguenau, et, plus au sud, évidemment, Strasbourg, où mon fils, lui, passe son temps, dès qu'il va faire ses emplettes nécessaires, dans "sa" supérette de proximité, à râler après les clients qui lui collent beaucoup trop au cul dans la file de caisses ou, même, devant les rayons! Il convient, d'ailleurs, de faire gaffe, car çà peut très vite partir "en saucisse", faute de bonne volonté!

Juste pour mémoire, ma commune n'est, même, pas colorisée sur la carte de la "propagation Machin 19", du Bas-Rhin, car elle est, désespérément, en "gris neutre", faute de contamination identifiable! ::mortderire:: . Depuis hier matin, la circulation piétonne est de zéro, et celle des véhicules - allez, soyons fous ! - de moins de 50/jour... et, encore, c'est de la "faute" de la boulangerie - un seul client à la fois, depuis mars dernier ! -.

Le problème est que les règles imposées en zones urbaines ne sont pas, pas du tout, adaptées au milieu "rural profond"! Et, dans ce contexte, même, si la pétition que tu proposes de ratifier est parfaitement justifiée et raisonnée, elle n'a, hélas, aucune chance d'être entendue. Au mieux, les forces locales de l'ordre - ici, la Gendarmerie et (peut-être) la police municipale de Niederbronn, mais çà dépend, surtout, de ses prérogatives, qui doivent se limiter, le plus souvent, à contrôler les horodateurs! - recevront, peut-être, des consignes pour prendre compte la particularité de l'environnement local -. Dans ce domaine, Noël (Nox) pourrait, éventuellement, nous apporter quelques "précisions".

Amen! :D

Re: Covid-19 (suite)

Nouveau messagePosté: 31 Oct 2020, 14:03
de pierma
En tous cas j'ai signé.

J'abuse un peu dans la mesure où mon HLM est au bord du bois (je vais m'y balader demain avec une de mes belle-soeur et ma nièce, qui habitent le lotissement à 200 m) mais cette limite de 1 km est idiote.
C'est trop peu. Par exemple, je suis pile à 1 km à vol d'oiseau de la berge du Doubs, mais je peux pas balader sur la véloroute en regardant les poissons dans l'eau, je suis "off limits".

A un moment, quand le règlement est débile on le modifie, un minimum de réalisme serait bienvenu...