Connexion  •  M’enregistrer

L'Allemagne enquête sur deux anciens membres des SS

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

L'Allemagne enquête sur deux anciens membres des SS

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de carcajou  Nouveau message 29 Sep 2017, 15:14

La Presse.ca

28 septembre 2015

Associated Press

Berlin

« Deux journalistes allemands ont retracé deux membres présumés des escadrons de la mort mobiles d'Adolf Hitler identifiés par le Centre Simon Wiesenthal, mais les deux hommes nient avoir participé aux massacres de la Seconde Guerre mondiale.

Les «Einsatzgruppen» étaient des unités spéciale composées de membres des SS et de policiers. Elles suivaient l'armée régulière allemande pendant l'invasion de l'Union soviétique en 1941, avec comme mission l'élimination de ceux que le régime nazi percevait comme étant ses ennemis raciaux ou politiques.

Les deux suspects retrouvés par la chaîne ARD étaient membre d'une unité SS rattachée au Einsatzgruppe C, selon des documents nazis.

Einsatzgruppe C a été responsable de l'un des massacres les plus sordides du conflit, quand quelque 34 000 personnes ont été fusillées à Babi Yar, un ravin au nord-ouest de la ville ukrainienne de Kiev, les 29 et 30 septembre 1941.

Les noms des deux hommes apparaissaient sur une liste de 80 anciens membres des Einsatzgruppen fournie aux autorités allemandes en 2014 par le Centre Wiesenthal, qui les croyait toujours vivants.

Un suspect de 94 ans, Kurt Gosdek, a admis à ARD avoir été membre des Einsatzgruppen, et s'être trouvé en Ukraine en 1941, mais il a prétendu avoir été responsable de l'entretien des véhicules et ne s'être jamais approché des lignes de front. Il a dit ne rien savoir d'éventuels massacres.

Gosdek a ajouté avoir été «surpris» d'entendre parler de l'Holocauste après la guerre.

L'autre suspect, un homme de 95 ans, Herbert Wahler, a lui aussi admis que son nom se trouve sur la liste des membres des Einsatzgruppen, mais il a refusé de répondre à d'autres questions, selon une retranscription de l'entrevue fournie à l'Associated Press.

Le procureur allemand responsable d'enquêter sur les crimes nazis, Jens Rommel, a confirmé à l'AFP avoir reçu la liste du Centre Wiesenthal. Il a dit que huit suspects seraient toujours en vie, dont les deux hommes rencontrés par ARD et un autre membre présumé du Einsatzgruppe C, mais que les preuves ne permettent pas pour le moment le dépôt d'accusations.

M.Rommel a dit que les ressources limitées de son bureau s'intéressent aussi à sept gardes de camps de concentration comme Buchenwald, Sachsenhausen et Bergen-Belsen, où il est plus facile de confirmer que des crimes ont été commis.»

http://www.lapresse.ca/international/eu ... des-ss.php


``Aucun ``fils de p...``n'a jamais gagné une guerre en mourrant pour son pays. On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que ``le fils de p...`` d'en face meure pour son pays``. ( No son of a bitch ever won a war by dying for his contry, you win a war by making what it needs so that the son of a bitch in front of you die for his country).- G.Patton.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2356
Inscription: 15 Fév 2009, 12:39
Localisation: Québec
Région: Montréal
Pays: Canada

Voir le Blog de carcajou : cliquez ici


Re: L'Allemagne enquête sur deux anciens membres des SS

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 29 Sep 2017, 17:02

Comme c'est bien de se donner bonne conscience !
Ils feraient mieux d'aider les chercheurs aux archives, les totons, et d'arrêter de nous bloquer dans les recherches ... A côtés, nos fonctionnaires'ailés passeraient (presque) pour de hardis commerciaux.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7542
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: L'Allemagne enquête sur deux anciens membres des SS

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 30 Sep 2017, 19:01

L'Ami Fritz est toujours poli, korrekt, mais ne répond jamais.
Si ces nonagénaires sont traités comme Hermann Schaper, ils pourront même toucher des indemnités pour harcèlement judiciaire.

"Rzeczpospolita" du 19 avril 2002. 19.04.2002, AKL’IPN a retrouvé le dirigeant ou l'instigateur de l'extermination des Juifs de Jedwabne
Image
Hermann Schaper (91 ans en 2002 - probablement décédé depuis), commissaire de la Police criminelle du IIIe Reich et SS-Hauptsturmführer a été retrouvé par l'Institut de la Mémoire Nationale.Il a été interrogé comme témoin dans l'enquête sur l'assassinat, le 10 Juillet 1941, de la population juive de Jedwabne.
Schaper était le commandant du détachement de la Gestapo, à qui est attribuée l'extermination des Juifs à l'été 1941 dans de district de Łomża, y compris Radziłów et Jedwabne.
«RZ» 1 septembre 2001
L’Einsatzkomando Zichenau SS-Schrötersburg (Ciechanów - Płock) reçut l'ordre d'effectuer le «nettoyage» dans le district de Łomża. Il s'agissait d’y assassiner la population juive.La piste meurtrière des SS à l'été 1941 peut être reconstituée sur la base de deux documents allemands et les témoignages (membres de la SS et survivants juifs :
à la fin juin -Wizna,
5 juillet -Wąsosz,
7 Juillet - Radziłów,
10 juillet - Jedwabne,
en août - Łomża et Tykocin,
4 septembre - Rutka, outre "l’action juive" de Borkowo et Zambrów.La procédure pénale contre le commandant Schaper de l’Einsatzkomando Zichenau-Schrötersburg a été interrompue le 2 septembre 1965 en Allemagne pour manque de preuves.
Thomas Urban, "Wanted: Hermann Schaper"Le 11 avril, Schaper a été interrogé par un procureur fédéral allemand sur la base d'une liste de questions, préliminaires à une enquête sur les crimes de Jedwabne et Radziłów.
Le procureur de la Direction générale de la Commission pour la poursuite des crimes contre la nation polonaise de Bialystok, Radoslaw Ignatiev, était également présent à l'audience.

