Connexion  •  M’enregistrer

On le savait, mais il fallait le dire ...

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 25 Juil 2017, 03:11

Tiens, faudrait demander aux Chiliens ce qu'ils pensent des exactions du regime de Pinochet. Etait ce le Chili ou autre chose???
Juste pour faire une comparaison...
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3306
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 25 Juil 2017, 04:44

Corolla-X a écrit:Dites ce n'est pas ce même Macron qui a insulté l'Histoire de la France en avançant que la colonisation était "un crime contre l'humanité" ....


Cette affirmation toute personnelle fait fi de l'histoire de la colonisation qui ne fût pas un long fleuve tranquille mais une rivière de sang!!

Pour mémoire: https://www.ldh-toulon.net/la-Belgique- ... Congo.html

A combien de victimes situez-vous la limite entre les bienfaits et le crime??
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4051
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 25 Juil 2017, 07:53

J'en appelle au coup de torchon et au recentrage sur le sujet !
L Degrelle c'est la Belgique pour Corona X ?
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7400
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Corolla-X  Nouveau message 25 Juil 2017, 16:43

jmh a écrit:Admettons, ét je dis bien admettons, que ce que vous affirmez soit la verite.

le régime de Vichy fait parti de l'histoire de France mais n'est pas la France...

Cela reposerait sur une violation constitutionnelle, souvent et justement mise en évidence.

Mais si on part de ce principe, alors retirons le coup d'état de Napoléon en 1851, ainsi que tous les autres qui ont jalonné l'histoire de France, qui ne seraient donc plus la France.

Ét pour ma part, je retirerai aussi le règne de Philippe le Bel, il n'a pas fait de coup d'état, sauf peut être au niveau de la papauté, mais il a bien organise la première rafle, celle des templiers, en 1307...


On est bien d'accords; autrement dit comme vous affirmez clairement que le régime de "Vichy n'est pas la France" ceci signifie donc que la France n'a pas organisé la raffle du Vel d'Hiv contrairement à ce qu'affirme publiquement votre Macron.



Tri martolod a écrit:
Corolla-X a écrit:Dites ce n'est pas ce même Macron qui a insulté l'Histoire de la France en avançant que la colonisation était "un crime contre l'humanité" ....


Cette affirmation toute personnelle fait fi de l'histoire de la colonisation qui ne fût pas un long fleuve tranquille mais une rivière de sang!!

Pour mémoire: https://www.ldh-toulon.net/la-Belgique- ... Congo.html

A combien de victimes situez-vous la limite entre les bienfaits et le crime??



Ecoutez je n'ai franchement pas envie de me lancer dans ce genre de "débat" ..... tant qu'à faire autant remonter alors jusqu'à la préhistoire pour mettre en évidence le fait que nos sociétés modernes et plus anciennes se sont toutes construites dans le sang.

En attendant si vous êtes si fiers de votre Macron et de ses propos si "opportunistes" (pour ne pas dire autre chose), grand bien vous en fasse.


JARDIN DAVID a écrit:J'en appelle au coup de torchon et au recentrage sur le sujet !
L Degrelle c'est la Belgique pour Corona X ?
JD



Je ne vois franchement pas pourquoi vous cherchez à déformer mes propos (?).

La question précise à poser à votre Macron serait plutôt de lui demander si pour lui Pétain (celui de la période Vichy précisons bien) c'est la France ; ce qu'il semble clairement affirmer publiquement haut et fort.

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 94
Inscription: 16 Mar 2012, 19:31
Région: Région Wallonne
Pays: Belgique

Voir le Blog de Corolla-X : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 25 Juil 2017, 17:30

Oh, on se calme Corolla-X ! Je commence à en avoir vraiment assez de vos remarques déplaisantes envers notre chef d'état. C'est tout à fait déplacé sur ce forum qui n'a pas vocation à recueillir des propos politiques.
Je me mêle de vos bisbilles linguistiques moi ?
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7400
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 25 Juil 2017, 18:00

Bonjour,

JD se trompe, c'est par amour pour la France que Corolla-X tient de semblables propos. Il faut aimer la France pour critiquer ainsi son chef d'Etat qui parait peu au fait de ce qu'il conçoit.
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2995
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 25 Juil 2017, 18:51

Attention!!!!!!!
Ce fil n'est pas en ligne pour critiquer qui que ce soit!!!!!!!!!
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62938
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de jmh  Nouveau message 25 Juil 2017, 19:07

vous n'avez pas compris mes propos, Corolla-X, je ne partage pas du tout votre point de vue.

