Connexion  •  M’enregistrer

Heidegger : le retour de la force obscure

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 28 Jan 2014, 19:38

Avec la parution imminente des "Cahiers noirs" en Allemagne, une nouvelle affaire Heidegger se profile en France. Ces inédits contiendraient en effet de nombreux énoncés antisémites.

Image

Est-ce un 11 septembre pour les dévots du penseur allemand ? Il y aura en tout cas un avant et un après-mars 2014 dans l'appréhension de la pensée de Heidegger, la chose est désormais acquise. C'est une bien encombrante série de documents que s'apprête, en effet, à publier Klostermann, l'éditeur historique du philosophe, au printemps prochain en Allemagne. Un journal de pensée, accompagnant l'élaboration de l'œuvre, de 1931 à 1946. Un texte entièrement inédit de plus de 1 000 pages intitulé Cahiers noirs (Schwarze Hefte), dont certains extraits, révélés outre-Rhin en décembre dernier, établissent pour la première fois la présence d'un antisémitisme très ancré chez Heidegger.

Le point est tout sauf anecdotique s'agissant du philosophe le plus influent du XXe siècle. Quoique adhérent au parti nazi, quoique fasciné jusqu'en 1934 par Hitler dont il identifia un temps la mission historique au tournant spirituel que lui-même appelait de ses vœux, l'auteur d'Etre et temps n'avait jusqu'ici jamais été à proprement parler terni par ce genre de révélations. «Il n'y a, dans toute l'œuvre de Heidegger publiée à ce jour (84 volumes sur 102), pas une seule phrase antisémite.» C'est ce qu'on pouvait lire encore dans le monumental Dictionnaire Martin Heidegger (lire l'encadré, p. 75), publié le mois dernier, sous la plume de son maîtres d'œuvre, Hadrien France-Lanord. Après avoir pris connaissance du contenu des Cahiers noirs, ce dernier, très affecté, a estimé que les propos du philosophe sur les juifs s'y avéraient «choquants, lamentables, voire insupportables», et s'est déclaré «sans voix et sans cœur à les défendre».

Mais que contiennent donc de si pénible les pages de ce journal, auquel peu ont eu accès encore ? Suffisamment d'éléments pour que l'un des plus grands heideggériens allemands, Peter Trawny, chargé par le fils du philosophe de la publication de son œuvre depuis des décennies, s'apprête à faire paraître en mars prochain un essai choc sur «l'antisémitisme historial de Heidegger». Ainsi, dans les Cahiers noirs verrait-on constamment le judaïsme associé au «calcul» et au «trafic», incapable par conséquent d'accomplir cet enracinement dans le sol natal seul à même d'opérer une rupture avec l'aliénation moderne. Incapable surtout de s'ouvrir à l'être, affirmation extrêmement lourde dans la pensée de Heidegger. Pas de Dasein juif en somme. Pas de salut pour le peuple juif, auquel un autre peuple élu succède. Le peuple allemand. Un passage de ces inédits souhaiterait même explicitement que le judaïsme, acceptant sa défaite, «s'exclue de lui-même».

Autant de propos qu'il appartiendra de remettre en contexte, mais où transparaît déjà le pire de l'humeur «völkisch» des années 30. Sans conteste donc, c'est une nouvelle affaire Heidegger qui démarre. Autrement plus sérieuse que celle déclenchée en 2005 par la parution du livre d'Emmanuel Faye, Heidegger, l'introduction du nazisme dans la philosophie, qui avait échoué à apporter les preuves d'une détermination de toute la pensée de Heidegger par l'adhésion ponctuelle de ce dernier au national-socialisme. La secte des fanatiques français du philosophe, réunie autour de son traducteur François Fédier, est d'ores et déjà sur le pont pour éteindre l'incendie. Le 18 janvier, une séance exceptionnelle du séminaire de Gérard Guest, «Heidegger contre vents et marées. Faire face à l'ouverture des Cahiers noirs», tentera de trouver une parade à l'émotion qui se profile. Il est tout sauf anodin en effet, dans un pays comme la France, que Heidegger, inspirateur de Sartre, de Derrida et de Foucault, ait pu partager les plus dangereuses convictions de la révolution conservatrice allemande, celles-là mêmes qui menèrent à l'abîme.

Source : Aude Lancelin - Marianne
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12600
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de loupiote  Nouveau message 28 Jan 2014, 21:19

Bonsoir

Reste à voir du fait du contexte car il parlait de l' Etre avant tout et d'Ontologie dans un monde ou le Nazisme lui meme du fait d'une science sans conscience s' écartait !....

