Connexion  •  M’enregistrer

Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 01 Fév 2015, 23:17

Image
Arthur Scherbius, l'inventeur de la machine Enigma. | D.R. / AFP

Si Alan Turing a finalement eu droit à une reconnaissance posthume, et est aujourd'hui le personnage principal du film Imitation Game, sorti mercredi 28 janvier, ce n'est pas le cas de celui qui a été durant des années son « adversaire » indirect. Mort en 1929, Arthur Scherbius est l'inventeur de la fameuse machine Enigma, utilisée par l'armée allemande pour chiffrer ses communications à l'aide d'un code très élaboré – code que Turing et les équipes de chercheurs de Bletchley Park finiront par déchiffrer à l'aide du premier prototype d'ordinateur.

Né en 1878, Scherbius étudie l'ingénierie à Munich puis à Hanovre. Ses premiers centres d'intérêt ne sont pas nécessairement les codes et les chiffres : sa thèse de doctorat, qu'il soutient en 1903, porte sur les systèmes de turbines à eau. Mais dans les années 1910, il conçoit un système de chiffrement novateur pour l'époque, utilisant des rotors désynchronisés : l'idée permet de multiples combinaisons de chiffrement, offrant une très grande sécurité. Dans ces conditions, il est impossible, même pour une équipe nombreuse, d'essayer toutes les combinaisons pour tenter de déchiffrer un texte. Il dépose un brevet en 1918 pour protéger son invention.

L'idée est bonne, mais Scherbius n'est pas le seul à l'avoir eue. En l'espace de deux ans, quatre personnes ont déposé des brevets similaires : Hebern, en 1917 aux Etats-Unis ; Scherbius, en Allemagne en 1918 ; et en 1919, le Néerlandais Koch et le Suédois Damm déposent à leur tour des projets similaires. Pour éviter une complexe et coûteuse bataille judiciaire, la société de Scherbius rachètera par la suite les droits du brevet de Koch.

Image
Le brevet déposé par Arthur Scherbius en 1928. | Office allemand des brevets

Echec commercial
Car entre-temps, Scherbius s'est associé à un autre ingénieur pour créer une société et tenter de commercialiser sa machine, Enigma. C'est un échec cuisant. Trop chère, la machine ne trouve pas preneur. Les deux hommes ont pourtant frappé aux bonnes portes : la marine allemande, tout d'abord, qui après avoir fait preuve d'intérêt renonce. Le ministère des affaires étrangères de la République de Weimar refuse également d'acheter l'Enigma pour chiffrer ses câbles diplomatiques. Les deux ingénieurs se tournent alors vers des clients potentiels à l'étranger et dans le secteur privé ; ils tiennent un stand au grand salon suisse de la poste et des communications en 1923, là encore sans succès. L'entreprise vend quelques machines, mais il leur manque un « gros » client.

En 1925, la chance semble enfin leur sourire : l'armée suédoise se montre intéressée. Les négociations se déroulent bien, mais un nouveau venu va bloquer le processus. Damm avait lui aussi déposé un brevet pour un système de chiffrement par rotors – sa machine, très complexe, n'avait jamais été construite. Mais un employé de sa firme découvre que l'armée suédoise s'intéresse à l'Enigma : il simplifie la machine de Damm et la présente au commandement militaire, qui préfère la machine suédoise à sa concurrente allemande... Scherbius retourne à la case départ.

Image
Une machine Enigma, utilisée par l'armée allemande pour crypter ses communications durant la seconde guerre mondiale. | Bundesarchiv/Grupp

Cet ultime revers ne dure pas longtemps : en 1926, au moment où Scherbius perd le contrat suédois, la Kriegsmarine renoue avec son intérêt pour l'Enigma. Elle passe une importante commande, tandis que Scherbius améliore sa machine en la rendant plus complexe. Trois ans plus tard, l'armée de terre allemande décide à son tour de déployer l'Enigma pour toutes ses communications : la Wehrmacht améliore au passage considérablement la sécurité de la « machine M », comme l'appellent les militaires allemands, en généralisant notamment l'usage de clefs de chiffrement changeant tous les jours.