Certes, la periode de Vichy n'est pas des plus glorieuses, mais elle fait partie intégrante de l'histoire de notre pays, de la France.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1088
Inscription: 28 Déc 2012, 08:55
Région: Occitanie
Pays: France

Voir le Blog de jmh : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 25 Juil 2017, 19:16

Bonjour,

Je ne pense pas être le seul, sur ce forum, à avoir eu des parents directs ayant vécu la période de l'Occupation 1940-1944 et du régime de Vichy.
Au fil de ce qu'ils avaient bien voulu m'en raconter , conforté par quelques lectures, la situation semble avoir été très compliquée.

Pour commencer, jusqu'en novembre 1942, il y a eu deux "France", la zone occupée et la libre, de part d'autre de la Loire. Ensuite, selon la situation géographique de la région, la "pression" militaire de l'Occupant variait. Oublions l'Alsace-Moselle redevenues allemandes, mais le Nord-Pas-de-Calais et la Bretagne , compte tenu, pour l'une, de sa proximité avec la Grande-Bretagne, l'autre, un peu pour les mêmes raison, mais, surtout, pour son importance stratégique navale, avaient été, particulièrement, "fliquées".

En gros, jusqu'en 1941, il n'a pas existé sur le territoire occupé, d'actions sérieuses d'un quelconque réseau français de résistance français - vous me corrigerez, si je viends d'écrire une énormité - Cà ne veut pas pas dire, pour autant, qu'il n'en existait pas, juste qu'elle n'était pas encore passée, sérieusement, à l'action.

En juin 1940, à l'acceptation de l'Armistice (contraint et forcé), solution la moins désastreuse, compte-tenu de la situation, la France est, totalement, stupéfiée; A ce moment-là, sa force vive, 1 800 000 hommes, s'était retrouvée parquée dans les parcs de prisonniers, où elle croupira jusqu'à la fin du printemps 1945, pour les plus chanceux. Donc, on se retrouve avec un peuple, privé de ses "mâles" et composé de femmes, de gamins, de vieux et de réformés, pour inaptitude physique. Au passage, Mers-El-Kébir traumatisera une bonne partie de la population côtière, qui ne saura plus, provisoirement, à quel saint se vouer. Les grandes villes ont été, bien entendu, "quadrillées" par l'Occupant, mais, au sein de la population, on s'en fout un peu, l'urgence est de se "démardaver" pour se nourrir, restrictions obligent, et trouver du boulot. Là, on commence à loucher vers le cousin de la campagne - la France est, alors, majoritairement, rurale - qui , en principe, doit, peinardement, élever son bétail, cultiver ses champs et se faire des omelettes de douze œufs , pendant qu'on crève la dalle dans les villes! Sauf que ce n'est pas vrai, cousin Marcel, dans trou perdu, même si son assiette est un peu mieux garnie, grâce à son boulot de paysan, est, lui-aussi, assujetti aux réquisitions. En plus, cet "enfoiré", selon la sincérité de son attachement familiale et la fréquence des demandes, finit par monnayer ses fournitures!

C'est le genre de situation qui écrase, naturellement, toute intention de se rebiffer. Globalement, les entrées financières sont chiches ou entièrement bouffées, en ville, par le prix du marché noir. Pour exercer son métier, il faut montrer patte blanche. Après avoir fait la queue pour une malheureuse baguette de mauvaise qualité, s'empresser de rentrer, à pieds ou à vélo, avant le couvre-feu, vérifier si les cartons, sur les fenêtres ne laissent pas passer la lumière, et, pour conclure, bouffer du rutabaga, qu'il faut faire cuire des heures pour qu'il soit mangeable - ce qui implique des consommations de gaz, de charbon ou d'électricité! -. A ce petit jeu-là, on élimine très vite toute velléité de réaction populaire. A quelques exceptions près, qu'on aurait vite fait de qualifier de "fortes têtes", en temps paix, tout le monde fait profil bas en espérant que çà va s'améliorer avec le temps.