Ceci créait un désert qui croissait, raison pour laquelle il soulignait que l'homme n'avait pas surmonté l'idée de son moi " je pense " ,de son ego ou de sa mégalomanie d'imaginer qu'il était supérieur à cette Nature Universelle et Originelle dont il dépendait et que la science meme si elle était raisonnable ne pensait pas encore ! . " Ce qui donne à penser dans ce monde qui donne de plus en plus à penser c'est qu'on ne pense pas encore ! " ..( Qu'appelle t'on penser de Martin HEIDEGGER )

Beaucoup de malentendus jusqu'à présent sur Heidegger qui a pas mal de contradicteurs ... ( il avait adhéré au parti national Socialiste des travailleurs dans les années 30 et s'en était écarté avant guerre , raison pour laquelle il fut mis au placard par les Nazis ! ) en dehors de sa pensée qui elle rejoint un peu le ZEN ( vide et de toute pensée cartésienne : " construite, rigoriste ou formatée ! ou enfermée donc fasciste quelque part " . ) ::zen:: ....

( " L 'homme HEIDEGGER lui meme sans conscience ce serait triste ! ...excepté pour le devenir de l'homme dont il nous parlait cependant si bien ! )

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

 
Messages: 99
Inscription: 13 Juil 2010, 07:07
Région: finistere
Pays: france

Voir le Blog de loupiote : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 29 Jan 2014, 07:06

En tous cas Heidegger ne dit pas avoir pris du recul avec le nazisme à cause de la folie de hitler....
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3992
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 29 Jan 2014, 09:47

Tri martolod a écrit:En tous cas Heidegger ne dit pas avoir pris du recul avec le nazisme à cause de la folie de hitler....


Si, en un sens : dans les écrits et confidences connus avant ces cahiers, il date l'événement (inexactement : il l'antidate de six mois environ) de la nuit des Longs couteaux.

Tout cela va me permettre de revoir in extremis mon manuscrit sur le Troisième Reich... tout de même pas trop exagérément fautif dans sa dernière mouture, début décembre :

On a beaucoup scruté la personne de Heidegger et sa philosophie, pour tenter de comprendre comment il avait pu « en arriver là ». Mais il y a aussi et surtout, dans ce paradoxe, des enseignements à tirer sur le nazisme. Une telle recrue témoigne non seulement de sa force d’attraction, mais de son opportunisme et de sa stratégie de conquête de la société allemande. Car il en va de Heidegger comme de Carl Schmitt , de Gottfried Benn ou des peintres expressionnistes un temps protégés par Goebbels : à ces artistes et à ces lettrés, les nazis laissent espérer quelque indulgence politique ou quelque position officielle, ce qui les rassure et rassure bien d’autres gens sur la pérennité d’une société un tant soit peu raffinée et pluraliste –avant qu’un nouveau tour de vis, vers 1937-1938, vienne ruiner de tels espoirs à un moment où toute résistance concertée est devenue impossible, et contraindre ces personnalités à une marginalisation quasiment silencieuse.


La répression qui suit le 20 juillet frappe bien entendu un certain nombre d’universitaires, et nous fournit l’occasion d’une conclusion sur le parcours nazi de Martin Heidegger. Toujours sur la brèche pour promouvoir un philosophe encore un peu maudit en Allemagne, la philosophie française a accouché en 2013 d’un « dictionnaire Heidegger » . Son introduction rappelle le témoignage émis en 1946 devant une commission de dénazification par un auditeur de son séminaire :
Au plus tard fin 1934, début 1935, et avec une netteté croissante, Heidegger n’a cessé de saisir l’occasion, dans ses cours, de préciser son point de vue à l’égard du ministre de la Propagande, Goebbels, et d’autres coryphées du national-socialisme, même souvent avec une telle acuité dans la critique et une telle clarté dans le refus que ses étudiants pouvaient au moins craindre d’être inquiétés politiquement.


Le propos, qui se veut apologétique, se retourne : c’est plutôt vers la fin que vers le milieu de 1934 que s’opère une silencieuse rupture (ce qui dément plusieurs paroles de Heidegger lui-même, datant de la nuit des Longs couteaux le moment où le régime aurait jeté le masque) ; ce sont les subalternes qu’il raillait, non le chef. Voilà qui étaye aussi l’idée que sa démission du rectorat de Fribourg, le 21 avril 1934, était liée à des querelles universitaires plutôt qu’à une désaffection envers le gouvernement.
S’il reste membre du parti jusqu’au bout et si l’argument de ses défenseurs, qu’il n’aurait pu le quitter sans prendre de gros risques, est peu étayé, on peut tout de même dater de 1944 un infléchissement. En novembre, il est retiré de l’université pour être enrôlé dans le Volkssturm -signe qu’on se méfie de lui et préfère priver ses étudiants de sa présence pour la période qui s’annonce.


