Connexion  •  M’enregistrer

50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 17 Nov 2013, 10:23

Image
50 ans après la mort de Kennedy, les théories les plus folles courent toujours. | Victor Hugo King/Biblothèque du Congrès

Mais qui diable a donc tué John Kennedy? Et pour quel(s) motif(s)? Cinquante ans après la mort du plus jeune président américain élu - dont on commémora la disparition le 22 novembre prochain - personne n'est en mesure de donner les circonstances exactes de cet assassinat.

Officiellement, les autorités américaines s'en tiennent aux conclusions de la commission Warren [du nom du président de la Cour Suprême de l'époque, Earl Warren] qui a estimé après enquête que Lee Harvey Oswald était le seul tireur et qu'il avait agi seul.

Une majorité d'Américains adhère à la thèse du complot
Mais parallèlement à cette thèse du tireur solitaire, une foule de théories impliquant aussi bien le vice-président Lyndon Johnson que des extraterrestres n'a cessé de proliférer. Il faut dire que Lee Harvey Oswald a lui même été assassiné deux jours après Kennedy. Il a en effet été tué par balles par Jack Ruby, un propriétaire de boîte de nuit de Dallas, alors qu'il était entouré de policiers, sans avoir pu livrer sa version des faits.

Et ces théories ont la vie dure. Selon un sondage réalisé par AP-GfK à la mi-avril 2013, encore près de 59% des Américains pensaient que plusieurs personnes étaient impliquées dans un complot visant à tuer le président, alors que seulement 24% d'entre eux estimaient qu'Oswald avait agi seul.

"Le tout et le n'importe quoi"
Au-delà des milliers de scénarios imaginés au cinéma et en littérature, le journaliste et historien Vincent Quivy a minutieusement enquêté sur cette mort qui marqua fortement les esprits. Son livre, Qui n'a pas tué John Kennedy?*, ausculte, interroge et démonte avec force de détails les nombreuses pistes et théories sur l'assassinat de JFK. "Un demi-siècle après la mort de John Fitzgerald Kennedy sous les yeux d'une foule incrédule, les Américains semblent avoir encore du mal à se faire à l'idée banale et décevante d'un assassinat sans mystère", explique-t-il.

Et c'est sans compter sur tous ceux qui se transforment, par folie ou par intérêt, en protagonistes de l'affaire, analyse l'auteur: "La prolifération de différents aveux et de faux coupables consentants en dit long sur ce que, depuis l'attentat, l'affaire Kennedy a pu produire: des milliers de thèses, de pistes, d'enquêtes, de témoignages, d'émissions, d'articles, de films, de livres, de débats et de documents. Une mer immense où se mêlent le bizarre et l'invraisemblable, le tout et le n'importe quoi".

Alors que le 22 novembre, le monde commémorera les 50 ans de la disparition tragique de JFK, le HuffPost revient sur certaines des théories du complot qui entourent la mort du président américain, plus farfelues les unes que les autres:

Lyndon B. Johnson
Dans un meurtre, on se demande toujours à qui profite le crime. Dans le cadre de l'affaire Kennedy, d'aucuns ont pensé au vice-président Lyndon Johnson. "Il a le profil du coupable idéal: la volonté d'être khalife à la place du khalife, alors même que ses chances de succéder un jour au jeune JFK paraissent faibles, un caractère tortueux, une sympathie très limitée pour le président, symbole des politiciens de Washington guère prisés dans le Sud profond dont il est originaire", raconte Vincent Quivy. Cette théorie a d'ailleurs été évoquée dans le film d'Oliver Stone, "JFK", sorti en 1997.

L'extrême droite
Les enquêteurs de tout poil ont également accusé l'extrême droite d'être derrière la disparition du président. L'extrême droite américaine avait des mobiles tout trouvés selon eux. D'une part elle reprochait à Kennedy d'être trop tendre avec les communistes et d'autre part, elle n'approuvait pas, c'est peu dire, la volonté de JFK de donner les droits civiques aux Noirs américains.

La mafia
"Quel pourrait être le mobile de la mafia dans l'assassinat de Kennedy? Les tenants de cette version affirment que le président aurait fait des promesses non tenues au crime organisé. Les attaques de Robert Kennedy [frère de JFK et ministre de la Justice] contre les intérêts vitaux de 'l'honorable société' et la politique cubaine de son frère auraient redoublé la colère des gangsters", explique Thierry Lentz dans son livre "L'assassinat de John F. Kennedy, histoire d'un mystère d'État".

La piste communiste
La mort du président Kennedy intervient quelques mois seulement après la crise des missiles cubains. Il n'en faudra pas plus pour que certains estiment que Cuba et l'URSS sont à l'origine de l'assassinat, d'autant que Lee Harvey Oswald, le tireur présumé, était marxiste. Si les autorités américaines ont un temps enquêté sur cette piste, "aucun indice n'est venu conforter l'idée d'un Oswald inféodé au KGB ou à quelques service secret russe ou cubain", rappelle Vincent Quivy.