Oui, mais il y a les communiqués de la "France Libre" sur Radio Londres! Déjà, il fallait posséder un poste de radio digne de ce nom et une arrivée de courant - à la campagne, ils en étaient, encore, à la lampe à pétrole! -. La réception était, le plus souvent, merdique, brouillée et, très sincèrement, les rares émissions en français n'allaient pas accélérer la cuisson des rutabagas ou coller une rustine sur la chambre à air du vélo!

L'arrivée "providentielle" du Sauveur de Verdun, le "bon peuple" n'en avait , strictement, rien à secouer. On lui aurait collé le Négus ou l'Empereur du Mexique, à la place, c'était du kif-kif bourricot! C'est du pur pipeau politicard et tout le monde sait que, de toute façon, le gouvernement est à la botte de l'Occupant. Alors, il peut pondre publier toutes les lois qu'il veut, sauf si elles pénalisent le quotidien, déjà, très compliqué, tout le monde ou presque s'en bat les flancs. Depuis lors, on a reproché au peuple français d'être resté passif, c'est facile à dire, depuis son fauteuil, avec Bobonne ou la cuisinière en train de mijoter un frichti sympa, beaucoup moins, devant ses trois rondelles de saucisson "maigre" et sa portion de rutabaga (oui, je sais, j'insiste! :D )... alors, même, que notre sacro-saint pinard, réquisitionné par l'Occupant, se faisait rare!

La situation évoluera au prorata du moindre aise de l'occupant dans ses bottes, largement aidée dans sa répression, après 1942, par la mise en place de la Milice. Les maquis se feront plus nombreux, tout en restant, opérationnellement, relativement discrêts jusqu'au Débarquement. Le pouvoir en place empilera, sur la fin de sa vie, les lois répressives. Mais, grosso merdo, la masse du peuple français, donc, la "France", n'a rien à voir la-dedans.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres, je ne ne me permettrais pas de juger de mes "Anciens".

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1995
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: On le savait, mais il fallait le dire ...

Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 25 Juil 2017, 20:22

Loïc Charpentier a écrit:Bonjour,

Je ne pense pas être le seul, sur ce forum, à avoir eu des parents directs ayant vécu la période de l'Occupation 1940-1944 et du régime de Vichy.
Au fil de ce qu'ils avaient bien voulu m'en raconter , conforté par quelques lectures, la situation semble avoir été très compliquée.

Pour commencer, jusqu'en novembre 1942, il y a eu deux "France", la zone occupée et la libre, de part d'autre de la Loire. Ensuite, selon la situation géographique de la région, la "pression" militaire de l'Occupant variait. Oublions l'Alsace-Moselle redevenues allemandes, mais le Nord-Pas-de-Calais et la Bretagne , compte tenu, pour l'une, de sa proximité avec la Grande-Bretagne, l'autre, un peu pour les mêmes raison, mais, surtout, pour son importance stratégique navale, avaient été, particulièrement, "fliquées".

En gros, jusqu'en 1941, il n'a pas existé sur le territoire occupé, d'actions sérieuses d'un quelconque réseau français de résistance français - vous me corrigerez, si je viends d'écrire une énormité - Cà ne veut pas pas dire, pour autant, qu'il n'en existait pas, juste qu'elle n'était pas encore passée, sérieusement, à l'action.