Selon le communiqué de l'IPN, en réponse aux questions, Hermann Schaper, a déclaré:

- L'été 1941, je commandais le détachement de la Gestapo composé de 10 à 15 personnes se déplaçant en véhicule particulier ou à motocyclette ; j’ajoute que le commando n’avait pas de camions.
Schaper a nié avoir porté à l’époque l'uniforme noir et la casquette à tête de mort ainsi qu'avoir donné des ordres à ses subordonnés sur le marché de Tykocin, comme l’a décrit le témoin Fehler.

Répondant à une autre question, Schaper a déclaré que son supérieur se nommait Pulme. Il s'est rappelé aussi le nom de Baumann, l'un des officiers de la Gestapo, avec qui il a servi en 1941.

Interrogé pour savoir si son commando au-delà de la traque des agents et la recherche de documents avait également d'autres tâches, il a répondu: "Nous n'avions pas d'autres responsabilités."

Sur la question de savoir ce qu'il savait des "'assassinats en masse des Juifs en juin - septembre 1941 dans la région de Łomża, il a déclaré "qu'il y a eu des actions sauvages des populations locales et de certaines unités". Il rajoute qu'il ignore de quelles unités il s'agit.
L'interrogé a soumis au procureur un certain nombre de certificats, parmi lesquels un certificat médical attestant l'incapacité de témoigner. L'audience a été interrompue, le médecin  déclarant que sa poursuite pourrait déclencher une crise cardiaque ou un AVC.

L'existence du Commando Schaper et sa relation avec l'extermination des Juifs du district de Łomża été confirmée par la découverte dans les archives de l'Allemand Ph. D.Edmund Dmitrov, directeur du Bureau de l'éducation publique de l'IPN à Bialystok. Schaper a été vu 7 Juillet 1941, dans Radziłów ; il a été reconnu sur des photos par Chaya Finkelstein. Il a également été remarqué à la fin août, lors de l'extermination des Juifs de Tykocin, comme en témoigne Izchak Fehler. Les deux témoins israéliens ont déclaré que "Schaper leur a donné l'impression d'être le meneur de 'l’extermination des Juifs."

"Rz" du 1er septembre 2001 a publié l'article de Thomas Urban, la source la plus complète sur Schaper en Pologne.
Tout le monde pensait que Schaper était mort.
Sur demande de l'IPN, le procureur général de RFA et de la Centrale de recherches sur les crimes nationaux-socialistes de Ludwigsburg a effectué des recherches.
Au bout de trois mois, grâce à la police, on a réussi à repérer son lieu de résidence.
L'audition de Schaper, qui a confirmé l'existence du Commando tout en niant sa participation aux assassinats des Juifs de Jedwabne et Radzilów est très importante au point de vue des aveux et de la procédure.
Schaper fut le 19ème témoin auditionné dans l'affaire sur Jedwabne.
Des doutes subsisteront aussi longtemps que les noms des personnes ayant participé à ce crime ne seront pas connus. Le seul élément est la déclaration des témoins juifs tels Wasersztajn, Finkelsztajn, Grądowski, qui ne furent pas présents au moment des faits.

Gross a déterminé à 1600 le nombre de victimes, non confirmé par les exhumations ; au cours de celles-ci, il a été retrouvé des douilles de fusils allemands et d'armes individuelles d'officiers. L'IPN a beaucoup reçu de détails du Centre allemand de documentation des crimes nazis à Ludwigsburg.
Il y a 50 ans, les experts de Ludwigsburg ont constaté que sous le commandement du SS Hauptsturmführer Hermann Schaper, l'Einsatzkomando a réalisé dans au moins six villes de la région de Łomża, de fin juin à début septembre 1941, 6 "actions de liquidation de Juifs", à partir de fin juin à début septembre 1941. Des services israéliens ont de leur côté reconstitué l'itinéraire des assassins SS.

L'existence du Commando Schaper et sa relation avec l'extermination des Juifs du district de Łomża été confirmée par la découverte dans les archives de l'Allemand Ph. D.Edmund Dmitrov, directeur du Bureau de l'éducation publique de l'IPN à Bialystok. Schaper a été vu le 7 Juillet 1941 à Radziłów ; il a été reconnu sur des photos par Chaya Finkelstein. Il a également été remarqué à la fin août, lors de l'extermination des Juifs de Tykocin, comme en témoigne Izchak Fehler. Les deux témoins israéliens ont déclaré que "Schaper leur a donné l'impression "d'être le meneur de 'l’extermination des Juifs."

"Rz" du 1er septembre 2001 a publié l'article de Thomas Urban, la source la plus complète sur Schaper en Pologne.


Andrzej Kaczyński 19.04.2002
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1048
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici



Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 36 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Identification Photos 
Hier, 22:19
par: Marc_91 
    dans:  La "Queen" of Soul" vient de tirer sa révérence. 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:06
par: François 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:45
par: kfranc01 
    dans:  Francais dans l armée allemande 
Hier, 21:40
par: breizh350 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Hier, 20:58
par: tistou48 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:21
par: dominord 
    dans:  Les légionnaires allemands du détachement Chenel 
Hier, 19:06
par: alfa1965 
    dans:  L424 et 114a 
Hier, 18:38
par: Patrick.Fleuridas 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Christian27, Magpie-Crawler, Tapedur et 25 invités


Scroll