L'homme au parapluie
Que pouvait bien faire cet homme tout en noir avec un parapluie en ce jour ensoleillé? Et pourquoi son parapluie s'est-il ouvert puis fermé au passage du convoi présidentiel? Pour certains partisans de la théorie du complot, cet homme non identifié a forcément à voir avec la mort du président. L'ouverture et la fermeture du parapluie n'étaient-elles pas un signal pour les tireurs embusqués? Pour Richard E. Sprague, qui s'est transformé en spécialiste des images de la mort de Kennedy, c'est plus compliqué que cela. Le parapluie serait en fait une arme sophistiquée la CIA avec lequel une fléchette empoisonnée a été tirée pour paralyser le président et le transformer en cible plus facile à atteindre.
"Aucun fait tangible ne vient à l'appui de cette théorie dont on peine à trouver l'origine, mais elle a le mérite de l'imagination. [...] L'homme au parapluie est un symbole de cette course au complot, cette recherche de 'ce qui cloche', le petit détail à peine visible qui doit venir mettre à mal les certitudes de la commission Warren", souligne Vincent Quivy.

Les "clochards de Dealey Plaza"
Richard E. Sprague, "fameux spécialiste des photos et films de l'attentat", comme le décrit Vincent Quivy, a développé une autre thèse que celle de l'homme au parapluie. Il s'agit de celle des trois "clochards de Dealey Plaza [place de Dallas où Kennedy a été assassiné]".
Parmi les centaines d'images qu'il a analysées, il y a en a une qui a notamment attiré son attention. Celle où voit les "trois assassins photographiés par hasard au moment de leur arrestation avant de disparaître mystérieusement sans laisser de trace", rapporte l'auteur qui met à mal cette version: "Les trois clochards? Ils ont fini par être retrouvés [...] Ils n'appartenaient ni à la CIA ni à la Mafia, n'avaient pas été mystérieusement exfiltrés ou inconsidérément libérés. Les trois clochards? Juste des...clochards traînant aux alentours de Dealey Plaza", précise Quivy.

La piste française
Que vient donc faire la France dans l'assassinat de Kennedy? Vincent Quivy explique dans son livre que la "piste française" commence en 1977 lorsque "Mary Ferrel, une des plus importantes chercheuses amatrices [...] a trouvé dans les archives 'déclassifiées' par le gouvernement un étranger papier: le compte rendu d'un message des services secrets français adressé à leurs homologues américains". "Il s'agit d'une demande de renseignements sur un officier déserteur, membre de l'OAS, activement recherché, présent à Dallas le 22 novembre et expulsé le surlendemain vers le Mexique ou le Canada", précise l'auteur.

Le chauffeur de la voiture
Voyons les choses autrement: et si le président n'avait pas été tué à cause de tireurs embusqués mais d'un tireur embarqué? C'est la thèse défendue par le conspirationniste William Cooper. Selon lui, c'est le chauffeur de la voiture présidentielle William Greer qui est coupable. Pourquoi une telle hypothèse? Vincent Quivy explique que les "causes en sont le hoquet de la voiture qui manque de s'arrêter au moment des tirs et la lenteur de la réaction avec laquelle le chauffeur se décide à accélérer".

Des extraterrestres
Certains adeptes de l'Ufologie en sont persuadés: Kennedy a été assassiné parce qu'il s'apprêtait à informer le grand public de l'existence des extraterrestres. Dix jours avant sa mort, JFK aurait demandé dans une lettre à la CIA des documents confidentiels concernant les OVNIS. Et ce n'est pas tout, juste avant son déplacement à Dallas, il aurait rencontrer Eisenhower lui-même concerné par l'accident de Roswell. Ça ne peut pas être une coïncidence, non?

Un simple accident
Pour Bonar Menninger, journaliste dans le Kansas, c'est bien simple: le président n'a pas été assassiné. Non, il s'agit d'un simple accident! Selon lui, Kennedy a succombé à "une balle tirée par maladresse par un des des gardes du corps du Secret service", relate Vincent Quivy. Le garde du corps "qui a perdu l'équilibre" "a appuyé malencontreusement sur la gâchette du fusil qu'il venait de saisir. Manque de chance, la balle a atteint le président en pleine tête. "C'est ballot", ironise l'auteur de "Qui n'a pas tué John Kennedy?"

--

Le Livre : Vincent Quivy, Qui n'a pas tué John Kennedy, Editions du Seuil.
Image

--

Source : Le huffingtonpost France
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12599
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 17 Nov 2013, 11:39

La question fondamentale : la balle qui a tué Kennedy a-t-elle été tirée de face ou par l'arrière ? Le film de Zapruder donne l'impression d'un impact venant de l'avant. Les experts en balistique soutiennent que ça n'est qu'une impression : l'orifice de la balle serait au-dessus de la nuque de Kennedy, côté droit. C'est en sortant qu'elle explose la boîte crânienne. Pourtant, le buste de Kennedy part vers l'arrière. Réaction-réflexe, disent-ils : la balle qui frappe la nuque n'a pas d'effet cinétique repoussant le buste vers l'avant, mais engendre au contraire ledit réflexe... Et à l'appui, ils montrent les effets d'un tir similaire sur une pastèque. La balle pénètre bien ladite pastèque sans dégât apparent à l'arrière pour l'exploser à la sortie ! Il aurait été préférable de faire un test sur un cadavre frais, ceci aurait été plus convaincant... Personnellement, je n'ai jamais lu d'expertise scientifique française sur cette question.