Il faut constater que sur ce plan son parcours se distingue de celui de Carl Schmitt, à qui non seulement cette mobilisation ridicule est épargnée, mais qui, à part son essai sur Hobbes, a publié (notamment sur le « grand espace ») des pages qui pouvaient servir le régime, tandis que Heidegger, après le rectorat, écrit pour lui-même et ne publie que quatre textes –essentiellement sur Hölderlin. Mais à propos de ses persiflages contre Goebbels et consorts, il faut encore et toujours poser la question que les apologistes négligent : le régime ne trouvait-il pas son compte à laisser subsister des soupapes d’insolence, faciles à contrôler ?


J'avais risqué ces considérations, il y a peu, dans les commentaires d'un article du blog de Pierre Assouline sur le dictionnaire : http://larepubliquedeslivres.com/heideg ... tionnaire/ . En relisant cette page ce matin, je trouve deux réponses à mon intervention que je croyais finale. Ou plutôt des non-réponses, qui suivent leur idée en mettant dans le même sac tout ce qui a été écrit avant. L'une, la dernière, et la première qui tienne compte des Cahiers noirs, prétend que cette publication ne change pas grand-chose. L'autre, du 22 décembre, plus captivante : Heidegger n'aurait cessé de tromper son monde et Hitler serait, en fait, son disciple ! et l'auteur de cette thèse serait un maudit, boycotté depuis quarante ans par tous les éditeurs.

Tout cela est diablement intéressant ! et a des chances de faire mettre, enfin, la folie en débat dans un vaste public.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 29 Jan 2014, 10:56

Le maître d'oeuvre du dictionnaire a pondu le 8 décembre http://parolesdesjours.free.fr/actualiteheidegger.pdf un texte qui dit son trouble après la lecture des Cahiers noirs. Il conclut :

« Je ne crois pas qu’une faillite de la pensée, c’est-à-dire une non pensée, contamine une
pensée. Se demander en revanche comment un penseur peut en arriver jusqu’à un point de
rupture avec sa propre pensée est une question philosophique qui ne relève pas d’une
quelconque « affaire Heidegger ». Dans ce moment d’ébranlement, c’est pour moi une
question nouvelle à poser à Heidegger aujourd’hui, où il y va de la finitude de la pensée, mais de la pensée bel et bien. »

Hadrien France-Lanord



Certes, mais ne faut-il pas d’abord balayer devant sa porte ? Avoir fait tout un gros dictionnaire apologétique en ignorant la possibilité de l’existence de ces écrits, mieux, en tirant grand argument du fait que « pas une ligne » publiée n’était antisémite, cela ne requiert-il pas également une réflexion sur notre temps ?

Il conviendrait d’en profiter pour affiner également notre connaissance et notre compréhension du nazisme.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de loupiote  Nouveau message 29 Jan 2014, 12:12

l'homme ne pense pas encore et le probleme est bien là car trop egoiste pour çà !.... " l'homme est l'etre le plus distant de lui meme !' ..... Martin Heidegger compris .

" Ce qui donne à penser c'est que nous ne pensons pas encore !" M. Heidegger .

Ce qui nous donne à penser : c'est que l'homme cet " humain trop humain " a encore beaucoup de chemin à faire pour surmonter ce "moi" si haissable qui entraine les dérives extrémistes que nous dénonçons et qui ont généré via le Nazisme et son Maitre à penser Hitler le chaos !

Tout ceci devrait nous mettre en garde contre cet éternel retour du meme ....enfin espérons !

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

 
Messages: 99
Inscription: 13 Juil 2010, 07:07
Région: finistere
Pays: france

Voir le Blog de loupiote : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 29 Jan 2014, 12:17

Bonjour,
qui entraîne les dérives extrémistes que nous dénonçons et qui ont généré via le Nazisme et son Maître à penser Hitler le chaos

Attention a ne pas dévier vers de la politique actuelle !!!!
Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61544
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de loupiote  Nouveau message 29 Jan 2014, 17:24

Bonjour Prosper

No problem ! .... Nous sommes heureusement en Démocratie pour le meilleur à venir j'espère pour eviter si possible le pire .

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

 
Messages: 99
Inscription: 13 Juil 2010, 07:07
Région: finistere
Pays: france

Voir le Blog de loupiote : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 30 Jan 2014, 07:35

à écouter (ce que je n'ai pas encore fait intégralement) ce débat du 8 décembre au séminaire de la Règle du jeu :
http://video-streaming.orange.fr/cultur ... 05747.html

Ce qui me frappe c'est qu'on dissèque Heidegger à l'infini sans éprouver, et de loin, le même besoin vis-à-vis du nazisme... considéré comme un objet simple et vulgaire. "La pègre", dit Sylviane Agacinsky sans risque majeur d'être contredite.

