Connexion  •  M’enregistrer

Franck Ferrand, passeur d'histoire

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Franck Ferrand, passeur d'histoire

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 22 Sep 2013, 14:21

Il y a trois mois, Franck Ferrand accordait à notre magazine Histomag une interview exclusive brillament menée par Jean Cotrez (Jumbo).
Interview dans l'Histomag N°83, téléchargeable gratuitement ici => portailv2/download/download-97+histomag-39-45-n-83-mai-juin-2013.php





En cette rentrée 2013, c'est au tour du vénérable journal "Le Figaro" que Franck Ferrand fait l'honneur d'une interview :

Image

Il vulgarise l'histoire à la télévision, à la radio et dans ses livres. Et défend une approche vivante de son enseignement.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Franck Ferrand n'a pas sa langue dans sa poche. Ainsi, au début du mois, sur les ondes d'Europe 1, défrayait-il la chronique dans la matinale de Thomas Sotto en dénonçant vigoureusement les nouveaux programmes scolaires. Rencontré dans son appartement parisien, celui qui se dit fier d'être un vulgarisateur persiste et signe: «L'histoire n'est plus présentée de manière vivante, les préconisations pédagogiques du ministère sont trop conceptuelles, trop abstraites.» Selon Franck Ferrand, il est essentiel d'évoquer les personnages historiques comme des êtres de chair et de sang. C'est ce à quoi il s'attache avec un gros succès d'audience, tous les après-midi de 14 à 15 heures dans «Au cœur de l'histoire», sur Europe 1. Et le mercredi 2 octobre, il fait sa rentrée sur France 3 avec une nouvelle formule de «L'Ombre d'un doute». L'émission passe de la deuxième à la première partie de soirée et devient mensuelle. Également écrivain, ce boulimique de travail publiera le 24 octobre son Dictionnaire amoureux de Versailles (Plon). Mais d'où vient à ce diplômé de Sciences Po Paris une telle passion pour l'histoire? Tout simplement de ses souvenirs d'écolier. L'occasion pour lui d'insister sur le fait qu'il ne met nullement en cause les enseignants, qui font leur travail de leur mieux dans le cadre qui leur est donné. Lui se souvient d'ailleurs avec émotion de l'institutrice de ses tendres années qui le captivait: «Elle s'appelait Mme Giraudeau, elle est toujours en vie. Elle savait raconter, captiver ses élèves.» C'est dire si Franck Ferrand tient à l'école de la République, dans la tradition de ses «hussards noirs». Mais qui aime bien châtie bien, et c'est pourquoi il dénonce les dérives actuelles.

«Un conteur né»
Lors de son marathon quotidien, véritable «tour de force à la radio», pour citer Jean des Cars, autre grand vulgarisateur, Franck Ferrand raconte de savoureuses tranches d'histoire pendant une demi-heure, avant d'enchaîner par l'interview d'un spécialiste. Citons par exemple l'émission consacrée à l'arrestation de Fouquet, suivie d'une rencontre avec l'historien Jean-Christian Petitfils. Ou encore celle dédiée à Mme de Maintenon, éclairée par les propos de Françoise Chandernagor, auteur de L'Allée du Roi, son célèbre roman consacré à l'épouse secrète de Louis XIV. Autant de rendez-vous diffusés il y a peu, que l'on peut réécouter sur Internet. «Franck est un conteur né, il donne le goût de l'histoire au public, et il travaille énormément. Il s'inscrit dans la lignée d'Alain Decaux», dit Jean des Cars.

