Page 2 sur 2

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 08 Oct 2019, 07:52
de fanacyr
Etonnement légitime
maintenant quelles sources pour nous décrire Rastenburg et Vinnitsa ?

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 08 Oct 2019, 12:01
de Prosper Vandenbroucke
En ce qui concerne Rastenburg, Wiki n'est pas mauvais, je sais que c'est du Wiki mais bon:.............
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wolfsscha ... u_complexe

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 08 Oct 2019, 12:14
de Dog Red
Une source, les mémoires de WARLIMONT (adjoint de JODL), pour décrire succinctement le Führerhauptquartier (s'appelle-t-il déjà ainsi ?) d'Euskirchen le 10 mai 1940 (Chapitre I desdits mémoires publiés en son temps chez Elsevier) :

Y convergent de Berlin les trains et avions des différentes directions. HITLER et son entourage y arrivent par le train privé du dictateur.
Il y est question, rien que pour la section "Opérations" où sert WARLIMONT, d'officiers mais surtout de fonctionnaires, secrétaires, dessinateurs et personnels des transmissions, en tout 45 à 55 personnes selon l'auteur (on imagine bien qu'il en est de même pour les autres services de l'OKW). l'OKH quitte également Zossen avec un état-major "très réduit".

WARLIMONT cite la garde rapprochée d'HITLER qui "mène grand tapage de jour comme de nuit, sans retenue et aux frais de HITLER". Il semble que la pratique, peu martiale, perdure jusqu'à la fin de la guerre (mais WARLIMONT peut ici très bien régler quelques comtes. Sortons les pincettes ! ;) ).

L'officier décrit un vaste site (plusieurs centaines de m² si je comprends bien) séparé en 2 aires :
. Aire 1 réservée à HITLER et son entourage militaire (généraux et aides de camps) et civil des service de la chancellerie et du parti (que l'auteur n'apprécie pas du tout… ne cadrant pas avec son idée prussienne d'un Grand Quartier Général), l'Aire1 accueille également les logements et abris bétonnés ;
. Aire 2 réservée aux militaires (OKW et services annexes ; je pense à l'OKL notamment ; l'OKH est installé séparément).

WARLIMONT rapporte qu'HITLER vint faire le tour de l'Aire 2 le 10 mai 1940 pour ne plus jamais y remettre les pieds de toute la guerre (pincettes !).

Une haute clôture sépare les aires 1 et 2 ! Au tribunal de Nuremberg, JODL décrira le GQG à la fois comme un cloître et un camp de concentration. Ambiance ! :| (mais on ne va pas trop le plaindre quand même !!!)

La description est succincte mais par comparaison avec d'autres quartiers généraux de l'époque, l'ensemble doit représenter raisonnablement quelques centaines de personnes.
A titre de comparaison, la description de Bruly, tirée des mêmes mémoires :

Image

Quant au "bunker de HITLER" ne vous y trompez pas. Il s'agit d'un abri antiaérien des plus sommaires. Un cube de béton aux murs épais d'une paire de mètres et traversé d'une chicane à ciel ouvert où seulement une poignée de personnes peut se tenir debout, à l'abri d'explosions et d'éclats éventuels, le temps qu'une fort peu hypothétique attaque aérienne passe. Le site est d'ailleurs invisible sous les frondaisons.

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 08 Oct 2019, 16:29
de Loïc Charpentier
Je ne voudrais pas jouer les chipoteurs invétérés, mais un Grand Quartier-Général, même provisoire, n'a rien d'un campement scout... Youkaidi, youkiada!
Le GQG du généralissime Gamelin était réparti sur trois sites, Vincennes, la Ferté-sous-Jouarre, Meaux... 6500 personnes,, dont 760 officiers (!) et sa proximité de Paris n'était pas l'effet du hasard, car il fallait assurer une permanence rapide des liaisons, y compris par estafettes motorisées, en cas de "pannes électriques", avec le gouvernement.

Thucycide...

En fait non vu le personnage, je trouve le déplacement de personnel autour de macron lors de ses voyages pour le coup excessif, bien sûr rien ne permet de mettre ses deux là au même niveau.