Cette attitude n'est plus tenable, et quand elle ne sera plus tenue une ère de grands progrès dans l'analyse de ce régime, et du XXème siècle, s'ouvrira.

Au moins quelques uns d'entre nous la verront ! Si personne ne fait tout sauter d'ici là.


PS.- J'écrivais ceci viewtopic.php?f=30&t=36599&p=463760#p463760 lors de la sortie du dictionnaire :

François Delpla a écrit:Eugénie Bastié (rapport avec Maryse ?), l'auteure de l'article [de Causeur sur le dico], et sans doute aussi ceux du dictionnaire négligent un détail : Heidegger était un grand philosophe tout comme Daladier et Chamberlain étaient des politiciens acceptables. Ils ont tous trois croisé la route de Hitler, se sont crus plus malins et ont eu à s'en mordre les doigts.


De ce point de vue, rien n'avait bougé le 8 décembre, dans la tête des participants.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Heidegger : le retour de la force obscure

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de loupiote  Nouveau message 30 Jan 2014, 12:42

le Maître à penser Heidegger face au Maître du rouleau compresseur de l' Allemagne nazi n'aurait pas fait le poids ou fait " l'effort sur soi suffisant " , M. Heidegger se serait donc laissé fourvoyer ou entraîner dans des chemins qui menaient quelque part : au Nazisme Hitlérien . Comment pouvoir l'accepter ? ....


Ceci dit toute pensée qui se cherche comme celle d' Heidegger et " qui n'est pas encore !" ne peut s'opposer à une pensée démoniaque qui n'a que faire de l'humain mais qui a un avantage sur l'autre : celle d'avoir pu s'exprimer dans l'horreur en passant à l'acte !.....

Une pensée qui ne pense pas encore " s’écarte de ce fait la réalité de la vie des hommes au quotidien ou de l'étant et peut aliéner celui là même qui essaye de la penser en le fourvoyant ou en l'engageant dans des chemins qui détruisent la pensée plus humaine qui devrait avant tout aller dans le sens de la création , de la protection de la vie, du "non combat" et du respect de tous les humains sans exception aucune par delà leur race , religion , tradition , mœurs et coutumes du fait de leur diversité donc de mieux apprendre à découvrir et à respecter l'humanité !.....

Bref , M Heidegger a un moment donné de sa propre histoire face à l'histoire Nazi n'a pas voulu ou souhaité le réaliser en résistant par exemple et s'est laissé entraîner dans une sorte de collaboration passive voir active car ne rien faire contre s'est se soumettre ou accepter d’être l'esclave de la pensée d'un autre Maître que l'on désigne comme étant aliénante pour l'humanité !.

Aujourd'hui l' œuvre de M.Heidegger en subira les conséquences et mettra en évidence que la folie d'un homme Hitler bien entouré peut tout chambouler y compris récupérer ou mettre sous son joug toute " pensée en devenir " de l’Être y compris celle des plus érudits ou instruits de la science de l'homme ... s'il n'en prennent pas conscience ou se laissent aller !

La responsabilité de M. Heidegger n'en sera que plus grande car la philosophie de la vie ne devrait pas oublier d’éclairer et de mettre en garde les vivants des dommages que génère "une non pensée" fascisante donc de devoir s'engager pour éclairer sans être aveuglé soi même par ce qui s'écarte ou détruit la vie et là il y a problème Je pense face à l'engagement de M. Heidegger dans cette mouvance Nazie dans les années 30 ?:...

Ceci a permis à la déraison , à la folie Du Maître à penser de Mein Kampf : AH de l'emporter sur toute pensée plus éclairée à un moment donné le notre histoire commune ! .....

Alors "qu'appelle t'on vraiment penser ? " si ce n'est que de dire " que l'on ne pense pas encore !" , ceci fut lourd de conséquences dans ce monde de folie fasciste à cause de cette absurdité ou incapacité humaine d' être cet Etre présentable qui a fini par nous donner jusqu'à ce jour la nausée .

Warrant Officer Junior Grade
Warrant Officer Junior Grade

 
Messages: 99
Inscription: 13 Juil 2010, 07:07
Région: finistere
Pays: france

Voir le Blog de loupiote : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 13 minutes
par: dominord 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 28 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 14:04
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 13:16
par: Chef Chaudart 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 12:31
par: iffig 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 11:34
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
Aujourd’hui, 11:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Coco_, Gerard LAIB, Google Master et 28 invités


Scroll