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 17 Nov 2013, 18:31

Affaire passionnante s'il en est! Saura t-on un jour? Le film de Verneuil "I comme Icare" explorait des pistes interressantes.
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5908
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de fredhongrie  Nouveau message 17 Nov 2013, 20:42

Il y aurait eu deux tirs, distants de qq dizaines de mètres et marqués, à Dallas, sur la route suivie par le véhicule de JFK, par deux croix blanches, devant l'Université ....
Le premier aurait été loupé, le second mortel !
BZOO
Fred

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 743
Inscription: 12 Jan 2013, 21:38
Région: paris
Pays: france

Voir le Blog de fredhongrie : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 17 Nov 2013, 23:27

Non, 3 en fait. le 1er, raté qui explose un rebord de trottoir, le second qui frappe Kennedy de dos et ressort par la gorge (la fameuse balle magique qui blesse aussi le gouverneur Conelly)... Et le 3ème, mortel !


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de fredhongrie  Nouveau message 17 Nov 2013, 23:51

3 tirs...
Un homme seul n'est pas capable d'assurer cela, vu la pression ambiante !
De mémoire, c'était un mannlicher carcano de 6.5mm, avec chargeur et lunette de tir !
Je ne suis pas du tout un spécialiste mais en quelques secondes, le tireur avait il le temps de recharger, viser et tirer par 3 fois ?
BZOO
Fred

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 743
Inscription: 12 Jan 2013, 21:38
Région: paris
Pays: france

Voir le Blog de fredhongrie : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 18 Nov 2013, 00:34

Avec quelques excellents tireurs de mon club,nous avons essayé mais,avec une arme à verrou qu'il faut réarmer à chaque fois,et aller très vite,c'est quasi impossible d'appliquer son tir....d'autant plus que la cible était mobile...Il ne faut pas oublier qu'une lunette n'est pas toujours un plus car elle amplifie le moindre mouvement......

vétéran
vétéran

 
Messages: 1340
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 18 Nov 2013, 09:32

Bruno Roy-Henry a écrit:Non, 3 en fait. le 1er, raté qui explose un rebord de trottoir, le second qui frappe Kennedy de dos et ressort par la gorge (la fameuse balle magique qui blesse aussi le gouverneur Conelly)... Et le 3ème, mortel !


Erratum : Connally et non Conelly... :oops:

L'orifice de la balle à la gorge de Kennedy a été considérée comme un orifice d'entrée par le chirurgien qui a eu le corps de Kennedy entre ses mains (pas encore déclaré mort à cet instant). Il s'en est servi pour pratiquer une trachéotomie afin de lui permettre de respirer. C'est 10 ans plus tard qu'il a fait cette confession.

Il est clair que l'on a voulu étouffer la vérité. Pour moi, il ne fait aucun doute que le président a été exécuté par le "black government" des USA.


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de carlo  Nouveau message 18 Nov 2013, 10:52

Bruno Roy-Henry a écrit:
Bruno Roy-Henry a écrit:
Il est clair que l'on a voulu étouffer la vérité. Pour moi, il ne fait aucun doute que le président a été exécuté par le "black government" des USA.


Moi qui pensait que Kennedy avait plutôt de bons rapports avec la communauté afro-américaine. :D
Bon, outre le fait qu'on sort allègrement des bornes du forum, toutes ces histoires de plusieurs tireurs sont passablement insolubles. On ne connaitra jamais les vraies motivations d'Oswald, tandis que celles de Ruby laisseront toujours des portes ouvertes. Par contre, je continue à rester peu convaincu de la menace que représentait Kennedy pour l'Establishment US.
Peut-être le crime organisé, mais avec la vie que menait JFK, il est certain que la "mafia" devait le tenir par les c...lles.
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2036
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: 50 ans après la mort de John F. Kennedy, les théories les plus folles courent toujours

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de kobenfred  Nouveau message 27 Nov 2013, 16:46

C'est pas Francis Heaulme qui a fait le coup ? ::pipo::


 

Voir le Blog de kobenfred : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
il y a 8 minutes
par: RoCo 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
il y a 55 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
Aujourd’hui, 00:48
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:21
par: Marc_91 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 00:11
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:05
par: kfranc01 
    dans:  identification de soldats 
Hier, 23:21
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:46
par: P. Vian 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Hier, 21:57
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 21:49
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Fisher, Tapedur et 12 invités


Scroll