Mener des enquêtes historiques est aussi une spécialité de Franck Ferrand, qu'il pratique notamment à la télévision dans «L'Ombre d'un doute». Parmi les énigmes déjà étudiées, citons «Zola a-t-il été assassiné?», «A-t-on sacrifié Marseille lors de la peste de 1720?», ou encore, «La mort de Rodolphe de Habsbourg, à Mayerling: suicide ou assassinat?» Notons que, dans la nouvelle formule de son magazine, Franck Ferrand raconte l'histoire d'une ville et d'une région et que le côté enquête est moins présent. Ainsi le numéro de rentrée sera-t-il consacré à Bordeaux. L'occasion pour le vulgarisateur de se demander pourquoi les Anglais ont perdu l'Aquitaine. Ou encore de raconter comment le responsable allemand des vignobles bordelais pendant la Seconde Guerre, le «Weinführer», travailla, après le conflit, à la commercialisation en Allemagne des vins du baron de Rothschild.

Reste que, même s'il prend beaucoup de plaisir à jouer les passeurs d'histoire devant un micro, Franck Ferrand affirme que l'écriture lui procure ses «plus belles émotions professionnelles». Il a d'ailleurs publié une dizaine d'ouvrages historiques ainsi que quatre romans. Parmi eux, L'Histoire interdite (Tallandier), paru en 2008, lui tient particulièrement à cœur. Dans ce livre, cédant à son penchant pour la polémique, l'auteur dit affronter les thèses officielles de l'université. Notamment à propos du lieu de la bataille d'Alésia, du rôle de Yolande d'Aragon dans la vocation de Jeanne d'Arc ou encore de Molière, à propos duquel il soutient que c'est Corneille qui aurait écrit la plupart de ses pièces. Enfin, Franck Ferrand va publier son Dictionnaire amoureux de Versailles. Comment être original sur un tel thème? «C'est simple, puisqu'il s'agit de demander à quelqu'un qui connaît bien le sujet d'en donner sa vision personnelle», glisse-t-il, la main posée sur les épreuves de son livre qu'il vient de recevoir. Le document est sur une petite table, juste à côté d'un encrier qui appartenait à Sacha Guitry. «Je l'ai acheté aux enchères il y a peu de temps. Cet objet a d'abord été la propriété de Victor Hugo, qui l'a plus tard offert à Lucien Guitry. Puis le père de Sacha l'a donné à son fils en guise de cadeau de réconciliation.» Une belle histoire qui mériterait d'être racontée à la radio…

Le Fogaro - Blaise De Chabalier | Mis à jour le 19/09/2013 à 19:19
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12599
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Franck Ferrand, passeur d'histoire

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 22 Sep 2013, 16:18

Merci Fred pour cet article.
Franck Ferrand est un excellent passeur d'histoire, capable de susciter l'intérêt du plus grand nombre pour le passé. Je ne peux que le féliciter pour son travail! L'Histoire, on s'y passionne à l'école mais également en lisant ou en écoutant la radio ou la télé.
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3257
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: Franck Ferrand, passeur d'histoire

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 22 Sep 2013, 16:20

Merci Fred de ce petit rappel. Passionné, passionnant!
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5909
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: Franck Ferrand, passeur d'histoire

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 22 Sep 2013, 17:00

Très aimable interlocuteur. Attentif à ce qu'on lui communique, sans jouer au professionnel blasé. Esprit vif, brillant, cultivé et ouvert, sans les ornières habituelles que l'on rencontre habituellement dans ce milieu...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Franck Ferrand, passeur d'histoire

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 22 Sep 2013, 17:17

Bruno, tu parlais sans doute des oeillères... Quoique les ornières... ça ne permet pas d'aller bien loin!
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3257
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici



Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  la marine Française en 1939-1945 
il y a 6 minutes
par: Tri martolod 
    dans:  identification de soldats 
il y a 9 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 10 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 16 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le bonnet de police dans l'Armée de terre française 
il y a 31 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Philippine Commonwealth Army 
Aujourd’hui, 16:16
par: iffig 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 13:25
par: frontovik 14 
    dans:  Joyeuses fêtes à vous toutes et tous 
Aujourd’hui, 12:19
par: Dog Red 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Aujourd’hui, 08:58
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
Aujourd’hui, 00:48
par: kfranc01 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: carlo, foxbat, frontovik 14, PHILIPPE77, teddyboy et 30 invités


Scroll