Je sais bien que la "mode" actuelle voudrait voir le Président de République Française, en pagne (avec un os dans le nez ?), arpentant nos belles routes (ex-nationales!), pieds nus, pour effectuer ses visites officielles, depuis un F2 de fonction - allez, soyons fous, un F3, en cité HlM, mais payé de sa poche! - et en pédalo, celles à l'étranger! ::elu boulet:: Néanmoins, un chef d'état n'est pas le vulgum pecus. Même "Mémère" Merkel se déplace avec une centaine de personnes - et, entre nous, sa Mercedes 600 limousine blindée coûte, largement, plus de deux fois le prix de la DS 6 "hybride" de Flamby Ier! -.

Pour revenir au GQG "provisoire" de Bruly, dans le genre spartiate, il n'y avait guère mieux. Avec un peu de "malchance", les officiers supérieurs devaient partager des chambres toutes rikiki, avec deux lits superposés! Dodolf aimait bien les dimensions hors norme de ses "appartements" berlinois pour impressionner ses visiteurs, un confort certain, pour se détendre (rarement) au Bergehoff , mais sinon, il n'en avait strictement à secouer et, de surcroit, il aimait bien rappeler à son aréopage de grosses légumes, que, lui, s'était cogné, au quotidien, la boue des tranchées en 14-18 et les odeurs de pieds - la vieille vengeance du caporal à l'encontre des généraux! -.

Un truc important, dans le choix de ce hameau, était la proximité du terrain en herbe, pour y faire atterrir des appareils.

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 09 Oct 2019, 01:06
de thucydide
Loïc Charpentier a écrit:Thucycide...

En fait non vu le personnage, je trouve le déplacement de personnel autour de macron lors de ses voyages pour le coup excessif, bien sûr rien ne permet de mettre ses deux là au même niveau.


Je sais bien que la "mode" actuelle voudrait voir le Président de République Française, en pagne (avec un os dans le nez ?), arpentant nos belles routes (ex-nationales!), pieds nus, pour effectuer ses visites officielles, depuis un F2 de fonction - allez, soyons fous, un F3, en cité HlM, mais payé de sa poche! - et en pédalo, celles à l'étranger! ::elu boulet:: Néanmoins, un chef d'état n'est pas le vulgum pecus. Même "Mémère" Merkel se déplace avec une centaine de personnes - et, entre nous, sa Mercedes 600 limousine blindée coûte, largement, plus de deux fois le prix de la DS 6 "hybride" de Flamby Ier! -.

.

::super:: Hors sujet j'écrivais cela car le message de Prosper me faisait penser à un des premiers déplacement de macron en allemagne justement, il avait une escorte d'au moins 12 véhicules suv ou 4x4.
Alors que Merckle n'en avait que 3 et elle était dans son propre pays.
Disons que trop c'est trop. ::content4::

Pour Daniel:
En ce qui concerne ah et sa venue en Pologne je ne relate que ce que j'ai lu.
De mémoire il est indiqué qu'il a fait un séjour assez long près du front et ce durant les combats.

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 09 Oct 2019, 06:37
de Dog Red
thucydide a écrit:Pour Daniel:
En ce qui concerne ah et sa venue en Pologne je ne relate que ce que j'ai lu.
De mémoire il est indiqué qu'il a fait un séjour assez long près du front et ce durant les combats.


Et ta relation est correcte Jean-Marc.
On voit même HITLER "déjeuner en campagne" sur les photos de propagande de l'époque.

Mais, sauf erreur, c'est sa seule visite au front de toute la guerre. Peut être a-t-il tout simplement suivi l'avis de ROMMEL.

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 09 Oct 2019, 12:21
de Dog Red
Une photo de ce déjeuner "au front".

Image

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 09 Oct 2019, 22:57
de thucydide
Dog Red a écrit:Et ta relation est correcte Jean-Marc.
On voit même HITLER "déjeuner en campagne" sur les photos de propagande de l'époque.

Mais, sauf erreur, c'est sa seule visite au front de toute la guerre. Peut être a-t-il tout simplement suivi l'avis de ROMMEL.


Effectivement :cheers:
Belle photo je ne saurais dire qui mange à côté de ah.

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 10 Oct 2019, 00:21
de carlo
Dog Red a écrit:Une photo de ce déjeuner "au front".

Image


AH dîne avec Conrad Henlein, nous ne sommes pas en Pologne mais dans les Sudètes, le 3 octobre 1938. A sa droite, von Reichenau qui est nu-tête car il portait un casque avant de se mettre à table. On distingue Keitel à côté de Henlein.

Re: Étonnement mais sans doute pas surpris par……………

Nouveau messagePosté: 10 Oct 2019, 06:41
de Dog Red
Merci Carlo !
Ha les légendes de photo erronées grossecolere