Page 1 sur 1

Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme

Nouveau messagePosté: 13 Déc 2017, 23:08
de Manu
C'est le texte suivant daté du 13 février 45 :



Si je ne suis pas surpris par le racisme agressif d’Hitler envers les Juifs, je le suis par ces déclarations en décalage avec ce que l’on nous enseigne généralement sur le nazisme :

Ceci étant dit en dehors de tout sentiment de haine raciale, il n'est souhaitable pour aucune race de se mêler à d'autres races. Le métissage systématique, et sans nier des réussites fortuites, n'a jamais donné de bons résultats. C'est une preuve de vitalité et de santé de la part d'une race de vouloir se préserver pure. Il est normal au surplus que chacun éprouve l'orgueil de sa race, et cela n'implique aucun mépris à l'égard des autres. Je n'ai jamais pensé qu'un Chinois ou un Japonais nous fussent inférieurs. Ils appartiennent à de vieilles civilisations, et j'admets même que leur passé soit supérieur au nôtre. Ils ont des raisons d'en être fiers comme nous sommes fiers de la civilisation à laquelle nous appartenons. Je pense même que plus les Chinois et les Japonais demeureront fiers de leur race, plus il me sera facile de m'entendre avec eux.


Le National-Socialisme fondra dans son creuset toutes les particularités de l'âme allemande. Il en sortira le type de l'Allemand moderne, travailleur, consciencieux, sûr de lui mais simple, orgueilleux non de ce qu'il représente à titre individuel mais de son appartenance à un grand ensemble qui fera l'admiration des autres peuples. Ce sentiment de supériorité en tant qu'Allemand n'implique aucun désir d'écrasement à l'égard des autres. Nous avons parfois exalté ce sentiment avec une certaine exagération, mais cela était nécessaire en fonction du point de départ, et il fallait que nous poussions les Allemands un peu brutalement dans la bonne voie.


On est loin de la haine des races non germaniques. D’ailleurs je comprenais mal comment les Japonais, les Italiens, les Hongrois et même des Arabes et des Slaves (Croates, Bulgares) avaient pu s’allier aux Allemands si ces peuples étaient tant haïs d’eux. Hitler n’a jamais caché son admiration sans bornes pour Mussolini, un latin. Il y avait là une incohérence qui s’évapore tout d'un coup. Hormis le cas spécial des Juifs réellement haïs au point de vouloir les exterminer, Hitler semble avoir simplement une haute opinion des peuples parvenus à un haut degré de civilisation (Chinois, Japonais) et une piètre estime pour les autres (peuples d’Afrique subsaharienne et d’Asie centrale).

Vous en pensez quoi vous de ses propos ?

Re: Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme

Nouveau messagePosté: 14 Déc 2017, 10:25
de Shelburn
comme la Politique ou la Religion, je pense que ce n'est pas un sujet abordable, qui emmènerait vers des disputes et bagarres de clocher ! Ce sujet on le pense ! on y adhère ou pas.
Figurant dans une reconstitution de l'histoire de Boulogne sur mer, à la Cathédrale, en fin de spectacle je porte l'uniforme allemand ! ce n'est pas un uniforme SS, mais cet uniforme n'est pas apprécié de nombre de gens, pourtant je n'ai tué personne !
Pour parler de ce sujet et en débattre, il faut se cacher ! et en parler à voix basse !

Re: Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme

Nouveau messagePosté: 14 Déc 2017, 12:24
de Prosper Vandenbroucke
Ah là je ne puis que rejoindre Shelburn!!!!!!!

Re: Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme

Nouveau messagePosté: 14 Déc 2017, 22:13
de Prosper Vandenbroucke
Désolé, il s'agit là d'un sujet très délicat et le sujet est verrouillé par décision d'une partie des membres de l'administration et de la modération
Prosper ;) ;)