En juin 1940, à l'acceptation de l'Armistice (contraint et forcé), solution la moins désastreuse, compte-tenu de la situation, la France est, totalement, stupéfiée; A ce moment-là, sa force vive, 1 800 000 hommes, s'était retrouvée parquée dans les parcs de prisonniers, où elle croupira jusqu'à la fin du printemps 1945, pour les plus chanceux. Donc, on se retrouve avec un peuple, privé de ses "mâles" et composé de femmes, de gamins, de vieux et de réformés, pour inaptitude physique. Au passage, Mers-El-Kébir traumatisera une bonne partie de la population côtière, qui ne saura plus, provisoirement, à quel saint se vouer. Les grandes villes ont été, bien entendu, "quadrillées" par l'Occupant, mais, au sein de la population, on s'en fout un peu, l'urgence est de se "démardaver" pour se nourrir, restrictions obligent, et trouver du boulot. Là, on commence à loucher vers le cousin de la campagne - la France est, alors, majoritairement, rurale - qui , en principe, doit, peinardement, élever son bétail, cultiver ses champs et se faire des omelettes de douze œufs , pendant qu'on crève la dalle dans les villes! Sauf que ce n'est pas vrai, cousin Marcel, dans trou perdu, même si son assiette est un peu mieux garnie, grâce à son boulot de paysan, est, lui-aussi, assujetti aux réquisitions. En plus, cet "enfoiré", selon la sincérité de son attachement familiale et la fréquence des demandes, finit par monnayer ses fournitures!

C'est le genre de situation qui écrase, naturellement, toute intention de se rebiffer. Globalement, les entrées financières sont chiches ou entièrement bouffées, en ville, par le prix du marché noir. Pour exercer son métier, il faut montrer patte blanche. Après avoir fait la queue pour une malheureuse baguette de mauvaise qualité, s'empresser de rentrer, à pieds ou à vélo, avant le couvre-feu, vérifier si les cartons, sur les fenêtres ne laissent pas passer la lumière, et, pour conclure, bouffer du rutabaga, qu'il faut faire cuire des heures pour qu'il soit mangeable - ce qui implique des consommations de gaz, de charbon ou d'électricité! -. A ce petit jeu-là, on élimine très vite toute velléité de réaction populaire. A quelques exceptions près, qu'on aurait vite fait de qualifier de "fortes têtes", en temps paix, tout le monde fait profil bas en espérant que çà va s'améliorer avec le temps.

Oui, mais il y a les communiqués de la "France Libre" sur Radio Londres! Déjà, il fallait posséder un poste de radio digne de ce nom et une arrivée de courant - à la campagne, ils en étaient, encore, à la lampe à pétrole! -. La réception était, le plus souvent, merdique, brouillée et, très sincèrement, les rares émissions en français n'allaient pas accélérer la cuisson des rutabagas ou coller une rustine sur la chambre à air du vélo!

L'arrivée "providentielle" du Sauveur de Verdun, le "bon peuple" n'en avait , strictement, rien à secouer. On lui aurait collé le Négus ou l'Empereur du Mexique, à la place, c'était du kif-kif bourricot! C'est du pur pipeau politicard et tout le monde sait que, de toute façon, le gouvernement est à la botte de l'Occupant. Alors, il peut pondre publier toutes les lois qu'il veut, sauf si elles pénalisent le quotidien, déjà, très compliqué, tout le monde ou presque s'en bat les flancs. Depuis lors, on a reproché au peuple français d'être resté passif, c'est facile à dire, depuis son fauteuil, avec Bobonne ou la cuisinière en train de mijoter un frichti sympa, beaucoup moins, devant ses trois rondelles de saucisson "maigre" et sa portion de rutabaga (oui, je sais, j'insiste! :D )... alors, même, que notre sacro-saint pinard, réquisitionné par l'Occupant, se faisait rare!

La situation évoluera au prorata du moindre aise de l'occupant dans ses bottes, largement aidée dans sa répression, après 1942, par la mise en place de la Milice. Les maquis se feront plus nombreux, tout en restant, opérationnellement, relativement discrêts jusqu'au Débarquement. Le pouvoir en place empilera, sur la fin de sa vie, les lois répressives. Mais, grosso merdo, la masse du peuple français, donc, la "France", n'a rien à voir la-dedans.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres, je ne ne me permettrais pas de juger de mes "Anciens".