Mais Scherbius n'assistera pas au succès de sa machine, ni à l'utilisation qu'en feront les nazis : la même année, quatre ans avant l'accession de Hitler au pouvoir, il est atteint par la ruade d'un cheval attelé à une carriole. Il meurt à 41 ans, sans savoir que son invention jouera un rôle-clé dans le conflit mondial qui s'annonce.

Source : Le Monde
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12602
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de bada312  Nouveau message 02 Fév 2015, 07:04

bonjour.

intéressant sujet!

david.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2045
Inscription: 17 Mar 2014, 06:50
Région: Midi Pyrénées
Pays: France

Voir le Blog de bada312 : cliquez ici


Re: Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de GBW067  Nouveau message 02 Fév 2015, 07:46

Juste une petite précision, sans importance sur le fond de l'article, Scherbius est mort à 51 ans.
Dan
_______________________________________________________________
Fais ce que dois, advienne que pourra

Ma bibliothèque (en cours de saisie)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1200
Inscription: 11 Juil 2012, 22:04
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de GBW067 : cliquez ici


Re: Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 27 Nov 2015, 08:40

Enigma, ou le plus grand mystère de la Seconde Guerre mondiale

Le décryptage des codes secrets d'Enigma – le système allemand de transmissions chiffrée, utilisé dans tous les types d'armées – fut une des plus grandes réussites des cryptographes polonais au cours du XX° siècle. Il eut une influence importante sur le déroulement de la guerre : il permit de connaître les heures des raids aux cours de la Bataille d'Angleterre et les mouvements des U-Boot allemands et des navires de surface de la Kriegsmarine, facilita la défaite du Maréchal Rommel en Afrique du Nord et les actions des Alliés en Europe de l'Ouest.
La communication aux Américains des secrets de l'Enigma japonaise permit le décryptage du chiffre de la machine "Purple", le décodage des plans d'attaque sur Midway et de gagner la bataille pour la domination de la Mer de Corail et du Pacifique.
Le décryptage des principes mathématiques sont l'œuvre de mathématiciens polonais du Bureau du Chiffre (BS4) du Haut Etat-Major : Marian REJEWSKI, Jerzy RÓŻYCKI et Henryk ZYGALSKI. En 1932, il cassèrent le secret d'Enigma et débutèrent la lecture des dépêches secrètes allemandes. En 1933, sur la base de leurs expérimentations, la société AVA de Varsovie produisit plus d'une dizaine de copies d'Enigma.
La construction par Marian REJEWSKI du "cyclomètre" permit de résoudre le problème des changements successifs de code, des rotors et des connexions électriques d'Enigma. La dénommé e "Bombe cryptologique" raccourcit le temps de déchiffrage des codages modifiés.
En juillet 1939, le Bureau du Chiffre, implanté dans une forêt près de Varsovie reçut un groupe de cryptologues français et britanniques qui prirent connaissance des réalisations des mathématiciens polonais. Il leur fut remis un exemplaire d'Enigma de type militaire avec ses plans de construction ainsi que ceux de la "Bombe" et des cartes perforées.
Après le déclenchement de la guerre, 15 cryptologues polonais du BS4 réussirent à parvenir en France, où ils coopérèrent jusqu'en novembre 1942 avec les services français, en procédant à des modifications successives d'Enigma.
Les documents déchiffrés étaient envoyés à Londres, au centre de renseignements de Bletchley.
Après l'invasion par l'Allemagne nationale-socialiste de la Zone Sud, la majorité d'entre eux parvinrent à rejoindre la Grande-Bretagne, via l'Espagne.
Les Britanniques ne mirent pas à profit les connaissances des spécialistes polonais.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 914
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 27 Nov 2015, 09:02

"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3992
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 27 Nov 2015, 10:08

Tri martolod a écrit:Bonjour,
Un peu de lecture:
http://ufr6.univ-paris8.fr/Math/sitemat ... hPolEn.pdf

J'enregistre. Ils font le tour de la question.
L'ouvrage de référence, rarement cité, reste celui de Wladyslaw KOZACZUK.
Image
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 914
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de mickeyl  Nouveau message 03 Déc 2015, 17:39

Lors d’une conférence exceptionnelle mercredi, la DGSE a annoncé avoir déclassifié et versé des documents au service historique de la Défense, qui seront bientôt accessibles. Couvrant la période 1932-1941, ceux-ci racontent les efforts français et la coopération avec les Polonais et les Anglais pour craquer les codes d’« Enigma ». « Le fond Bertrand [du nom du général français à la tête du service du chiffre] est assez mythique », précise la conservatrice générale du patrimoine de la DGSE. Il offre une histoire un peu différente de celle racontée par les Britanniques et évoquée dans le film sur Alan Turing.