Hello Loïc ,
Je me permets de te corriger un tout petit peu , mais pas de bévue "scandaleuse" de ta part , je te rassure :)
-1.600.000 prisonniers de guerre est assez éloigné des environ 2.800.000 de l'armée française . Un certain nombre n'auront pas été "pris" , et toutefois démobilisés en août/septembre 40 , sauf, principalement , pour les marins et les troupes dans les colonies .
-Sur les mobilisés , un grand nombre furent renvoyés dans leurs chaumières durant la drôle de guerre : emploi/compétence stratégique , ou simplement père de famille nombreuse ( c'est le cas de mes deux grands pères ) .
-Un "gamin" ayant 15 ans en 1939 n’était pas mobilisable , mais il avait 20 ans en 1944
-les plans d'échange travailleur/prisonniers de guerre n'ont pas vraiment fonctionné mais cela a permis a quelques militaires de revenir de stalag durant la guerre

Pour toutes ces raisons , il existe certes un "trou" au niveau des jeunes hommes en France, mais il en reste tout de même , et je dirais même que le chiffre va en augmentant plus la guerre dure .

Concernant la forces française de l'intérieur , nous pouvons grosso modo établir que jusqu’à la fin 1942 cela a surtout consisté dans du renseignement . Les actions de harcèlement et d'embuscade , débutent après l'impact psychologique de quatre événements : l'invasion de la zone sud de la France , Midway , Stalingrad et Bir Hakeim , qui font que les recrues se font plus nombreuses , tout comme l'apport de matériel parachuté des alliés qui va crescendo . Ainsi , fin 42 / début 43 on commence a voir des actions de guerilla ici et la . C'est mi 43 et jusqu'a mi 44 qu'une réelle force armée "invisible" sera au plus haut de ses capacités . Elle sera ensuite , pour une part , absorbée par l'armée régulière pour renforcer ou "blanchir" les unités de combat ( et ainsi renvoyer les troupes africaines chez elles ), pour une autre chargée du nettoyage et de la sécurité des territoires ( avec nombre d’exactions que l'on peut comprendre mais qui ne sont pas admissibles pour autant .. ) , et enfin démobilisés pour le reste . On peut blâmer le régime de vichy et les méfaits des collaborateurs mais n'oublions pas que durant les derniers mois de guerre , il y eut beaucoup de règlement de comptes ( parfois sans aucun rapport avec la guerre ) sans passer devant un tribunal civil ou militaire . Il y a donc du bon et du mauvais des deux cotés mais c'est cela aussi , la population Française .
C'est cette dichotomie qui fait que la seconde guerre mondiale est difficile a gérer pour tout français qui ne l'a pas vécu , crée une certaine honte ou un rejet pur et simple de l'époque : dans une même famille on pouvait être résistant pour certains et collaborateur pour les autres .
Il faut raison garder, et en aucun cas attaquer la mémoire de nos anciens , car nous n'y étions pas , nous n'avons pas connu les mêmes conditions de vie , et je m'insurgerai toujours face aux gens qui ont une vision restreinte ( celle du vainqueur ) , 70 ans après , et qui déterminent la folie ou la raison chez X ou Y , alors que ces anciens , eux , ne connaissaient pas l'avenir .

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2021
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 22:56
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Hier, 22:55
par: Richelieu 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 21:59
par: Marc_91 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 21:58
par: iffig 
    dans:  La reconstitution en danger 
Hier, 21:46
par: kfranc01 
    dans:  Sparviero Osprey 
Hier, 20:15
par: alfa1965 
    dans:  Darnand Le bourreau français 1/3 
Hier, 19:47
par: carcajou 
    dans:  Décès d'un de nos membres: Philippe Save s'en est allé. 
Hier, 19:38
par: carcajou 
    dans:  Le mouvement Zazou : Insouciance ou une certaine forme de résister ??? 
Hier, 19:37
par: Aldebert 
    dans:  Le Pouliguen plaque volée 
Hier, 19:29
par: Tri martolod 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: alfa1965, Marc_91 et 26 invités


Scroll