Comme le rappelle un agent de la DGSE, une source allemande vend des informations aux Français en 1931. Pas très intéressés, ils les transmettent aux Polonais. « De 1931 à 1938, les Polonais ont véritablement mené la guerre contre l’Enigma grâce à leurs mathématiciens », explique-t-elle. Puis, à partir de 1938, les Anglais prennent la mesure du danger. Le colonel Bertrand devient alors leur interlocuteur privilégié et leur intermédiaire avec les Polonais.

« Sans les Polonais, on n’aurait pas su comment aborder la question du déchiffrement, qui était statistique. Quant aux Anglais, leur réponse est technique. Alan Turing a inventé des calculateurs surpuissants totalement novateurs», résume cet agent de la DGSE. Ainsi, sans l’aide des Polonais via les Français, Alan Turing n’aurait donc pas craqué la fameuse machine « Enigma », qui compte plusieurs versions. « Cela n’enlève rien à l’ingéniosité d’Alan Turing », tient à préciser l’historien Olivier Forcade.

Quatre pièces de ce fond exceptionnel restent classifiées par les services français. « Ces documents sont de nature technique. Ils sont suffisamment allusifs ou représentatifs de la manière dont un cryptoanalyse pense, pour qu’il n’ait pas été jugé nécessaire de les ouvrir », élude la conservatrice générale. Quant aux secrets de la DSGSE, ils restent encore nombreux. Onze kilomètres linéaires d’archives papier et environ quinze millions de documents électroniques sommeillent dans les archives de ce service si particulier. Au minimum, il faut attendre cinquante ans pour qu’ils soient déclassifiés.

Image
Machine Enigma française reconstruite par le colonel Bertrand. - (c) DGSE

source : http://www.20minutes.fr/societe/1743235 ... ine-enigma
«La guerre pour moi, c'était les plus belles années de ma vie, simplement parce que j'en suis sorti vivant»

~ Bob Maloubier ~

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2057
Inscription: 01 Fév 2013, 14:03
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de mickeyl : cliquez ici


Re: Aux origines de la machine de chiffrement Enigma

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 05 Déc 2015, 08:11

Excellent article.
Merci.
J'avais évoqué la pose des plaques rendant hommage aux décrypteurs polonais.
viewtopic.php?f=42&t=14038&p=560915&hilit=enigma#p560915
Le premier à réclamer la vérité fut Józef Garliński, lequel se manifesta en 1980 ; il résidait au Royaume-Uni
Pendant des années, la Communauté polonaise de Grande-Bretagne s'efforça de faire connaître la contribution polonaise à casser le code d'Enigma,
Grâce à ses efforts fut dévoilée le 11 juillet 2002, à Bletchley Park, une plaque avec l'inscription suivante en anglais : "Cette plaque commémore le travail de Marian Rejewski, Jerzy Różycki et Henryk Zygalski, mathématiciens du renseignement polonais, qui les premiers ont cassé le code d'Enigma. Leur travail a grandement aidé les cryptologues de Bletchley Park et a contribué à la victoire des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale."
Cependant, dans l'esprit des Britanniques, le mythe reste toujours ancré sur le rôle exclusif des sujets de Sa Gracieuse Majesté.
Le rôle des Polonais est systématiquement minoré, voire carrément ignoré.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 914
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici



Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  GMC gazogène ? 
il y a 9 minutes
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 01:26
par: Alfred 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 22:56
par: kfranc01 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:50
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:24
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 20:26
par: alain adam 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Hier, 19:21
par: brehon 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 19:03
par: Andrée Balagué 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: dynamo et 19 invités


Scroll